Google Analytics Alternative

Entreprises et Economie locales

  • Glons. A La Sirena 2, la gratuité aux enfants sages marche bien!

    la sirena 2 enfants sages.jpgDepuis le 1er novembre, le restaurant « La Sirena 2 » Glons a lancé un nouveau concept. Chaque enfant de moins de 12 ans qui sera sage durant toute sa présence dans le restaurant sera récompensé et son repas lui sera offert. Un concept qui a beaucoup fait parler et qui n'est valable que du lundi au jeudi, midi et soir.

    « On a eu cette idée parce qu'on a eu quelques soucis avec des enfants qu'on a laissés jouer dans les toilettes » explique Gianni, l'un des patrons. « Alors plutôt que de la sirena glons le n° de tél.jpgsanctionner les enfants, on a préféré adopter une autre approche et féliciter ceux qui ont été sages. Et l'idée n'est évidemment pas de juger la manière dont les parents éduquent leurs enfants. On ne va pas empêcher un enfant d'être un enfant. S'il est un la sirena horaire d'ouvertures.jpgpeu difficile à table, c'est normal. C'est un enfant. Par contre, en offrant le repas aux enfants sages, on veut avant tout conscientiser les parents et qu'ils comprennent que laisser des enfants jouer 45 minutes dans les toilettes d'un restaurant, ça ne se fait pas. Que crier et courir dans le restaurant, non plus ».

    D'office, les enfants qui viendront manger durant les heures de validité du concept seront considérés comme sages et mangeront donc gratuitement. Et jusque-là, tous les enfants qui sont venus manger ont été sages.

    la sirena 2 glons les plats.jpgL’article complet en suivant ce lien :

    http://www.lameuse.be/155208/article/2017-11-20/glons-la-sirena-2-la-gratuite-aux-enfants-sages-marche-bien

    la sirena 2 glons les patrons.jpg

  • Région liégeoise. Attention ! Les recyparcs seront fermés ce mercredi

    recypark.jpgSuite à deux agressions survenues ce week-end dans les recyparcs de Herstal et de Blegny, la CGSP convoque mercredi après-midi une assemblée générale extraordinaire. Ceci aura pour impact que la plupart des recyparcs de la zone intradel seront fermés ce 8 novembre après-midi. À Blegny, c’est un usager qui a refusé de s’identifier qui a forcé le passage à l’aide de son véhicule. À Herstal, il s’agit de violences physiques heureusement sans gravité et d’insultes.

    Source La Meuse mardi 7 novembre 2017

  • Un revenu d’appoint de 500€ net par mois

    argent 2.jpgPercevoir un revenu d’appoint de 500 € par mois.

    Il sera dorénavant possible de percevoir un revenu d’appoint mensuel de 500 € exonéré d’impôts pour un travail effectué dans son temps libre et dans le secteur non marchand. La mesure ne vaut que pour les personnes qui ont déjà un emploi (au moins un 4/5 ème ) et pour les pensionnés. « Nous rendons ainsi notre marché du travail beaucoup plus flexible et donnons aux gens la possibilité de percevoir un revenu d’appoint en plus de leur emploi, sans charges fiscales ni administratives », précise M. Van Overtveldt. La suite dans votre journal La Meuse.

  • Leur prix a doublé ! Après le beurre, le prix des œufs flambe !

    oeufs 3.jpgNos fêtes de fin d’année risquent de voir les prix des cougnous, galettes et autres brioches grimper. Avec la crise du fipronil, on connaît une pénurie d’œufs et donc ces derniers sont plus chers. Jusqu’à deux fois plus chers ! Ce qui n’arrange pas les pâtissiers et les fabricants de biscuits.

    La Fevia tire d’ailleurs la sonnette d’alarme. « La hausse soudaine des prix constitue, pour beaucoup d’entreprises dans la chaîne agroalimentaire, un très sérieux dommage collatéral de la crise du fipronil. Les analystes prévoient que la pénurie d’œufs et leurs prix extrêmes dureront encore plusieurs mois. Ce fâcheux contrecoup menace tout particulièrement la viabilité des nombreuses PME dans l’industrie alimentaire » explique la fédération.

  • Poids des produits : de plus en plus de fraudes. Le SPF Économie va renforcer les contrôles d’ici la fin de l’année

    magasin 2.jpgLe magazine français 60 millions de consommateurs en avait déjà fait le constat : le poids des produits préemballés ne correspond pas toujours au poids indiqué sur l’emballage. En Belgique aussi, on remarque ce genre d’anomalies. 

    Il semblerait même que ces différences de poids vont en s’accentuant dans notre pays. Une enquête a d’ailleurs établi qu’il pourrait s’agir d’un produit sur 5. Et pourtant il y a des contrôles de la part du SPF Économie. Sur les balances tout d’abord. Et sur le produit mis en vente ensuite. Au cours des 5 dernières années le service métrologie du SPF a effectué 2.694 contrôles. Et dans 438 cas, il y avait un problème. C’est énorme !

    Bien entendu, il ne faut pas en imputer la faute au magasin mais plutôt en amont, au moment où l’on effectue le remplissage des boîtes et autres bouteilles. Ces différences de poids peuvent en effet se retrouver partout : dans les boîtes de biscuits comme dans les conserves de poisson ou encore dans les flacons de soda.

    Comme le phénomène va grandissant, le SPF Économie a décidé de renforcer un peu plus les contrôles.

    L’article complet sur :

    http://journal.sudinfo.be/journal.php#Sudpresse/web,2017-11-03,BASSE-MEUSE|SU_QUOTIDIENS,2017-11-03,BASSE-MEUSE,1|16

  • À Glons, les enfants sages mangent gratis

    pizzeria sirena glons st nicolas.jpgLa pizzeria « Sirena 2 » acceptera toujours les enfants turbulents, mais les sages mangeront à l’oeil 

    Alors que dans certains restaurants, les enfants ne sont pas vraiment tolérés, ou que dans d’autres on fait payer aux parents le set de table si leur enfant a griffonné dessus, à La Sirena 2 de Glons, on a décidé de récompenser les enfants sages en leur offrant leur repas ! 

    En janvier 2017, Gianni et Guiseppe reprenaient le restaurant « La Sirena 2 » à Glons.

    Jeunes et dynamiques, les deux cousins ont multiplié les initiatives pour se démarquer. Ils proposent ainsi une pizza 100 % personnalisable et ils ont même voulu se lancer dans la livraison de pizzas par drone. Un projet avorté à cause d’une autorisation non reçue.

    la sirena 2 glons les patrons.jpgLeur dernière idée en date devrait faire parler d’eux encore un peu plus : offrir le repas aux enfants sages. Dès ce 1 er novembre, si l’enfant se comporte bien dans le restaurant, son plat de pâtes ou sa pizza (tous deux versions « enfants »), lui sera offert. « L’idée nous est venue à la suite de quelques soucis que nous avons rencontrés avec certains enfants qui ne sont pas surveillés par leurs parents » , explique Gianni Di Vincenzo. « On a par exemple eu plusieurs fois les toilettes bouchées ou des robinets qui n’étaient pas fermés parce que les enfants y restaient pour jouer. Sans parler des va-et-vient et des portes qui claquent.

    Alors on a cherché un moyen de conscientiser les parents à ces problèmes tout en récompensant les enfants sages. Car en fait, on n’avait pas envie de sanctionner comme ça se fait pratiquement tout le temps dans notre société actuelle. On voulait aller à contre-courant de ça en valorisant et récompensant les enfants sages en leur offrant leur repas.

    sirena glons façade.jpgLa suite sur :

    http://journal.sudinfo.be/journal.php#Sudpresse/web,2017-10-30,BASSE-MEUSE|SU_QUOTIDIENS,2017-10-30,BASSE-MEUSE,1|4

    la sirena horaire d'ouvertures.jpg

  • Grande nouveauté. Ikea lance le photovoltaïque « low-cost »

    Ce n’est plus un secret pour personne, le géant suédois de l’ameublement Ikea cherche à se diversifier. Après les télévisions et les frigos, il met un pied dans l’énergie renouvelable et se lance dans la vente de panneaux photovoltaïques. Disponibles sur le site internet de la marque dès ce vendredi, ils arriveront fin janvier dans les magasins. Pas d’inquiétude, les Belges ne sont pas des cobayes en la matière. Ces panneaux sont déjà commercialisés depuis quelques mois au Royaume-Uni, en Suisse, en Pologne et aux Pays-Bas.

    Ils sont produits par le fabricant anglais Solarcentury qui s’occupera de l’évaluation du toit, de l’administratif, du transport et du placement du produit. Pas de guide de montage, ni de vis qui manque pour cet achat. Les panneaux seront aussi garantis 25 ans et l’installation 6 mois. Tous deux ont été conçus pour générer de l’électricité au moins 40 ans.

    Les particuliers intéressés auront le choix entre un placement complet ou l’achat individuel de panneaux en fonction de leurs besoins. De cette manière, il est possible de compléter une installation déjà existante.

    Le délai moyen entre le moment où vous entamez les démarches et celui où vous avez un système opérationnel variera entre 4 et 6 semaines. Pour le placement proprement dit, il faut compter un jour complet.

    À partir de 4.000 €

    Après avoir tenté de rendre le design démocratique, le géant suédois applique les mêmes principes au photovoltaïque. L’offre de base se veut abordable, il faut compter 4.370 euros pour 12 panneaux polycristallins. Pour une installation plus performante, avec 12 monocristallins, le prix tourne autour des 4.900 euros.

    La suite de l’article sur :

    http://journal.lameuse.be/journal.php#Sudpresse/web,2017-10-13,BASSE-MEUSE|SU_QUOTIDIENS,2017-10-13,BASSE-MEUSE,1|14

  • C’est la loi. L’agriculteur doit retirer les traces qu’il laisse

    Avec l’arrivée de l’automne, on entre dans une période dense au niveau des récoltes. Les agriculteurs y vont bon train pour ramasser un maximum de betteraves, pommes de terre, etc. Mais ces nombreuses récoltes et les réguliers allers-retours entre champs et routes laissent inévitablement des traces sur le macadam. Une situation dangereuse si la météo se montre peu clémente.

    Cinq tués en 2016

    Devenues soudainement très glissantes, les routes peuvent provoquer des accidents qui ont, parfois, de lourdes conséquences. En 2016, l’institut Vias a recensé 239 accidents avec tués ou blessés dus à la saleté de la chaussée. « Il y a eu 2 tués sur des routes sales (0,3 %) et 3 tués sur des routes humides et sales (0,5 %). Donc 5 tués au total », note tout de même Benoît Godart, porte-parole de Vias.

    Un conducteur qui n’adapte pas sa vitesse à l’état gras de la chaussée (dû à une fine couche de boue et de pulpe de betteraves) doit supporter un quart des responsabilités après un accident. C’est également le cas pour la commune si elle ne constate pas la présence anormale de boue et qu’elle ne veille pas à prendre les mesures nécessaires.

    La suite de l’article sur :

    http://journal.lameuse.be/journal.php#Sudpresse/web,2017-10-11,BASSE-MEUSE|SU_QUOTIDIENS,2017-10-11,BASSE-MEUSE,1|18

  • Un tout nouveau site Web pour le Val du Geer ! L’offre se veut aussi variée que copieuse et... comporte des surprises !

    En ce début octobre, le Val du Geer de Bassenge vient de mettre en ligne un tout nouveau site reprenant l’ensemble de ses activités. Celles-ci n’ont cessé de croître ces dernières années et une mise à jour était nécessaire. D’une composition soignée, avec un schéma aisé tout comme l’est sa lecture, le site propose une description complète et détaillée de l’offre de services et de produits proposé par le Val du Geer dans des domaines aussi variés qu’éclectiques. Ainsi, y retrouvera-t-on :

    Emballage bois

    Marquage & lettrage

    Textile

    Casquettes

    Sacs nylon

    Sublimation

    Panneaux & stickers

    Véhicules & vitrines

    Bois

    Confection

    Fabrication métallique

    Conditionnement hospitalier

    Conditionnement pharmaceutique

    Mobilier de jardin

    D’ici peu, le site se voudra encore plus interactif en s’inscrivant dans ce qu’il est convenu d’appeler aujourd’hui l’E-Commerce. En attendant, afin de mieux aborder les nombreuses activités de cette société dont le dynamisme n’est plus à démontrer, la visite de ce nouveau site s’impose. Assurément.

    Le site web d’« Une équipe au rythme de vos projets », à découvrir ici :

    http://www.valdugeer.be/

    Pour rappel, présentation de la Société

    Le Val du Geer  est une Entreprise de Travail Adapté (ETA) c'est-à-dire une entreprise qui procure à une personne souffrant d’un handicap et en âge de travailler la possibilité d'avoir un statut social actif.

    Fondé en 1964, le Val du Geer compte plus de 240 travailleurs encadrés par des collaborateurs expérimentés.

    Le Val du Geer a évolué depuis sa création vers une société professionnelle, compétitive et durable.

    Actif dans de nombreux secteurs - le travail du bois, du métal, le conditionnement (Divers, médical, hospitalier et pharmaceutique), la logistique, la revalorisation des emballages, le marquage, le lettrage, la confection textile - le Val du Geer assure à ses clients locaux, nationaux et frontaliers des solutions complètes.

    Toujours soucieux d'être à la pointe de la performance, le Val du Geer investit chaque année environ 10 % de son chiffre d'affaires afin de mieux servir ses clients.

    Le Val du Geer assure donc la promotion de la personne handicapée tout en développant une activité économique de très grande qualité.

    Le Val du Geer a un statut d’ASBL (l’Asbl POUR DEMAIN, commercialement : Le Val du Geer) et son siège social est situé à Bassenge, entre Visé et Tongres.

    Certifié ISO 9001, le Val du Geer est actif sur 5 sites d’exploitation

    2 sites à Bassenge : Rue de la Grotte et Rue Nouwen

    1 site à Boirs : Rue au Crameux

    1 site à Ans : Rue des Français

    1 site de logistique à Sclessin : Rue Ernest Solvay

  • Vin de Liège : vendanges sur la parcelle d’Emael à partir de ce jeudi 5 octobre !

    C’est ce jeudi 5 octobre que débuteront les vendanges de la coopérative Vin de Liège sur le vignoble d’Emael. La journée débutera à 8h00 et se clôturera aux environs de 16h30. N’hésitez-pas à rendre une petite visite amicale aux vendangeurs !

    En ce qui nous concerne, nous y réaliserons un reportage dans l’après-midi.

    En espérant que le temps soit clément…

    vendanges vin de liège 2017,vendanges emael 2017

  • Attention ! Fermeture Recyparcs ce 03/10/17

    Communiqué d’Intradel. Faisant suite à l'agression de la semaine dernière, la CGSP d'Intradel convoque une Assemblée générale de ses affiliés.

    En conséquence, une quarantaine de Recyparcs seront fermés l'après-midi de ce mardi 3 octobre :

    Aywaille, Clavier, Comblain, Esneux, Ferrières, Liège Angleur, Nandrin, Ouffet, Seraing 2 Boncelles, Sprimont, Trooz, Burdinne, Flémalle 1, Flémalle 2, Huy, Saint-Georges, Waremme, Wasseiges, Ans, Bassenge, Blegny, Grâce-Hollogne, Herstal, Juprelle, Liège Glain, Oupeye, Visé, Chaudfontaine, Liège Sart-Moray, Seraing 1 Marnix, Seraing 3 Jemeppe, Jalhay, La Calamine, Limbourg, Plombières, Raeren, Spa, Thimister, Verviers 1 et Verviers 2.

    Cette liste ayant été mise à jour ce lundi, nous conseillons vivement aux usagers de systématiquement téléphoner au call center d'Intradel (04/2407474) avant de se rendre dans un recyparc qui ne serait pas dans la liste ci-dessus ou de reporter au lendemain leur visite au parc.

  • Fromages crème : la valse des emballages… Le fromage Abbaye de Maredsous fabriqué en Slovaquie ? Le dossier étonnant de notre collègue Pierre Neufcour du Blog Visé Sudinfo

    Notre collègue Pierre Neufcour du Blog Sudinfo de Visé consacrait hier un article à la valse des emballages des fromages-crème. Voici ce qu’il en dit comme introduction à son article :

    « Tout a commencé il y a quelques semaines lors d'achats dans une grande surface fière de ses "prix rouges". Etant dans la partie frigo, une boîte de triangles de fromage a attiré notre attention. Hormis l'étiquette, elle ressemblait à s'y méprendre à sa voisine, portant l'effigie d'un animal rouge et hilare. Le système d'ouverture des deux emballages était semblable, une ficelle rouge à tirer pour déchirer la bande autocollante. Pour tout vous dire, le prix nettement inférieur de la "Boni" nous poussa à goûter son contenu.

    Surprise à l'ouverture de la boîte : le système d'ouverture des petits triangles était pile poil le même que ceux de la marque la plus chère! Et au goût, rien à dire, quasiment la même chose. Mais d'autres surprises nous étaient réservées. »

    La suite de l’article (étonnant) à découvrir sur le blog de Pierre Neufcour en suivant le lien ci-dessous :

    http://vise.blogs.sudinfo.be/archive/2017/09/26/alimentation-vous-avez-dit-circuit-court-236040.html

  • Une date de péremption sur l’électroménager

    Votre machine à lessiver n’essore plus et elle a à peine quatre ans ? Vous venez de dépasser d’un mois, la date de garantie de votre four micro-ondes et paf, il ne fonctionne plus ? Votre smartphone se décharge à une vitesse V prime alors qu’il date de 2016…

    Qui n’est pas confronté à ce genre de situation ?

    Alors, ne vous êtes-vous jamais dit : les appareils, ça fonctionnait bien plus longtemps avant !

    Régulièrement des rapports dénoncent ce qu’on appelle l’obsolescence programmée des appareils électroniques.

    Et le vice-premier ministre Kris Peeters et la ministre Marie-Christine Marghem ont réagi ensemble en commandant une étude sur ce phénomène.

    Quels sont les résultats de l’étude ? « Le rapport ne permet pas de démontrer de façon formelle l’existence de l’obsolescence programmée. Cependant, on a constaté que la vie des produits électroniques est souvent inférieure à ce que le consommateur pourrait s’attendre. Ceci est particulièrement le cas pour les smartphones, les téléviseurs, les machines à laver, les imprimantes et les ordinateurs », nous dit-on au cabinet Peeters.

    Allonger la garantie

    Le rapport recommande de prendre une série de mesures pour prolonger la durée de vie de ces produits. Les ministres Peeters et Marghem vont examiner ces recommandations. Pour l’heure, le Ministre Kris Peeters souhaite un allongement de l’extension de la garantie de ces produits : « Un allongement de vie de ces appareils électroniques est évidemment une bonne chose pour les consommateurs. Mais cela ne s’arrête pas là. Chaque année, 111.000 tonnes de déchets électroniques sont collectées en Belgique, soit environ 10 kilogrammes par habitant ».

    La suite sur :

    http://journal.sudinfo.be/journal.php#Sudpresse/web,2017-09-27,BASSE-MEUSE|SU_QUOTIDIENS,2017-09-27,BASSE-MEUSE,1|18

  • Impressionnant. Le clocher de l’église de Roclenge en cours de réparation. Les ouvriers travaillent à 50 m ! (Vidéo)

    réparation clocher église roclenge.jpgDans un article précédent, nous abordions le danger présenté par un élément de toiture du clocher de l’église de Roclenge qui menaçait de se détacher. Ce vendredi 22 septembre, l’entreprise Egide Hermans de Glons est intervenue pour procéder aux réparations. Appel a été fait à la Société Havart de Liège qui a mis une grue télescopique à la disposition de l’entreprise glontoise. Comme nous l’avons constaté sur place ce vendredi matin, les ouvriers travaillent à 50 mètres de haut en toute décontraction.

    La Vidéo !

    réparation clocher église roclenge2.jpg

  • Emael. Les Paniers de Martine : " Vous avez dit circuits courts ? "

    les paniers de Martine Pommes de terre.jpgA Emael, au 52 de la rue Haute, sous le nom de «  Les Paniers de Martine «  un distributeur automatique vous propose des produits frais, de saison, locaux et à un prix juste. Difficile de trouver un circuit de vente plus court…

    Pour découvrir sa gamme et les produits proposés, rendez-vous sur sa page Facebook :

    https://www.facebook.com/pg/Les-paniers-de-Martine-296912524069536/about/?ref=page_internal