Google Analytics Alternative

Faits divers - Page 4

  • Judiciaire. Fusillade de Slins : Hollanders s’est donné la mort en son domicile de Wonck

    Peter Hollanders, 45 ans, s’est donné la mort mardi à son domicile de Wonck. L’information a été confirmée par son avocat, M e Pascal Rodeyns. Depuis des années, il était, nous dit-on « d’une extrême fragilité psychologique ». Cela après avoir enduré de très lourds problèmes de santé. Notamment une nécrose osseuse au niveau du bassin. Lundi, une chambre des mises en accusation a eu lieu concernant son dossier. Des devoirs complémentaires avaient été demandés. Mais la date d’un procès se rapprochait inévitablement. Ce qui a pu, peut-être, le pousser à commettre l’irréparable.

    Il arrive à moto et tire

    Car Peter Hollanders devait répondre de faits graves. Un mardi du mois de mai 2015, il était 17h passées de quelques minutes lorsqu’un homme circulant à moto s’est présenté au domicile de la famille Huskens, à Slins.

    Laurent, le papa âgé de septante ans, était à l’avant de la maison, tout près de la barrière. Le motard a alors tiré de nombreux coups de feu dans sa direction. Laurent, touché à l’abdomen et au thorax par quatre balles, s’est effondré dans sa propriété. Alerté par le bruit, Marc, 43 ans, policier à Bruxelles, qui se trouvait chez son papa, s’est dirigé vers l’avant de la maison où il a découvert l’horreur. Le tireur a, à nouveau, ouvert le feu et a touché Marc qui, tant bien que mal, s’est traîné dans le jardin à l’arrière de l’habitation.

    Très vite, les voisins sont arrivés sur les lieux et les secours ont été avertis. Marc et Laurent ont été conduits au CHR de la Citadelle à Liège. Ils s’en sortiront tous les deux.

    L’article complet à lire en suivant ce lien :

    http://journal.sudinfo.be/journal.php#Sudpresse/web,2018-03-22,BASSE-MEUSE|SU_QUOTIDIENS,2018-03-22,BASSE-MEUSE,1|4

  • Thier de Glons. Le verglas crée le chaos. Des dégâts à plusieurs véhicules, mais pas de blessés : le reportage photos

    carambolage thier de glons accident dégats mars 4 2018.jpgCe mardi vers 7h30, une neige drue s’est soudain abattue sur le thier de Glons rendant la route excessivement glissante. A cette heure, le trafic est particulièrement intense car outre toutes les personnes qui se rendent à leur travail ou qui conduisent leurs enfants à l’école, le flux du trafic est grossi par le personnel du Radar de Glons et les bus des transports en commun (TEC). C’est un de ceux-ci qui a rencontré des difficultés en montant, à hauteur de la dernière chicane, et s’est mis en travers de la route. S’en est suivi un certain nombre d’accrochages de véhicules et de sorties de route. Mais, comme annoncé dans un précédent article qui reposait sur un premier témoignage, le terme de carambolage n’était pas vraiment approprié car il s’agissait d’accidents successifs à quelques minutes d’intervalle et non simultanés.

    carambolage thier de glons accident dégats mars 3 2018.jpgInterrogé, le chauffeur du TEC s’est voulu assez laconique « La route était verglacée, mon bus s’est mis en travers à hauteur de la chicane ». L’inspecteur du TEC, à ses côtés pour prendre son témoignage, a acquiescé en hochant de la tête. Ils n’en diront pas plus.

    Une conductrice, quant à elle, explique : « Je descendais le thier de Glons pour me rendre à Riemst et je ne connaissais pas cette route (Elle est infirmière). Pour moi, la route de Glons était un passage obligé. À 8h00,  la route était verglacée. Les services n’étaient pas encore intervenus. J’ai abordé la descente au pas mais la voiture a carambolage thier de glons accident dégats mars 20182.jpgglissé je n’ai pas pu éviter la deuxième " chicane ". Ma voiture a touché un poteau de signalisation. Mais elle n’a touché aucun autre véhicule, ni personne, et je ne suis pas blessée, heureusement. Mais des dégâts à la voiture, ça oui, j’en ai.  Au dire des autres usagers que j’ai rencontré ce mardi matin, il est temps que quelque chose bouge car il va y avoir des tués sur cette route et, je vous assure, ce n’est pas à cause de la vitesse comme certains le disent !!! »

    Il était un peu plus de 8h00, quand plusieurs camionnettes du service des travaux de la commune sont arrivées sur les lieux avec des sacs de sel de déneigement. Les ouvriers, présents en nombre, ont alors procédé à l’épandage au moyen de seaux (voir photo). En peu de temps la route était à nouveau accessible. Il est toutefois à noter que la Police n'est pas descendue sur les lieux.

    carambolage thier de glons accident dégats mars 5 2018.jpg

  • Bassenge – Conseil communal. On ne bougera pas les chicanes de la route Provinciale

    La proposition du conseiller Christopher Sortino a été rejetée

    Sur Facebook, l’élu PS avait annoncé qu’il révélerait le nom de chaque élu de Bassenge avec le sens de son vote en ce qui concerne la sécurisation de la route à Glons.

    La proposition de Christopher Sortino a été votée et rejetée par 13 contre (12 Cdh + 1 Ecolo).

    L’article complet signé Aurélie Drion dans La Meuse du 20 mars 2018 en suivant ce lien :

    http://journal.sudinfo.be/journal.php#Sudpresse/web,2018-03-20,BASSE-MEUSE|SU_QUOTIDIENS,2018-03-20,BASSE-MEUSE,1|8

  • Route Provinciale – Glons. Carambolage dans le thier de Glons ce mardi matin : plusieurs véhicules impliqués…

    Un gros carambolage a eu lieu ce matin dans le thier de glons. Plusieurs véhicules ont été impliqués (photo prise à 9h00). En cause, une petite neige tombée dès le lever du jour qui a rendu la route glissante. Nous y consacrerons bientôt un reportage photo. En attendant, tous les véhicules ont été dégagés, dont un bus du TEC, en ciseau, qui obstruait la chaussée. La route est à nouveau accessible.

  • Bassenge – Judiciaire. Le braqueur avait loupé son hold-up

    Un habitant de Bassenge a comparu devant le tribunal correctionnel de Liège pour y répondre d'une attaque à main armée commise dans une friterie de Tongres alors qu'il était âgé de 18 ans. Les faits avaient été perpétrés le 29 mars 2013 en soirée par le prévenu, qui avait travaillé aux repérages des lieux, et deux mineurs d'âge. Ces derniers avaient fait irruption dans le commerce, armés d'un taser pour l'un, et d'un pistolet pour l'autre.

    Le premier était resté du côté des clients, et l'un d'eux avait d'ailleurs reçu une décharge de taser. Le second avait sauté au-dessus du comptoir et, face au couple de patrons, il avait tiré en l'air en criant « Caisse ! Caisse ! » Mais le propriétaire des lieux s'était rendu compte que cette arme était factice. Il avait empoigné le porteur de celle-ci, la lui avait arrachée, et lui avait porté des coups de crosse.

    A l'arrière-cuisine, le père de la gérante avait compris ce qui se passait. Sans hésiter, il s'était emparé de son fusil de chasse, et il était allé prêter main forte à sa fille et son beau-fils. La vue de cet homme armé avait définitivement convaincu les deux tout jeunes malfrats de prendre la poudre d'escampette.

    Dénoncé par ses complices, le prévenu avait d'abord nié, lors de son premier interrogatoire peu après les faits. Réentendu quelques mois plus tard, il avait avoué avoir joué les éclaireurs.

    Du temps a passé depuis et le prévenu en a profité pour indemniser les victimes. Il était sans antécédent judiciaire et n'a plus commis de délit depuis. Pour ces raisons, le tribunal l'a condamné à 120 heures de travail, ou un an de prison ferme s'il ne les fait pas.

    La Meuse jeudi 15 mars 2018 àlire ici :

    http://journal.sudinfo.be/journal.php#Sudpresse/web,2018-03-15,BASSE-MEUSE|SU_QUOTIDIENS,2018-03-15,BASSE-MEUSE,1|6

  • Roclenge. Plusieurs blessés dans un accident impliquant trois véhicules. Leurs jours ne sont toutefois pas en danger… (Photos)

    accident roclenge mars 2018.4jpg.jpgIl était environ 15h20, ce dimanche, lorsqu’un violent accident s’est produit à Roclenge sur la rue M. de Brogniez, juste à hauteur de l’ancienne librairie Morin. Trois véhicules y étaient impliqués (6 personnes). Venant de Bassenge, une jeune conductrice au volant d’une Toyota bleue a dépassé un véhicule (de couleur grise) en plein tournant à l’approche de l’ancienne librairie Morin. Elle s’est alors trouvée face à face avec un véhicule venant en sens inverse avec, au volant, une jeune conductrice qui était accompagnée de son moniteur d’auto-école. Le choc frontal, très violent, s’est produit entre ces deux véhicules. Les services de secours, rapidement arrivés sur les lieux ont dû procéder à la désincarcération de la conductrice, auteure de l’accident. Celui-ci a fait plusieurs blessés dont trois, au moins (lors de notre arrivée sur le lieu), ont dû être amenés à l’hôpital. Devant l’importance des dégâts aux véhicules, on aurait pu craindre le pire, mais heureusement, selon accident roclenge mars 2018.2jpg.jpgles informations recueillies auprès des services concernés aucune victime de l’accident ne voit ses jours en danger.

    A cet endroit, la vitesse est limitée à 50 km/h. Une enquête policière est en cours.

    accident roclenge mars 2018.3jpg.jpg

    accident roclenge mars 2018.5jpg.jpg

  • A proximité. Plusieurs coups de feu tirés dans la rue du Roi Albert, à Oupeye

    Branle-bas de combat ce samedi dans la rue du Roi Albert, à Oupeye. Des témoins avaient fait état de plusieurs coups de feu tirés peu après 7h.

    La police de la Basse-Meuse s’est immédiatement rendue sur les lieux. Elle a effectivement découvert sur place plusieurs douilles ainsi qu’une voiture criblée d’impacts de balles, mais les différents protagonistes avaient alors quitté le quartier. Un périmètre de sécurité a donc été dressé pour permettre aux experts mandatés par le parquet de procéder aux premières analyses.

    L’article complet à lire en suivant ce lien :

    http://www.lameuse.be/202697/article/2018-03-10/plusieurs-coups-de-feu-tires-dans-la-rue-du-roi-albert-oupeye

  • Les photos du jour. Dépôt sauvage dans la campagne de Glons : quel volume !

    Photos prises dans la campagne de Glons, au fond de Couvenailles, ce vendredi 9 mars 2018. Quel volume, en effet, car combien de M3 contient-il ?

    crasses glons campagne 2.jpg

  • Roclenge. La photo du jour : " Ben ! M.... alors..!

    La photo a été prise ce jeudi à Roclenge, elle est signée Elisabeth Martin.

    Légende : «  Ben, m…. alors… ! »

    photo du jour roclenge ben merde alors....jpg

     

  • Accident route provinciale à Glons : le reportage (+ photos)

    accident route provinciale glons 26 février 2018.jpgNous y avions consacré un flash info ce lundi 26 février 2018.

    Il était environ 9h00 hier, lorsqu’une jeune conductrice qui descendait le thier de Glons, dont le revêtement était verglacé, n’a pas réussi à maîtriser sa voiture à l’approche d’une chicane. Celui-ci a glissé sur plusieurs mètres pour s’encastrer dans une camionnette qui montait à sens inverse. Le choc fut très violent comme en témoignent les photos. Le conducteur de la camionnette (un tongrois) : « La neige, qui venait de tomber, formait une couche très dure et rendait la route excessivement glissante. J’ai vu la voiture arriver en face de moi, mais je n’ai rien pu faire pour éviter l’accident, victime moi aussi du verglas. J’ai eu vraiment peur car quand j’ai vu l’airbag de la voiture ouvert contre le accident route provinciale glons 26 février 2018.6jpg.jpgpare-brise, j’ai cru qu’il s’agissait d’un enfant… »

    Heureusement, il ne put en être ainsi car la conductrice, indemne, était seule à bord. Par contre, l’épouse du conducteur a été blessée aux jambes et a été emmenée à l’hôpital le plus proche. Car, très tôt, les services de secours sont arrivés sur les lieux.

    Les deux conducteurs sont unanimes et mettent nettement le manque d’épandage en cause.

    « Il n’y a qu’une demi-heure que le service d’épandage est passé » Nous ont-ils dit alors qu’il est 11h30.

    Voilà certes un accident pour lequel définir les responsabilités des conducteurs ne sera pas chose aisée. Sans savoir, à la vue des débats qui animent les Conseils communaux sur la dangerosité de cette route, si la commune n’en a pas une part, elle aussi.

    accident route provinciale glons 26 février 2018.5jpg.jpg

    accident route provinciale glons 26 février 2018.4jpg.jpg

    accident route provinciale glons 26 février 2018.3jpg.jpg

  • Flash info ! Glons : accident grave ce matin sur la route Provinciale !

    Ce matin, un accident grave s’est produit sur la route verglacée du thier de Glons. Il aurait fait un blessé… Bientôt plus d’infos !!!!

    accident route provinciale glons,accident glons route provinciale 2018,accident route provinciale février 2018

    (Photo ci-dessus M.Philippet)

     

  • La CGSP est en grève: les transports perturbés ce mardi

    grève tec 2.jpgSi vous devez circuler ce mardi 27 février, prenez vos précautions. Les transports en commun, ainsi que d’autres services publics, seront très perturbés. En cause, une grève du syndicat socialiste CGSP, qui s’oppose à la réforme des pensions du ministre Bacquelaine.

    Quelle sera l’ampleur de la grève annoncée des services publics, ce mardi 27 février ? Difficile à dire mais de très grosses perturbations sont à prévoir dans les transports en commun. Et cela, même si la grève sera suivie en principe par la seule CGSP (syndicat socialiste). La grève créera de nombreuses perturbations, et ce dès lundi soir à 22h, notamment pour la SNCB.

    http://www.sudinfo.be/id40945/article/2018-02-25/la-cgsp-est-en-greve-les-transports-perturbes-ce-mardi

    Et voici les transports perturbés ce mardi !

    http://www.lanouvellegazette.be/196218/article/2018-02-24/la-cgsp-est-en-greve-les-transports-perturbes-ce-mardi

  • Glons. Incendie dans la haie d’une propriété privée : les pompiers ont dû intervenir (Photos + Reportage VIDEO)

    incendie haie glons 6.jpgIl était un peu plus de 16h00, ce mardi 20 février 2018, lorsque pour des raisons inconnues le feu a pris dans la haie d’une propriété privée de la rue de la dérivation à Glons. Assez vite, un épais nuage de fumée a envahi le village. Alors que le feu se propageait dans la haie, des voisins sont alors intervenus et se sont relayés pour jeter des seaux d’eau afin de le maîtriser. C’était peine perdue. Appelés sur les lieux, les pompiers (Tongres et Hermalle) sont alors intervenus et l’incendie a été rapidement circonscrit. Les riverains, comme les badauds qui ont assisté à la scène n’ont toutefois pas manqué de manifester leur étonnement devant le long laps de temps qui s’est écoulé entre les appels aux pompiers (par trois fois) et leur incendie haie glons 3.jpgintervention sur place (Plus d’une demi-heure). « En effet, nous les avons entendu tourner assez longtemps dans le village avant qu’ils ne trouvent le lieu de l’incendie. Il faut savoir que nous habitons dans une zone qui n’est pas facile d’accès pour les services de secours. La rue de la dérivation est coupée en deux par des blocs de béton, et pour accéder à « notre portion  de rue en cul de sac » il faut contourner tout le village. La rue du Curé Ramoux eut été le chemin le plus court, mais elle a été mise en sens unique il y a quelques années.» Nous dit un proche riverain.

    Ce n‘est pas le chauffeur d’un camion de pompiers bloqué par la rangée de blocs de béton sur l’autre portion de la rue qui démentira la chose.

    incendie haie glons 5 camion.jpgEt, on peut le comprendre car le village de Glons présente une particularité : il comporte deux rues en cul de sac qui portent le même nom. De quoi déboussoler les GPS.

    Alors, dans ce cas de figure, pour les pompiers : laquelle choisir ?

    LE REPORTAGE EN VIDEO

  • Route provinciale – Glons. Violent accrochage avec délit de fuite. Les dégâts à un véhicule stationné sont importants !

    accident glons tracteur route provinciale.jpgCe lundi 19 février 2018, vers 14h00, une Audi stationnée devant une ferme de la route provinciale à Glons a été accrochée par un tracteur tirant une remorque. Les dégâts au véhicule (neuf) sont importants. Heureusement, l’accident n’a pas fait de victime.

    Le conducteur du tracteur a continué sa route…

    Selon un témoin, il s’agirait d’un tracteur de marque Fendt qui tirait une benne de semi-remorque et dont le conducteur aurait rencontré des difficultés à l’approche d’une chicane de ralentissement.  Les traces de freinage, longues et nettes, semblent attester de la chose. L’hypothèse d’une vitesse excessive ne peut être écartée.

    En tout état de cause, les propriétaires sont furieux. Anne «  Tout accident glons tracteur route provinciale2.jpgl’arrière gauche de notre véhicule est défoncé. Elle est hors d’état de rouler. Je devais aller chercher les enfants à l’école et je n’ai pu m’y rendre. J’ai dû faire appel à des amis. C’est un acte lâche. Pourquoi ne pas avoir laissé un mot ? Nous nous serions arrangés… Mais là… Poursuivre sa route sans s’arrêter ! Vous savez, on en a vite pour des milliers d’euros dans ce genre de dégâts à un véhicule comme le nôtre. Sans compter que l’essieu a peut-être été touché. »

    Plainte a été déposée à la Police. Une enquête est en cours. Quant aux propriétaires, ils ont lancés un appel sur facebook afin de retrouver le conducteur du tracteur.

    Difficile de ne pas conclure en écrivant que sur la route provinciale à Glons, les accidents se succèdent…

    accident glons tracteur route provinciale3.jpg

  • A proximité. Slins – Agression. Rouée de coups au carnaval

    Ce week-end, le petit village de Slins (Juprelle) a vécu au rythme du carnaval : le 40ème du nom ! Un événement populaire et familial, terni cette année par l’agression crapuleuse d’une jeune femme.

    Alors que la fête battait son plein, Marie (prénom d’emprunt) s’est rendue à une soirée avec une amie, dans le but d’aller rechercher l’époux de celle-ci. Il était environ 20h30. Rapidement, la situation a tourné au vinaigre. « Le frère d’un ancien conjoint m’a demandé de quitter les lieux », nous explique-t-elle. « Le mari de mon amie s’est interposé, et lui a signifié que nous avions tous le droit de nous trouver dans la salle. L’affaire en est resté là ».

    Très brièvement cela dit, puisque l’ancien compagnon de Marie aurait alors fondu sur la jeune femme comme un aigle sur sa proie. « Je n’ai rien vu venir », affirme Marie au lendemain des faits, encore sonnée par cette agression. « J’ai reçu un coup de poing au visage et je suis tombée à terre. »

    Des coups de pied au sol

    Alors au sol, l’homme aurait donné plusieurs coups de pied à la jeune femme.

    L’article complet avec toutes les explications en suivant ce lien :

    http://journal.sudinfo.be/journal.php#Sudpresse/web,2018-02-19,BASSE-MEUSE|SU_QUOTIDIENS,2018-02-19,BASSE-MEUSE,1|4