Google Analytics Alternative

Emploi

  • Job à Liège: 1.000 emplois proposés par 45 entreprises

    Pour la sixième année s’est tenu le salon de l’emploi « Talentum » à Liège, au Country Hall. Pas moins de 45 entreprises étaient présentes. Au total, celles-ci proposaient quelque 1.000 offres d’emploi. Et ce, dans tous les secteurs. Environ 4.500 personnes avaient fait le déplacement pour déposer des c.-v., assister à des entretiens plus personnalisés ou encore solliciter des conseils.

    Mine de rien, « Talentum » est le plus gros salon de l’emploi de la région liégeoise. Les chiffres parlent d’eux-mêmes : 45 entreprises rassemblées au Country Hall, sur les hauteurs de la Cité ardente, près de 1.000 offres d’emploi proposées et environ 4.500 visiteurs. On n’évoquera pas ici les files importantes pour arriver et repartir du salon, preuve du succès de celui-ci.

    http://www.lameuse.be/278267/article/2018-09-14/job-liege-1000-emplois-proposes-par-45-entreprises

  • Métiers en pénurie et formations : une prime de 350 euros pour les demandeurs d’emploi

    L’incitant financier de 350 euros accordé à tout demandeur d’emploi qui réussira une formation dans un métier en pénurie entrera en vigueur le 1 er septembre, nous apprend le ministre de l’Emploi Pierre-Yves Jeholet.

    Près de 190.000 demandeurs d’emploi et un nombre croissant d’entreprises éprouvent des difficultés à recruter des travailleurs pour répondre à leurs besoins, selon M. Jeholet (MR). Il cite l’Union wallonne des Entreprises (UWE), selon laquelle 31.329 emplois vacants ont été recensés en Wallonie au 3ème trimestre 2017, soit une augmentation de 53 % en un an.

    Près de la moitié (45,74 %) des demandeurs d’emploi n’a pas obtenu de diplôme de l’enseignement secondaire supérieur, alors qu’un demandeur d’emploi qualifié a deux fois plus de chance de trouver du travail qu’un non qualifié.

    Pour rapprocher la formation des réalités de l’entreprise, le gouvernement réforme le Plan Formation Insertion (PFI), qui permet aux demandeurs d’emploi d’acquérir des compétences avec un contrat à la clé et aux entreprises de former leurs futurs travailleurs en fonction de leurs besoins.

    L’article complet en suivant ce lien :

    http://journal.sudinfo.be/journal.php#Sudpresse/web,2018-07-13,BASSE-MEUSE|SU_QUOTIDIENS,2018-07-13,BASSE-MEUSE,1|16

  • Plusieurs centaines d’emplois à pourvoir à Herstal

    Herstal, terre d’industrie technologique. Nombreuses sont les entreprises actives dans les domaines spécifiques de l’aéronautique, du spatial ou de la mécanique de précision à être installées dans la Cité des Armuriers, notamment du côté du zoning des Hauts Sarts. Parmi ces sociétés, on retrouve quelques fleurons, comme Safran Aero Boosters ou encore la FN Herstal. Des centaines d’engagements sont d’ailleurs prévus cette année.

    Le salon des métiers de l’aéronautique, de la mécanique et du spatial - le SAMS, pour les intimes - qui se tiendra à Herstal le 19 avril prochain ne manquera à coup sûr pas d’attirer du monde. Et pour cause, puisque ce sont des dizaines d’offres d’emploi qui seront à pourvoir dans les secteurs de pointe que sont l’aéronautique, le spatial et la mécanique de précision.

    Et ce ne sont pas là uniquement de quelques jobs dont on parle, mais bien de centaines d’engagements potentiels dans des entreprises de renommée internationale comme la FN Herstal, active dans les secteurs de l’armement et de la défense, ou encore Safran Aero Boosters (ex Techspace Aero).

    L’article complet à découvrir en suivant ce lien ou dans votre Meuse de ce samedi :

    http://www.lameuse.be/215012/article/2018-04-07/plusieurs-centaines-demplois-pourvoir-herstal

  • FOREM : La Police Fédérale engage

    La Police Fédérale engagera tout au long de l’année environ 400 agents de sécurisation. Leur rôle sera d’assurer le transfert de détenus, la police des cours et tribunaux, les patrouilles de sécurisation, l’ordre public en cas d’incidents, la sécurisation de sites nucléaires et autres installations ou bien, la réalisation d’escorte protocolaire…

    Pour pouvoir postuler, aucun diplôme n’est requis et vous devez répondre aux conditions suivantes :

    Être de nationalité belge

    Jouir de vos droits civils et politiques

    Être âge de minimum 17 ans

    Pratiquer éventuellement une deuxième langue

    Intéressé(e) ? Rendez-vous sur www.jesecurise.be

    Vous y trouverez notamment toutes les informations complémentaires sur la procédure de sélection et le formulaire d’inscription.

  • Boom des emplois à Liege Airport. Le mois de décembre étant le plus chargé à l’aéroport, le recrutement est en hausse. L’opportunité est à saisir !

    aéroport bierset 3.jpgLe secteur de la logistique aérienne est en plein boom, ce qui implique plus de travail et donc plus de recrutement de main-d’œuvre. Un phénomène amplifié en période de fêtes, qui s’explique aussi par la banalisation des achats en ligne.  60.000 tonnes de marchandises transitent par Liege Airport chaque année en décembre. Un chiffre qui peut s’expliquer par l’approche des fêtes de fin d’année, notamment. Ce qui pousse ainsi les sociétés de transport à employer plus d’ouvriers qui traiteront les cargos rentrant à l’aéroport. « Décembre est toujours le meilleur mois de l’année, surtout en 2015 et 2016, soutient Christian Delcourt, porte-parole de Liege Airport, la croissance est réellement soutenue. En cette période, l’activité habituellement chargée, en comparaison, par exemple, au mois d’avril qui compte 54.000 tonnes, ça signifie 40 avions de plus en décembre ». À savoir que c’est surtout le tonnage qui est pris en considération et non le nombre d’avions, même si le but reste de remplir au maximum ceux-ci.

    Pour ceux et celles qui cherchent un emploi, l'opportunité est donc à saisir !

    L’article complet à lire ici :

    http://journal.sudinfo.be/journal.php#Sudpresse/web,2017-12-09,BASSE-MEUSE|SU_QUOTIDIENS,2017-12-09,BASSE-MEUSE,1|8

  • Emploi : 47 métiers manquent de bras en Wallonie. Au total, 80 métiers sont qualifiés de «critiques»

    En Wallonie, ce sont 47 métiers qui sont considérés en pénurie par le Forem. L’étude mise en ligne par l’office wallon de l’emploi est utile à plus d’un titre : pour les jeunes, leurs parents, mais aussi les décideurs. 

    46 métiers en pénurie

    Outre les maîtres d’hôtel, il manque de délégués commerciaux, notamment en ce qui concerne les services aux entreprises. Parmi les métiers de la santé, on cherche encore et toujours des infirmiers spécialisés, mais aussi des techniciens en imagerie médicale, des pharmaciens. Dans les métiers de l’informatique, il manque d’analystes, mais aussi d’experts en sécurité ou de développeurs. Il y a aussi de l’emploi à aller chercher comme chauffeur (bus, autocars, poids lourds). Les métiers de la mécanique (que ce soit dans l’industrie, ou dans l’automobile, les engins agricoles) manquent eux aussi de bras. On pointera aussi la présence parmi les métiers en pénurie des bouchers. Un métier dans la liste depuis des années. Mais qui, selon le secteur, recouvre aussi d’autres métiers de la transformation de la viande. On ne parle pas seulement du boucher dans son magasin ou en grande surface.

    On citera encore les secteurs de la recherche et des sciences, ainsi que des métiers de la construction. Comme des chefs d’équipe ou des conducteurs de travaux.

    L’article complet à découvrir sur :

    http://journal.sudinfo.be/journal.php#Sudpresse/web,2017-10-02,BASSE-MEUSE|SU_QUOTIDIENS,2017-10-02,BASSE-MEUSE,1|12

  • Des centaines de jobs à Talentum Liège

    L’incontournable rendez-vous de l’emploi en région liégeoise se tiendra au Country Hall du Sart Tilman ce jeudi 7 septembre de 12h30 à 19h. Vous cherchez un premier job, une évolution de carrière ou une réorientation complète ? Ne manquez pas votre meilleure occasion annuelle de trouver votre bonheur à quelques kilomètres de chez vous !

    http://www.sudinfo.be/1923493/article/2017-08-31/des-centaines-de-jobs-a-talentum-liege

  • Commune de Bassenge : offre d'emploi

    La commune de Bassenge vient de faire paraître dans le magazine le Geer, l'offre d'emploi suivante :

    offre emploi bassenge 2.jpg

     

  • Un second taxi social à Bassenge. Les demandes de transport étaient devenues trop importantes

    Cela fait deux ans et demi que l’ASBL « Titres Services » a lancé son taxi social. Avec succès. Un deuxième taxi va donc prochainement arriver. 

    Ce samedi, l’ASBL « Titres Services » de Bassenge a fêté son 10 ème anniversaire. Et cet événement a été marqué par l’acquisition d’un second taxi social. Indispensable, car de nombreuses demandes de déplacement étaient refusées, faute de moyens.

    La suite de l’article en suivant ce lien :

    http://journal.lameuse.be/journal.php#Sudpresse/web,2017-08-09,BASSE-MEUSE|SU_QUOTIDIENS,2017-08-09,BASSE-MEUSE,1|9

  • Emploi – A proximité. Action débarque enfin à Herstal

    C’est une bonne nouvelle pour les aficionados de l’enseigne mais aussi pour les habitants du quartier de La Préalle. Et il était surprenant que jusqu’ici, une ville comme Herstal ne disposait pas encore de cette enseigne sur ton territoire.

    Dans quelques jours, ce sera chose faite puisque le discounter non-alimentaire Action va débarquer à La Préalle dès le 15 juillet prochain. Et pas n’importe où puisque c’est dans l’ancien magasin Aldi, fermé depuis début septembre 2016.

    Notons qu’à l’heure d’écrire ces lignes, Action est toujours à la recherche de vendeuses pour son nouveau magasin. L’offre d’emploi peut être consultée sur action.jobs/be-fr ou herstal-commerce.be

    L’article complet à découvrir sur :

    http://journal.sudinfo.be/journal.php#Sudpresse/web,2017-07-05,BASSE-MEUSE|SU_QUOTIDIENS,2017-07-05,BASSE-MEUSE,1|10

  • Exclusif. Le secteur Horeca redresse la tête

    Plusieurs indicateurs renouent avec le positif, se réjouit Willy Borsus

    Jobs créés, nombre total d’emplois, flexy-jobs, pourcentage de faillites… Le secteur Horeca connaît « une certaine embellie », selon les données inédites collectées par le ministre des Classes moyennes. 

    Tout n’y est pas encore rose, notamment en matière de caisses blanches. N’empêche, la plupart des indicateurs montrent que le secteur Horeca est en train de relever la tête, dans notre pays. Le constat ressort d’une série de données que vient de recevoir le ministre des Classes moyennes, Willy Borsus (MR), et qu’il confie en primeur à Sudpresse et à Bel RTL. (Photo prétexte : Restaurant La Sirena à Glons)

    Passons tout ça en revue.

    L’article à découvrir ici :

    http://journal.sudinfo.be/journal.php#Sudpresse/web,2017-05-05,BASSE-MEUSE|SU_QUOTIDIENS,2017-05-05,BASSE-MEUSE,1|18

  • Pairi daiza. Vague de recrutement

    Pairi Daiza lance une vague de recrutement pour la nouvelle saison. Le parc recherche 600 collaborateurs, surtout des étudiants et des intérimaires. Les offres d’emploi sont en cours de publication, dix sont actuellement diffusées. Les deux offres les plus étonnantes sont : un chef de cuisine asiatique et un de cuisine ukrainienne. Ces petites annonces se trouvent sur la page Internet du parc animalier. Lien ci-dessous :

    https://www.pairidaiza.eu/fr/jobs

  • En collaboration avec le Forem, l’industrie alimentaire recrute

    Le secteur alimentaire wallon enregistre chaque année l’arrivée d’environ 2.400 travailleurs, soit 11 par jour. De ce fait, l’industrie alimentaire, gros employeur industriel en Wallonie, et le Forem ont décidé de renforcer leur collaboration.

    Objectif: créer plus d’opportunités, placer davantage de chercheurs d’emploi dans le secteur et mettre en place les formations nécessaires pour répondre aux besoins des entreprises alimentaires.

    Pas moins de 37% de l’emploi du secteur alimentaire se situe en Province de Liège. Fevia Wallonie, la Fédération de l’industrie alimentaire wallonne, et la direction du Forem lancent à cette occasion les bases d’une plateforme d’emploi «Food@work Liège-Verviers», à l’instar de celle créée début 2016 en Wallonie picarde. Cette plateforme, réunissant la direction régionale Liège-Verviers du Forem, le centre sectoriel de formation IFP et les entreprises alimentaires de la région, aura pour mission de faciliter l’insertion des demandeurs d’emploi dans ces entreprises alimentaires. (Source Le sillon belge jeudi 26 janvier 2017)

  • Emploi. Bpost va engager 300 travailleurs supplémentaires

    triporteurs bpost.jpgLe succès des colis pousse Bpost à embaucher 300 équivalents temps plein, a indiqué jeudi le responsable syndical Jean-Pierre Nyns (ACOD). L’information a été confirmée par l’entreprise publique.

    Direction et syndicats négocient depuis un certain temps sur les conséquences de l’augmentation de la charge de travail au sein de Bpost. Selon les syndicats, cette charge est trop élevée.

    Les discussions ont débouché sur un accord pour l’engagement dans les «prochaines semaines» de 300 équivalents temps plein, d’après Jean-Pierre Nyns.

    Une porte-parole de Bpost confirme un accord pour «étendre le réseau de distribution de 290 temps pleins». Il s’agit d’une réponse à la hausse des volumes de colis distribués par l’entreprise postale.

    Les profils qui seront engagés vont de chauffeurs à facteurs en passant par des personnes affectées au tri. Selon Jean-Pierre Nyns, l’engagement d’une septantaine de chauffeurs supplémentaires est déjà en cours. L’idée est également de convertir des contrats d’intérim en contrats à durée indéterminée.

    Bpost a enregistré au troisième trimestre une hausse de 12,7% du volume de ses activités de colis.

    Bpost emploie actuellement 25.000 personnes ou 22.000 équivalents temps plein. (Source La Meuse.be)

  • Emploi. Les indépendants engagent de plus en plus

    Le nombre d’indépendants qui ont engagé un premier travailleur a augmenté de 24 % au premier semestre, par rapport à la même période de l’an dernier, ressort-il des chiffres de l’Union des secrétariats nationaux relayés lundi par le ministre des Indépendants et des PME, Willy Borsus (MR).

    Entre janvier et fin juin 2016, 9.805 petites structures ont engagé un premier collaborateur, contre 7.893 au premier semestre 2015, soit une différence de 1.912 indépendants.

    COTISATIONS EXONÉRÉES

    Une évolution imputable, selon le ministre, à la mesure du gouvernement fédéral exonérant les indépendants des cotisations sociales patronales lors du premier engagement.

    Parallèlement, le nombre de jeunes entreprises a passé la barre des 100.000.

    La Belgique comptait en effet 103.200 starters en 2015, contre 96.844 en 2014.

    La création nette d’emplois s’élève à 76.000 unités depuis l’entrée en fonction du gouvernement Michel, ajoute M. Borsus. (Source La Meuse mardi 20 septembre 2016)