Google Analytics Alternative

Culture, éducation permanente

  • Dans les écoles. 1.000 euros pour promouvoir la nourriture locale

    Le ministre de l’Agriculture, René Collin, lancera, en septembre, un appel à projets à destination de toutes les écoles wallonnes, du maternel au secondaire en passant par le CEFA. Intitulé « Tous locavores», l’appel à projets a pour but de créer des activités pédagogiques relatives à la production et à la transformation alimentaire sur le territoire wallon. L’enjeu reste toujours identique : sensibiliser au chemin « de la terre à l’assiette » (ou réciproquement), à notre agriculture et à notre alimentation locale : les métiers, les produits, les enjeux, le goût…

    1.000 euros par école

    Pour ce faire, le ministre met 1.000 euros à disposition de chaque école qui rentrera un projet dans ce cadre-là. Attention, d’autres appels à projets ont déjà été lancés pour promouvoir la nourriture locale mais il ne s’agit pas ici de leur faire de l’ombre. Inutile donc de proposer un potager à l’école ou des collations saines qui sont déjà subventionnés par la Région wallonne. « En sensibilisant nos futurs décideurs, consommateurs (les plus jeunes), le but est donc bien de véhiculer ce message à l’ensemble des consommateurs », explique la porte-parole du ministre Collin.

    http://journal.sudinfo.be/journal.php#Sudpresse/web,2018-08-04,BASSE-MEUSE|SU_QUOTIDIENS,2018-08-04,BASSE-MEUSE,1|14

  • Basse –Meuse. Catastrophe pour la récolte des poires

    La sécheresse impacte fortement les récoltes de poires et de pommes.

    Avec les explications de Philippe Hustin, fruiticulteur à Glons.

    Le rendement des poires est compromis, tandis qu’un mince espoir subsiste pour les pommes

    Après les gelées tardives de 2017, les fruiticulteurs vivent une nouvelle année difficile. La sécheresse que nous connaissons depuis un mois compromet grandement les récoltes. Et comme aucune pluie n’est annoncée d’ici 15 jours, les poires semblent condamnées à plus ou moins brève échéance. 

    Pommiers et poiriers sont également victimes de la sécheresse qui sévit sur le pays depuis un mois. Et s’il y a encore une grosse semaine, les fruiticulteurs de la Basse-Meuse regardaient leurs vergers avec une pointe d’optimisme, ce n’est plus du tout le cas. « Jusqu’à la fin de la semaine dernière, les arbres parvenaient encore à s’en sortir », explique Philippe Hustin, fruiticulteur sur Bassenge. « Mais le gros coup de chaleur de la fin de semaine dernière a été le coup de grâce. Ils manquent d’eau et les fruits dépérissent de jour en jour. Et ça ne va pas aller en s’arrangeant puisqu’on n’annonce pas de pluie avant 15 jours au moins ». Et Georges Leclerc, fruiticulteur à Dalhem d’ajouter : « En ce moment, les arbres végètent. Ils lâchent leur fruit et les autres ne grossissent plus. On voit les feuilles des arbres brunir. Les pommes sont brûlées par le soleil. Et les arbres spéculent entre leur survie, l’alimentation du fruit ou les bourgeons de l’année prochaine. Cette sécheresse aura un impact cette année et l’année prochaine ».

    Un petit espoir pour les pommes ?

    La récolte des poires devrait se faire aux alentours du 18 août, soit deux bonnes semaines plus tôt que d’habitude. « Comme on n’annonce pas de pluie d’ici là, je pense que ça va être catastrophique cette année », poursuit Philippe Hustin. « Les poiriers n’aiment pas les grosses chaleurs c’est d’ailleurs la raison pour laquelle il y a énormément de poiriers en Belgique. Notre climat leur convient. Habituellement. Pour les pommes, j’ai un petit espoir. Elles seront récoltées en septembre et j’espère que d’ici là, il y aura eu de la pluie pour sauver les fruits ».

    L’article complet à lire en suivant ce lien :

    http://journal.sudinfo.be/journal.php#Sudpresse/web,2018-08-03,BASSE-MEUSE|SU_QUOTIDIENS,2018-08-03,BASSE-MEUSE,1|8

  • Bassenge On Move asbl. L'école de la réussite 2018 et ses cours de rattrapage gratuits pour vos enfants : c'est parti pour les inscriptions !

     C'est parti pour les inscriptions ! Attention, avant le 8 juillet, date butoir !

    école de la réussite 2018.jpg

  • Reportage ce jeudi matin sur une histoire mirobolante…

    Bientôt, sur ce blog.

  • Vallée du Geer - Evénement culturel. Exposition « Robert Garcet écrivain » : invitation au vernissage le samedi 30 juin à 10h30 à la Tour d’Eben Ezer

    80 ans après l’écriture de son premier ouvrage 1938

    Vernissage le samedi 30 juin 2018 à 10h30 à la Tour d’Eben-Ezer

    Pourquoi cette exposition ?

    Exposition 80 ans après « Son Combat »

    Il y a 80 ans, Robert Garcet cherchait en 1938 une imprimerie pour éditer « Son Combat », épopée romantique écrite en alexandrins.

    Robert Garcet narre au passé l’avènement et la chute de Hitler tant adulé à l’époque par une partie de la population sympathique à l’émergence d’une race supérieure, au nazisme messianique, conquérant…

    Le projet de Hitler à l’échelle mondiale dépassait largement Mein Kampf. Porté en Allemagne par une marche idéologique d’épuration ethnique et d’expansion militaire, Robert Garcet à la manière d’un « résistant » et d’un scrutateur de l’histoire, réunit ses talents de jeune écrivain, son audace, convaincu de son analyse, il écrit « Son Combat ».

    Il veut l’éditer à compte d’auteur. Les imprimeries hésitent, mesurent le risque, bien au courant de l’action libre des nazis en Belgique. L’imprimerie Fédérale à Cuesmes accepte l’impression.

    En mai 1940 tous les ouvrages en librairie seront saisis par la censure fasciste. Robert à déjà deux ennemis associés : le « nazisme exterminateur » et l’église sa complice objective, par son silence et son laisser faire à l’égard de l’antisémitisme et de la doctrine de la « race supérieure allemande ».

    L’œuvre de Robert Garcet comporte dix-neuf livres :

    - Son Combat

    - Les Pèlerins

    - Les Apocalypses

    - Eben—Ezer …Pierre du Secours…

    - La Marée de l’Histoire Contemporaine

    - Les Similitudes

    - L’Origine des Cavernes

    - Révélation du Peuple Ancien

    - L’Heptaméron

    - Philosophie du Genre Humain

    - Pierres-Pensées – Chronique du bout des Temps

    - L’Epée à deux Tranchants

    - Les Galets des Mers

    - Aphélie de l’An Zéro

    - Aphélie de Salomon -939

    - 70 000 Millénaires sous la Terre

    - Aphélie de la Prostituée sur la bête

    - Le Roman de la Thébah

    - L’échelle des Silex du Maestrichtien (œuvre graphique non éditée)

    L’exposition illustre les moments de recherche, d’écriture et d’histoire personnelle, dans une salle distincte accrochée à la librairie.

    Présentation de fac-similés, de manuscrits et textes inédits.

    L’exposition dispersées dans la Tour surprend et donne des informations significatives, des témoignages de ses confrères écrivains

    Programme

    10h30 : Accueil

    10h45 : Séance académique

    Présentation de l’œuvre par Marc Garcet

    11h30 : Inauguration d’une borne numérique et vernissage de l’exposition « Robert Garcet écrivain »

    12h15 : Concert de violoncelle au pied de la Tour par : Anna Agnès Nagy

    12h45 : Verre de l’amitié et de l’écriture

    Possibilités de petites restaurations

    Nous serions heureux de vous accueillir dans la simplicité,

    la sympathie, l’amitié et la musique.

    Pour le Musée du Silex

    Marc Garcet et l’équipe du Musée du Silex

    Bienvenue

    Remerciements pour votre intérêt.

    Pour plus d’info

    4690 Eben-Emael 04/286 92 79

    Eben.ezer@cybernet.be

    www.musee-du-silex.be

    www.facebook.com/musee.dusilex

    Editeur responsable Marc Garcet, administrateur

  • Sortie d’un livre sur l’école sucrière Belge. Une rencontre littéraire programmée pour Glons

    école sucrière glons 2.jpgAboutissement d'un projet de plusieurs années, le livre sur l'Ecole Sucrière Belge vient de sortir de presse. Publié par les Editions de la Province de Liège, cet ouvrage, de 500 pages, est disponible dans toutes les bonnes librairies. Plusieurs rencontres littéraires (entre autres à Waremme et à Glons) sur le sujet sont programmées dans les prochaines semaines et prochains mois.

    L’auteur est Michel Péters dont voici les coordonnées :

    Michel Péters

    9 Avenue Henri Monjoie

    4300 Waremme

    Belgique

    Courriel: mjle.peters@gmail.com

  • Bassenge – Talents. Le quatuor de Saxophones A’Meuse Quartet crée un crowfunding pour financer son premier CD. Et ça marche ! Ils comptent aussi sur un petit coup de pouce des bassengeois(e)s !

    a meuse quartet.2 jpeg.jpegCe quatuor, nous vous en avons déjà parlé à l’une ou l’autre occasion lors de concerts qu’il donnait dans la région de Bassenge. En effet, ce quatuor est composé, en partie, de jeunes musiciens talentueux de la Vallée du Geer et dont la mieux connue est certainement Annick Henquet , Emaeloise, qui n’hésite jamais à revêtir sa redingote de Cheffe d’orchestre pour diriger des fanfares et ainsi animer pour notre plus grand plaisir certains événements locaux.

    Ce quatuor, qui joue de la musique classique, est composé de musiciens formés au Conservatoire de Maastricht et ils jouent ensemble depuis 10 ans déjà. Il était donc grand temps d’enregistrer un CD. Mais, évidemment, cette opération a un coût. D’où l’idée de recourir au Crowfunding.

    Nul doute que les bassengeois et bassengeoises auront à cœur de soutenir cette initiative qui, en peu de temps, a déjà vu le compteur grimper jusqu’à plus de 2.000 euros alors que le montant à atteindre est de 6.000 euros.

    Pour soutenir le quatuor, il faut se rendre sur le site :

    https://www.voordekunst.nl/projecten/6952-ameuse-saxophone-quartet-1

    Celui-ci étant en néerlandais, voici les explications en français.

    1) 10€ ou plus : un énorme merci pour votre soutien ! Vous êtes inscrits à notre newsletter et resterez informés de nos activités.

    2) 25€ ou plus : vous recevrez notre tout premier CD !

    3) 35€ ou plus : vous recevrez notre tout premier CD signé !

    4) 50€ ou plus : vous êtes cordialement invités à notre concert de présentation en novembre 2018 et recevrez notre CD!

    4) 60€ ou plus : vous êtes cordialement invités à notre concert de présentation (2 personnes) en novembre 2018 et recevrez notre CD!

    5) 65€ ou plus : rendez-vous skype ! Nous jouerons votre morceau préféré du CD et auront l’occasion de poser toutes les questions que vous avez au sujet du quatuor !

    6) 70€ ou plus : un cadeau surprise et le CD !

    7) 80€ ou plus : visite en coulisse ! Assistez à une de nos répétitions pour satisfaire votre curiosité. Vous recevrez également notre CD !

    8) 300€ ou plus: pour les entreprises qui souhaitent nous soutenir. Votre logo figurera sur notre CD !

    Et voici le site du quatuor :

    http://www.ameusequartet.com/

  • Vallée du Geer - Produits du terroir. Franc succès pour « La place des saveurs », un marché consacré aux producteurs locaux

    place des saveurs roclenge 2018.jpgIncontestablement, la première de « La place des saveurs » à Roclenge, un événement articulé autour des productions locales et proposé par la commune de Bassenge, avait rendez-vous avec le succès vendredi dernier. Depuis le début de ce weekend, les nombreuses photos qui circulent sur les réseaux sociaux témoignent en suffisance de l’engouement que cette première a suscité auprès du public.

    Nul doute que la prochaine édition devrait encore ravir tous les amateurs de bons produits de chez nous qui se sont pressés pour les déguster durant cette première.

    « L’idée est de répéter l’opération environ tous les trois mois, soit chaque saison afin de rappeler aux consommateurs qu’ils ne trouvent pas les mêmes produits en été ou en hiver sur les étals. C’est ainsi qu’au fil des saisons, nous découvrirons d’autres producteurs », expliquait Joël Stockis du Syndicat d’Initiative de Bassenge dans le journal VLAN de la semaine dernière. (Photo Ali Aghroum)

  • Centre Culturel de Glons. Le vendredi 16 mars à 19h30 : « Liégeoiseries ou les truculences de notre langage »

    Par Monsieur Paul-Henri Thomsin. Ecrivain en wallon liégeois. Lauréat de plusieurs prix. Vice-Président du conseil d’administration de la Fédération culturelle wallonne de la Province de Liège.

  • "J'imagine un conte contemporain ! " : un concours organisé par La Bibliothèque publique St-Victor et l’asbl Reflets

    Dans le cadre de l’opération « Je lis dans ma commune 2018 », la Bibliothèque publique Saint-Victor de Glons  et l’asbl Reflets lancent l’opération « J’imagine un conte contemporain ! Renseignements sur l’illustration.

  • Livre liégeois. « À quoi pensent les animaux ? » demande Christian Vignol

    christian vignol.jpgL’auteur liégeois répond dans un livre passionnant

    À quoi pensent les animaux ? Et, d’abord, pensent-ils ? Christian Vignol, qui a travaillé durant 44 ans à La Meuse où il a créé, entre autres, une rubrique hebdomadaire baptisée « Animal mon ami » qui a fait les beaux jours du journal entre 1986 et 2000, répond à ces questions dans un très chouette livre qui vient de paraître aux éditions La Boîte à Pandore, et qui s’intitule justement « À quoi pensent les animaux ? » 

    Le livre se décline en près de 40 chapitres, faciles à suivre et à comprendre, qui abordent toutes les facettes du comportement animalier, que ce soit entre les animaux eux-mêmes ou dans leurs relations avec les hommes.

    « Lorsque je tenais la rubrique Animal mon ami, j’ai accumulé durant quatorze ans des milliers de notes, d’informations, de remarques sur les animaux. Je les ai actualisées au fil du temps, ce qui m’a fourni la matière de ce livre » explique Christian Vignol.

    L’article complet à lire en suivant ce lien :

    http://journal.sudinfo.be/journal.php#Sudpresse/web,2018-03-06,BASSE-MEUSE|SU_QUOTIDIENS,2018-03-06,BASSE-MEUSE,1|10

  • C’est parti pour 52.000 élèves. Inscriptions en première secondaire : ça débute lundi

    Lundi débutera dans les écoles de Wallonie et de Bruxelles, la procédure d’inscription en 1 ère secondaire, que plus de 52.000 élèves rejoindront en septembre. Cette rentrée 2018 s’annonce tendue en raison des effets du boom démographique. Les écoles devront absorber 1.700 élèves de plus, dont 536 rien que dans la capitale où la situation est traditionnellement la plus difficile.

    Comment cela va-t-il se passer concrètement ? Dès ce lundi 19 février et jusqu’au 9 mars inclus, les parents auront trois semaines pour remettre le formulaire d’inscription unique dans l’école de leur première préférence. Pendant ces trois semaines, la chronologie des dépôts des formulaires n’a pas la moindre importance.

    La suite de l’article sur :

    http://journal.sudinfo.be/journal.php#Sudpresse/web,2018-02-17,BASSE-MEUSE|SU_QUOTIDIENS,2018-02-17,BASSE-MEUSE,1|14

    (Photo prétexte Regor - Bassenge : Ecole de la réussite asbl Bassenge On Move)

  • Petit jeu – Vallée du Geer. Où ces photos ont-elles été prises ?

    carrière roclenge.jpgQuelques indices ? Ce n’est ni à Emael, ni à Wonck, ni à Boirs. Mais c’est une ancienne carrière de marne qui fut exploitée dans un village de la Vallée du Geer….

    Alors ? Où se situe-t-elle en Vallée du Geer et où ces photos ont-elles été prises récemment ?

    carrière roclenge 2.jpg

  • Bassenge – Distinction. Le DMA Band est l’ambassadeur communal 2017

    dma band 3.jpgNous vous en avions déjà parlé, mais le journal La Meuse y consacre un article plus important ce jeudi. Le voici (suite à lire dans La Meuse)

    Mercredi dernier, les autorités communales de Bassenge ont tenu à mettre à l'honneur le DMA Band en le faisant ambassadeur communal 2017. Une distinction amplement méritée pour ce groupe qui fait rayonner Bassenge bien au-delà de nos frontières. Fondé en 1994, le DMA Band est composé de 35 musiciens. Il a pour vocation d'animer les podiums mais aussi les festivités de rue et défilés en tout genre. En 23 ans d’existence, il a réussi à se forger une solide réputation en Belgique et aux quatre coins de l'Europe. Il se produit ainsi régulièrement dans plusieurs festivals comme celui de Fanfare Internationale de San Sebastian en Espagne ou, en France, dans ceux de Condom, Montréal, Veauche, Bessines ou Rochechouart. Festivals dans lesquels il s’est plusieurs fois imposé, remportant ainsi de nombreux prix. On peut ainsi citer le titre de champion de Belgique remporté lors du Festival de Bandas de Dalhem en 2006. Plus récemment encore, en 2016, il a raflé de nombreux prix lors du Festival international de Bandas à Condom. Le groupe est revenu avec le 1er prix musical, le prix d'animation, le 2ème prix tradition et surtout la palme d'Or récompensant le meilleur groupe sur l'ensemble des épreuves, lui permettant ainsi d'être sacré champion d'Europe.

    Autant de succès que l'on doit à la qualité des musiciens, mais aussi de Davi Taccogna, son chef musique. Véritable surdoué, David a commencé la trompette à 12 ans.

    L’article complet dans votre Meuse de ce jour ou en suivant ce lien :

    http://journal.sudinfo.be/journal.php#Sudpresse/web,2018-01-04,BASSE-MEUSE|SU_QUOTIDIENS,2018-01-04,BASSE-MEUSE,1|8

  • Bassenge – Bandas. Le DMA Band mis à l’honneur au Conseil communal. Il reçoit le prix d’Ambassadeur communal 2017

    DMA band 2.jpgLors du dernier conseil communal de Bassenge, le DMA Band a reçu le prix d’ambassadeur communal 2017 pour ses excellentes prestations musicales, tant en Belgique qu’en dehors de nos frontières. Cette formation s’est en effet vu attribuer le titre de champion de Belgique lors du dernier festival international de bandas à Dalhem et, plus récemment, elle a été sacrée championne d’Europe au festival de bandas à Condom, en France.

    Le DMA Band compte une cinquantaine de musiciens, que l’on peut notamment voir lors de carnavals, au 15 août en Outremeuse, pour l’ouverture de la Foire d’Octobre, dma band.pngou encore aux Fêtes de la Musique à Liège.

    Si vous voulez découvrir ou redécouvrir le DMA Band, vous êtes attendu le samedi 20 janvier à partir de 19h30 à la salle Ô Tchapli, rue François Bertrand à Roclenge-sur-Geer. L’entrée est gratuite.

    L’article complet à découvrir dans votre journal La Meuse de ce mardi 2 janvier 2018 ou en suivant ce lien :

    http://journal.sudinfo.be/journal.php#Sudpresse/web,2018-01-02,BASSE-MEUSE|SU_QUOTIDIENS,2018-01-02,BASSE-MEUSE,1|6