Google Analytics Alternative

Fêtes de villages, folklore, traditions - Page 6

  • Glons : « Vélofolies » ce samedi 23 avril 2016 prochain ! C’est une première !

    vélofolies flyer.jpgC'est une première à Glons ! Une activité vélo "pour le plaisir" dans le village, pour tous les âges...

    Le Patro de Glons, les Ecureuils et la Jeunesse St Georges ont voulu s'associer afin de faire vivre le village en organisant une journée d'amusement et de folklore.

    Une course relais de 6H à Vélo par équipe de 6 personnes maximum ... Que vous soyez enfants (2h de course), ados ou adultes, vous êtes les bienvenus pour vous défier dans une course folklorique dans Glons.

    Au programme de cette journée:

    vélofolies glons 2016,vélofolies vallée du geer,vélofolies jeunesse saint georges 201611h: Départ de la course vélo pour les ados et adultes (6h de course)

    13h: Départ de la course vélo pour les enfants (2h de course)

    18h: Remise des prix

    18h à 21h: Concert

    Lots et récompenses pour les gagnants et pour les plus fous, prix du folklore pour l'équipe la mieux déguisée !

    Concert à partir de 18h de groupes de la Vallée du Geer

    Bars et restaurations

    Château gonflable et coins "enfants"

    Parking:

    Les parkings suivant seront accessibles :

    1. Cours de l'école du sacré coeur - arrivée avant 10h30, fermée durant la course jusque 17h00 (A confirmer)
    2. Bibliohèque communale de Glons
    3. Rues parallèles au tracé de la course
    4. Ecole du Lycée d'état

    Itinéraire:

    1. Salle notre maison: rue Curé Ramoux à 4690 Glons
    2. Salle du patro: rue Curé Ramoux à 4690 Glons
    3. Cercle St Georges: rue Lulay à 4690 Glons

    Inscriptions :

    http://www.velofolies.be/index.php/courses

    Voir aussi la page Facebook :

    https://www.facebook.com/V%C3%A9lofolies-Glons-700291536738002/?ref=aymt_homepage_panel

    vélofolies illustration Regor.jpg

  • Glons. Une très belle 10ème édition carnavalesque

    carnaval glons 2016 reportage.pngLa 10ème édition du carnaval de Glons a rassemblé une quinzaine de chars. Après le départ du cortège, une folle ambiance s’en est suivie suite à la musique diffusée, ainsi qu’à  la multitude de confettis, de chiques, de bonbons, de gadgets lancés pour le plus grand bonheur du public. Il s’est arrêté à deux reprises afin de parader dignement devant le public très nombreux. (Lem La Meuse vendredi 4 mars 2016)

    carnaval glons 2016 reportage.png

  • Basse-Meuse – Cortèges. Carnavals : une très bonne année

    carnaval wonck 2016.jpgLa saison des cortèges carnavalesques est terminée. Une édition 2016 qui laissera d’excellents souvenirs dans l’esprit des autorités communales et policières, et des organisateurs.

    « Je signe à deux mains pour avoir une édition 2017 identique », se réjouit Alain Lambert, chef de la zone de police Basse-Meuse. « Il n’y a eu aucun incident provoqué par les bandes de jeunes venues de l’extérieur. Ceux-ci étaient contrôlés dès la descente du bus et pris en charge par la suite. À ce niveau-là, c’est donc parfait. Maintenant, oui, il y a eu quelques bagarres sur certains cortèges. Des bagarres entre gens « du cru » qui étaient alcoolisés. Et ça, c’est évidemment le genre de choses que l’on peut difficilement éviter dans ce type de rassemblement. Mais pour le reste, il n’y a vraiment rien à redire. Pour y parvenir, il a fallu avoir une bonne collaboration avec les organisateurs, instaurer des règles strictes et être rigoureux tout en trouvant un juste milieu pour ne pas faire fuir le public et tuer les carnavals. Je pense qu’on y est arrivé puisque le phénomène des années précédentes, et des incidents provoqués par les bandes de jeunes, est sous contrôle. Maintenant, on retrouve enfin des cortèges avec une ambiance bon enfant ».

    Une analyse que partagent les organisateurs des deux plus gros cortèges de la Basse-Meuse : Bassenge et Hermée. « Par rapport aux autres années, ça a vraiment bien été », reconnaît-on chez Les Hermotis. « On n’a pas eu les gamins de merde (sic) qui suivaient le cortège et il n’y a pas eu de bagarres. Et au niveau de l’affluence, elle était bonne également. C’est donc un bon bilan ».

    À Bassenge, l’enthousiasme est identique : « On est très satisfaits. On a eu un beau cortège avec de super-bons groupes à pieds. Il y a eu une très bonne ambiance au sein du cortège, bien encadré par la police. Elle a vraiment bien géré les choses pour que tout se passe au mieux. Et en plus, on a eu beaucoup de monde. J’espère vraiment que ça restera comme ça les autres années ». (Aurélie Drion La Meuse du mardi 1er mars 2016)

  • Glons. Ce samedi, 10ème Cortège carnavalesque. Le compte à rebours a commencé…

    carnaval glons.jpgCe samedi 27 février 2016 aura lieu à Glons le 10ème cortège carnavalesque organisé par la Jeunesse Saint Georges. Comme chaque année, un nombreux public est attendu… « Que la fête commence », comme se plaisent à dire les organisateurs… Ce cortège clôture les festivités carnavalesques en Vallée du Geer... 

    carnaval glons.jpg

  • Slins et Fexhe Slins : un carnaval haut en couleur et en… gouttes !

    carnaval slins 2016.pngMalgré la pluie, la 38ème édition du carnaval de Slins a attiré une foule nombreuse. Quelque 26 groupes composaient ce long cortège carnavalesque. Il était emmené par le groupe des pompiers qui, depuis quelques années, se sont transformés en clowns. Des plus petits aux plus grands clowns, ils n’ont cessé de distribuer des chiques et des bonbons. (La Meuse du lundi 15 février 2016)

    carnaval slins 2016.png

  • Exclusif ! Carnaval à Boirs : les photos du « fameux » canular… ! Preuve s’il en est que le faux cadastre a bien été payé en liquide !

    canular 5.jpgPour rappel, un extrait de l’article précédent consacré à cet épisode qui a défrayé la chronique : « Le faux courrier était une plaisanterie et non une arnaque. Le courrier d’avis de passage du « SPF Finances / Cadastre.be » (cf. nos éditions de mardi – La Meuse) n’était pas une arnaque, mais bien un faux document carnavalesque pour rigoler et tenter d’aller boire un verre chez les naïfs qui auraient répondu à l'appel. »

    Et, pour preuve, voici les photos des plaisantins et des naïfs…

    A vous maintenant de les distinguer… (Sic)

    Regor

    canular 5.jpg

    canular 4.jpg

    canular 2.jpg

    canular 3.jpg

    canular 6.jpg

    Merci à Laurence W. pour les photos

  • Boirs-Carnaval. Le faux cadastre a bien été payé en liquide !

    cadastre carnaval.pngLe faux courrier était une plaisanterie et non une arnaque.

    Le courrier d’avis de passage du « SPF Finances / Cadastre.be » (cf. nos éditions de mardi) n’était pas une arnaque, mais bien un faux document carnavalesque pour rigoler et tenter d’aller boire un verre chez les naïfs qui auraient répondu à l'appel.

    Une quinzaine de riverains avait reçu une lettre les prévenant de la visite du CeCoCa (Cellule de Contrôle du Cadastre) qui stipulait : « pour faciliter le contrôle du cadastre, nous vous demandons de nettoyer votre habitation. Aucun rapport ne sera établi. Le paiement se fera en liquide à la fin du contrôle ». Le paiement a effectivement été perçu en (boisson) liquide, ce mardi gras. (Source La Meuse mercredi 10 février 2016)

  • Boirs. Courrier du SPF : blague ou arnaque ?

    arnaque.jpgLa semaine dernière, les habitants de Boirs ont reçu un toutes-boîtes à en-tête du SPF Finances – cadastre.be. On y expliquait qu’une nouvelle cellule venait d’être créée, la CeCoCaLo « chargée du contrôle et de l’application de la réglementation pour le cadastre avec l’application du bon revenu cadastral pour chaque habitation en Région wallonne ». Ce courrier stipulait qu’une visite de contrôle serait organisée ces lundi et mardi après-midi. On demandait aux gens de fixer un rendez-vous en appelant le numéro de GSM sur le courrier. On terminait en stipulant qu’à l’issue du contrôle, aucun rapport ne serait établi mais qu’il faudrait payer en liquide. Bizarre. D’autant plus bizarre que, peu après, Josly Piette, le bourgmestre de Bassenge, a envoyé un courrier expliquant ne pas avoir été averti de ce contrôle. Rappelant qu’on était en période de carnaval et qu’il ne serait pas étonnant qu’il s’agisse d’une blague, Josly Piette a néanmoins demandé d’être vigilants.

    « Deux précautions valent mieux qu’une, commente le bourgmestre. On a préféré prendre les devants, surtout que ces derniers temps, nous avons beaucoup de démarcheurs ». Effectivement, ça ressemble à un gros canular : s’il comporte bien un en-tête SPF-Finances, le montage est grossier et ne ressemble pas aux courriers du ministère… qui ne procède jamais ainsi pour se faire payer. Ensuite, il suffit d’appeler le GSM renseigné et d’entendre le message vocal pour se faire une idée. Enfin, nous sommes lundi et mardi gras : des sorties sont organisées à Boirs, lors desquelles les participants s’arrêtent chez les habitants qui se sont signalés et se font payer en liquide. Pas en argent liquide, mais plutôt en boissons. (La Meuse mardi 9 février 2016)

  • Bassenge-cortèges festifs. Carnaval : premier bilan positif

    carnaval bassenge 2016.pngIl y a quelques années, certains cortèges carnavalesques avaient vraiment mauvaise réputation. Les incidents et bagarres se comptaient par dizaines, de même que les arrestations.

    L’adoption d’un règlement drastique par les différentes autorités communales concernées (Bassenge, Oupeye et Juprelle) a aujourd’hui changé la donne. Si des cortèges plus « à risques », tels que ceux de Slins et Hermée, n’ont pas encore eu lieu, Josly Piette, bourgmestre de Bassenge, est déjà satisfait du bon déroulement de ceux qui ont déjà eu lieu sur son territoire.

    « Jusque-là, le bilan est positif. On est bien loin des problèmes d’il y a quelques années. Le cortège de Wonck (le 31 janvier dernier, NdlR) a ainsi été très calme. Il n’y a eu qu’une dizaine de contrôles. Quant à celui de Bassenge qui a eu lieu hier (lisez dimanche, NdlR), il n’y a pas eu non plus de gros débordements. Les problèmes se sont régularisés d’eux-mêmes. Il y a néanmoins eu plusieurs contrôles et 3 ou 4 interpellations, mais on est vraiment loin de ce qu’on a pu connaître. D’autant qu’à Bassenge, un groupe de 180 à 200 jeunes venus de l’extérieur était présent, sans finalement poser de problèmes. »

    Un point plus que positif, puisque la majorité des débordements qu’ont connus dans le passé les cortèges carnavalesques étaient dus à des bandes de jeunes extérieures.

    « Donc, jusqu’ici, le bilan est globalement satisfaisant pour Bassenge.»  Et le bourgmestre espère même que cette année sera un bon cru, puisque pour sa commune, il ne reste plus que le cortège de Glons le 27 février. Un cortège plus petit, qui n’a jamais vraiment posé problème. (Source La Meuse mercredi 9 février 2016)

  • Carnaval Bassenge. Mention spéciale pour les jockeys!

    carnaval bassenge 2016.pngAprès Wonck, c’était au tour de Bassenge de faire son carnaval. Ce cortège carnavalesque était ouvert par les groupements et associations villageoises. Comme chaque année, ils défilaient à pied sur des thèmes tels que les intellos, les Mexicains ou encore, les jockeys. Ils sont amis et ils aiment faire la fête. Au lendemain du Jour de l’An, ils décident des costumes et ils répètent une chorégraphie. ( source La Meuse lundi 8 février 2016)

    carnaval bassenge 2016.png

  • Wonck – Carnaval. Un public clairsemé au carnaval de Wonck

    carnaval wonck 2016.jpgLa foule ne s’est pas pressée pour assister au carnaval de Wonck ce week-end. C’était pourtant le premier en vallée du Geer et même, en Basse-Meuse. Malgré tout, les curieux ne se sont pas bousculés pour voir passer la vingtaine de chars de carnaval venus des alentours.

    Le petit millier de carnavaleux n’a toutefois eu de cesse de distribuer aux badauds chiques, bonbons, friandises et autres gadgets du haut de leur char. Une ambiance très festive où certains groupes ont assuré l’animation, n’hésitant pas à se lancer dans des danses et des farandoles à la suite de leur char. (Lem La Meuse vendredi 5 février 2016)

    carnaval wonck 2016 2.png

  • Tendance. Dark Vador, roi du carnaval !

    marc vador e bay.jpgLes déguisements tendancieux bannis des cortèges

    Plus que quelques jours et le carnaval battra son plein dans une série de villes belges. L’occasion pour les enfants de se déguiser. Si vous allez faire un tour dans les magasins de jouets pour trouver le costume rêvé de votre bambin, sachez que la saga Star Wars est la grande inspiratrice des déguisements 2016. 

    En tête le personnage de Dark Vador (19,95€ chez Broze, 24,98€ chez Dreamland et Maxitoys, 39,95€ à la Grande Récré et 24,99 chez Bart Smit). Autre personnage de la série qui cartonne : le Storm Trooper (24,95€ chez Broze, 19,98€ chez Dreamland et Maxitoys, 32,95€ à la Grande Récré et 24,99€ chez Bart Smit). Les nouveaux personnages de la saga sont également disponibles.

    Les petites filles se jetteront certainement sur le déguisement de la Reine des Neiges, également dans le top 2016. La plupart des magasins proposent d’ailleurs le coffret de 2 costumes pour une quarantaine d’euros : on peut être soit Anna, soit Elsa.

    Autre dessin animé qui cartonnera le jour du carnaval : les Minions. Ici les prix varient de 19,95 à 32,99€.

    De toute façon, tous les enfants trouveront leur héros préféré cette année : de Spiderman à Captain America en passant par les Tortues Ninja. Dans une fourchette de prix de 20 à 30 euros. Même les fans de Top Chef peuvent se déguiser comme dans l’émission : 11,99€ la panoplie chez Bart Smit.

    PAS D’ARMES FACTICES

    Des déguisements gentillets qui passeront très bien. Parce qu’en cette période de tension due aux actes terroristes, les services de police ne rigoleront pas vraiment en vous voyant affublé d’une tenue « djihadiste ». Plusieurs communes ont pris des arrêtés. A Tournai, on vous demande d’éviter toute allusion religieuse et toute référence au terrorisme. A Mouscron, pas de déguisement à visage couvert. A Comines, pas vraiment d’interdit et concernant les armes factices, ce sera au cas par cas : la réaction des services de police ne sera pas la même face à un enfant ou un adulte.

    A Dolhain et Malmedy, on adopte plus ou plus moins la même attitude : pas de sacs à dos, pas d’armes factices, pas de déguisements faisant référence au radicalisme, au fondamentalisme, au terrorisme et aux conflits en cours, et pas de pétards.

    Dans d’autres villes comme Binche, Namur ou Charleroi, on compte sur le bon sens des gens. La police, dont les effectifs sont renforcés dans tous les carnavals, sera de toute façon très vigilante. Alors n’envisagez vraiment pas de porter un masque Ben Laden, même s’il est toujours possible d’en acheter sur internet ! (Source La Meuse jeudi 4 février 2016) (photo Ebay)

  • Pour rappel, sur Bassenge Sudinfo, le programme complet des festivités carnavalesques qui prendront place en Vallée du Geer. Voici comment procéder…

    programme carnaval 2016.pngComment procéder ? Pour découvrir, chronologiquement, les différentes festivités carnavalesques qui prendront place en Vallée du Geer dans les jours et semaines qui viennent, il vous suffit de cliquer sur la touche : Programme carnaval 2016 (voir explications en photo)

    programme carnaval 2016.png

  • Bassenge. L’échevin lapin est toujours en retard !

    bruninx lapin.jpgSamedi soir, à l’ouverture des festivités carnavalesques dans la Vallée du Geer qui prenait place à Glons en la salle notre maison, l’échevin de la Culture Julien Bruninx s’est encore prêté aux caprices des organisateurs : c’est en lapin toujours en retard d’Alice au Pays des Merveilles qu’il a ouvert la saison des carnavals. (Source La Meuse jeudi 28 janvier 2016)

     

    Pour l’anecdote et le côté comique, lors de son discours composé essentiellement de remerciements, l’échevin de Bassenge, - le lapin de la Culture ? - a été jusqu’à remercier des autobus. Si, Bassenge se caractérise souvent par un certain surréalisme, c’est toutefois la première fois que le public bassengeois, captivé par les talents de l’orateur, assistait au discours d’un lapin qui remerciait des autobus (sic)

    La phrase mémorable du lapin de la Culture : « Nous remercions évidemment les autobus, qui viennent de vous amener et qui vous reconduiront ce soir… »

    Quant à savoir comment et à quelle heure, le lapin, toujours en retard et le ventre repu, a regagné son terrier glontois en fin de soirée, c’est encore une autre histoire… Sans parler de l'accueil que lui a réservé sa lapine...

    Regor

  • Bassenge – Carnaval. Déguisements : pas faire n’importe quoi

    carnaval emael 2015.pngLes festivités carnavalesques démarrent, ce week-end, dans la Vallée du Geer. Et durant toute cette période, c’est-à-dire, entre le 30 janvier et le 28 février, certains déguisements et accessoires ne seront pas autorisés. Vu le climat actuel et les menaces terroristes, le collège communal a en effet décidé d’adopter un arrêté.

    C’est ainsi que tout déguisement, masque, accessoire, décoration, inscription, char ou autres faisant référence au radicalisme, au fondamentalisme, au terrorisme et aux conflits en cours seront interdits. En gros, ceux qui auraient eu dans l’idée de se déguiser en parfait djihadiste, arborant une fausse kalachnikov ou un faux couteau, peuvent tout de suite changer de déguisement ou ne pas venir.

    Un tel arrêté n’est pas une première en Belgique puisqu’on se souvient que l’an dernier, Malmedy avait notamment adopté pareille mesure. Mais l’arrêté de Bassenge va plus loin puisque tout ce qui pourrait être insultant ou inutilement provoquant vu le contexte actuel sera interdit. Toujours dans l’optique d’assurer au mieux la sécurité de ces festivités qui parfois drainent des milliers de personnes, l’arrêté prévoit que les sacs et bagages devront rester sous la surveillance de leur propriétaire. Tout sac ou bagage dont le propriétaire ne pourra pas être retrouvé à proximité pourra faire l’objet d’une destruction immédiate. Toute infraction fera l’objet d’une amende administrative et les récalcitrants d’une arrestation administrative.

    (Source La Meuse mercredi 27 janvier 2016 un article d’Aurelie Drion )

     

    calife julien bruninx.jpgClin d'oeil de Regor.

    Autrement dit, le déguisement pour lequel avait opté l'échevin de la Culture de Bassenge l'année dernière, à savoir un déguisement de Calife (Chef suprême de l'Islam), serait considéré aujourd'hui comme provocant et donc interdit. A vrai dire, on comprend mieux son choix, cette année, qui s'est porté sur un déguisement de lapin rose...