Google Analytics Alternative

Faits divers

  • Cocasse. « Bassenge voulait annexer Juprelle, mais Juprelle ne se laisse pas faire… » Elle vient de reconquérir son territoire en y effectuant des travaux de débroussaillage…

    billet de tchantchès mai 2016.pngOn se souvient de cette histoire cocasse autant que pittoresque qui avait lieu au mois de mai dans laquelle la commune de Bassenge avait engagé des travaux, d’une certaine importance, sur le mémorial de la bataille de Rocourt. Un mémorial qui a été construit en 1996 sur le dessus de la route provinciale (rue de Dalles) pour célébrer l’anniversaire des 250 ans. Et comme le faisait remarquer Tchantchès dans son billet qu’il consacrait à ce sujet dans La Meuse, il y avait comme un hic, et pas des moindres ; puisque ledit mémorial est en fait sur la commune de… Juprelle et non celle de Bassenge (« Quand Bassenge veut annexer Juprelle » - Billet à lire ici)

    Mais cette semaine, la commune de Juprelle a reconquis son territoire…

    En effet, ses services d’entretien des voiries ont mené des travaux de débroussaillage qui se route provinciale juprelle débroussaillage3.jpgsont arrêtés à la frontière administrative (officielle) entre Juprelle et Bassenge (Glons). Ils sont également intervenus aux abords proches du monument que cette section de voirie englobe (Restauré et mis en valeur par Bassenge) et se le sont donc ainsi réappropriés.

    Les travaux de mise en valeur du monument, un bien appartenant à la commune de Juprelle, ainsi que ceux portant sur le nettoyage du trottoir (Juprelle) sur une longueur de plus de 100 mètres avaient nécessité le travail d’une équipe d’ouvriers de la commune de Bassenge composée de quatre hommes durant quatre semaines ainsi que requis l’aide de différents camions et engins ainsi que demandé l’apport de matériels divers.

    Au mois de mai, le signal de la limite administrative entre Juprelle et Glons avait été déplacé et rejoint un poteau placé au sommet de la côte (voir photos en 2013 et en mai 2016). Aujourd’hui – 22 juin 2016 -, la route est exempte de ce type de signal.

    Mais où est-il donc passé, ce signal ? Jouer avec les limites administratives entre deux communes ?  Pourquoi ? Restaurer un monument, une portion de trottoir qui ne lui appartient pas ?

    Outre l’aspect cocasse de l’histoire, elle commence tout de même à soulever pas mal de questions plus sérieuses. Trop ?

    Regor

    route provinciale juprelle débroussaillage.jpg

    rue provinciale signal glons octobre 2013.png

    Ci-dessus, photo prise en 2013 (google streetview)

    signal frontière administrative.jpg

  • Grève générale ce vendredi 24 juin en Belgique: voici tout ce qui sera à l'arrêt, région par région!

    grève illustration.jpgLa grève générale menée par les syndicats socialistes francophone et néerlandophone perturbera l’ensemble du pays vendredi. Des actions seront menées partout en Wallonie et à Bruxelles par la FGTB et au nord du pays par l’ABVV. La CGSLB et la CSC ne suivent pas l’appel à la grève bien que le syndicat chrétien a annoncé qu’il couvrira ses membres d’une éventuelle participation. Article à lire en suivant le lien ci-dessous :

    http://www.lameuse.be/1606424/article/2016-06-23/greve-generale-ce-vendredi-24-juin-en-belgique-voici-tout-ce-qui-sera-a-l-arret

  • Météo et calamités. Il n’a jamais autant plu depuis un 1er janvier ! 31 communes wallonnes font appel au Fonds

    statistiques pluies,pluies 2016 bassenge,orages 2016 bassengeNon, vous n’avez pas rêvé ! Il est tombé beaucoup trop d’eau sur nos têtes en 2016. Au 20 juin, 608 l/m² avaient déjà été récoltés à Uccle depuis le 1 er janvier de cette année. Le précédent record datait de... 1937 ! Et ce mois de juin entre déjà dans les annales météorologiques, même s’il est loin d’être fini ! 

    Ô rage ô désespoir, écrivait Corneille. Dans le cas qui concerne les Belges, c’est plutôt : orage, eau, rage et désespoir ! La bonne nouvelle ? Il va faire chaud aujourd’hui et encore plus demain où on annonce même 30 degrés du côté de la Gaume et de l’Ardenne. La mauvaise ? C’est toujours la même, en fait : ce bref beau temps, on le paiera avec le retour des grosses averses. On prévoit des orages pour jeudi. Une grosse partie du pays est concernée. Le problème avec les orages, c’est qu’on ne sait jamais où ils vont tomber.

    En matière de pluie, on a été servi cette année. Les météorologues nous annoncent un triste record : depuis le 1 er janvier et jusqu’au 20 juin compris, il n’avait jamais autant plu à l’observatoire d’Uccle. Sur les 172 premiers jours de l’année, 608 millimètres ont déjà été récoltés, soit 608 litres au mètre carré. C’est donc un record depuis qu’on mesure ce type de données, c’est-à-dire depuis 1833 ! « En fait, le précédent record, qui vient donc d’être battu, datait de 1937. Entre le 1 er janvier et le 20 juin de cette année, 541 mm avaient été récoltés à Uccle » , nous apprend David Dehenauw. Le record est donc battu de 67 litres. L’an dernier, il était tombé 736,7 litres sur Uccle... pour les 365 jours de l’année. On n’en est plus très loin. En moyenne, sur une année, il pleut 852,4 litres. Quant au record, il est de 1.088,5 litres (2001).

    Pour rester dans les records de pluie, le mois de juin 2016 est déjà entré dans les annales alors qu’il est loin d’être terminé. Au 20 juin, 135,2 litres avaient été récoltés à Uccle depuis le début du mois. Cela le place déjà en cinquième position depuis 1833. Le record pour un mois de juin complet date de 1839 avec 173,7 litres tombés. « Ensuite, c’est 1963 avec 153,7 litres récoltés au mois de juin » , précise le météorologue. Suivent les mois de juin 1966 (140,5 litres) et 1859 (137,4 litres).

    31 COMMUNES WALLONNES

    Qui dit beaucoup dit, hélas, calamités. Hier, nous avons appris que seize communes wallonnes avaient déjà introduit une demande de reconnaissance de calamité naturelle en mai ou en juin. Il s’agit de Binche (à deux reprises), Assesse, Chastre, Comines, Tournai, Nassogne, Soumagne, Hamois, Malmedy, Marche-en-Famenne, Limbourg, La Roche-en-Ardenne, Erezée, Dison, Genappe et Verviers.

    Mais 15 autres vont sans doute les imiter : Silly, Herve, Thimister-Clermont, Waimes, Rochefort, Pépinster, Lobbes, La Louvière, Meix-devant-Virton, Paliseul, Havelange, Hotton, Juprelle, Durbuy et Trooz.

    Note : Comme on peut le remarquer, Bassenge n’a pas encore introduit de demande.

    (Source La Meuse 22 juin 2016)

  • Incroyable et surtout hyper-dangereux ! Transportée en remorque, dans sa chaise roulante !

    remorque dame âgée.jpgÇa ne s’est pas passé en Vallée du Geer, mais le fait mérite tout de même d’être signalé. Samedi après-midi, un couple n’en a pas cru ses yeux après avoir croisé un convoi très spécial. Dans la commune de Leuze-en-Hainaut, à Tourpes précisément, une dame, visiblement âgée, avait été installée, dans sa chaise roulante, sur une remorque ! Les témoins, la police et Benoît Godart n’en reviennent pas.

    On aurait pu croire à un « fake » ou à une blague de très mauvais goût. Il semble pourtant qu’il n’en soit rien. « Samedi, en fin d’après-midi, nous avons croisé cette voiture à Tourpes », confie un témoin, un habitant de Beloeil. « Dans la remorque, il y avait une dame âgée, assise dans sa chaise roulante. Choqués, ma femme et moi avons décidé de faire demi-tour afin d’arrêter le véhicule. Mais en vain… Le fauteuil était attaché à la remorque à l’aide de cordes assez fines. Je suis certain que, au moindre freinage brusque, ces dernières n’auraient pas tenu le coup. »

    Malheureusement, le couple n’a pas pu prévenir la police. « Nous n’avions pas nos téléphones. Impossible de faire quoi que ce soit. De plus, nous devions aller chercher nos enfants et n’avons donc plus suivi la voiture en cause. Je ne sais donc pas si le trajet était long ou non, mais quelle inconscience ! C’est la première fois que je vivais pareille situation, mais c’était choquant. »

    « JAMAIS VU ÇA ! »

    La zone de police Beloeil-Leuze n’en revient pas. « Après quelques recherches, nous savons que le propriétaire de la remorque est un citoyen de Beloeil. Pour ce genre d’infraction, il n’y a pas de tarif préétabli, tellement c’est rare. C’est donc le magistrat qui décidera de l’amende. Par ailleurs, il convient de faire une différence entre le transport de personnes et celui de choses. Une remorque ne peut que transporter des choses, même pas des animaux. Transporter une personne dans une remorque est donc tout bonnement interdit. Pour véhiculer des personnes, il faut des sièges et des ceintures. Concernant le transport d’une personne à mobilité réduite, il faut même répondre à certaines conditions techniques », confie David Deladrier, le chef de la zone.

    Enfin, Benoît Godart, le porte-parole de l’IBSR, s’est dit interpellé. « En 18 ans de boulot à l’IBSR, je n’ai jamais vu ou entendu une telle chose. C’est évidemment interdit et très dangereux. Je parlerais même d’inconscience. Tomber, en chaise roulante, d’une remorque à l’arrêt doit déjà faire très mal, alors imaginez à 50 km/h… Étant donné que la dame n’était protégée par aucun habitacle, les conséquences auraient pu être dramatiques en cas d’accident. Quand on sait qu’on retrouve parfois des objets à plusieurs dizaines voire centaines de mètres d’un accident… Les cordes utilisées pour attacher le fauteuil à la remorque n’auraient rien changé. En cas de freinage sec, le tout aurait lâché ! »

  • Grève CGSP. Les bus devraient rouler ce lundi, ainsi que les trains. Par contre, pas de courrier

    tec.jpgCe lundi, c’est la Province de Liège qui démarre la série de grèves tournantes décrétée par la CGSP-Wallonie pour lutter contre les mesures d’économies du gouvernement. De nombreux services publics seront donc impactés, mais pas tous… 

    En effet, les bus devraient rouler. L’assemblée houleuse de la semaine dernière au dépôt de Robermont a laissé des traces.

    La CGSP a été mise en minorité et elle n’appelle pas ses agents à la grève. « C’est vrai, explique Fabian Quintiens, le permanent FGTB. La majorité des bus devrait rouler. Il n’y aura pas de piquets installés devant les dépôts. Mais les affiliés à la CGSP qui veulent se déclarer en grève seront couverts par notre préavis. »

    On s’attend donc à ce que 80 à 90 % des bus roulent ce lundi.

    PAS DE COURRIER

    Par contre, il ne faut pas s’attendre à recevoir du courrier puisque bpost est en grève au niveau fédéral. Les agents de Liège 2 et de Herstal ont d’ailleurs déjà démarré ce vendredi lorsque la direction a voulu leur faire trier du courrier à l’avance. Le courrier ne sera donc pas amené dans les boîtes aux lettres ce lundi matin et la distribution sera encore perturbée mardi matin puisque quasi rien n’aura été trié.

    La plupart des administrations communales des communes gérées par le parti socialiste seront également à l’arrêt ce lundi. Et des militants CGSP ont déjà prévu d’aller manifester devant celle de Chaudfontaine, dirigée par le ministre MR Daniel Bacquelaine, parce qu’elle sera sans doute ouverte.

    Les CPAS correspondants et certains ministères et intercommunales seront également impactés.

    À Liège, six mairies de quartier sur 12 seront cependant ouvertes (celles d’Angleur, Bressoux, Chênée, Bois-de-Breux, Jupille et Wandre).

    Par contre, la grève a été levée chez Intradel. La collecte d’immondices va pouvoir reprendre normalement ce lundi. Et les trains devraient également rouler puisque la CGSP a levé hier après-midi son préavis. (Source La Meuse samedi 11 juin 2016)

  • Actions des services publics: la grève tournante de la CGSP débutera par la province de Liège lundi prochain !

    grève illustration.jpgLors d’une réunion jeudi, la CGSP liégeoise a défini les actions à mener lundi prochain en province de Liège lors de la grève tournante décidée par l’interrégionale wallonne (IRW) de la CGSP lundi dernier.

    En début de semaine, l’interrégionale avait lancé un appel à l’action et à la grève dans tous les services publics en décrétant une grève tournante par province à partir du 13 juin. La mobilisation débutera en province de Liège lundi.

    Article complet à lire ici :

    http://www.lameuse.be/1594292/article/2016-06-09/actions-des-services-public-la-greve-tournante-de-la-cgsp-debutera-par-la-provin

  • Bassenge. Inondations : les solutions du PS

    inondations boirs août 2014 2.jpgLe quartier des Bannes a une fois de plus été touché par des inondations. Un phénomène récurrent qui se produit pratiquement à chaque forte pluie.

    Mais à quoi sont réellement dues ces inondations ? Depuis un an et demi, et parallèlement à ce qui est entrepris par les autorités communales, le groupe PS se penche sur la problématique. Il a ainsi fait réaliser une étude approfondie sur le sujet, chose qui n'avait jamais été faite. (Article ICI)

    À CAUSE DES ÉGOUTS

    Il en ressort que la principale raison de ces inondations est le refoulement des égouts : le Geer dépasse le niveau de la taque et par le principe des vases communicants, le cours d'eau se déverse dans les rues via les égouts. Et alors que le PS proposait d'installer des clapets anti-refoulement, une solution qui pourrait ne coûter que 1.000 euros, la majorité décidait d'aménager un bassin de rétention (Article ICI ).

    Une solution qui, pour le PS, n'est pas la meilleure. Toujours d'après leurs études et leurs calculs, ce bassin ne permettrait de retarder les inondations de, au mieux, 5h43.

    Le PS revient donc avec de nouvelles propositions complémentaires, à savoir la mise en place de clapets anti-retour ; la création de digue au niveau de la rue de l’Ile, pour supprimer le problème du débordement du Geer ; et la mise en place d’un système de pompage dans le quartier des Bannes. Trois mesures qui, assure le PS, devraient permettre au quartier de rester au sec. Reste à savoir ce qu'en pensera la majorité. (La Meuse 9 juin 2016)

    Ci-dessous, le communiqué du groupe PS Bassenge qui a été distribué toutes-boîtes sur Roclenge - Boirs.

    communiqué de presse PS Bassenge 20160607.CP du Groupe PS sur les inondations dans le quartier des Bannes (1) (1).pdf

  • Assassiné à Eben. Moins d’un an après, le meurtrier est déjà sorti de prison. La famille de Thierry Evrard « ne comprend pas »

    assassinat eben.pngLe 17 juin dernier, Thierry Evrard, un Richellois de 49 ans, était tué de deux coups de couteau. Sa famille vient d’apprendre que Didier Boulanger, l’auteur des faits, a pu quitter la prison pour effectuer sa détention préventive à domicile. « Cela ne fait même pas un an, on ne comprend pas », confie la fille unique de la victime. 

    Il était 23 heures, le 17 juin dernier, et Thierry Evrard, employé dans une entreprise de téléphonie, buvait tranquillement un verre à la brasserie « Au PeliKan », à Eben-assassinat eben 2.pngEmael. Cela faisait un mois qu’il fréquentait la dame qui y travaillait. « Il venait d’avoir une promotion, il avait rencontré cette dame, il allait partir en vacances… Tout allait bien pour lui », explique sa fille Julie.

    C’est alors que Didier Boulanger avait surgi. Il avait eu une petite histoire, durant 3 mois, avec la dame qui désormais fréquentait Thierry. Dépressif et alcoolique, il avait regardé qui était dans le café, puis il était retourné vers sa voiture pour s’emparer de deux couteaux. Les témoins ont tous confirmé que les choses avaient été très vite : Didier Boulanger s’était rué sur Thierry avec ses couteaux, « tel un ninja », ne laissant aucune chance à sa victime.

    « HALLUCINANT »

    Julie Evrard et sa famille ont appris que Didier Boulanger avait quitté la prison de Huy il y a quelques jours pour effectuer sa détention préventive à domicile. Cela implique, leur a expliqué leur avocat Me Gilissen, qu’il ne pourra pas quitter sa maison et qu’il est tenu à respecter de strictes conditions. La famille estime que cela reste « beaucoup trop tôt, complètement hallucinant » : « J’étais enceinte quand une policière est venue en pleine nuit m’annoncer qu’on avait assassiné mon papa », explique-t-elle. « J’ai été tellement choquée que j’ai accouché prématurément. Ma grand-mère vit quant à elle complètement recluse depuis qu’elle a perdu son fils. Nous sommes à quelques jours de « l’anniversaire » de sa mort et de la fête des pères, et on laisse son assassin sortir de prison ! On pousse les gens à être révoltés avec des décisions pareilles ». Philippe Bartholémy, cousin de la victime, ajoute que certains témoins ont peur : « Une des personnes m’a confié qu’elle ne voulait plus dormir chez elle parce que c’est près d’où il reste », explique-t-il.

    Didier Boulanger est défendu par Me Reynders et Me Simonis : « C’est une mesure de surveillance électronique qui reste privative de liberté », rappelle ce dernier. « Plusieurs magistrats se sont penchés sur le dossier et ont estimé qu’il y avait des garanties suffisantes pour l’accorder ». Le dossier doit faire prochainement l’objet d’un renvoi devant une juridiction de fond. (Source La Meuse : Laurence Wauters 7 juin 2016)

  • Exclusif orages ! Patricia, une roclengeoise, a craint pour sa fille : un torrent a dévalé la côte de Dison emportant tout avec lui !

    orages dison 4.pngOn le sait, de gros orages accompagnés de trombes d’eau se sont abattus, hier après-midi, sur l’Est de la Belgique. La fille de Patricia qui habite Dison, localité particulièrement touchée, a vu défiler un fleuve devant sa maison emportant tout avec lui. Elle a filmé la scène. Patricia a vraiment craint pour sa fille et nous a fait parvenir des vidéos exceptionnelles qui témoignent de la violence du torrent…

    A Dison, on ne compte plus les dégâts.

     

     

     

     

     

  • Intradel : préavis de grève déposé ! Les recyparks fermés jusque samedi !

    intradel.jpgCommuniqué d’Intradel: « Suite au préavis de grève déposé aujourd’hui (lundi 6 juin 2016) par la délégation syndicale CGSP, les services d’Intradel seront fortement perturbés jusque samedi inclus.

    Les recyparcs seront fermés et nous conseillons à nos usagers de reporter d’une semaine les dépôts prévus. Nous attirons l’attention sur l’intérêt de conserver une attitude citoyenne et d’éviter tout dépôt sauvage. Les collectes d’OM et d’organiques de demain (mardi) n’auront pas lieu dans la mesure ou Uvélia sera inaccessible pour les collecteurs.
    Nous invitons les citoyens à venir vérifier sur notre site et sur nos réseaux sociaux (Facebook et Twitter) l’évolution de la situation.  En effet, chaque jour la délégation syndicale tiendra une assemblée générale afin de décider de continuer ou stopper le mouvement.  L’une ou l’autre décision aura bien entendu une implication tant sur l’accessibilité des recyparcs que sur les collectes.
    » (Source Intradel facebook)

  • E411, Nationale 4, E429, A8... : voici les axes et les lieux qui seront bloqués par les camions dès ce dimanche soir 22h!

    transporteurs manifestation.jpgLes transporteurs indépendants ne décolèrent pas. La taxe kilométrique, ils n’en veulent pas. Ce dimanche soir à 22 heures, de nouveaux blocages aux différentes frontières du pays sont prévus. Des actions qui pourraient jouer les prolongations… La suite en suivant le lien ci-dessous :

    http://www.lameuse.be/1589855/article/2016-06-05/e411-nationale-4-e429-a8-voici-les-axes-et-les-lieux-qui-seront-bloques-par-les

  • Impressionnant ! Inondations du 2 juin 2016 : il a traversé Roclenge et Boirs à moto avec une caméra sur le casque !

    inondations juin 2016 vallée du geer.jpgC’est à Michaël que nous devons cette vidéo impressionnante qui montre bien l’ampleur des inondations que vient de subir la région, de Roclenge à Boirs… Il l’a traversée à moto ! Note importante : la date qui figure à  gauche au dessus de la vidéo n'est pas juste. C'est bien ce 2 juin 2016 que la vidéo a été prise.

     

  • Jeudi 2 juin 2016, la Vallée du Geer touchée par les inondations : les premières photos

    inondations juin 2016 vallée du geer.4jpg.jpgC’est, ce jeudi matin 2 juin 2016, le village de Roclenge qui semble avoir été le plus touché par les pluies qui se sont encore abattues sur la Vallée du Geer cette nuit. L’eau recouvre la route en plusieurs endroits. Si, le quartier des bannes est totalement inondé, la Place Louis Piron, elle, est actuellement épargnée. Le niveau du Geer est très haut et, un peu partout dans les villages de la vallée,  les habitants redoutent de nouvelles tombées de pluies d’autant que les prévisions météos en font état.

    inondations juin 2016 vallée du geer.6jpg.jpg

    inondations juin 2016 vallée du geer.5jpg.jpg

    inondations juin 2016 vallée du geer.4jpg.jpg

    inondations juin 2016 vallée du geer.2jpg.jpg

    inondations juin 2016 vallée du geer.3jpg.jpg

  • Les chauffeurs CGSP du TEC Liège viennent de le décider: il n'y aura toujours pas de bus ni jeudi, ni vendredi!

    tec grève.jpgEn grève déjà depuis mardi matin, les chauffeurs du TEC Liège affiliés à la CGSP se sont réunis cet après-midi à 14 heures pour décider de la reprise du travail à partir de demain jeudi. Et bien, ce ne sera pas le cas. Après un vote à mains levées, la poursuite de la grève a été décidée jusque vendredi inclus.

    Article à lire en suivant le lien ci-dessous :

    http://www.lameuse.be/1586710/article/2016-06-01/les-chauffeurs-cgsp-du-tec-liege-viennent-de-le-decider-toujours-pas-de-bus-ni-j

  • Glons – Inondations. Les jeunes proprios, victimes des eaux

    inondations glons 2016 cave inondée.2jpg.pngBryan et son épouse n’ont rien pu faire pour lutter contre le déluge : leur cave a été inondée 

    La Basse-Meuse a été sévèrement touchée par les inondations de ces derniers jours. Certains riverains en ont plus fait les frais que d’autres. C’est le cas de Bryan Bartholomé et son épouse. L’eau a refoulé par les égouts et a inondé leur cave. Leur chaudière est désormais hors d’usage… tout comme le matériel de rénovation qui y était entreposé. 

    Les Bassi-Mosans ont eu la vie dure ces derniers jours. Le déluge a frappé la région de plein fouet, provoquant de nombreuses inondations et des scènes plutôt cocasses.

    Ainsi, à Juprelle, des citoyens ont dû être secourus en barque par la protection civile de Crisnée, venue en renfort sur la zone. Les pompiers de Liège, eux, ne comptaient plus les pompages de cave. D‘autant plus que la région est riche en petits ruisseaux, et que ceux-ci ne se sont pas privés de sortir de leur lit…

    Dans la commune voisine, à Glons (Bassenge), la rue des Chapelles a été sous eau pendant plusieurs jours, par intermittence.

    Ce week-end, une coulée de boue avait déjà envahi la petite voirie. Coulée de boue qui a rapidement été régulée, puisqu’elle avait disparu en deux heures après l’intervention des services ad hoc. « C’est l’eau qui vient des égouts et qui refoule », nous explique le papa d’un riverain. « À mon avis, les canalisations ne suivent plus en cas de fortes pluies. »

    Et ce lundi, rebelote ! La route a donc été fermée le temps de l’intervention des services communaux.

    Une intervention destinée à, de nouveau, pomper l’eau qui avait envahi la petite route. Une intervention qui ne peut pas être réalisée par les pompiers de Liège, selon un témoignage recueilli sur place. « Leur pompe ne s’amorce qu’à partir de 30 centimètres d‘eau. Ici, nous en avions 27… Ça se joue à peu de chose, mais nous avons donc dû attendre la commune. »

    inondations glons 2016 3.jpgBryan et son épouse ont chaussé leurs bottes, car leur maison a été particulièrement touchée. « La commune est là depuis 9-10 heures », confie le jeune homme. « Nous avons acheté il y a 4-5 mois, c’est une mauvaise surprise. »

    La plaque d’égout problématique se situe effectivement quasi en face de leur habitation, et leur cave a été sous eau. « Nous avons installé des sacs de sable pour stopper l’eau à hauteur de notre maison. Mais l’eau avait déjà inondé notre cave. La chaudière est touchée et hors d’usage. Pourtant, je l’avais surélevée grâce à deux palettes. Dans la cave, j’avais aussi entreposé du matériel dans le cadre de nos rénovations. Là aussi, il est foutu. » (Source La Meuse 1er juin 2016)

Nos rubriques