Google Analytics Alternative

Avis de recherches

  • Bassenge. Appel à témoins. Accrochage avec délit de fuite.

    Un lecteur nous a adressé cet avis que nous relayons.

    « Ce samedi 20/05 entre 14h30 et 15h15, un véhicule bleu a percuté une camionnette stationnée devant la maison de l'emploi à Bassenge au carrefour en face du paki.  Celui-ci est parti sans laisser ses coordonnées (délit de fuite). Pouvez-vous partager un maximum svp afin de retrouver ce véhicule bleu qui devrait être méchamment abîmé sur son flanc ou avant côté passager.

    Merci pour votre aide.

    Voici mon numéro de gsm: 0476858784. »

    accrochage camionnette bassenge, accident bassenge camionnette

    accrochage camionnette bassenge, accident bassenge camionnette

    accrochage camionnette bassenge, accident bassenge camionnette

  • Michel Hilson a été retrouvé à Waremme !

    michel hilson.jpgIl est rentré sain et sauf à son domicile ce lundi vers 15h30.

    Son ami Joël : « Grâce à tous vos partages, nous l'avons retrouvé à Waremme ! Mon ami Michel Hilson est rentré sain et sauf à son domicile vers 15h30. Un énorme merci à tous pour vos interventions et vos soutiens. »

  • Avis de recherche "Disparition" : Bassenge - Oupeye - Waremme -

    Michel Hilson a disparu de son domicile (Waremme) ce dimanche 14 mai 2017 à 22h et n'est toujours pas rentré !

    Il est actuellement en état de "dépression" (il n'est pas dangereux mais perdu). Il dort peut-être dans son auto quelque part ...

    - Il est originaire de la commune de Bassenge (habite Waremme);

    - Il roule avec une "Citroën C1" (rouge / 2 portes) immatriculée "1 JJS 801";

    - Il porte pantalon gris, chemise à carreaux blanc & bleu à manche courte, un blouson noir.

    - Son GSM est éteint (batterie vide et pas de chargeur avec lui).

    Pas d'intervention Police dans les 1ères 24h, toute information est importante, merci de nous contacter :

    * Carole Charles (sa compagne) : 0473 / 35 95 17

    * Christel Hilson (sa soeur) 0485 / 54 89 18

    * Joel Stokis (son ami) 0479 / 495 216

  • Basse-Meuse: du neuf pour retrouver les seniors

    Chaque année, la cellule disparition de la police fédérale doit s’occuper de près de 1.500 disparitions. Parmi elles, 10 % concernent des personnes âgées. Des disparitions qui, avec celles des enfants, font partie des plus inquiétantes. Et pour améliorer le lancement des recherches, la cellule « dispa » compte sur les zones de police et les différentes institutions qui s’occupent des personnes âgées.

    Article complet à lire sur :

    http://basse-meuse.lameuse.be/63146/article/2017-03-28/basse-meuse-du-neuf-pour-retrouver-les-seniors

  • Rue neuve Bassenge. Modification des dispositifs ralentisseurs… et un accident hier soir. Le conducteur a pris la fuite. Les riverains pestent.

    rue neuve bassenge.jpgIl y a peu, des modifications ont été apportées aux dispositifs ralentisseurs de la rue Neuve à Bassenge. Des poteaux supplémentaires sont venus ceinturer des zones marquées au sol. Ainsi aujourd’hui les zones sont-elles ceinturées de part et d’autre de la route, une nouvelle configuration qui oblige les conducteurs à circuler sur une seule bande centrale en se référant aux signaux indiquant la priorité. Il est à noter que les signaux A7b et c n’ont pas été remplacés par le signal A7a qui, semble-t-il, eut été plus adéquat devant les changements opérés.

    ralentisseurs rue neuve bassenge,dispositifs ralentisseurs rue neuve bassenge,accident rue neuve bassenge

    A7C signal.jpg

    A7A signal.jpg

    Sans lier la cause à l’effet, mardi soir, un véhicule qui descendait la côte  s’est poteaux rue neuve bassenge.jpgempalé violemment dans des poteaux du côté droit de la chaussée. Les nombreux éclats de carrosserie ont causé des dégâts à la camionnette d’un riverain qui était parquée devant chez lui. Le conducteur a poursuivi sa route au grand dam des riverains. Selon des témoins et les débris de véhicule relevés, il s’agirait d’un véhicule Renault Twingo Rip curl de couleur rouge. Ils ont lancé un avis de recherche sur Facebook.

    renault rouge.2jpg.jpg

    renault rouge.jpg

  • Évasion spectaculaire à la prison de Lantin: la police émet un avis de recherche sur Mustapha Iken, "dangereux et qui pourrait être armé"+ Vidéo

    Au lendemain de la spectaculaire évasion de Mustapha Iken (30 ans) de la prison de Lantin, près de Liège, la police fédérale a révélé un avis de recherche concernant ce malfrat, « dangereux et qui pourrait être armé ».

    Voici le communiqué de la police fédérale, sur cet avis de recherche :

    « Le dimanche 26 février 2017 vers 15h00, Mustapha Iken, âgé de 30 ans, s'est évadé à l'aide de trois complices de la prison de Lantin. Mustapha Iken est d'origine marocaine. Il mesure environ 1m70 et est de corpulence athlétique. Il a les cheveux noirs et les yeux bruns. Cet individu est dangereux et pourrait être armé.

    Si vous connaissez l'endroit où se trouve Mustapha Iken ou si vous avez des informations sur ce fait, veuillez prendre contact avec les enquêteurs.

    Discrétion assurée », assure encore la police fédérale.

    Si vous avez plus de renseignements concernant ce fait, vous pouvez prendre contact avec la police via le numéro gratuit 0800 30 300.

    Vous pouvez également réagir via e-mail à cette adresse : avisderecherche@police.belgium.eu .

    Mustapha Iken s’est évadé de la prison de Lantin grâce à trois complices qui ont utilisé une échelle pour escalader le mur de l’établissement pénitentiaire et ainsi permettre au détenu liégeois, qui avait franchi un premier mur pour sa part, de s’échapper.

  • Clés trouvées hier au Carnaval de Bassenge

    Ces clés ont été trouvées hier - dimanche 26 février 2017 - au carnaval de Bassenge.

    Pour les récupérer, contacter :

    https://www.facebook.com/carla.greco.75?fref=ufi

  • Attention ! Ce vendredi matin, petit chien errant (Yorkshire) sur le parking de l’Aldi à Bassenge

    On nous signale ce vendredi matin 17 février 2017, un petit chien (Yorkshire) avec collier brun clair errant sur parking Aldi de Bassenge.

  • Thomas, disparu à Glons depuis le 4 janvier dernier, est rentré chez lui

    C’est le soulagement à Glons. Thomas Heirman, 14 ans, qui n’avait plus donné signe de vie depuis le 4 janvier, s’est manifesté et est rentré chez lui dans la nuit de dimanche à lundi. Un avis de recherche avait été massivement partagé sur la toile.

    La suite sur LA MEUSE.be

    http://www.lameuse.be/1769369/article/2017-01-23/thomas-disparu-a-glons-depuis-le-4-janvier-dernier-est-rentre-chez-lui

  • Flash info ! Thomas, le jeune glontois (14 ans) est rentré cette nuit chez lui ! Il avait disparu depuis le 5 janvier !

    Le papa nous a écrit ce lundi 23 janvier 2017 à 9h20 : « Bonjour, je viens vous dire que mon fils Thomas est rentré cette nuit ! Merci pour le partage ! »

    Bientôt plus d’infos…

  • Glons. On est toujours sans nouvelle de Thomas Heirman (14 ans) disparu le 5 janvier !

    Ce vendredi 20 janvier, soit seize jours après sa disparition à Glons, nous avons contacté le papa pour savoir s’il avait eu des nouvelles quelconques. Le papa nous a répondu « Non malheureusement ! Pas de nouvelles non plus à la police ». Cette disparition prend une tournure très inquiétante.

    http://bassenge.blogs.sudinfo.be/archive/2017/01/16/bassenge-inquietant-thomas-14-a-disparu-a-glons-il-a-quitte-213415.html

  • Bassenge – Inquiétant. Thomas (14) a disparu à Glons. Il a quitté son domicile depuis maintenant 12 jours

    Thomas Heirman, 14 ans, n’a plus donné signe de vie depuis le 4 janvier. Date à laquelle, coïncidence ou pas, il avait eu une altercation avec un garçon qui fréquente la même école que lui et qui l’avait menacé via les réseaux sociaux.   

    Où se trouve Thomas Heirman aujourd’hui ? C’est la question que se posent notamment son papa et tous ses amis depuis que le jeune homme de 14 ans a disparu, voici une douzaine de jours, de son domicile, rue Brouck-du-Tilleul à Glons. Depuis lors, il n’a plus donné signe de vie.

    « La dernière fois que je l’ai vu, c’était le 4 janvier, raconte son papa, Christian Heirman, entre 21 et 22h. Il venait de sortir de sa douche et s’était mis en pyjama. D’après mes filles, qui l’ont vu à ce moment-là, il avait même fait sa valise. Depuis lors, j’ai essayé de le contacter sur son téléphone à plusieurs reprises, mais je tombe toujours sur sa boîte vocale. »

    Bien qu’il soit persuadé qu’il s’agit d’une fugue, M. Heirman n’en est pas moins inquiet. D’autant que la disparition de son fils date maintenant de près de deux semaines et qu’il est toujours sans nouvelles de lui.

    « D’après la police, que j’ai informée de sa disparition, mon fils aurait eu des contacts avec sa maman, dont je suis séparé, dans un premier temps. Puis elle n’a plus eu de nouvelles non plus. »

    Christian Heirman a depuis lors contacté également Child Focus et lancé un avis de recherche sur les réseaux sociaux pour tenter de retrouver son fils.

    En vain, malgré quelques infos qui se sont finalement avérées infondées.

    « On m’a dit qu’on l’avait vu à Liège. J’ai fait le tour des endroits où dorment les SDF mais personne ne l’avait vu. Après, quelqu’un a pensé l’avoir repéré à Visé. J’y suis aussi allé avec des amis, mais ça n’a pas donné plus de résultats. »

    Son inquiétude grandit donc de jour en jour. D’autant qu’il ne s’explique pas la fugue de Thomas. « Tout allait bien dans sa vie », estime-t-il.

    Tout, sinon qu’il avait manifestement un souci avec un garçon de son école. Avec qui Thomas a eu des mots sur Facebook la veille de sa disparition.

    Un échange de mots qui s’est rapidement mué en menaces – « Je te vois, je te tue » – avant que le jeune homme ne fixe rendez-vous à Thomas le 5 janvier en matinée devant l’église de Glons, manifestement pour en découdre.

    Cette dispute sur les réseaux sociaux a-t-elle un lien avec la disparition, le lendemain, de Thomas ? Christian Heirman ne le pense pas actuellement.

    « Je sais qu’il avait des ennuis à l’école avec ce garçon, mais la directrice avait été prévenue et ça semblait réglé. À mon avis, il n’y a pas de rapport. S’il avait eu des problèmes, il savait que j’étais là, il me l’aurait dit… »

    Il espère donc maintenant que son fils donnera rapidement de ses nouvelles à ses proches. Ou sera retrouvé par la police, qui a maintenant pris l’affaire en main. (Geoffrey Wolf - La Meuse lundi 16 janvier 2017)

  • Glons. Urgent ! Disparition d’un mineur de 14 ans ! Il n'a plus donné signe de vie depuis le 4 janvier !

    A la requête de la famille, nous publions l'avis de disparition suivant :

    " Le 4 janvier 2017, entre 21h30 et 22h00 Thomas HEIRMAN, âgé de 14 ans, a quitté le domicile de ses parents à Glons, rue Brouck du Tilleul. Thomas est de corpulence moyenne et mesure entre 1,65 m et 1,70 m. Au moment de sa disparition il était vêtu d'un pantalon de pyjama bleu avec veste grise portant des inscriptions en noir. Thomas a emporté une valise rouge. Si vous avez vu le jeune homme ou si vous savez ou il se trouve vous êtes invité à prendre contact avec le poste de police le plus proche ou avec sa famille au 0498/405.277 "

  • La jeune fille de 14 ans disparue à Diest retrouvée en bonne santé

    La jeune fille de 14 ans signalée disparue lundi à Diest (Brabant flamand) a été retrouvée en bonne santé, indique Child Focus sur la base d’une information communiquée mercredi soir par la famille de l’adolescente.

    Il n’a pas été précisé où se trouvait A.T. lors de sa disparition.

  • Une mère âgée de 18 ans disparaît avec son enfant à La Panne

    Child Focus a publié samedi un avis de recherche après la disparition d’une mère âgée de 18 ans et de son jeune enfant à La Panne.

    Niky Soete et son bébé n’ont plus été vus depuis vendredi 30 décembre alors qu’ils séjournaient à La Panne. Child Focus demande aux témoins de se manifester ou que la femme prenne contact avec eux.

    Niky est de corpulence fluette, mesure 1,70 mètre et a des cheveux bruns mi-longs. Elle a plusieurs points de beauté sur son visage.

    Étant donné qu’il s’agit d’une femme jeune et vulnérable avec un bébé et vu les conditions météorologiques difficiles, la disparition est considérée comme inquiétante, indique Dirk Depover, porte-parole de Child Focus.

    Toute personne ayant des informations peut appeler Child Focus au 116 00 ou la police au 0800/30.300.