Google Analytics Alternative

Patrimoine - Page 4

  • Les plus beaux arbres de la région liégeoise…

    arbres remarquables 2.pngIls sont répertoriés et protégés par la Région wallonne. Depuis trente ans, la Région wallonne répertorie et protège les plus beaux arbres et haies de Wallonie. En région liégeoise, on n’enregistre pas moins de 76 « arbres remarquables » de plus de 5 mètres de circonférence. Le plus gros étant un séquoia géant situé à Esneux, et le plus haut un platane commun de 40 mètres, à Seraing.

    Ne manquez pas l’article complet dans votre journal La Meuse de ce mardi 7 octobre 2014

    Voir aussi :

    http://environnement.wallonie.be/dnf/arbres_remarquables/

     Portail de l’environnement Wallonie : les arbres remarquables (source photos)

    arbres remarquables 1.png

  • Du côté de Wonck. Un des joyaux du Petit Patrimoine de la Vallée du Geer, l’ancien four à pain de la ferme Delvaux…

    four à pain wonck 2.jpgCher au Wonckois mais aussi à tous les habitants de la Vallée du Geer sensibles à la richesse de son petit Patrimoine, l’ancien four à pain situé au centre d’une prairie jouxtant la ferme Delvaux à Wonck est connu de tous. Tout au long de l’année, beaucoup de promeneurs ne manquent pas de s’y arrêter sans parler des nombreux photographes qui l’ont capté dans l'objectif de leurs appareils photo. Ce très ancien four à pain, ou plutôt cette maisonnette où un four à pain a été construit, date certainement du 18ème, voire même bien avant. Selon les dires de feu Monsieur Delvaux père rencontré il y a quelques années, ce four à pain wonck.jpgfour était utilisé autrefois par les villageois qui s’y rendaient une à deux fois par semaine pour y faire cuire leurs pains, leurs tartes etc… Un four à pain commun, tel les lavoirs d’autrefois. Il est intéressant de relever la nature des matériaux utilisés pour la construction de la maisonnette : une majorité de pierres de silex (caractéristiques réfractaires ?), des briques rouges et des blocs de tuffeau aux angles…

    Sur Facebook récemment, dans le groupe des villageois «  Toi aussi tu es un vrai Wonckois, si.. », une habitante n’a pas manqué d’évoquer l’existence de cet ancien four à pain. Cette évocation a suscité moult commentaires desquels on peut assurément constater combien est grand four à pain wonck 3.jpgl’attachement que portent les villageois à cet élément architectural patrimonial de la Vallée du Geer. Pourtant ce bien, qui certes est privé, est totalement délaissé. Non entretenu. A vau-l’eau. En passe de tomber en ruines. Pour les générations futures, et l’importance du témoignage que cet ancien four à pain apporte sur le passé de la Vallée du Geer, ne s’agirait-il pas de s’en préoccuper avant qu’il ne disparaisse ? La question est posée.

    En ce qui nous concerne, nous la poserons à l’asbl Qualité-Villages-Wallonie.

     Regor

    four à pain wonck 2.jpg

  • Ces 31 mai et 1er juin 2014, journées "Églises ouvertes en Basse-Meuse". En Vallée du Geer, deux églises ouvrent leurs portes…

    églises ouvertes mai 2014.jpg« A la découverte des édifices religieux qui marquent le patrimoine architectural et culturel de la Basse-Meuse » 10 édifices religieux de la Basse-Meuse vous accueillent et vous racontent leur histoire.

    Les samedi 31 mai et dimanche 1er juin 2014, les édifices religieux de la Basse-Meuse sont mis à l’honneur pour la quatrième année consécutive.

    Les souvenirs de 14-18 : 2014, année du centenaire de la Grande Guerre. De nombreuses églises ont été les témoins de ces évènements tragiques. Une plaque commémorative, des vitraux riches d’histoire, un monument aux morts… Ces éléments sont là pour ne jamais oublier.

    Visitez librement les églises (de 14 à 18h) de Bassenge, Blegny, Emael, Hallembaye, Hermalle-sous-Argenteau, Heure-le-Romain, Lixhe, Vivegnis et Visé ; ou participez au circuit commenté des églises ayant vécu les atrocités de la Guerre. Départ de ce circuit le dimanche à 14h à la Collégiale de Visé.

    Note. En Vallée du Geer, les seuls vitraux connus ayant pour thème la guerre 14/18 se trouvent en l’église d’Emael.

    églises ouvertes mai 2014.jpg

  • Le petit jeu « Qui sait où c’est ? » Voici la réponse…

    passerelle glons détail.jpgIl s’agissait de la très ancienne petite passerelle, située au centre de Glons, qui enjambe le Geer et permet de relier la rue Georges Depaifve à la rue Lulay. Un remarquable ouvrage de ferronnerie d’Art que l’on pourrait rattacher à une période située entre le style « Art nouveau » et « Art déco » (Entre 1900 - 1920). Sur toute sa longueur et de part et d’autre de la passerelle, la balustrade est ornée de symboles représentant des lyres (stylisées) dont la présence se veut une sorte d’ode à la musique. Il est clair que cette ancienne passerelle présente un intérêt architectural et patrimonial certain.

    Aussi, afin de monter un dossier plus complet, tout renseignement sur cette passerelle est bienvenu (Date placement de la passerelle, origine, informations par transmission orale, vieilles photos, etc…). N’hésitez-pas à laisser un commentaire sur ce blog ou nous envoyer un mail. De notre côté, nous prenons contact avec la Direction du Petit Patrimoine populaire wallon (DGO4 SPW. Wallonie).

    passerelle glons 1.jpg

    passerelle glons 2.jpg

    passerelle glons 3.jpg

  • Vallée du Geer. Une ancienne gravure atteste de la présence de vignobles en nos régions en 1580…

    louwberg maastricht.JPGSur Facebook, la page « Maastricht-Onder-de-Berg-Verzonken » rapporte cette semaine qu’une ancienne gravure de Simon de Bellomonte, datée de 1580, atteste de la présence de vignobles dans la région du Louw Berg à cette époque. Le Louw Berg est une petite colline située au sud-ouest de la ville de Maastricht et qui est toute proche de Kanne. Le Louw Berg est un prolongement vers le nord de la Cannerberg et «voisin» de la Montagne Saint-Pierre. La colline se situe au nord-ouest de la Vallée du Geer.

    gravure maastricht.jpg

  • Glons. Cure de jouvence pour le quartier « de Brus ». Ces dernières années, il fait l’objet de toutes les attentions…

    place de brus ferme dupuis 3.jpgChronique " Patrimoine bassengeois ". Par Regor.

    Le 1er août 2013, sur ce même blog, une question était posée dans un article qui titrait : « Glons. En travaux, la Place de Brus est inaccessible. Va-t-elle retrouver son visage d’antan ? »*

    Aujourd’hui, on peut dire que cela s’est confirmé, une véritable cure de jouvence pour le quartier de Brus. Mais revenons tout d’abord au mois d’août 2013 où de gros travaux étaient menés sur la voirie de la place. Le tarmac, placé fin des années 90, était raclé pour mettre au jour l’ancien pavage de la chaussée. Les ouvriers communaux procédaient alors à des restaurations du pavage là où cela s’avérait nécessaire* (Voir article ci-dessous). Ces derniers mois, ce sont des travaux du même acabit qui ont été entrepris sur une importante surface située
    place de brus avant.pngdevant la ferme Dupuis, à la seule différence, ici, que le raclage du tarmac a laissé apparaître de la terre battue et que, par la suite, la restauration de l’espace trottoir nécessita un apport d’anciens pavés de récupération (voir photo). Ici aussi, une belle réalisation de pavage à l’ancienne fut exécutée par les ouvriers du service des travaux. Cerise sur le gâteau, une très ancienne pompe à bras, d’époque, a été acquise par la commune et placée, sur un socle, devant le muret ceinturant le place de brus ferme dupuis 1.jpgjardin du corps de logis de la ferme. A ses côtés, un ancien abreuvoir de pierre bleue.

    Il faudra toutefois raison garder et s’abstenir absolument de considérer que cet aménagement s’inscrit dans une démarche de restitution à l’identique d’un élément du Petit Patrimoine bassengeois. En effet, suite aux recherches que nous avons place de brus ferme dupuis 4.jpgmenées, aucune carte postale ni aucun écrit n’atteste de la présence d’une pompe qui, autrefois, aurait existé devant la ferme Dupuis. Si, dans les années 1900, une pompe à bras publique existait bien en ce quartier, elle était située en bas de la rue de Brus, sur la droite à hauteur de l’ancienne ferme de Victor Vrindts (1892) (Ancien Quartier de Brus cahier du Patrimoine n°3 -1998 - Jean Pierre Detrez). Cette pompe était de marque « Garven » et provenait d’une fonderie d’Anvers. place de brus ferme dupuis 5.jpgDans le quartier de Brus, l’autre point d’approvisionnement en eau était la fontaine située sur la rue qui aujourd’hui porte encore ce nom (rue de la fontaine).

    Regor

    Voir document explicatif ci-contre à gauche et l’article précédent :

    montage cartes postales glons.png*http://bassenge.blogs.sudinfo.be/archive/2013/08/01/glons-en-travaux-la-place-de-brus-est-inaccessible-va-t-elle.html

  • Nouveau site de la commission de gestion Natagora : pour tout savoir sur les réserves naturelles de la basse Vallée du Geer ! Un site à épingler directement dans vos favoris !

    nouveau site natagora réserves naturelles bassenge.pngLa basse vallée du Geer couvre essentiellement le territoire de la commune de Bassenge. Elle renferme de nombreux joyaux de nature. La plupart d'entre eux sont protégés et bénéficient d'un statut de Réserve Naturelle.

    Ce nouveau site vous invite à faire connaissance avec ces réserves naturelles gérées par l'association Natagora et avec l'équipe de volontaires qui s'investissent, parfois depuis des années, dans la protection, la gestion, et le partage de leur passion auprès du grand public.

    Toutes les informations pratiques concernant les visites guidées, les gestions organisées sur les différents sites sont reprises sur ses pages.

    Mais vous pourrez également suivre l'évolution de certains dossiers relatifs à la vallée du Geer sur lesquels la commission de gestion travaille.

    Par ce site, vous pourrez aussi réagir, vous inscrire aux activités, obtenir des informations à la demande.

    Un site à épingler directement dans vos favoris !

    (Source : Rudi Vanherck - Natagora asbl)

    Pour découvrir le site :

    http://amisdelamontagne.wix.com/comgesgeer

    nouveau site natagora réserves naturelles bassenge.png

  • Glons. D’importants travaux paysagers sont menés aux abords du Geer. Une renaissance pour un magnifique sentier de promenade qui traverse Glons…

    sentier pédestre glons 5.jpgUn récent article était consacré aux travaux de placement de claustras de branches de saules à la Bas-Slins. Depuis quelques semaines, c’est le centre de Glons qui est concerné. L’entreprise Lemaire de Waimes, sous-traitant de « l’hydraulique agricole », elle-même sous la houlette de la Région wallonne, est occupée à aménager un long sentier pédestre situé sur la rive gauche du Geer et qui permet de relier le quartier d’Oborne à celui de Saint-Pierre et inversément…  Quantité de boutures de saules de différents diamètres sont plantés pour former tantôt des saulaies, tantôt des claustras. De splendides aménagements paysagers pour faire, bientôt, de belles promenades champêtres le long des berges du Geer… On se réjouit déjà.

    Les explications en photos.

    sentier pédestre glons 11.jpg

    sentier pédestre glons 10.jpg

    sentier pédestre glons 9.jpg

    sentier pédestre glons 8.jpg

    sentier pédestre glons 7.jpg

    sentier pédestre glons 5.jpg

    sentier pédestre glons 4.jpg

    sentier pédestre glons 3.jpg

    sentier pédestre glons 2.jpg

    Et bientôt une vidéo sur le sujet !

  • Glons. Nettoyage de printemps pour la place de l’église qui a retrouvé tout son charme…

    glons place de l'église 3.jpgAvec l’enlèvement de différents éléments, sortes de chancres qui défiguraient le centre du village, la place de l’église de Glons a retrouvé son visage d’antan. En effet, ces dernières semaines, ont été successivement enlevés, la vieille cabine téléphonique, le kiosque autour duquel s’agglutinaient des déchets divers et la surface, située côté est de l’église, sur laquelle étaient entreposés différents matériaux et matériels de chantier a été complètement nettoyée. Ce chantier était à l’abandon depuis que les travaux de restauration de l’église s’étaient terminés il y a près d’une dizaine d’années…  Voir article précédent : "Centre de Glons, un entrepôt sauvage à ciel ouvert : c'est normal ? "

    http://bassenge.blogs.sudinfo.be/archive/2013/09/11/centre-de-glons-un-entrepot-sauvage-a-ciel-ouvert-c-est-norm.html 

    entrepôt sauvage glons 6 vue d'ensemble + texte.jpgAujourd’hui, la place de l’église est nickel. Cet article offre aussi l’occasion de présenter quelques panoramas du village de Glons par ces photos prises ce 16 avril 2014. 

    glons place de l'église 2.jpg

    glons place de l'église 1.jpg

    glons place de l'église 4.jpg

    paysage panorama glons.jpg

    paysage panorama glons 3.jpg

    Toutes les photos "Panoramas" dans l'album ci-contre colonne de droite.

  • Roclenge. Nouvelle couche de fines pierrailles pour la place Louis Piron.

    place louis piron sable jaune.jpgA Roclenge, la commune procède actuellement  à l’épandage d’une nouvelle couche de très fines pierrailles de couleur ocre clair. Vu sous un certain angle la place prend un petit côté « Roclenge -Plage ». Regor 3/04/2014

    place louis piron sable jaune 2.jpg

  • A proximité. Quinze années de fouilles en Basse-Meuse. Les découvertes faites en Vallée du Geer font partie de l’exposition qui débute ce vendredi à Visé.

    quinze anées de fouilles en basse-meuse invitation.jpgDans le cadre de l’année de l’archéologie, le musée de Visé et la  S.R.A.H.V. proposent un cycle d’activités centré sur les 15 dernières années de recherches archéologiques en Basse-Meuse, spécialement prises en charge par le SPW et ses équipes de fouilles (Province de Liège). Une précédente et importante exposition en 1997 présenta les « Richesses archéologiques de la Basse-Meuse ». 

    Une dizaine de sites seront illustrés par des présentations (poster) : Herstal et sa tour Pepin et sa chapelle St-Orémus, Juprelle-Lixhe et les découvertes le long du gazoduc, Hauts-Sarts et ses sites industriels, Hermalle-sous-Argenteau et les recherches sur le futur Trilogiport (toujours en cours), Lixhe près de la vouerie de Nivelle et le long de la rue de Lanaye, ainsi que quelques découvertes fortuites opérées par notre musée dans le Grand Visé et des chercheurs locaux tant sur les terrasses de la Meuse en rive droite qu’en vallée du Geer.

    http://www.museedevise.be/?p=2304

    quinze anées de fouilles en basse-meuse invitation.jpg

  • Quel est le point commun entre la commune de Bassenge et le Kremlin de Moscou ?

    cloche glons 1.jpgLa réponse est : la présence d’une cloche au centre d’un rond-point.

    L’occasion d’un article sur le Patrimoine de Bassenge. En effet, à Glons, au centre du rond-point devant l’église (Place de l'église), trône une cloche en bronze qui est placée sur un socle. Elle provient de l’ancienne église de Glons. Hors, au Kremlin à Moscou, on est exactement dans le même cas de figure : une cloche trône également au centre d’un rond-point. Mais là, attention, celle du Kremlin est la plus grande cloche connue au monde ! Elle pèse 200 tonnes !

    cloche glons,patrimoine bassenge,bassenge kremlin,kremlin moscouL’histoire de la cloche de Glons

    A Glons, lors de la démolition de l’ancienne église dans les années 1900 (ancien cimetière rue de Brus) deux cloches étaient destinées à rejoindre le clocher de la nouvelle église. Or, l’une des deux, fêlée, dut être réparée par l'entreprise Sergeys (fondeur de cloches). Toutefois, la réparation de cette cloche ne donna pas satisfaction. Décision fut alors prise de commander une nouvelle cloche et de placer la cloche (fêlée) au milieu du rond-point en face de l'église (source Glons-voilà.be).

    cloche Kremlin.jpgL’histoire de la cloche de Moscou.

    Tsar Kolokol (En russe: Царь–колокол, « Tsar des cloches » en français) est un maître-bourdon en bronze qu'on peut voir au Kremlin de Moscou, pesant 201 924kg, d'une hauteur de 6,24 mètres et d'un diamètre de 6,60 mètres. Il a été fondu en 1735 par une équipe de 200 hommes, supervisés par les maîtres artisans Ivan Motorin puis son fils Mikhail, à la demande de la tsarine Anna Ire.

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Tsar_Kolokol

    Suite à une importante fêlure (brisure = éclat de 11 tonnes et demi !), il fut décidé, tout comme à Glons, de placer la cloche sur un socle au centre d’un rond-point.  Elle est placée devant la Tour d'Ivan Le grand.

    cloche glons 3 nuit.jpgA Glons, le service des travaux a remis l'éclairage en état et la cloche fait aujourd'hui l’objet d’une belle illumination. Magnifiquement mise en valeur, elle ne peut qu’évoquer celle du kremlin, la plus grosse cloche du monde qui pèse 200 tonnes !

    Après moult recherches sur internet, en dehors de ces deux cas, nous n’avons trouvé aucun cas de cloche placée au centre d’un rond-point. Une particularité unique et seulement commune à Bassenge et au Kremlin.

    cloche glons 2.jpg

    La cloche de Glons

    cloche kremlin 2.jpg

    La cloche du Kremlin 

  • Environnement et patrimoine naturels de Bassenge : Ali Aghroum monte au créneau… Il a envoyé trois courriers aux autorités wallonnes…

    lettre ali capture écran.pngLe billet de Regor.

    Ali  Aghroum, citoyen de Wonck, ardent défenseur de la nature, de l’environnement et du patrimoine bassengeois, on ne le présente plus.

    Cette fois, Ali a décidé de passer à l’action et vient de faire parvenir un courrier à deux Ministres wallons (Environnement, Aménagement du territoire et Mobilité) et au Directeur des Services publics de Wallonie et des routes de Liège.

    Partant du constat qu’en 20 ans seulement, le paysage de la Vallée du Geer s’est totalement métamorphosé, le citoyen bassengeois, qui, dans ce courrier, insiste sur son indépendance et sa neutralité, s’interroge tout d’abord sur photo vidéo rasibus 11 castors.jpgl’urbanisation en Vallée du Geer dont l’expansion rogne sur les zones vertes « tampons » entre les villages. Il manifeste ensuite son inquiétude sur les abattages massifs d’arbres, sur l’incurie des plus âgés d’entre eux ainsi que sur l’absence totale de replantation de jeunes sujets. Il se dit aussi préoccupé par la disparition des essences spécifiques et composantes ancestrales du grand paysage de la Vallée du Geer et, preuves à l’appui, produit d’anciennes photos d’immenses peupleraies qu’il joint en annexes à son courrier. Ce courrier a été publié sur Facebook sur le mur d’Ali et dans le groupe « Le Geer de la Vallée du Geer » (210 membres). Comme on pouvait s’en douter, il a suscité bon nombre de commentaires. Dans cette lettre, le citoyen bassengeois fait clairement état de son désarroi : « Vous êtes mon dernier recours », écrit-il, en substance.

    Un courrier qui vise très haut, jette parfois l’opprobre et risque de faire des vagues…

    Regor

    https://www.facebook.com/groups/120539254786737/ 

    https://www.facebook.com/ali.aghroum?fref=ts

  • Napoléon Bassenge. Hier, le grondement des canons a été entendu jusqu’à Glons ! Epoustouflant ! Une nouvelle reconstitution aura lieu ce dimanche après-midi !

    napoléon bassenge martine seronvalle 3.jpgCe samedi 16 novembre, après la cérémonie officielle qui prit place le matin à la Passerelle à Bassenge et qui fut rehaussée de la présence du Ministre Didier Reynders, du Gouverneur de la Province de Liège Michel Foret, l’après- midi fut consacrée aux escarmouches. Spectacle époustouflant offert par les troupes napoléoniennes combattant les alliés. Cette reconstitution d’une bataille de Napoléon sur les bords du Geer est un moment prenant, grandiose et unique qu’aucun bassengois ne peut manquer. Ce dimanche, les escarmouches reprendront dès 14h00. Un large public y est attendu. L’occasion  aussi de découvrir la vie des soldats au bivouac. Il ne faut donc rater ce moment sous aucun prétexte ! Quant à nous, nous reviendrons bientôt sur ces journées mémorables auxquelles nous consacrerons un grand reportage (photos et vidéos).

    napoléon bassenge martine seronvalle 4.jpg

    napoléon bassenge martine seronvalle 2.jpg

    napoléon bassenge martine seronvalle 3.jpg

    napoléon bassenge martine seronvalle 1.jpg

     

    (photos Martine Seronvalle)

  • Le petit jeu culturel de la semaine. Bassenge : le personnage mystère…

    logo point d'interrogation.jpgQuel est ce personnage ? Son nom apparaît sur des monuments distincts situés en deux villages de l’entité de Bassenge. Grand avocat au barreau, Professeur à l’université catholique de Liège, il fut l’un des fondateurs de l’Union (Cercle catholique des étudiants liégeois) et de l’Ordre du Torè dont il fut Grand-Maître. Dans les années trente, cette personnalité bassengeoise est l’auteur des paroles du chant des étudiants liégeois. Beaucoup plus tard, l’ordre du Torê rendra un vibrant hommage à cet ancien Grand-Maître en faisant de cette chanson son chant corporatif qui résonne maintenant aux quatre coins de notre pays.

    Au sujet de -Av’ Vèyou l’Torê ? – et le personnage mystère, un lien est à établir avec le bas-relief en bronze accolé à la façade nord de la Tour de l’ancien cimetière de Glons et qui y fut placé, en  1910, à la mémoire du Curé Ramoux.

    Quelle est cette personnalité bassengeoise ?

    Deux remarques. La première. Il est à noter que notre Vallée du Geer compte ainsi deux illustres auteurs de chants wallons (Paroliers). Le Curé Ramoux avec « Le Valeureux liégeois » et le personnage mystère avec « Le chant des étudiants liégeois ».

    Deuxième remarque. Lorsqu’il s’agira d’apporter la réponse à l’énigme dans quelques jours sur ce blog, des éléments historiques, publiés, ressortiront d’un travail de recherches que j’ai menées personnellement durant plusieurs années permettant de dévoiler la face cachée de ce personnage. L’analyse des écrits officiels communaux démontrent que, jusqu’ici, les autorités communales bassengeoises ignorent ces éléments. Je me réserve donc la pérennité de l’usage de mes découvertes. Si utilisation en était faite par quiconque, autorisation devrait m’en être demandée. Copyright Regor.