Google Analytics Alternative

Culture, éducation permanente

  • Bassenge – Talents. Le quatuor de Saxophones A’Meuse Quartet crée un crowfunding pour financer son premier CD. Et ça marche ! Ils comptent aussi sur un petit coup de pouce des bassengeois(e)s !

    a meuse quartet.2 jpeg.jpegCe quatuor, nous vous en avons déjà parlé à l’une ou l’autre occasion lors de concerts qu’il donnait dans la région de Bassenge. En effet, ce quatuor est composé, en partie, de jeunes musiciens talentueux de la Vallée du Geer et dont la mieux connue est certainement Annick Henquet , Emaeloise, qui n’hésite jamais à revêtir sa redingote de Cheffe d’orchestre pour diriger des fanfares et ainsi animer pour notre plus grand plaisir certains événements locaux.

    Ce quatuor, qui joue de la musique classique, est composé de musiciens formés au Conservatoire de Maastricht et ils jouent ensemble depuis 10 ans déjà. Il était donc grand temps d’enregistrer un CD. Mais, évidemment, cette opération a un coût. D’où l’idée de recourir au Crowfunding.

    Nul doute que les bassengeois et bassengeoises auront à cœur de soutenir cette initiative qui, en peu de temps, a déjà vu le compteur grimper jusqu’à plus de 2.000 euros alors que le montant à atteindre est de 6.000 euros.

    Pour soutenir le quatuor, il faut se rendre sur le site :

    https://www.voordekunst.nl/projecten/6952-ameuse-saxophone-quartet-1

    Celui-ci étant en néerlandais, voici les explications en français.

    1) 10€ ou plus : un énorme merci pour votre soutien ! Vous êtes inscrits à notre newsletter et resterez informés de nos activités.

    2) 25€ ou plus : vous recevrez notre tout premier CD !

    3) 35€ ou plus : vous recevrez notre tout premier CD signé !

    4) 50€ ou plus : vous êtes cordialement invités à notre concert de présentation en novembre 2018 et recevrez notre CD!

    4) 60€ ou plus : vous êtes cordialement invités à notre concert de présentation (2 personnes) en novembre 2018 et recevrez notre CD!

    5) 65€ ou plus : rendez-vous skype ! Nous jouerons votre morceau préféré du CD et auront l’occasion de poser toutes les questions que vous avez au sujet du quatuor !

    6) 70€ ou plus : un cadeau surprise et le CD !

    7) 80€ ou plus : visite en coulisse ! Assistez à une de nos répétitions pour satisfaire votre curiosité. Vous recevrez également notre CD !

    8) 300€ ou plus: pour les entreprises qui souhaitent nous soutenir. Votre logo figurera sur notre CD !

    Et voici le site du quatuor :

    http://www.ameusequartet.com/

  • Vallée du Geer - Produits du terroir. Franc succès pour « La place des saveurs », un marché consacré aux producteurs locaux

    place des saveurs roclenge 2018.jpgIncontestablement, la première de « La place des saveurs » à Roclenge, un événement articulé autour des productions locales et proposé par la commune de Bassenge, avait rendez-vous avec le succès vendredi dernier. Depuis le début de ce weekend, les nombreuses photos qui circulent sur les réseaux sociaux témoignent en suffisance de l’engouement que cette première a suscité auprès du public.

    Nul doute que la prochaine édition devrait encore ravir tous les amateurs de bons produits de chez nous qui se sont pressés pour les déguster durant cette première.

    « L’idée est de répéter l’opération environ tous les trois mois, soit chaque saison afin de rappeler aux consommateurs qu’ils ne trouvent pas les mêmes produits en été ou en hiver sur les étals. C’est ainsi qu’au fil des saisons, nous découvrirons d’autres producteurs », expliquait Joël Stockis du Syndicat d’Initiative de Bassenge dans le journal VLAN de la semaine dernière. (Photo Ali Aghroum)

  • Centre Culturel de Glons. Le vendredi 16 mars à 19h30 : « Liégeoiseries ou les truculences de notre langage »

    Par Monsieur Paul-Henri Thomsin. Ecrivain en wallon liégeois. Lauréat de plusieurs prix. Vice-Président du conseil d’administration de la Fédération culturelle wallonne de la Province de Liège.

  • "J'imagine un conte contemporain ! " : un concours organisé par La Bibliothèque publique St-Victor et l’asbl Reflets

    Dans le cadre de l’opération « Je lis dans ma commune 2018 », la Bibliothèque publique Saint-Victor de Glons  et l’asbl Reflets lancent l’opération « J’imagine un conte contemporain ! Renseignements sur l’illustration.

  • Livre liégeois. « À quoi pensent les animaux ? » demande Christian Vignol

    christian vignol.jpgL’auteur liégeois répond dans un livre passionnant

    À quoi pensent les animaux ? Et, d’abord, pensent-ils ? Christian Vignol, qui a travaillé durant 44 ans à La Meuse où il a créé, entre autres, une rubrique hebdomadaire baptisée « Animal mon ami » qui a fait les beaux jours du journal entre 1986 et 2000, répond à ces questions dans un très chouette livre qui vient de paraître aux éditions La Boîte à Pandore, et qui s’intitule justement « À quoi pensent les animaux ? » 

    Le livre se décline en près de 40 chapitres, faciles à suivre et à comprendre, qui abordent toutes les facettes du comportement animalier, que ce soit entre les animaux eux-mêmes ou dans leurs relations avec les hommes.

    « Lorsque je tenais la rubrique Animal mon ami, j’ai accumulé durant quatorze ans des milliers de notes, d’informations, de remarques sur les animaux. Je les ai actualisées au fil du temps, ce qui m’a fourni la matière de ce livre » explique Christian Vignol.

    L’article complet à lire en suivant ce lien :

    http://journal.sudinfo.be/journal.php#Sudpresse/web,2018-03-06,BASSE-MEUSE|SU_QUOTIDIENS,2018-03-06,BASSE-MEUSE,1|10

  • C’est parti pour 52.000 élèves. Inscriptions en première secondaire : ça débute lundi

    Lundi débutera dans les écoles de Wallonie et de Bruxelles, la procédure d’inscription en 1 ère secondaire, que plus de 52.000 élèves rejoindront en septembre. Cette rentrée 2018 s’annonce tendue en raison des effets du boom démographique. Les écoles devront absorber 1.700 élèves de plus, dont 536 rien que dans la capitale où la situation est traditionnellement la plus difficile.

    Comment cela va-t-il se passer concrètement ? Dès ce lundi 19 février et jusqu’au 9 mars inclus, les parents auront trois semaines pour remettre le formulaire d’inscription unique dans l’école de leur première préférence. Pendant ces trois semaines, la chronologie des dépôts des formulaires n’a pas la moindre importance.

    La suite de l’article sur :

    http://journal.sudinfo.be/journal.php#Sudpresse/web,2018-02-17,BASSE-MEUSE|SU_QUOTIDIENS,2018-02-17,BASSE-MEUSE,1|14

    (Photo prétexte Regor - Bassenge : Ecole de la réussite asbl Bassenge On Move)

  • Petit jeu – Vallée du Geer. Où ces photos ont-elles été prises ?

    carrière roclenge.jpgQuelques indices ? Ce n’est ni à Emael, ni à Wonck, ni à Boirs. Mais c’est une ancienne carrière de marne qui fut exploitée dans un village de la Vallée du Geer….

    Alors ? Où se situe-t-elle en Vallée du Geer et où ces photos ont-elles été prises récemment ?

    carrière roclenge 2.jpg

  • Bassenge – Distinction. Le DMA Band est l’ambassadeur communal 2017

    dma band 3.jpgNous vous en avions déjà parlé, mais le journal La Meuse y consacre un article plus important ce jeudi. Le voici (suite à lire dans La Meuse)

    Mercredi dernier, les autorités communales de Bassenge ont tenu à mettre à l'honneur le DMA Band en le faisant ambassadeur communal 2017. Une distinction amplement méritée pour ce groupe qui fait rayonner Bassenge bien au-delà de nos frontières. Fondé en 1994, le DMA Band est composé de 35 musiciens. Il a pour vocation d'animer les podiums mais aussi les festivités de rue et défilés en tout genre. En 23 ans d’existence, il a réussi à se forger une solide réputation en Belgique et aux quatre coins de l'Europe. Il se produit ainsi régulièrement dans plusieurs festivals comme celui de Fanfare Internationale de San Sebastian en Espagne ou, en France, dans ceux de Condom, Montréal, Veauche, Bessines ou Rochechouart. Festivals dans lesquels il s’est plusieurs fois imposé, remportant ainsi de nombreux prix. On peut ainsi citer le titre de champion de Belgique remporté lors du Festival de Bandas de Dalhem en 2006. Plus récemment encore, en 2016, il a raflé de nombreux prix lors du Festival international de Bandas à Condom. Le groupe est revenu avec le 1er prix musical, le prix d'animation, le 2ème prix tradition et surtout la palme d'Or récompensant le meilleur groupe sur l'ensemble des épreuves, lui permettant ainsi d'être sacré champion d'Europe.

    Autant de succès que l'on doit à la qualité des musiciens, mais aussi de Davi Taccogna, son chef musique. Véritable surdoué, David a commencé la trompette à 12 ans.

    L’article complet dans votre Meuse de ce jour ou en suivant ce lien :

    http://journal.sudinfo.be/journal.php#Sudpresse/web,2018-01-04,BASSE-MEUSE|SU_QUOTIDIENS,2018-01-04,BASSE-MEUSE,1|8

  • Bassenge – Bandas. Le DMA Band mis à l’honneur au Conseil communal. Il reçoit le prix d’Ambassadeur communal 2017

    DMA band 2.jpgLors du dernier conseil communal de Bassenge, le DMA Band a reçu le prix d’ambassadeur communal 2017 pour ses excellentes prestations musicales, tant en Belgique qu’en dehors de nos frontières. Cette formation s’est en effet vu attribuer le titre de champion de Belgique lors du dernier festival international de bandas à Dalhem et, plus récemment, elle a été sacrée championne d’Europe au festival de bandas à Condom, en France.

    Le DMA Band compte une cinquantaine de musiciens, que l’on peut notamment voir lors de carnavals, au 15 août en Outremeuse, pour l’ouverture de la Foire d’Octobre, dma band.pngou encore aux Fêtes de la Musique à Liège.

    Si vous voulez découvrir ou redécouvrir le DMA Band, vous êtes attendu le samedi 20 janvier à partir de 19h30 à la salle Ô Tchapli, rue François Bertrand à Roclenge-sur-Geer. L’entrée est gratuite.

    L’article complet à découvrir dans votre journal La Meuse de ce mardi 2 janvier 2018 ou en suivant ce lien :

    http://journal.sudinfo.be/journal.php#Sudpresse/web,2018-01-02,BASSE-MEUSE|SU_QUOTIDIENS,2018-01-02,BASSE-MEUSE,1|6

  • Le Centre Culturel de Glons se dote d’un ascenseur pour Personnes à Mobilité Réduite (PMR). Cela fait 18 ans qu’on l’attendait…

    centre culturel glons ascenseur PMR 2.jpgÇa bouge à Bassenge en matière d’aménagements des bâtiments publics communaux pour les personnes à mobilité réduite. En effet, au Centre Culturel de Glons, dont on sait que les salles sont situées à l’étage, après 18 ans d’attente et d’organisations culturelles diverses telles les soupers, les expositions, les concerts, les bourses, les tables de conversations et autres cérémonies diverses, les personnes souffrant d’un handicap vont voir enfin leur accès facilité à celles-ci, voire même permis pour la première fois pour certaines d’entre elles.

    Les observateurs attentifs de la politique communale auront tôt fait d’établir un lien centre culturel glons ascenseur PMR.jpgentre les interventions marquées, en Conseil communal, de deux Conseillers de l’opposition (PS) René Deckers et Christopher Sortino lesquels, à diverses reprises, ont souligné la carence d’infrastructures pour PMR devant et dans certains bâtiments communaux bassengeois. L’important aujourd’hui est de constater que « ça bouge » un peu partout à Bassenge et que la mise en conformité est de rigueur.

    Le Centre culturel de la rue Saint Pierre (locaux de l’ONE, Bibliothèque et Centre Culturel proprement dit) dispose désormais de places de parkings pour PMR. Après avoir emprunté une rampe d’accès (déjà existante en 2000) et traversé le hall, ces personnes pourront ensuite rejoindre le nouvel ascenseur situé à l’arrière du bâtiment pour accéder aux salles du Centre Culturel. Cependant, quelques travaux d’aménagements doivent encore être réalisés à l’arrière du bâtiment et, notamment, une dalle de béton qui mettra tous les plans d’accès au même niveau.

    Regor

  • Vallée du Geer. Bientôt un article sur un nouvel aménagement d’un bâtiment communal qui se fait bien discret…

    POINT INTERROGATION.pngVallée du Geer. Bientôt un article sur Bassenge Sudinfo sur un nouvel aménagement d’un bâtiment communal qui se fait bien discret…

     

  • Bassenge. Exposition « Demoiselles épouses & mères - 1850 – 1950 ». Les femmes de nos campagnes. Du 04 au 13 novembre 2017 à la salle "La passerelle" à Bassenge.

    demoiselles.pngC’est ce samedi 4 novembre 2017 que débutera la grande exposition proposée par le Centre Culturel de Bassenge «  Demoiselles, épouses et mères ». Tous les renseignements sur documents ci-dessous.

    demoiselles 2.jpeg

    demoiselles 3.jpeg

  • Herstal - Bassenge On Move Asbl. L’exposition internationale de photographie « Clic and shoot » dans le TOP 10 du weekend dans journal La Meuse !

    clic and shoot 2017,exposition clic and shoot 2017,gagnants concours clic and shoot 2017C’est ce weekend que l’exposition internationale « Clic and Shoot », qui en est déjà à sa troisième édition, prend place dans la salle de l’intercommunale Intradel à Herstal. Hier soir, au vernissage, ils étaient encore des centaines à avoir arpenté les couloirs de l’exposition pour découvrir les nombreuses œuvres de photographes venus de divers pays. Ce fut aussi l’occasion de récompenser les participants au concours de la plus belle photo de Bassenge sur le thème « Curiosités bassengeoises » ; une cérémonie de remise des prix sur laquelle nous reviendrons d’ici peu (Reportage photo et vidéo).

    Devant la qualité des œuvres et le réel engouement suscité par l’exposition l’année dernière comme le nombreux public attendu ce weekend,  le journal La Meuse a classé l’événement dans le TOP 10 des sorties en région liégeoise !

    Encore une organisation de l’asbl Bassenge On Move qui porte haut les couleurs de Bassenge !

    En exclusivité, la photo des gagnants : Jean-Philipe Boulle (1er prix jury), Gérard Timpen (2ème prix jury et prix du public) et Augustin Royer (3ème prix jury).

    Comme déjà dit, nous y reviendrons dans un prochain article.

  • Ecole de la réussite 2017 : ils viennent de réussir leur année scolaire !

    Les messages de remerciements se succèdent les uns après les autres auprès de l’équipe de Bassenge on Move pour avoir, cette année encore, organisé l’école de la réussite. Pour rappel, celle-ci vise à dispenser des cours de rattrapage gratuitement à des jeunes élèves afin de leur permettre de préparer au mieux leurs examens de la dernière chance.

    christopher sortino portrait.png« Cela nous fait plaisir de voir qu’ils ont, cette année encore, été nombreux à avoir réussi leur année scolaire », explique Christopher Sortino, Président de l’ASBL : « Cela nous fait surtout plaisir de lire que les parents et les élèves sont reconnaissants du travail que notre équipe a pu accomplir. Beaucoup ont mis en avant la qualité de nos cours, leur utilité et la disponibilité de nos professeurs. Il faut dire qu’on y a mis du cœur, du temps et, pour certains, une partie des vacances. Pour une jeune ASBL qui est partie d’une page blanche pour monter un tel concept, le résultat fait franchement plaisir à voir et nous motive pour la suite »

    La suite ?

    René Deckers, Vice-Président : « La suite commence demain. Vous savez, l’école de la rené deckers.pngréussite, c’est une année de travail. C’est l’organisation de plusieurs activités pour récolter des fonds qui demandent, chacune, du temps et de l’investissement personnel. Tout cela pour donner un sens à un concept qui nous est cher : la solidarité, qui est au cœur de l’objet social de notre ASBL. Alors oui, nous allons continuer. Nous allons nous battre pour qu’une 5ème édition de l’école de la réussite puisse voir le jour dans les meilleures conditions en 2018 : c’est notre objectif. »

    Et les deux hommes d’adresser leurs plus chaleureux remerciements à ceux qui ont contribué au succès de cette édition 2017 : « Nous voulons remercier, au nom de tous les élèves, Monsieur Marchand, le Directeur de l’Ecole Fondamentale d’Eben-Emaël pour avoir mis à notre disposition les locaux. Sans son aide, l’initiative ne pourrait voir le jour. Sa souplesse, sa disponibilité et sa gentillesse sont à souligner. Nous voulons également remercier le Ministre Jean-Claude Marcourt pour nous soutenir, depuis plusieurs années déjà, dans notre activité. Sans son aide, l’activité serait difficilement envisageable. Enfin, nous tenons à remercier l’ensemble des professeurs : Cassandra pour les sciences ; Gaël pour les langues ; Marion, Margot, Stéphanie pour les maths et Marie-Noëlle pour Français, histoire et géo. Leur travail, minutieux et professionnel, porte aujourd’hui ses fruits : les réussites sont là. Ils peuvent en être fiers " concluent Christopher Sortino et René Deckers.

  • Rentrée des classes. Le dictionnaire : toujours une valeur sûre

    Même si ses ventes s’érodent un peu, le dictionnaire reste toujours bien vendu dès que la rentrée des classes s’annonce. Deux grands noms se partagent le marché : Larousse et le Petit Robert.

    Les dictionnaires ne sont plus les austères bouquins que nos grands-parents ont connus. Aujourd’hui, ils s’adaptent à l’âge et se font plus attrayants. La preuve : même le Petit Robert prend des couleurs. Pour ses 50 ans, celui qui est surnommé « le petit gris de la pensée » accueille 22 œuvres de l’artiste Fabienne Verdier. Les tableaux sont insérés dans le dictionnaire. Il ne s’agit pas de planches illustrées explicatives mais bien de peintures qui font du Petit Robert un outil de travail mais aussi un livre d’art. Chaque œuvre se déploie en diptyque, triptyque ou quadriptyque. Lorsqu’on replie le tableau on peut lire au verso un court texte d’Alain Rey, celui-là même qui a conçu le Petit Robert. Pour ce cinquantième anniversaire, on aura le choix entre trois couvertures. La première est en vente depuis la mi-août. Les deux autres seront disponibles à partir du 19 octobre. La suite de l'article sur :

    http://journal.sudinfo.be/journal.php#Sudpresse/web,2017-09-01,BASSE-MEUSE|SU_QUOTIDIENS,2017-09-01,BASSE-MEUSE,1|18