Google Analytics Alternative

Cinéma

  • Herstal-Slins, autoroute A601. L’autoroute fantôme, décor d’un film

    film autoroute.jpgMatthias Schoenaerts y a tourné cette semaine

    Fermée à la circulation depuis plus d’un an, l’A601 n’attire plus, aujourd’hui, que les amateurs de quad et de motos. Elle sert aussi de décor de film. Durant deux à trois jours, elle a accueilli une équipe de cinéma qui y a posé son matériel pour tourner quelques scènes du prochain film de Michaël R. Roskam, « Le Fidèle ». 

    L’A601 est une autoroute de cinq kilomètres qui relie l’E40, à hauteur des Hauts-Sarts, à l’E313, à hauteur de Slins. Son revêtement étant dans un état déplorable et par mesure de sécurité, il a été décidé, voici plus d’un an, de la fermer à la circulation.

    Et elle ne devrait même jamais rouvrir à la circulation puisque sa rénovation coûterait trop cher alors que le détour pour ses utilisateurs n’est que de quelques kilomètres.

    Et alors que la nature y reprend tout doucement ses droits et que certains amateurs de quad ont pris l’habitude de venir y rouler en toute clandestinité, cette A601 connaît déjà une seconde vie. Et pas forcément celle que l’on aurait pu imaginer.

    AVEC ADÈLE EXARCHOPOULOS

    film autoroute.jpg 2.jpgAlors qu’on la voyait bien être transformée en piste de karting ou en piste de vitesse, elle s’est finalement reconvertie en lieu de tournage.

    Fin de cette semaine, le réalisateur flamand Michaël R. Roskam, nominé aux Oscars dans la catégorie du meilleur film étranger avec Bullhead, est en effet venu tourner quelques scènes de sa prochaine œuvre « Le Fidèle ».

    Un film dans lequel on pourra retrouver du beau monde puisque l’acteur belge Matthias Schoenaerts (The Danish Girl, De rouille et d’os…) et l’actrice française Adèle Exarchopoulos (La vie d’Adèle, Eperdument…) en sont les têtes d’affiche.

    Le choix de l’A601 comme lieu de décor ne tient bien évidemment pas du hasard : pouvoir s’installer tranquillement, durant plusieurs jours, sur une portion d’autoroute sans devoir fermer la circulation n’est évidemment pas chose courante en Belgique.

    L’équipe du film a ainsi pu travailler en paix durant deux à trois jours, elle était là à coup sûr jeudi et vendredi, impossible de nous confirmer si c’était également le cas mercredi, le temps de mettre en boîte plusieurs scènes.

    SORTIE DU FILM EN 2017

    Et si ces scènes ne concernaient pas Adèle Exarchopoulos, Matthias Schoenaerts était lui présent durant ces deux à trois jours.

    Le tournage, qui n’en est qu’à ses débuts, devrait se terminer dans le courant du mois de juillet.

    Le film quant à lui devrait sortir dans le courant de la seconde moitié de 2017. « Le Fidèle » racontera l’histoire d’amour noir entre Gino « Gigi », alias Matthias Schoenaerts, et Bénédicte « Bibi », Adèle Exarchopoulos. (La Meuse samedi 21 mai 2016)

    (Photos La Meuse et Le Soir)

  • Rocourt. Thierry Lhermitte sera au Kinépolis le mardi 28 avril prochain !

    Thierry lhermite.jpgLe mercredi 29 avril prochain sortira dans les salles le film « Nos Femmes ». Une comédie signée Richard Berry avec ce dernier mais également Thierry Lhermitte et Daniel Auteuil à l’affiche. A l’occasion de l’avant-première programmée la veille, le Kinepolis recevra entre ses murs Thierry Lhermitte. Une séance qui sera accessible au grand public.  La projection étant prévue à 19h45, Il reste actuellement quelques places aux tarifs habituellement en vigueur.

    (Source La Meuse 21 avril 2015) (Photo Wikipedia)

  • Bassenge. Annonce concernant la demande de figurants pour un film : n’envoyez plus de mails…

    tournage film cinéma.jpgMerci de ne plus envoyer de mails ! De nombreuses candidatures sont parvenues à l’auteur de l’annonce et ils sont actuellement analysés. Le réalisateur nous demande de vous informer que les candidatures sont closes et que désormais aucune réponse ne sera plus donnée.

  • Salles de cinéma. Mare d’entendre votre voisin grignoter ? Dès le 14 mars, Kinepolis va programmer des séances « de luxe » où les snacks seront prohibés…

    kinepolis.pngUn article de La Meuse du 12 mars 2014

    kinepolis.png

  • Cinéma à Bassenge : projection de « La Rafle » un film de Rose Bosch avec Mélanie Laurent, Jean Reno, Gad Elmaleh… le 5 novembre prochain à « La passerelle »

    Une soirée pour ne pas oublier...

    Affiche la rafle.jpgLe Comité des Anciens Combattants de la section de Bassenge vous invite à la projection du film « La Rafle » le 5 novembre prochain à 19h00 à la salle « La Passerelle » à Bassenge. Cette soirée s’inscrit dans le cadre des commémorations du 11 novembre et la projection du film sera suivie du témoignage de Monsieur Jacques Rotenbach ancien déporté de guerre.

    Que dirons-nous aux générations de l’avenir lorsque les voix des derniers témoins se seront tues ? 

    Et pourrons-nous encore expliquer pourquoi ce passé-là était intolérable et pourquoi ce l’est encore aujourd’hui, dans cette actualité aux contours incertains ? « La rafle » suit les destins réels de victimes et de bourreaux !

    Pour que le doute et l’oubli n’entrent pas dans notre conscience

    Cette soirée a pu être mise sur pied grâce au soutien du Centre Culturel de Bassenge, de l’A.J.A.B  et du PATRO. Entrée 5€ - Portes ouvertes à 19h00 ; début de la projection à 19h30

    Mélanie laurent.jpg

    jean reno.jpg

    gad elmaleh.jpg

    Notre avis : Bouleversant, « La Rafle » est l'un de ces films qui, après la fin, vous laissent dans un état d'esprit assez étrange. Comment ne pas ressentir un profond désarroi face à l'horreur qu'ont vécue ces personnes ?

    « La Rafle » est un film utile, nécessaire même, qui ne joue pas avec la sensibilité du spectateur mais qui relate les faits et montre les choses telles qu’elles furent. La réalisation sublime de Rose Bosch nous plonge dans la peur, la terreur, le chagrin de ses gens, car les éléments historiques sur lesquels la réalisatrice se base sont bels et bien réels. Les spectateurs en sont conscients. N'oublions certainement pas les excellents acteurs, qui portent à bout de bras l'histoire vraie du Vélodrome d’Hiver. Mélanie Laurent nous donne une belle leçon d'humanité, pleine de force dans son personnage, une actrice qui demeure humble dans son interprétation. Jean Réno, qui n'a plus besoin de nous prouver son talent, ici se surpasse : il joue un médecin Juif. Quant à Gad Elmaleh c'est avec un réel plaisir qu’on le découvre dans une superbe interprétation bien différente des rôles comiques qu’il a jusque-là tenus. La musique est poignante, touchante, déchirante. « La Rafle » est un film à voir, un enrichissement certain, une vérité monstrueuse mais qui doit être dite et connue. Aussi, comme le dit le comité organisateur de la soirée : « Pour que le doute et l’oubli, n’atteignent pas notre conscience… », « La Rafle » est donc obligatoirement un film à connaître.

    Regor

    BANDE ANNONCE

     

    Un merci tout particulier à Michèle Olivier de l’Echevinat de la Culture de Bassenge de nous avoir transmis l’info afin de pouvoir la partager avec le plus grand nombre sur Bassenge.Sudinfo.