Google Analytics Alternative

Entreprises et Economie locales

  • Saveurs de chez nous : les Vins de fruits de la Vallée du Geer (Reportage Vidéo RTC Liège)

    Sous le titre « Saveurs de chez nous », la télévision RTC consacrait dernièrement une émission aux vins de fruits de la Vallée du Geer produits par Alex Princen. Elle est à découvrir en suivant le lien ci-dessous :

    https://www.rtc.be/video/info/saveurs-de-chez-nous-vin-de-fruits_1497012_319.html

    vins de la vallée du geer,vins de fruits vallée du geer,alex princen vins de fruits vallée du geer,terroir vallée du geer,produits du terroir vallée du geer

    vins de fruits vallée du geer.png

  • Terroir Vallée du Geer. A Emael, « Les paniers de Martine » ont la cote !

    les paniers de martine article bassenge sudinfo10.jpgC’est au 52 de la rue haute à Emael qu’est établi le siège des « Paniers de Martine » qui, certes, bénéficient d’une belle visibilité. Proposés dans un distributeur automatique depuis le mois de mai de cette année, les produits de saison sont issus essentiellement de productions locales ; qu’elles soient agricoles, maraîchères ou fruitières. Fille d’agriculteurs, Martine en connaît un bout sur la question. Et si elle écume la région de la Basse-Meuse en quête de produits de qualité à proposer à sa clientèle, ce sont d’abord autour de ceux issus des propres cultures familiales que son activité s’articule. Ainsi, les cerises provenant de ses vergers basses-tiges proches, proposées également en confitures, occupent une place de choix dans la gamme. Une gamme qui au fil du temps sera amenée à s’étoffer et dont la base actuelle repose sur les productions de la Vallée du Geer et de la Basse-Meuse comme par exemple les pommes et poires, leurs jus et les sirops, les champignons des grottes, les pommes de les paniers de martine article bassenge sudinfo2.jpgterre, les oignons, les carottes, les petits fruits rouges (groseilles, myrtilles, framboises…), la liste n’étant nullement exhaustive. Il est important de relever que Martine met un point d’honneur à présenter des produits provenant de cultures dites « raisonnées » (Respect de l’environnement).

    Nous vous le disions, « Les paniers de Martine » disposent de propres vergers de cerisiers situés dans le village d’Emael. Aussi est-ce là, en leur cœur, que 14 ruches ont été installées pour produire un miel d’excellente qualité (Martine est diplômée Apicultrice). Et, pour l’avoir goûté, ce miel de la Vallée du Geer, onctueux, moelleux et doux, à la saveur de  cerises et libérant aussi une note de fond de fleurs d’acacias butinées dans la proche zone du Fort d’Eben-Emael, est certainement une des spécialités du « Terroir Vallée du Geer » promue à un tout bel avenir.

    Beaucoup d’idées et des projets pleins les cartons

    Pour Martine et son époux ce ne sont pas les projets qui manquent. Tout d’abord, pour répondre à la demande, des produits de boulangerie viendront rejoindre les paniers de martine article bassenge sudinfo4.jpgincessamment le distributeur automatique (voir info de dernière minute ci-dessous). Il est question aussi, dans un second temps, d’augmenter et diversifier l’offre en légumes. Ainsi, envisagent-ils d’élargir leurs propres cultures maraîchères ; ce qui requerra pour une partie d’entre elles (les tomates, concombres et laitues notamment),  la construction d’une serre qui jouxtera la propriété.

    Mettre en place un service de livraison s’avère nécessaire et une réflexion est menée les paniers de martine article bassenge sudinfo portrait martine .jpgsur la formule la mieux adaptée. Ce service devrait bientôt voir le jour.

    Quant aux prix, ils reflètent ceux pratiqués généralement sur le marché et se situent même souvent un cran plus bas, sauf, bien entendu, lorsque la rareté de quelques produits justifie une fluctuation vers le haut.

    Avec « Les paniers de Martine », voilà donc une jeune entreprise locale qui a le vent en poupe en basant tout simplement ses activités sur « Le meilleur du Terroir » et qui s’inscrit ainsi en droite ligne dans ce qu’il est convenu d’appeler les « Circuits-courts ».

    Le succès est au rendez-vous et « Les paniers de Martine ont d’ores et déjà la cote.

    les paniers de Martine.jpgN’hésitez-pas à prendre contact avec Martine qui vous prodiguera de judicieux conseils et se fera un plaisir de vous expliquer sa démarche.

    Roger Wauters

    « Les Paniers de Martine »

    Martine Blaffart

    Rue Haute 52

    4690 Bassenge (Eben-Emael)

    GSM : 0495 21 06 75

    N'hésitez-pas à visiter sa page Facebook

    https://www.facebook.com/Les-paniers-de-Martine-296912524069536/

    Dernière minute !

    Depuis le début de cette semaine, le distributeur de produits de boulangerie est disponible !


    les paniers de Martine Pommes de terre.jpg

    les paniers de martine article bassenge sudinfo3.jpg

    les paniers de martine article bassenge sudinfo6.jpg

    les paniers de martine article bassenge sudinfo5.jpg

    les paniers de martine article bassenge sudinfo4.jpg

    les paniers de martine article bassenge sudinfo7 logo.jpg

     

  • Wonck. Cadeaux : du "Made in Vallée du Geer". Ouverture ce week-end de la petite boutique de « l'atelier Chipoterie ». Ne manquez pas d’y faire un tour !

    chipoterie 2.jpgOuverture ce week-end de la jolie petite boutique de l'atelier Chipoterie! N'ayez pas peur de pousser la porte, laissez-vous guider par votre curiosité. Cadeaux originaux, uniques et "made in Wallonie"!!!

    Fabienne vous accueillera ce dimanche de 11h à 18h ainsi que le dimanche 10 dec, aux mêmes heures. Malgré les travaux, la rue est accessible.

    Atelier Chipoterie

    rue du ruisseau 15

    Wonck, Liege, Belgium

    Appeler 0495 25 09 71

  • Attention ! Le parc à containers de Bassenge fermé ce jeudi 30 novembre. Voici les impacts de la grève de ce jeudi sur les recyparcs

    recypark.jpgLe parc à container de Bassenge est fermé ce jeudi. Suite au préavis de grève déposé pour ce jeudi 30 novembre 2017, des perturbations sont attendues dans vos recyparcs. Voici la liste des recyparcs qui selon nos informations devraient être ouverts :

    http://www.intradel.be/actualites/communication-officielle/impacts-de-la-greve-de-ce-30-novembre-sur-les-recyparcs.htm?lng=fr

  • Haccourt - Commerce. Une minute de courses gratuites au nouveau Lidl ! Un super cadeau pour l’ouverture ce mercredi

    lidl futur.jpgFermé au mois de mai pour être entièrement démoli et reconstruit, le Lidl de Haccourt rouvre ses portes ce mercredi matin. Il est le premier magasin de l’enseigne à décliner, en région liégeoise, le nouveau concept de « Lidl of the future ». Nous avons pu le visiter en primeur et une chose est sûre, l’avant-après est impressionnant. 

    Il y aura du monde ce mercredi matin devant la porte du Lidl de Haccourt. Au moins 150 personnes, estiment les responsables de la chaîne. Il est vrai que pour fêter l’ouverture de son nouveau magasin, Lidl offre un super cadeau : une minute de courses gratuites dans les allées du supermarché. Si vous voulez tenter votre chance, rendez-vous sur place ce mercredi avant 8h20. Vous recevrez un numéro et s’il est tiré au sort, vous deviendrez le tout premier client du magasin, qui vous appartiendra le temps d’une minute. 60 secondes durant lesquelles vous pourrez remplir votre chariot de tout ce que vous voulez (sauf alcool et tabac) sans avoir à passer à la caisse après ! Et si vous n’êtes pas l’élu, vous pourrez peut-être remporter un des 10 box repas de la cuisine de Lidl ou des entrées à Plopsa Coo.

    L’article complet à lire ici :

    http://journal.sudinfo.be/journal.php#Sudpresse/web,2017-11-29,BASSE-MEUSE|SU_QUOTIDIENS,2017-11-29,BASSE-MEUSE,1|8

  • Lutte contre les jets de canettes et déchets sauvages : les producteurs de bières agissent ! Une campagne de pub détournée au profit de la propreté publique ! (Toutes les photos !)

    Pour la première fois en Wallonie, trois producteurs de bière concurrents décident de s’associer pour lutter contre les déchets sauvages. En mettant en scène leurs produits vides aux côtés de la pub originale avec un message lié à la propreté publique, ce qu’ils veulent nous dire est clair : les canettes vides, c’est dans la poubelle !

    Quand une campagne de pub est détournée au profit de la propreté publique ! Les explications :

    Pour la première fois en Wallonie, trois producteurs de bière concurrents décident de s’allier dans une campagne avec un objectif sociétal ambitieux : la lutte contre les déchets sauvages.

    Ce mardi 21 novembre, Gordon, Jupiler et Maes et la Cellule Wallonie Plus Propre ont présenté au Ministre wallon de l’Environnement Carlo DI ANTONIO la campagne publicitaire mettant en scène leurs produits de manière décalée, avec un message lié à la propreté publique.

    La campagne, visible du 20 au 26 novembre, s’articule autour de deux visuels qui se répondent mutuellement : le premier met en avant une bière de marque en canette, tandis que le deuxième montre cette même canette vide et froissée, appelant le consommateur à la jeter dans la poubelle après consommation.

    « La propreté publique est un défi complexe, qui nécessite l’implication et la collaboration de tous, à tous les niveaux. Je suis particulièrement satisfait de voir 3 entreprises concurrentes prendre leurs responsabilités via le lancement de cette campagne commune », a souligné Carlo DI ANTONIO, Ministre wallon de l’Environnement et de la Transition écologique.

    Ann NACHTERGAELE, Responsable du département Environnement et Energie de FEVIA Wallonie, la Fédération de l’Industrie Alimentaire, a également salué cette initiative qui marque un signal fort dans l’engagement pris par les industriels dans la lutte contre les déchets sauvages et la récupération maximale des emballages vides.

    Anthony MARTIN, CEO Gordon Finest Beers : « Même si la Belgique est sans conteste un des meilleurs élèves de la classe européenne en matière de recyclage, il faut continuer inlassablement à encourager les consommateurs à faire les bons gestes. Une canette vide n’a pas pour vocation de se retrouver dans la nature ! »

    Jean-Jacques VELKENIERS, Business Unit President, West Europa AB InBev : « Nous brassons des bières fantastiques et nous en sommes fiers à juste titre. Toutefois, les emballages vides n’ont pas leur place le long de la route ou sur les places publiques, mais doivent être rassemblés, triés et recyclés. Cela fait des années qu’AB InBev supporte la lutte contre les déchets sauvages, entre autres en organisant des actions de nettoyage entre collègues, en soutenant des initiatives de sensibilisation ou en lançant des projets pilotes lors de festivals. Par le biais de cette campagne, nous faisons appel au consommateur pour qu’il respecte l’espace public ».

    Sebastiaan DE MEESTER, Corporate Affairs Manager Alken-Maes : « Nous voulons que nos consommateurs se mobilisent en faveur de la propreté publique. Le message de cette campagne est clair : les déchets sont destinés aux poubelles et ne peuvent en aucun cas se retrouver sur la voie publique ! ».

    Benoit BASTIEN a resitué la raison d’être de la Cellule Wallonie Plus Propre, dont il est le Coordinateur: «Nous catalysons les actions qui visent avant tout le changement de comportement. Nous ambitionnons de fédérer un maximum d’acteurs afin que la lutte contre les déchets sauvages et les dépôts clandestins soit considérée comme un véritable enjeu de société. Dès lors, nous remercions ces 3 entreprises de s’impliquer avec nous dans cette campagne ».

    La campagne, mise en oeuvre par l’Agence LDV United, sera visible du 20 au 26 novembre dans les rues de plusieurs communes wallonnes (Liège, Morlanwelz, Seraing, Verviers, Wavre). Le choix de ces communes tient à l’existence sur leur territoire de panneaux déroulants électroniques qui sont le support permettant de faire défiler à tour de rôle le visuel classique, suivi de sa version détournée. A noter que cette campagne aura lieu simultanément dans les trois Régions du pays. Donc, elle sera également visible à Bruxelles, Gand, Anvers et Ostende, notamment.

    (Source Wallonie plus propre)

    Les photos

    pub canettes 1.png

    pub canettes 2.png

    pub canettes 3png.png

    pub canettes 4png.png

    pub canettes 5png.png

    pub canettes 6png.png

  • Un Lidl du futur va ouvrir à Haccourt et bientôt à Herstal!

    lidl futur.jpgFermé depuis plusieurs mois, le Lidl de Haccourt va rouvrir ses portes mercredi prochain. Non sans avoir fait l’objet d’un agrandissement important. 300 nouveaux produits seront en effet vendus sous le nouveau concept « Lidl of the future ».

    Fermé depuis le printemps, le Lidl de Haccourt va donc rouvrir ses portes ce mercredi 29 novembre à 8h30. Sept mois de fermeture qui ont eu pour objectif de réaliser d’importants travaux. L’ancien bâtiment a en effet été complètement démoli et l’ensemble du site a été assaini.

    L’article complet en suivant ce lien :

    http://www.lameuse.be/157104/article/2017-11-23/un-lidl-du-futur-va-ouvrir-haccourt-et-bientot-herstal

  • Glons. A La Sirena 2, la gratuité aux enfants sages marche bien!

    la sirena 2 enfants sages.jpgDepuis le 1er novembre, le restaurant « La Sirena 2 » Glons a lancé un nouveau concept. Chaque enfant de moins de 12 ans qui sera sage durant toute sa présence dans le restaurant sera récompensé et son repas lui sera offert. Un concept qui a beaucoup fait parler et qui n'est valable que du lundi au jeudi, midi et soir.

    « On a eu cette idée parce qu'on a eu quelques soucis avec des enfants qu'on a laissés jouer dans les toilettes » explique Gianni, l'un des patrons. « Alors plutôt que de la sirena glons le n° de tél.jpgsanctionner les enfants, on a préféré adopter une autre approche et féliciter ceux qui ont été sages. Et l'idée n'est évidemment pas de juger la manière dont les parents éduquent leurs enfants. On ne va pas empêcher un enfant d'être un enfant. S'il est un la sirena horaire d'ouvertures.jpgpeu difficile à table, c'est normal. C'est un enfant. Par contre, en offrant le repas aux enfants sages, on veut avant tout conscientiser les parents et qu'ils comprennent que laisser des enfants jouer 45 minutes dans les toilettes d'un restaurant, ça ne se fait pas. Que crier et courir dans le restaurant, non plus ».

    D'office, les enfants qui viendront manger durant les heures de validité du concept seront considérés comme sages et mangeront donc gratuitement. Et jusque-là, tous les enfants qui sont venus manger ont été sages.

    la sirena 2 glons les plats.jpgL’article complet en suivant ce lien :

    http://www.lameuse.be/155208/article/2017-11-20/glons-la-sirena-2-la-gratuite-aux-enfants-sages-marche-bien

    la sirena 2 glons les patrons.jpg

  • Région liégeoise. Attention ! Les recyparcs seront fermés ce mercredi

    recypark.jpgSuite à deux agressions survenues ce week-end dans les recyparcs de Herstal et de Blegny, la CGSP convoque mercredi après-midi une assemblée générale extraordinaire. Ceci aura pour impact que la plupart des recyparcs de la zone intradel seront fermés ce 8 novembre après-midi. À Blegny, c’est un usager qui a refusé de s’identifier qui a forcé le passage à l’aide de son véhicule. À Herstal, il s’agit de violences physiques heureusement sans gravité et d’insultes.

    Source La Meuse mardi 7 novembre 2017

  • Un revenu d’appoint de 500€ net par mois

    argent 2.jpgPercevoir un revenu d’appoint de 500 € par mois.

    Il sera dorénavant possible de percevoir un revenu d’appoint mensuel de 500 € exonéré d’impôts pour un travail effectué dans son temps libre et dans le secteur non marchand. La mesure ne vaut que pour les personnes qui ont déjà un emploi (au moins un 4/5 ème ) et pour les pensionnés. « Nous rendons ainsi notre marché du travail beaucoup plus flexible et donnons aux gens la possibilité de percevoir un revenu d’appoint en plus de leur emploi, sans charges fiscales ni administratives », précise M. Van Overtveldt. La suite dans votre journal La Meuse.

  • Leur prix a doublé ! Après le beurre, le prix des œufs flambe !

    oeufs 3.jpgNos fêtes de fin d’année risquent de voir les prix des cougnous, galettes et autres brioches grimper. Avec la crise du fipronil, on connaît une pénurie d’œufs et donc ces derniers sont plus chers. Jusqu’à deux fois plus chers ! Ce qui n’arrange pas les pâtissiers et les fabricants de biscuits.

    La Fevia tire d’ailleurs la sonnette d’alarme. « La hausse soudaine des prix constitue, pour beaucoup d’entreprises dans la chaîne agroalimentaire, un très sérieux dommage collatéral de la crise du fipronil. Les analystes prévoient que la pénurie d’œufs et leurs prix extrêmes dureront encore plusieurs mois. Ce fâcheux contrecoup menace tout particulièrement la viabilité des nombreuses PME dans l’industrie alimentaire » explique la fédération.

  • Poids des produits : de plus en plus de fraudes. Le SPF Économie va renforcer les contrôles d’ici la fin de l’année

    magasin 2.jpgLe magazine français 60 millions de consommateurs en avait déjà fait le constat : le poids des produits préemballés ne correspond pas toujours au poids indiqué sur l’emballage. En Belgique aussi, on remarque ce genre d’anomalies. 

    Il semblerait même que ces différences de poids vont en s’accentuant dans notre pays. Une enquête a d’ailleurs établi qu’il pourrait s’agir d’un produit sur 5. Et pourtant il y a des contrôles de la part du SPF Économie. Sur les balances tout d’abord. Et sur le produit mis en vente ensuite. Au cours des 5 dernières années le service métrologie du SPF a effectué 2.694 contrôles. Et dans 438 cas, il y avait un problème. C’est énorme !

    Bien entendu, il ne faut pas en imputer la faute au magasin mais plutôt en amont, au moment où l’on effectue le remplissage des boîtes et autres bouteilles. Ces différences de poids peuvent en effet se retrouver partout : dans les boîtes de biscuits comme dans les conserves de poisson ou encore dans les flacons de soda.

    Comme le phénomène va grandissant, le SPF Économie a décidé de renforcer un peu plus les contrôles.

    L’article complet sur :

    http://journal.sudinfo.be/journal.php#Sudpresse/web,2017-11-03,BASSE-MEUSE|SU_QUOTIDIENS,2017-11-03,BASSE-MEUSE,1|16

  • À Glons, les enfants sages mangent gratis

    pizzeria sirena glons st nicolas.jpgLa pizzeria « Sirena 2 » acceptera toujours les enfants turbulents, mais les sages mangeront à l’oeil 

    Alors que dans certains restaurants, les enfants ne sont pas vraiment tolérés, ou que dans d’autres on fait payer aux parents le set de table si leur enfant a griffonné dessus, à La Sirena 2 de Glons, on a décidé de récompenser les enfants sages en leur offrant leur repas ! 

    En janvier 2017, Gianni et Guiseppe reprenaient le restaurant « La Sirena 2 » à Glons.

    Jeunes et dynamiques, les deux cousins ont multiplié les initiatives pour se démarquer. Ils proposent ainsi une pizza 100 % personnalisable et ils ont même voulu se lancer dans la livraison de pizzas par drone. Un projet avorté à cause d’une autorisation non reçue.

    la sirena 2 glons les patrons.jpgLeur dernière idée en date devrait faire parler d’eux encore un peu plus : offrir le repas aux enfants sages. Dès ce 1 er novembre, si l’enfant se comporte bien dans le restaurant, son plat de pâtes ou sa pizza (tous deux versions « enfants »), lui sera offert. « L’idée nous est venue à la suite de quelques soucis que nous avons rencontrés avec certains enfants qui ne sont pas surveillés par leurs parents » , explique Gianni Di Vincenzo. « On a par exemple eu plusieurs fois les toilettes bouchées ou des robinets qui n’étaient pas fermés parce que les enfants y restaient pour jouer. Sans parler des va-et-vient et des portes qui claquent.

    Alors on a cherché un moyen de conscientiser les parents à ces problèmes tout en récompensant les enfants sages. Car en fait, on n’avait pas envie de sanctionner comme ça se fait pratiquement tout le temps dans notre société actuelle. On voulait aller à contre-courant de ça en valorisant et récompensant les enfants sages en leur offrant leur repas.

    sirena glons façade.jpgLa suite sur :

    http://journal.sudinfo.be/journal.php#Sudpresse/web,2017-10-30,BASSE-MEUSE|SU_QUOTIDIENS,2017-10-30,BASSE-MEUSE,1|4

    la sirena horaire d'ouvertures.jpg

  • Grande nouveauté. Ikea lance le photovoltaïque « low-cost »

    Ce n’est plus un secret pour personne, le géant suédois de l’ameublement Ikea cherche à se diversifier. Après les télévisions et les frigos, il met un pied dans l’énergie renouvelable et se lance dans la vente de panneaux photovoltaïques. Disponibles sur le site internet de la marque dès ce vendredi, ils arriveront fin janvier dans les magasins. Pas d’inquiétude, les Belges ne sont pas des cobayes en la matière. Ces panneaux sont déjà commercialisés depuis quelques mois au Royaume-Uni, en Suisse, en Pologne et aux Pays-Bas.

    Ils sont produits par le fabricant anglais Solarcentury qui s’occupera de l’évaluation du toit, de l’administratif, du transport et du placement du produit. Pas de guide de montage, ni de vis qui manque pour cet achat. Les panneaux seront aussi garantis 25 ans et l’installation 6 mois. Tous deux ont été conçus pour générer de l’électricité au moins 40 ans.

    Les particuliers intéressés auront le choix entre un placement complet ou l’achat individuel de panneaux en fonction de leurs besoins. De cette manière, il est possible de compléter une installation déjà existante.

    Le délai moyen entre le moment où vous entamez les démarches et celui où vous avez un système opérationnel variera entre 4 et 6 semaines. Pour le placement proprement dit, il faut compter un jour complet.

    À partir de 4.000 €

    Après avoir tenté de rendre le design démocratique, le géant suédois applique les mêmes principes au photovoltaïque. L’offre de base se veut abordable, il faut compter 4.370 euros pour 12 panneaux polycristallins. Pour une installation plus performante, avec 12 monocristallins, le prix tourne autour des 4.900 euros.

    La suite de l’article sur :

    http://journal.lameuse.be/journal.php#Sudpresse/web,2017-10-13,BASSE-MEUSE|SU_QUOTIDIENS,2017-10-13,BASSE-MEUSE,1|14

  • C’est la loi. L’agriculteur doit retirer les traces qu’il laisse

    Avec l’arrivée de l’automne, on entre dans une période dense au niveau des récoltes. Les agriculteurs y vont bon train pour ramasser un maximum de betteraves, pommes de terre, etc. Mais ces nombreuses récoltes et les réguliers allers-retours entre champs et routes laissent inévitablement des traces sur le macadam. Une situation dangereuse si la météo se montre peu clémente.

    Cinq tués en 2016

    Devenues soudainement très glissantes, les routes peuvent provoquer des accidents qui ont, parfois, de lourdes conséquences. En 2016, l’institut Vias a recensé 239 accidents avec tués ou blessés dus à la saleté de la chaussée. « Il y a eu 2 tués sur des routes sales (0,3 %) et 3 tués sur des routes humides et sales (0,5 %). Donc 5 tués au total », note tout de même Benoît Godart, porte-parole de Vias.

    Un conducteur qui n’adapte pas sa vitesse à l’état gras de la chaussée (dû à une fine couche de boue et de pulpe de betteraves) doit supporter un quart des responsabilités après un accident. C’est également le cas pour la commune si elle ne constate pas la présence anormale de boue et qu’elle ne veille pas à prendre les mesures nécessaires.

    La suite de l’article sur :

    http://journal.lameuse.be/journal.php#Sudpresse/web,2017-10-11,BASSE-MEUSE|SU_QUOTIDIENS,2017-10-11,BASSE-MEUSE,1|18