Google Analytics Alternative

communication Bassenge blogs Sudinfo

  • Le blog Bassenge Sudinfo fermé quelques jours pour cause de congés

    Après 6 ans de gestion du blog de Bassenge sans discontinuer (Articles quotidiens), Roger Wauters prend quelques jours de congé bien mérités.

    Je vous dis à bientôt et profitez-bien de ce début de belle arrière-saison sous un magnifique soleil qui nous offre des températures clémentes !

  • Article sur ce blog. Inauguration de la 10ème réserve Natagora : démenti

    A la demande du Collège communal de Bassenge, nous publions ce jeudi 4 octobre 2018 à 10h30 un démenti sur une phrase apparaissant dans l’article qui fut publié sur ce blog en date du 18 septembre 2018 dernier.

    J’avais écrit dans mon reportage : « Philippe Ory n’a pas caché son étonnement devant l’absence à cette inauguration des autorités communales en place (Cdh). En effet, s’adressant à l’assemblée aucun représentant de la commune n’a répondu à son appel »

    A la demande du Collège de Bassenge nous publions le courrier de Rudi Van Herck de Life Pays Mosan adressé au Collège de Bassenge :BASSENGE MAIL VAN HERCK Natagora.pdf

  • Plusieurs villages de la Vallée du Geer sans eau depuis hier !

    logo bassenge sudinfo page facebook.pngÇa gronde, sur Facebook. Plusieurs villages de l’entité de Bassenge sont sans eau depuis hier après-midi. Pour les privilégiés, un léger filet d’eau sort des robinets. Or, ce lundi matin, à 10h00, la situation n’était pas encore rétablie. Les citoyens n'ont pas été avertis et aucune communication n’a fusé. Ils sont toujours dans l’expectative.

    Nous avons contacté la SWDE ce matin par mail (impossible de les joindre par tél) et nous attendons sa réponse.

    En attendant, les citoyens pestent.

  • Glons. Fermeture de la ludothèque Mikado

    mikado 2.pngCommuniqué :

    « Nous avons le regret de vous annoncer la fermeture de la ludothèque Mikado à partir de ce 03/09/2018. Nous tenons à vous remercier pour la confiance que vous nous avez accordée durant ces 9 années d'existence.

    L'équipe de bénévoles. »

  • Bassenge. Sujets politiques sur ce blog : mise au point

    mise au point logo.jpgDepuis ce 18 août 2018, plus aucun sujet politique n’est abordé sur ce blog Bassenge Sudinfo. Il en sera de même jusqu’à nouvel ordre et certainement loin après les élections. En attendant, je vous renvoie aux articles traitant de ce sujet qui sont publiés dans votre journal La Meuse.

    Roger Wauters

  • Le plan cadastral est désormais disponible en ligne à tous

    Le plan parcellaire cadastral est désormais disponible en open source en ligne pour tout un chacun.

    Jusqu’à présent, seuls certains groupes cibles spécialisés, comme les géomètres et les administrations communales, y avaient accès. «Tout le monde peut dorénavant l’utiliser afin de visualiser et de localiser des biens immobiliers par exemple», se réjouit lundi le ministre des Finances Johan Van Overtveldt.

    http://www.lameuse.be/267501/article/2018-08-20/le-plan-cadastral-est-desormais-disponible-en-ligne-tous?from_direct=true

  • Roclenge – Rue J.Derricks. Projet de 11 lots à bâtir : avis d’enquête publique

    A Roclenge, rue J.Derricks, une enquête publique vient d’être lancée concernant la création d’un lotissement comportant 11 lots à bâtir et un lot non bâtissable. Les affiches ont été apposées sur le mur ceinturant la propriété (voir illustration).

    L’enquête a lieu du 17 août au 17 septembre (clôture).

    Cliquez sur la photo pour l'agrandir:

    roclenge lotissement 2.jpg

  • Sur Facebook, la page Bassenge Sudinfo a atteint les 1.000 "J'aime"

    Un grand merci à toutes et tous ! 

    Roger

  • Belgique - France : carnet de notes

    Belgique - France : carnet de notes

    carnet de notes regor

  • Un outil en ligne pour être incollable sur votre commune. Pour tout savoir sur Bassenge

    Le vice-Premier ministre et ministre de l’Économie Kris Peeters et Statbel viennent de présenter un nouvel outil « Découvrez votre commune – Les communes de Belgique en chiffres », un outil en ligne permettant de comparer et de consulter des données statistiques de toutes les communes belges.

    Tout y est !

    « En quelques simples clics de souris l’outil permet de consulter des données concernant la population, le revenu, l’économie, les bâtiments et la mobilité d’une commune. Des données qui dans le passé étaient dispersées entre différentes statistiques, sont désormais réunies dans un seul aperçu. Les citoyens, les administrations communales et les journalistes peuvent ainsi vérifier de manière simple est la situation de leur commune. Un outil très pratique en vue des élections communales », explique Kris Peeters.

    L’adresse du site :

    https://statbel.fgov.be/fr/nouvelles/decouvrez-votre-commune

    L’article complet en suivant ce lien :

    http://journal.sudinfo.be/journal.php#Sudpresse/web,2018-07-05,BASSE-MEUSE|SU_QUOTIDIENS,2018-07-05,BASSE-MEUSE,1|14

  • Be-Alert testé dans plus de 100 villes et communes jeudi

    Be-Alert, le système qui permet de diffuser à la population des messages par SMS, e-mails ou autres canaux lors de situations d’urgence, fera l’objet d’un test jeudi dans plus de 110 villes et communes du pays, annonce lundi le SPF Intérieur. NDLR : Mais Bassenge ne s'y est pas inscrite. Dommage. Mais les citoyens peuvent adhérer au système en se rendant sur le site (Site web ci-dessous)

    Ces 110 villes et communes enverront des SMS, messages vocaux et e-mails aux habitants de leur territoire. Un message test sera également envoyé par le Centre de crise à toutes les personnes présentes dans une zone délimitée, entre autres à Blankenberge et Kruibeke.

    Ce test vise aussi à faire comprendre aux citoyens l’intérêt de s’inscrire à Be-Alert, souligne le SPF Intérieur.

    Un an après son lancement, 403 des 589 communes belges, soit près de 70%, sont connectées à cet outil de communication d’urgence.

    « Aucune commune n'est à l'abri des risques. Afin de réagir rapidement et efficacement, il est important de vous informer sur les risques quotidiens et exceptionnels qui pourraient se produire.

    Le manque de conscience et de connaissance sur les risques (domestiques, naturels, technologiques, …) entrainent souvent des conséquences supplémentaires dans la gestion d’une situation d’urgence : panique de la population et mouvement de foule, comportements inconscients de certains citoyens,…

    C’est pourquoi, des citoyens bien informés sont davantage susceptibles de développer des comportements adéquats.

    En situation d’urgence, veillez à toujours suivre les recommandations des autorités : mise à l’abri, évacuation, prise de comprimés d’iode en cas d’incident nucléaire,… »

    Pour en savoir plus sur ce qu'il convient de faire avant, pendant et après une situation d'urgence, consultez le site web www.info-risques.be

    Et l'adresse du site où il faut s'inscrire :

    http://be-alert.be/fr/communes-be-alert

  • Bonne nouvelle : le prix d’internet et de la télé devrait baisser

    Les prix pratiqués en Belgique pour la télé et internet sont trop chers, plus chers en tout cas que dans les pays voisins. Mais, cela ne devrait plus durer. Après des mois, une solution a été trouvée pour ouvrir le secteur à plus de concurrence. En principe, cela devrait faire baisser les prix. Tout profit pour le consommateur, espérons-le.

    Dans les faits, le marché de l’internet haut débit et de la télédistribution est donc actuellement aux mains de trois grands opérateurs très puissants : Telenet au nord du pays, Voo au sud et Proximus des deux côtés. Ces opérateurs profitent sans doute d’une situation trop peu concurrentielle pour maintenir des prix hauts.

    Les huit remèdes proposés vont tous dans le sens : mettre la pression sur Telenet, Voo et Proximus pour qu’ils baissent leurs prix.

    Les trois opérateurs en question devront ainsi non seulement continuer à permettre à des opérateurs alternatifs (comme Orange, par exemple) de pouvoir utiliser leurs infrastructures – à savoir les câbles et aussi les fibres optiques de Proximus dorénavant – mais le prix facturé aux sociétés locataires, sera revu à la baisse. La révolution, c’est que le système de calcul du prix de location sera désormais lié au coût réel du service et non plus au prix que paie le consommateur. On parle d’une baisse pouvant allant jusqu’à 20 % par rapport au prix actuel ! Ce qui change évidemment tout. Logiquement, cela devrait permettre à davantage de sociétés de se porter candidates et aussi de faire (enfin ?) du bénéfice ! Jusqu’ici, Orange estimait ne pas gagner de l’argent dans l’internet en Belgique, faute d’une régulation favorable.

    Cette nouvelle donne attisera également la concurrence pour le triple-play (internet, télé et poste fixe), une formule choisie par un foyer sur deux chez nous, mais dont le prix avait continué à augmenter, alors qu’il était déjà plus élevé que dans les pays voisins ! Le prix des offres groupées va donc baisser dans la mesure où elles pourront être pleinement proposées par d’autres opérateurs que les trois gros…

    Les opérateurs alternatifs pourront également désormais proposer l’internet en solo à bas prix. C’est intéressant pour ceux, notamment les plus jeunes, qui ne cherchent qu’à avoir accès à des services comme Spotify ou Netflix.

    Parmi les mesures (qui entrent en vigueur immédiatement), on signalera aussi que les opérateurs alternatifs verront augmenter la qualité des lignes fixes qu’elles proposent – elles étaient jusqu’ici moins bonnes comparées aux Proximus et autres Voo. Et en ce qui concerne le contenu de la télédistribution, les opérateurs alternatifs auront le loisir de proposer deux chaînes de télé spécifiques pour se différencier de l’offre de l’opérateur du réseau qu’ils utilisent.

    Enfin, une mesure a été imaginée pour faire en sorte que les ménages belges qui vivent en rase campagne puissent avoir accès à un internet rapide – ils seraient chez nous encore environ 5 % à ne pas en bénéficier. L’idée est que ces zones ne seront plus soumises aux mêmes règles de régulation, ce qui pourrait éventuellement inciter les opérateurs à investir là où ils répugnent habituellement à le faire pour des questions de coût élevé, lié à la faible densité de population – les Cantons de l’est et la province de Luxembourg sont évidemment concernés.

    L’article complet en suivant ce lien :

    http://www.lameuse.be/250112/article/2018-07-01/bonne-nouvelle-le-prix-dinternet-et-de-la-tele-devrait-baisser?from_direct=true

  • Reportage ce jeudi matin sur une histoire mirobolante…

    Bientôt, sur ce blog.

  • Politique Bassenge. Un tout nouveau site web pour le Conseiller Christopher Sortino (PS) : la politique communale bassengeoise autrement…

    nationales bassenge christopher sortino sécurité article la meuse christopher sortino.jpgQualifier de rare, à Bassenge, la démarche du Conseiller communal Christopher Sortino (PS) de publier un site web pour s’adresser aux citoyen(ne)s équivaudrait à dire que d’autres élus l’aient fait aussi. Or, il n’en est rien. On a beau chercher, aucun élu bassengeois en place n’utilise actuellement cet outil devenu aujourd’hui incontournable dans un contexte de recherche d’un rapprochement entre le monde politique et les citoyens (Interactivité).

    Nous nous abstiendrons d’analyser en détail le contenu du site web du Conseiller, mais nous en retiendrons quand même la clarté de la composition et l’intérêt de la lecture de ses « échos » des Conseils communaux qui ne sont guère empreints de la même édulcoration ni du même ton moralisateur que ceux publiés dans les infos-Bassenge et autres bulletins communaux.

    D’un point de vue démocratique, entendre d’autres sons de cloches répond à une nécessité : pouvoir se forger une opinion en bonne connaissance de cause.

    site web christopher sortino,site web sortino ps,conseiller ps chrsitopher sortino bassenge,ps bassenge 2018

    Alors, à Bassenge, quel sera le prochain élu à utiliser ce mode d’expression ?

    La question est posée.

    Roger Wauters

    L’adresse du site du Conseiller Christopher Sortino:

    http://christophersortino.be/

  • Vols à répétition. Dans les banques, les distributeurs seront fermés à 23h Attention ! La mesure est prise par toutes les banques

    Les agences bancaires font face à une vague de vols violents. En concertation avec le cabinet de Jan Jambon, une décision radicale a été prise. 

    Aux grands maux les grands remèdes. Le secteur bancaire s’est concerté avec le cabinet du ministre de l’Intérieur Jan Jambon (N-VA) ainsi que la police et la Justice, ce vendredi après-midi. Décision y a été prise de fermer tous les distributeurs de billets situés à l’intérieur des agences bancaires la nuit.

    Les grandes banques, à savoir BNP Paribas Fortis, KBC, ING et Belfius ainsi que bpost banque ont pris cette décision de commun accord au cours de la réunion en question.

    La mesure sera effective tous les soirs entre 23 heures et 6 heures du matin. Exceptionnelle, elle fait suite à une vague d’attaques à laquelle les institutions bancaires sont confrontées. La dernière en date a eu lieu à Seneffe, dans la nuit de jeudi à vendredi. Il s’agit du cinquième fait similaire en Belgique en l’espace de quelques semaines seulement. Mais le premier en Wallonie !

    L’article complet en suivant ce lien :

    http://journal.sudinfo.be/journal.php#Sudpresse/web,2018-06-16,LIEGE|SU_QUOTIDIENS,2018-06-16,LIEGE,1|1