Google Analytics Alternative

Faits divers

  • Important incendie dans des grottes à Kanne. Un nouveau plan d’action : une grosse soufflerie pour raviver le feu ! VIDEO

    incendie kanne 2017 5.pngHier, comme nous le relations, un robot téléguidé des pompiers allemands a parcouru les galeries pour analyser l’incendie qui est en cours dans des grottes du Muizenberg à Kanne depuis jeudi dernier. Le diagnostic était mauvais. Mauvais, en effet, dans la mesure où les pompiers ont pu constater que le volume de foin, en état de combustion, était très réduit par rapport aux 800 m3 entreposés et que dès lors le dégagement de fumées denses, incommodantes, risquait de s’avérer très long avec les nuisances qu’elles occasionnent dans le quartier mais également dans le village en fonction de la direction du vent. Ainsi les autorités ont-elles décidé d’utiliser la manière forte : option a été prise de raviver le feu au moyen d’une grande turbine afin d’accélérer la combustion. La protection civile de Braschaat a placé ce matériel à l’entrée de la grotte principale.

    incendie kanne grottes.jpgRenseignements pris auprès d’un officier pompier néerlandais, les cheminées d’aération des grottes ont été inspectées, certaines dégagées voire élargies afin d’assurer le meilleur « tirage ».

    Toujours selon cet officier, cette opération permettra de réduire le temps de combustion et donc de dégagements des fumées évalué à deux semaines environ…

    Du côté du Château de Neerkanne tout proche et devant les risques d’effondrements et autres, les pompiers assurent une surveillance soutenue.

    Compte tenu de l’aspect aléatoire de cette entreprise de ravivage du feu dans un volume de foin d’une telle ampleur, il n’est pas à négliger que, selon la direction du vent et l’intensité de l’incendie, des fumées puissent envahir l’atmosphère du proche village d’Emael. Autant être attentif, prudent et prendre ses précautions.

    Regor

    LA VIDEO

    Veuillez rectifier dans le titre : "Consumer" et non consummer. Merci !

  • Gros incendie compliqué dans des grottes à Kanne : pompiers belges, hollandais et allemands à pied d’œuvre… Ce dimanche, un robot téléguidé a été utilisé pour analyser la situation (VIDEO)

    incendie kanne grottes.jpgMais revenons tout d’abord à l’origine de l’incendie. Il était environ 21h00 jeudi dernier quand un incendie s’est déclaré dans du foin entreposé dans une grotte du Muizenberg à Kanne (commune de Riemst). Pour des raisons qui restent à déterminer, 800 m3 de foin avaient pris feu, un volume pour le moins conséquent. Dans un premier temps les pompiers belges et hollandais ont collaboré en faisant usage de lances afin de combattre l’incendie. Mais depuis samedi, ils ont dû renoncer. En effet, sous l’effet de la chaleur des morceaux de tuffeau et de silex se désolidarisaient des parois comme de la voûte des grottes rendant le travail des pompiers excessivement dangereux. Ces grottes, qui sont contiguës et ont différentes ramifications, s’étendent à la fois sur Riemst (Belgique) et sur Maastricht (Pays-Bas) d’où la collaboration des différents corps de pompiers. Le foin se consume et les importantes fumées qui se dégagent des grottes polluent l’atmosphère. Marc Voss bourgmestre de Riemst expliquait samedi « Nous avons décidé de laisser le feu s’éteindre lentement et sous contrôle. De cette façon aucune atteinte ne sera portée à la santé publique. Cela signifie qu’un large périmètre sera fermé aux piétons et à la circulation. »

    incendie kanne 2017 2.pngUn avis a été diffusé pour avertir les habitants de cette situation préoccupante en les invitant à se calfeutrer en fermant les portes et fenêtres. D’autre part, par effet de contiguïté, des salles du Château de Neerkanne proche des grottes ont été endommagées par des dégagements de suies qui se sont répandues partout les rendant aujourd’hui inutilisables. Selon le témoignage du propriétaire du Château, il semblerait que les 800 m3 aient été stockés, sous terre, en un lieu proche du Château et donc en territoire néerlandais.

    Ce Dimanche 23 juillet 2017 à 11h00, les pompiers allemands de Bayern Leverkussen incendie kanne 2017 5.pngont été dépêchés sur les lieux. Spécialistes des incendies « compliqués » comme ceux qui se produisent dans l’industrie chimique et autres ont utilisé un robot téléguidé qui, parcourant les grottes, permettra d’analyser l’avancement du feu et ainsi en tirer des conclusions aux fins d’une future intervention ou non. A l’heure où ces lignes sont écrites les analyses avec le robot étaient toujours en cours.

    Sur les réseaux sociaux néerlandophones, l’initiative prise par l’agriculteur d’entreposer des matières facilement inflammables, tel du foin s'il est trop humide, dans des grottes est largement décriée.

    LA VIDEO DU ROBOT TELEGUIDE

    (Sources Het Belang Van Limburg, VRT, redactie nieuws + reportage sur place ce dimanche Regor)

  • Vallée du Geer et région avoisinante. Nouvelle vague de vols dans les habitations ! Un cas à Boirs, un autre à Slins.

    Sur facebook, des personnes font état de vols perpétrés ces derniers jours en leurs habitations durant la journée. Deux cas à recenser : l’un à Slins, l’autre à Boirs. Autant le savoir !

  • Vague de tags à Glons

    tags à glons.jpgLe vandalisme à Glons fait la première page de La Meuse. Voici ce qu’on peut lire dans le journal de ce mardi. Après les nuisances et dégradations sur la place Louis Piron à Roclenge, une autre partie de la commune est la victime d’incivilités. Cette fois c’est la route Provinciale à Glons et ses alentours qui en font les frais. Une information de notre blogueur Regor.

    Cet été 2017 n’est pas de tout repos pour les autorités communales de Bassenge et la zone de police de la Basse-Meuse. Car depuis le retour des beaux jours et le début des vacances scolaires, plusieurs incivilités ont été constatées. Il y en a d’abord eu sur la place Louis Piron, à Roclenge. Des rassemblements de bandes de jeunes y ont semé le trouble durant plusieurs semaines. Outre les tapages nocturnes, de nombreuses dégradations avaient été constatées. Des nuisances qui avaient poussé le bourgmestre, Josly Piette, à prendre une ordonnance de police interdisant les rassemblements de plus de cinq personnes sur cette place. Et si le calme semble y être de retour, depuis une bonne semaine, les problèmes se sont eux déplacés.

    La suite de l’article en suivant le lien ci-dessous :

    http://basse-meuse.lameuse.be/104452/article/2017-07-17/vague-de-tags-glons

  • Importante vague d’actes de vandalisme à Glons. Ils s’en sont pris à toute la signalisation de la route provinciale ! Certains signaux tagués ont été rendus inopérants !

    glons tags 1.jpgDepuis le début de ce mois de juillet, le village de Glons a fait l’objet de plusieurs actes de vandalisme en différents endroits. Ce fut tout d’abord la cabine électrique de la place de Brus qui a été taguée à plusieurs reprises. Ensuite, le phénomène s’est déplacé et amplifié car, depuis vendredi, c’est sur toute la route provinciale que les malfrats ont jeté leur dévolu. Pratiquement toute la signalisation a été taguée. Même des signaux de priorité ont été rendus inopérants ! Ils ne reculent devant rien. Inutile de rappeler que de tels actes de vandalisme sont passibles de très très lourdes sanctions et amendes !

    Une enquête policière est en cours.

    Les photos

    glons tags 3.jpg

    glons tags 4.jpg

    glons tags 5.jpg

    glons tags 6.jpg

    glons tags 7.jpg

    glons tags 8.jpg

    glons tags 9.jpg

  • Glons: «On veut garder notre passage à niveau»

    Pour Herman Arkens et sa famille, c’est l’incompréhension.

    Infrabel vient d’introduire une nouvelle demande de permis d’urbanisme pour pouvoir supprimer le passage à niveau situé juste à côté de la gare de Glons. Une suppression qui va entraîner 9 expropriations et beaucoup d’incompréhensions chez les riverains.

    Nous en parlions il y a deux semaines : Infrabel veut supprimer le passage à niveau situé route de Paifve à Glons. À la place, un tunnel sera aménagé pour les piétons à l’emplacement du passage à niveau actuel. Et pour les voitures, un tunnel doit être construit une centaine de mètres plus au nord avec des voiries de liaison. Mais ce projet d’envergure suscite beaucoup d’étonnement auprès des riverains. «  Ce qui nous dérange surtout, c’est la manière dont il est géré  », explique Herman Arkens. «  Il y a deux ans et demi, Infrabel avait déjà présenté une première demande de permis. Plusieurs riverains dont nous avions relevé différents problèmes. Les choses ont donc traîné et on a cru que c’était abandonné. Et puis il y a quelques jours, on a appris indirectement la tenue d’une nouvelle enquête publique. Et si certaines améliorations ont été apportées par rapport au premier projet, c’est en allant prendre mes renseignements que j’ai découvert que j’allais être exproprié d’une centaine de mètres carrés."

    Article complet à découvrir en suivant le lien ci-dessous :

    http://basse-meuse.lameuse.be/97298/article/2017-06-26/glons-veut-garder-notre-passage-niveau

  • Gros nid de poule Thier Begot à Boirs : attention, sa profondeur est de 20 cm !

    Depuis peu, un gros nid de poule est apparu dans le thier Begot à Boirs.  La prudence est de mise car sa profondeur atteint les 20 cm ! Il est situé à hauteur du Bassin d’orage, juste après la taque d’égout.

    Le Thier Begot est cette route qui longe le viaduc sur la droite et qui mène, au sommet, vers l’arbre au gibet et puis Zichen.

  • Herstal: un camion en feu sur l'autoroute, la E40 est bloquée

    Evitez l’autoroute E40 si vous en avez la possibilité : un camion est actuellement en feu suite à un accident. La circulation est totalement bloquée.

    http://www.lameuse.be/1865038/article/2017-06-16/herstal-un-camion-en-feu-sur-l-autoroute-la-e40-est-bloquee

    Déviation par Bassenge !

    déviation bassenge.jpg

  • Internet et e-commerce. Fraudes et arnaques : 80 plaintes par jour

    En un peu plus d’un an, la plate-forme en ligne poindecontact.belgique.be a recueilli 31.611 signaux concernant des fraudes, des arnaques, une publicité trompeuse ou un affichage de prix erroné. Soit une moyenne d’environ 80 nouveaux signalements chaque jour ! Ce sont les factures fantômes et les fraudes lors d’achats et de ventes en ligne qui mobilisent le plus de signalements. 

    L’article complet à découvrir ici :

    http://journal.sudinfo.be/journal.php#Sudpresse/web,2017-06-07,BASSE-MEUSE|SU_QUOTIDIENS,2017-06-07,BASSE-MEUSE,1|18

  • Wonck. Réserve naturelle de derrière Lavaux : vol d'un panneau didactique de Natagora !

    A la réserve naturelle de derrière Lavaux à wonck, un panneau d'information - recto en français verso en néerlandais - accueillait jusqu'il y a peu les visiteurs. La version française a été volée ! Que peut-on bien faire d'un tel panneau ? L'installer au-dessus du lit de la chambre à coucher ? Bref, quand même fou de se rendre compte que tout se vole et que rien n'est respecté en Vallée du Geer ! (Source communiqué Natagora sur Facebook)

  • Bassenge: Rue de la Rose, la falaise est instable

    Rue de la Rose, des morceaux de la falaise de tuffeau se sont détachés et ont fini sur la route. Un ingénieur de la Région wallonne s’est rendu sur les lieux. Son rapport est plutôt rassurant, mais il faudra quelques travaux... à charge des riverains.

    Il y a quelques jours, rue de la Rose, des morceaux de falaise de tuffeau se sont détachés et ont fini leur course sur la route. Rapidement, des mesures de circulation ont été prises, interdisant le passage des véhicules à cet endroit. Et évidemment, une analyse de la situation a été effectuée.

    La suite sur :

    http://basse-meuse.lameuse.be/84360/article/2017-05-20/bassenge-rue-de-la-rose-la-falaise-est-instable

  • Bassenge. Appel à témoins. Accrochage avec délit de fuite.

    Un lecteur nous a adressé cet avis que nous relayons.

    « Ce samedi 20/05 entre 14h30 et 15h15, un véhicule bleu a percuté une camionnette stationnée devant la maison de l'emploi à Bassenge au carrefour en face du paki.  Celui-ci est parti sans laisser ses coordonnées (délit de fuite). Pouvez-vous partager un maximum svp afin de retrouver ce véhicule bleu qui devrait être méchamment abîmé sur son flanc ou avant côté passager.

    Merci pour votre aide.

    Voici mon numéro de gsm: 0476858784. »

    accrochage camionnette bassenge, accident bassenge camionnette

    accrochage camionnette bassenge, accident bassenge camionnette

    accrochage camionnette bassenge, accident bassenge camionnette

  • Wonck. Un muret de béton placé en travers de la route à la sortie d’un tournant ? Ce qui devait arriver arriva !

    Il y a une huitaine de jours, sur la rue de Zichen à Wonck (route encaissée) des pierres se sont brusquement détachées des parois abruptes de tuffeau pour dévaler en contrebas. La commune de Bassenge est directement intervenue et, à titre préventif, a placé de part et d’autre de la section de voirie concernée des éléments en béton comportant une signalisation (glissières d’autoroutes) afin de régler ou interdire la circulation.

    Or, le muret de béton placé au sommet de la côte l’a été juste à la sortie d’un tournant où les usagers venant de Zichen ont une visibilité restreinte. Et, de surcroît, la présence de ce muret de béton n’a fait l’objet d’aucune signalisation préalable qui eut permis aux usagers d’anticiper avant de rencontrer cet obstacle.

    Aussi, ce qui devait arriver arriva : mercredi un véhicule venant de Zichen a embouti le muret…

    N’est-on en droit de se demander quel est le processus décisionnel qui mène à placer un tel « piège de béton » à la sortie d’un tournant sans préalablement signaler sa présence ?

    Explications en photos :

    muret wonck 3.jpg

    Les usagers abordent le tournant. Aucune visibilité sur le muret en béton.

    muret wonck 4.jpg

    Et... A la sortie du tournant...

    muret wonck 5.jpg

    Une barrière Nadar, une glissière d'autoroute en béton, et deux Big-bag remplis de terre composent l'obstacle.

    Ci-dessous, photo prise mercredi juste après l'accident

    muret wonck.jpg

  • Glons – chicanes route provinciale. La signalisation à nouveau l’objet d’actes de vandalisme. Des signaux ont été jetés dans le Geer ! (Photos)

    signal arraché rue provinciale glons 3.jpgInformés ce mardi 2 mai 2017 de la présence, près de la route provinciale de Glons, d’éléments de signalisation dans le Geer à hauteur du pont (Via Jecore), nous avons malheureusement constaté le fait. Après examen visuel – la face des signaux n’est pas visible – l’ensemble semblait provenir d’une glissière d’autoroute en béton faisant office de chicane. Et, effectivement sur un bloc de béton, situé à proximité du pont, force fut de constater que la signalisation de priorité faisait défaut. Tout porte donc à croire que l’élément en a été extrait puis jeté dans la rivière proche.

    Autre fait troublant

    Toujours dans le Geer, au même endroit, un signal rectangulaire indiquant la fin d’une zone réservée aux piétons et cyclistes gît au fond de l’eau à côté de l’élément dont question plus haut. Or, un peu plus loin dans le chemin (Via Jecore), le signal qui aurait raison d’être sur un poteau, fait défaut. Tout semble donc indiquer que là aussi le signal a été extrait de son emplacement.

    Selon une riveraine, la présence de ces signaux dans le Geer ne date pas d’aujourd’hui.

    Les photos :

    signal arraché rue provinciale glons 4.jpg

    signal arraché rue provinciale glons 2.jpg

    signal arraché rue provinciale glons.jpg

    signal arraché rue provinciale glons 5.jpg

    signal arraché rue provinciale glons 6.jpg

    signal arraché rue provinciale glons 7.jpg

    signal arraché rue provinciale glons 8.jpg

  • Wonck- Houtain - Animaux. « Ils empoisonnent des blaireaux »

    Hans Lemmen est un homme de 57 ans, originaire de Bilzen (une ville de la Province du Limbourg). De passage dans nos régions ce mardi après-midi, Hans a fait une bien triste découverte. « Il était près de 17h quand j’ai emprunté une route qui relie Wonck à Houtain. En regardant les paysages autour de moi, j’ai remarqué qu’une fumée assez importante s’échappait d’un endroit sur ma gauche », a expliqué le quinquagénaire. « Quand je me suis approché, j’ai remarqué que la fumée venait d’un site de blaireaux. Il avait manifestement été incendié. »

    blaireaux wonck,blaireaux empoisonnés,poison blaireau,blaireau empoisonné wonck,blaireauDes terriers empoisonnés

    Mais ce n’est pas tout ! Hans Lemmen a également remarqué que les terriers de cette espèce animale avaient également été la cible des humains. À l’extérieur comme à l’intérieur, l’homme originaire de Bilzen a remarqué la présence de petites graines rouges, relativement suspectes. « Il y avait énormément de graines à l’extérieur des terriers. Mais quand j’ai voulu regarder à l’intérieur, je me suis aperçu qu’il y en avait encore plus. » Surpris, Hans a décidé d’en prendre quelques-unes. Et pour lui, ça ne fait pas de doute : les graines sont clairement empoisonnées. « Ces grains m’ont très vite fait penser à un produit que l’on donne aux rats quand on veut s’en débarrasser. Pour en être certain, il faudrait bien évidemment les faire analyser », poursuit le quinquagénaire. Un constat effrayant qui vient renforcer une autre idée de Hans.

    La suite de l’article en suivant ce lien :

    http://journal.sudinfo.be/journal.php#Sudpresse/web,2017-04-28,BASSE-MEUSE|SU_QUOTIDIENS,2017-04-28,BASSE-MEUSE,1|4

    (photo wikipedia)