Google Analytics Alternative

Faits divers

  • Eben-Emael. 25 ans requis contre Didier Boulanger

    Il avait égorgé Thierry Evrard, son rival amoureux, dans le café « le PeliKan », à Eben-Emael .

    Le 17 juin 2015, Didier Boulanger était entré dans le café « le PeliKan », à Eben-Emael, armé d’un couteau dans chaque main. Il avait foncé sur Thierry Evrard, son rival amoureux, qu’il avait égorgé. Il risque 25 ans pour assassinat. 

    Un article à lire dans la Meuse de ce samedi 18 mars 2017

    http://journal.lameuse.be/journal.php#Sudpresse/web,2017-03-18,BASSE-MEUSE|SU_QUOTIDIENS,2017-03-18,BASSE-MEUSE,1|6

  • Rue neuve Bassenge. Modification des dispositifs ralentisseurs… et un accident hier soir. Le conducteur a pris la fuite. Les riverains pestent.

    rue neuve bassenge.jpgIl y a peu, des modifications ont été apportées aux dispositifs ralentisseurs de la rue Neuve à Bassenge. Des poteaux supplémentaires sont venus ceinturer des zones marquées au sol. Ainsi aujourd’hui les zones sont-elles ceinturées de part et d’autre de la route, une nouvelle configuration qui oblige les conducteurs à circuler sur une seule bande centrale en se référant aux signaux indiquant la priorité. Il est à noter que les signaux A7b et c n’ont pas été remplacés par le signal A7a qui, semble-t-il, eut été plus adéquat devant les changements opérés.

    ralentisseurs rue neuve bassenge,dispositifs ralentisseurs rue neuve bassenge,accident rue neuve bassenge

    A7C signal.jpg

    A7A signal.jpg

    Sans lier la cause à l’effet, mardi soir, un véhicule qui descendait la côte  s’est poteaux rue neuve bassenge.jpgempalé violemment dans des poteaux du côté droit de la chaussée. Les nombreux éclats de carrosserie ont causé des dégâts à la camionnette d’un riverain qui était parquée devant chez lui. Le conducteur a poursuivi sa route au grand dam des riverains. Selon des témoins et les débris de véhicule relevés, il s’agirait d’un véhicule Renault Twingo Rip curl de couleur rouge. Ils ont lancé un avis de recherche sur Facebook.

    renault rouge.2jpg.jpg

    renault rouge.jpg

  • Cambriolage à Roclenge vendredi en soirée…

    Vendredi dernier 24  février, aux alentours de 19h00, en l’absence des habitants, des malfrats se sont introduits avec effraction dans une habitation de la rue Bettonville à Roclenge. Le butin semble dérisoire mais comme toujours dans ces cas-là  le choc émotionnel est grand chez les victimes.

    Une enquête policière est en cours. En notre Vallée du Geer, la vigilance s’impose.(photo google)

  • Les malfrats sont passés par Bassenge. Quatre braquages en une seule soirée... Des infos supplémentaires

    Jeudi soir, de 20h45 à 23h15, deux individus ont commis une série de quatre braquages. Partis de Waremme, ils sont passés par Bassenge, Oupeye et Jupille (Liège). Cagoulés et armés, ils ont d’abord braqué un centre de paris sportifs à Waremme à l’aide d’un fusil. Ils ont emporté 2.500 euros avant de partir en voiture en direction de Bassenge où ils ont braqué le night-shop de la rue Neuve (butin : 900 €), ensuite un autre commerce de nuit à Oupeye (butin : 600 €). Leur virée s’est terminée à Jupille où, là encore, un night-shop était visé (pas de butin, que des cigarettes). Un coup de feu d’intimidation a été tiré à Jupille mais heureusement personne n’a été blessé. Un autre coup de feu aurait été tiré avec une arme à blanc dans un des autres établissements visés. Ils n’ont pas été interceptés et la police est à leur recherche.( Source La Meuse samedi 11 février 2017)

  • Waremme, Oupeye, Bassenge et Jupille: quatre night-shops braqués en quelques heures, ce jeudi soir !

    Quatre night-shops ont été la cible de braqueurs jeudi soir. Des armes ont été utilisées mais aucun blessé n’est à déplorer. Les malfrats ont notamment emporté des paquets de cigarettes, a-t-on appris ce vendredi au parquet de Liège.

    Entre 21h00 et 23h15, deux individus ont fait irruption dans quatre night-shops situés dans l’arrondissement de Liège (Waremme, Oupeye, Bassenge et Jupille). Ils étaient armés. Dans chaque commerce, ils ont brandi une arme afin de se faire remettre le contenu de la caisse. Dans deux des quatre night-shops, ils ont fait usage de leur arme. «C’était une arme à feu à Jupille et apparemment une arme tirant des balles à blanc dans l’un des autres commerces. Mais personne n’a été blessé», a-t-on précisé au parquet de Liège, soulignant que les malfrats ont a priori fait usage de leur arme davantage pour intimider le tenancier. Les auteurs sont parvenus à prendre la fuite. On ignore s’ils ont emporté de l’argent, mais ils sont repartis avec des paquets de cigarettes.

    La suite sur :

    http://www.lameuse.be/1785434/article/2017-02-10/waremme-oupeye-bassenge-et-jupille-quatre-night-shops-braques-en-quelques-heures

  • Kanne. Important incendie mercredi soir. Elle retourne affronter les flammes pour sauver ses chats ! (Vidéo)

    Hier soir, aux alentours de 23h30, les services d’incendie de Maastricht et de Oost-Limburg (Bilzen Lanaken, et Voeren) ont été appelés pour un important incendie qui s’est déclaré dans un appartement à Kanne. On ne déplore aucune victime mais l’appartement est complètement ravagé. Si elle avait pu quitter précipitamment les lieux, la propriétaire est cependant retourné affronter les flammes pour sauver ses chats. Elle s’en est sortie indemne et les chats ont été sauvés. La dame a tout de même été prise en charge par les services ambulanciers. La suite et la vidéo de l’incendie sur Het belang Van Limburg.be (photo capture écran vidéo HBVL). Cliquer sur le lien ci-dessous:

    http://www.hbvl.be/cnt/dmf20170209_02721127/vrouw-loopt-brandend-appartement-opnieuw-binnen-voor-haar-katten

  • Bassenge – Judiciaire. Des dizaines de milliers de litres de carburant volés à l’OTAN

    voleur carburant.jpgYves, un militaire à la retraite âgé de 52 ans et originaire de Saint-Nicolas, avait trouvé un bon plan pour rentrer facilement de l’argent : il avait conservé la clé d’un cabanon d’où il y avait un accès à la vanne d’un pipeline de l’OTAN, du côté de Bassenge. Il lui suffisait d’ouvrir cette vanne et de pomper du mazout, dont il avait fini par se servir, avec la complicité de son ex-femme, pour monter un véritable commerce parallèle.

    C’est parce que les usagers officiels de ce pipeline avaient remarqué une baisse de pression qu’une petite enquête interne avait été ouverte. Une surveillance avait été menée avec la police, et c’est ainsi que le 16 mars 2011, Yves et son ex-femme Chantal (50), ont été pris en flagrant délit. Ils avaient immédiatement reconnu les faits.

    Cela faisait un an et demi, ainsi qu’en ont attesté une série de clients qui n’ont étonnamment pas été poursuivis pour recel, que ce petit commerce parallèle avait été lancé. Les enquêteurs avaient ainsi constaté que l’ancien militaire avait loué deux entrepôts pour son activité qui lui a valu d’être reconnu coupable, tout comme son ex, de participation à une association criminelle. Dans l’un des entrepôts, il avait installé de l’outillage, un bureau et du matériel informatique, tandis que dans l’autre il avait stocké des cubis de 1.000 litres marqués aux noms de clients, un coffre-fort, une pompe avec compteur et un fût métallique.

    La vente de ce mazout volé avait rapporté, rien qu’en 2010, 89.625 euros. Le mazout était vendu à +- 65 % du prix officiel. Le tribunal a, pour estimer le montant dû aux parties civiles, en l’occurrence le ministère de la Défense, établi une règle de trois : le duo vendait, en se basant sur 2010, pour environ 1723,5 euros de mazout par semaine. On a pu établir une activité de vente pendant 78 semaines, ils sont donc tous deux condamnés à rembourser près de 135.000 euros.

    À la défense, Me Delbouille avait plaidé le sursis ; ses clients écopent respectivement de trois ans de prison pour lui et 20 mois pour elle, avec sursis pour ce qui excède leur détention préventive.(Source La Meuse mercredi 25 janvier 2017)

  • Flash info ! Thomas, le jeune glontois (14 ans) est rentré cette nuit chez lui ! Il avait disparu depuis le 5 janvier !

    Le papa nous a écrit ce lundi 23 janvier 2017 à 9h20 : « Bonjour, je viens vous dire que mon fils Thomas est rentré cette nuit ! Merci pour le partage ! »

    Bientôt plus d’infos…

  • La photo du jour. 5 mois après…

    5 mois après…

    Septembre 2016

    abribus détruit.jpg

    Fin janvier 2017

    abribus.jpg

  • Glons. Le hall communal des sports objet d’actes de vandalisme. Il est inutilisable…

    Milieu de la semaine dernière, un ou des individus se sont introduits dans le Hall des sports de Glons (Commune Bassenge). Ils se sont emparés des extincteurs et ont vidé leur contenu en répandant la mousse carbonique sur les infrastructures et matériels sportifs. Excessivement corrosive, la mousse n’a rien épargné. Le hall est actuellement inutilisable et une enquête policière est en cours. Pour poursuivre ses activités, la société de gymnastique « Les écureuils » de Glons  a dû se rabattre sur les salles existantes dans la région et elle est aujourd’hui en mesure d’assurer son programme (Voir article précédent ICI). A l’heure où ces lignes sont écrites, les responsables des « écureuils » étaient à la recherche de sociétés qui seraient en mesure de nettoyer les nombreux tapis de gymnastique car, pour ce faire, une homologation est nécessaire.

    Ces dernières années, la commune de Bassenge avait consenti d’importants investissements dans la restauration et les aménagements de cette salle de sport. (Photo Google maps)

  • Accident route Provinciale à Glons. Un véhicule dérape à la sortie d’une chicane et s’encastre dans la haie d’une propriété privée… Heureusement, on ne déplore aucun blessé.

    Samedi soir, en descendant la route provinciale à Glons, une voiture (Mercédès) a dérapé juste après la sortie d’une chicane de ralentissement. Elle a quitté la route, a traversé la surface avant d’une propriété privée pour finir sa course dans une haie. Seul le véhicule est impliqué dans l’accident. Le conducteur est indemne et heureusement on ne déplore aucun blessé. Selon des témoignages, le verglas serait en cause. Dimanche matin, l’agriculteur Dupuis de Glons est venu prêter main forte et, à l’aide d’un engin, a extirpé le véhicule d’une jardinière en bois dans laquelle une roue avant était coincée. L’avant du véhicule est fortement endommagé.

    accident route provinciale glons janvier 2017 3.jpg

    accident route provinciale glons janvier 2017 2.jpg

     

  • La campagne publicitaire décalée du Forem ne plaît pas ! Levée de boucliers sur les réseaux sociaux…

    Une publicité du Forem (Tournai) pour annoncer une formation d’auxiliaire de ménage fait réagir sur la toile. «Osez réaliser vos rêves… Devenez auxiliaire de ménage! » Un slogan illustré par une photo d’une petite fille au look vintage, en tablier vichy, bigoudis dans les cheveux et chiffon à la main… ». Sur Facebook, les commentaires n’ont pas tardé de fuser : « Non mais ... Osez réaliser vos rêves ! L'agence de com du forem réalise-t-elle sa connerie ?  » Un autre : « L'égalité des sexes dans les formations professionnelles ce n'est pas pour demain ! Choquant ! » « Oui, en effet, et puis suis pas sûre que devenir auxiliaire de ménage soit un rêve pour beaucoup de filles ! » « Auxiliaire de ménage est un métier comme un autre qui nécessite comme tous les autres un certain nombre de compétences. Ce qui est choquant c'est que c'est le seul type de formation proposé aux femmes. Ils n'ont pas mis un petit garçon sur la photo... » « En 2017!!!!! On croit rêver ! C'est vraiment se moquer des gens »

    Du coup, sous l’avalanche des commentaires et des réactions tonitruantes, le Forem a apporté une réponse sur les réseaux sociaux. En voici la teneur : L’annonce « Auxiliaire de ménage » fait partie d’une série d’affiches destinées à promouvoir les métiers techniques de manière « décalée ». Le visuel utilisé dans cette annonce a suscité, à juste titre, de nombreuses réactions. Ces clichés sont effectivement inappropriés. Nous nous en excusons. Nous mettons en place des actions correctives afin d’éviter ce genre d’erreur à l’avenir.

    forem annonce.jpg

    annonce forem.jpg

  • Cambriolages. Juprelle, Oupeye et Bassenge visées

    Une partie de la Basse-Meuse est actuellement touchée par une vague de cambriolages. Celle-ci a commencé en novembre et touche principalement trois des six communes qui composent la zone de police à savoir Oupeye, Juprelle et Bassenge. La zone de police de la Basse-Meuse y a ainsi respectivement constaté 34, 29 et 15 cambriolages soit un boum de plus de 50 % par rapport aux mois précédents. Et si durant la première quinzaine de novembre, c’était particulièrement Juprelle qui était ciblée par les voleurs, le phénomène s’est rapidement déplacé, probablement en raison de mesures spécifiques qui ont été adoptées par la zone de police.

    Aujourd’hui, derniers chiffres à l’appui, on peut presque affirmer que la vague de vols est terminée sur Juprelle et Bassenge. Depuis le début de ce mois, seuls trois vols y ont ainsi été commis dans chacune de ces deux communes.

    Par contre, à Oupeye, le phénomène est toujours très interpellant. En un peu plus de deux semaines, 14 cambriolages ont eu lieu. Et tous les villages de la commune ou presque sont visés. Seuls Hermée et Heure-le-Romain semblent épargnés.( Source La Meuse samedi 17 décembre 2016)

    Conseils :

    1. Placer, tout autour de votre habitation, des systèmes d’éclairage équipés de détecteurs de mouvement.
    2. Installer une minuterie sur quelques lampes en les programmant pour que l’éclairage s’allume et s’éteigne alternativement dans différentes pièces.
    3. Entretenir la végétation afin d’éviter les zones d’ombre.
    4. Ne laissez jamais vos fenêtres en oscillo-battant en votre absence.
    5. Rentrer les échelles et outils de jardin pouvant aider les cambrioleurs.
    6. Tenir un inventaire de vos biens, appareils, avec les numéros de série… Ajouter une photo pour les bijoux et œuvres d’art.
    7. Remplir la fiche «habitation inoccupée» afin de signaler votre absence à la zone de police.
    8. Demander le passage d’un conseiller en prévention vol auprès de votre zone de police.
    9. Signaler tout agissement ou véhicule suspect aux services de police en formant le 101.
  • A proximité. Juprelle : il tue sa femme avant de retourner l'arme contre lui

    L’article complet sur le blog Juprelle Sudinfo de Thomas Michiels en cliquant ici :

    http://juprelle.blogs.sudinfo.be/archive/2016/12/10/il-tue-sa-femme-avant-de-retourner-l-arme-contre-lui-210160.html

  • A proximité. Juprelle: coups de feu à l'intérieur d'un domicile privé, deux personnes sont décédées. De nouveaux éléments d’information

    De nouveaux éléments d’information sur Juprelle Sudinfo. A lire en suivant le lien ci-dessous :

    http://juprelle.blogs.sudinfo.be/archive/2016/12/09/coups-de-feu-2-personnes-decedees-210079.html