Google Analytics Alternative

Faits divers - Page 2

  • A proximité. Une rave-parti interrompue sur l’autoroute abandonnée

    La police de la Basse-Meuse et la police fédérale sont intervenues ce jeudi à l’aube sur l’A601, cette portion d’autoroute abandonnée qui devait relier la E40 à la E313, entre Herstal et Fexhe-Slins. Une rave-party était en train de s’y dérouler.

    Fin décembre 2014, la décision était prise de fermer l’A601, une bretelle d’autoroute qui relie la E40 à la E313 à hauteur de Herstal et Fexhe-Slins. À l’origine de cette fermeture, l’état du revêtement, jugé trop dangereux par les autorités wallonnes que pour y permettre le passage des véhicules. Et aucun budget n’est disponible pour rénover l’endroit. Depuis lors, la région liégeoise a donc son autoroute fantôme. Cinq kilomètres de bitume envahis par les mauvaises herbes et les feuilles mortes, oubliés de tous. Ou presque…

    Car dans la nuit de mercredi à jeudi, quelque 500 personnes ont envahi l’endroit dans le cadre d’une rave-party.

    Aucun incident n’est à déplorer

    L’article complet à découvrir sur :

    https://www.lameuse.be/301526/article/2018-11-01/juprelle-une-rave-parti-interrompue-sur-lautoroute-abandonnee

  • Pas de courrier à Visé, Blegny, Bassenge, Soumagne et Herstal (Reportage RTC - Vidéo)

    RTC publie un article par lequel il nous informe que les travailleurs de Bpost se sont croisés les bras ce matin à Visé. Ils ont suivi le mouvement de grève lancé lundi à Herstal. Cette action anticipe un mouvement national de grève tournante prévue la semaine prochaine mais le personnel de Bpost estime que la situation sur le terrain n'est plus tenable vu les efforts consentis depuis plusieurs années.

    Le reportage à découvrir en vidéo :

  • Campagne de Glons – Dépôt sauvage. Stupéfaction ! Au même endroit, découverte d’un second dépôt à quelques jours d‘intervalle !

    Stupéfaction ce vendredi devant la découverte d’un nouveau dépôt sauvage au même endroit ( à 20m de distance) que celui où un premier fut constaté mercredi dernier et qui faisait l’objet d’un article le jeudi 25 octobre sur ce blog.

    Pour le premier, la commune avait été prévenue. Mais désormais, recharger les deux dépôts sauvages nécessitera l’utilisation d’un camion benne.

    Notons aussi que c’est à ce même endroit que furent découverts des cadavres de moutons il y a quelques mois…

    Stupéfaction, incompréhension, indignation, révolte…

    Roger Wauters

    dépôt sauvage 26 octobre 2018 2glons.jpg

  • Perturbations prévues au TEC Liège ces vendredi 28 et mardi 2 octobre

    Autant savoir ! Ce vendredi 28 septembre, la CGSP TEC couvrira ses agents qui veulent participer à la manifestation à Bruxelles contre les mesures gouvernementales. Et il fera de même pour la grève prévue à Liège ce mardi 2 octobre.

    De nombreux usagers ont été pris de court jeudi dernier lorsque de nombreux chauffeurs de bus du TEC-Liège, affiliés à la CGSP, ont participé à la manifestation contre les mesures du gouvernement wallon à l’encontre des aides à la promotion de l’emploi (les fameux APE). 20 % des bus n’avaient pas pris le départ au dépôt de Robermont et 40 % à Jemeppe, laissant de nombreuses personnes seules et sans information à l’arrêt de bus.

    Alors autant savoir, deux autres actions se profilent dans les prochains jours.

    Ce vendredi 28 septembre, une nouvelle manifestation aura lieu, mais à Bruxelles cette fois, et contre les mesures gouvernementales qui touchent les travailleurs des services publics. « La participation des chauffeurs liégeois affiliés à la CGSP devrait être sensiblement la même que le 20 septembre, explique Dona Balbo, leur déléguée principale à Robermont. Mais les déclarations du ministre de tutelle Di Antonio et sa menace de sanctions ne devraient pas arranger les choses dans le bon sens... »

    L’article complet en suivant ce lien :

    http://www.lameuse.be/282826/article/2018-09-24/perturbations-prevues-au-tec-liege-ces-vendredi-28-et-mardi-2

  • Inauguration de la 10ème réserve naturelle à Boirs : rectificatif

    Madame Claudine Jordan de la régionale Natagora Basse-Meuse nous a fait savoir que les membres du Collège de Bassenge lui avaient fait parvenir un message d’excuse pour décliner l’invitation à cet événement. Retenus par d’autres obligations, ils étaient dans l’impossibilité d’y assister.

    Voilà donc l’explication de leur absence à cette inauguration qui avait lieu samedi dernier.

    Roger Wauters

  • A proximité. Le corps de Thierry Michel a été repêché dans la Meuse à Visé

    michel disparition.jpgSamedi après-midi, le corps sans vie d’un homme a été repêché en Meuse, à hauteur du quai Basse-Meuse, à Visé. Il s’agit de Thierry Michel, un Visétois de 56 ans.

    L’homme était porté disparu depuis le jeudi 30 août, en soirée.

    L’article complet ici :

    http://www.lameuse.be/273071/article/2018-09-02/le-corps-de-thierry-michel-ete-repeche-dans-la-meuse-vise

  • A proximité. Des migrants perdus dans le village de Liers

    migrants liers.pngTrois ont été arrêtés vendredi

    Dans la nuit de jeudi à vendredi, vers 4heures, une quinzaine de migrants sont arrivés à Liers, rue Provinciale, via un semi-remorque. Ils ont découpé la bâche du véhicule avant de disparaître dans le village, par petits groupes composés de trois à cinq personnes selon plusieurs témoins. 

    Des habitants de Liers ont été réveillés par des cris. Plusieurs riverains ont vu un camion avec la bâche éventrée et des migrants sortir du véhicule avant de se disperser, par petits groupes, dans le village.

    « Ils sont d’abord partis vers Seronvalle quand il faisait nuit mais maintenant ils sont un peu partout dans le village (rue Léopold Thonon, gare de Liers…) et ils tournent en rond sans trop où aller », commentait, la nuit de jeudi à vendredi, une riveraine bien placée pour observer la scène.

    Les secours ont été avertis mais lorsque les policiers de Herstal et de la Basse-Meuse sont arrivés sur les lieux, les migrants avaient disparu dans la nature. Seul subsistait un camion tchèque venu de Prague avec la bâche tranchée, assez nettement.

    L’article complet dans La Meuse de ce samedi, en suivant ce lien :

    http://journal.sudinfo.be/journal.php#Sudpresse/web,2018-08-11,BASSE-MEUSE|SU_QUOTIDIENS,2018-08-11,BASSE-MEUSE,1|4

  • Attention ! La course Iron Man passe par Eben Emael ce dimanche !

    Info de dernière minute. Nous apprenons, par Facebook, que l’épreuve cycliste de l'édition Iron Man 2018 passe par Eben-Emael et crée certaines perturbations. Mieux vaut éviter le village…

    « The 3.8-kilometer course includes one loop of the Meuse river, with cheering fans lining the banks and surrounding bridges. Athletes will swim 1.9 kilometers past the cultural-historic centre of Maastricht, under a Roman bridge, and towards the provincial government building. All athletes exit and re-enter the water and swim with the current back to the start. The two-loop, 180 km bike course laps through Maastricht and the surrounding Limburg landscape, taking in the beautifully scenic and slightly technical runs through the iconic hills and mountains of Bemelerberg (Eijsden-Margraten), Geulhemmerberg (Valkenburg), and Hallembaye (Bassenge). The four-loop, 42.2-km run course runs straight through the historic city centre. »

    Originally from: http://eu.ironman.com/triathlon/events/emea/ironman/maastricht.aspx#ixzz5NJ4obBk1

  • Canicule en Belgique: la police délivre une enfant de 2 ans enfermée dans une voiture garée en plein soleil sous 35 degrés à Anvers!

    La police anversoise a secouru vendredi soir une enfant de deux ans enfermée dans une voiture garée en plein soleil sur la Sint-Jansvliet.

    La petite fille était assise à l’arrière du véhicule fermé alors que la température extérieure atteignait 35 degrés. Les policiers ont brisé la vitre pour sauver l’enfant de 2 ans, qui ne portait qu’une culotte et qui transpirait abondamment. Les pompiers et une ambulance sont également intervenus sur place.

    La suite à découvrir en suivant ce lien :

    http://www.sudinfo.be/id68304/article/2018-08-04/canicule-en-belgique-la-police-delivre-une-enfant-de-2-ans-enfermee-dans-une

    (Photo prétexte Sudpresse)

  • Glons. Un convoi agricole perd tout son chargement de paille sur la grand-route. Heureusement, l’accident ne fait aucun blessé

    A Glons, ce jeudi 26 juillet 2018 vers 15h00, un plateau agricole tiré par un tracteur a perdu tout son chargement de ballots de paille qui se sont répandus sur la grand-route (rue des vignes). Directement, des clients des commerces avoisinants sont venus diriger la circulation tandis qu’un jeune agriculteur de la ferme Dupuis proche venait prêter main forte à l’aide de son « Manitou » pour dégager la voie. L’accident n’a fait aucun blessé. Interrogé, le chauffeur du tracteur nous a expliqué qu’il venait de Fexhe Slins et qu’il avait emprunté la route provinciale pour livrer son chargement à Millen. Il a reconnu s’être engagé dans le carrefour à une vitesse non adaptée. Les ballots de paille ont été rapidement rechargés sur le plateau et le convoi a pu continuer sa route. La Police n’a pas dû intervenir. A 17h00, l’incident était clos. Encore une fois, l’élan de solidarité manifesté par les citoyens comme  l’agriculteur glontois est à saluer.

    ballots de paille grand route glons 4.jpg

    ballots de paille grand route glons 3.jpg

    ballots de paille grand route glons 2.jpg

  • A proximité. Rocourt: braquage à main armée cette nuit à la clinique St-Vincent

    Trois personnes encagoulées ont agressé un agent d’accueil pour être conduit au coffre-fort. Aucun blessé n’est à déplorer.

    Un braquage à main armée a eu lieu dans la nuit de jeudi à vendredi entre 2h40 et 2h50 à la clinique St-Vincent de Rocourt. Trois personnes encagoulées et armées ont agressé un agent d’accueil afin d’être conduites au coffre-fort de la clinique.

    Après s’être assurée que les patients présents étaient en sécurité, la coordinatrice de nuit a rapidement alerté les forces de police, lesquelles sont arrivées dans le quart d’heure. Les malfaiteurs étaient déjà repartis sans que le coffre-fort ait été ouvert. Il n’y a eu aucun blessé. Nul patient ni accompagnant ne s’est retrouvé sous leur menace.

    Une prise en charge psychologique a été mise en place pour les membres du personnel confrontés au braquage, dont le CHC tient à saluer la réaction rapide et très professionnelle.

    L’article complet en suivant ce lien :

    http://www.sudinfo.be/id65833/article/2018-07-20/rocourt-braquage-main-armee-cette-nuit-la-clinique-st-vincent

  • Encore une macabre découverte dans la campagne de Glons. Des restes d’animaux dépecés dans des sacs plastiques…

    Encore une bien macabre découverte qu’a faite une promeneuse hier, 17 juillet 2018, dans la campagne des hauteurs de Glons côté rive droite du Geer – on se souvient des cadavres de moutons retrouvés il y a quelques mois dans la campagne entre Glons et Boirs.

    Sur le bas côté d’un chemin menant à la Chavée de la Chapelle des pauvres, des sacs plastiques, entr’ouverts, laissaient apparaître des restes de cadavres d’animaux. A première vue, il s’agirait d’ovins, mais identifier les races s’avère difficile. En effet, on distingue une petite toison de couleur beige (jeune mouton ?) et des morceaux de pattes recouvertes de poils bruns foncés. L’état des sabots, en état de putréfaction avancé, ne permettent pas d’établir l’origine : chevreuil ou chèvre… ?

    Mouton ? Chèvre, chevreuil ? Les trois ?

    Il convient donc de se garder d’émettre quelque hypothèse comme ce fut le cas dans les réseaux sociaux où il était question de braconnage et où les commentaires abondaient…

    Seul indice : les sacs plastiques pour PMC sont frappés de la marque Fostplus et les recommandations d’usage sont rédigées en néerlandais.

    Roger Wauters

    cadavres animaux glons juillet 2018.jpg

  • A proximité. Un danseur liégeois menacé d’expulsion : ses amis se mobilisent!

    Fiston Muteba Ngoie est incarcéré au centre fermé de Vottem, suite à un banal contrôle en rue. Le jeune homme, originaire du Congo mais qui vit à Liège depuis de nombreuses années, risque l’expulsion vers son pays d’origine. Ses amis se mobilisent.

    La danse est une grande famille. Et quand un de ses membres est en difficulté, elle se mobilise pour trouver une solution. C’est ce qui est en train d’arriver à Fiston Muteba Ngoie, un jeune danseur qui vit à Liège, mais qui est originaire du Congo.

    Un pays où il n’a plus d’attache, mais où il risque néanmoins d’être renvoyé si l’Office des étrangers ne revient pas à de meilleurs sentiments à son égard...

    Car depuis quelques jours, il est incarcéré au centre fermé de Vottem. Il y est entré suite à un banal contrôle de police.

    Depuis son interpellation, une vague de solidarité envahit le monde liégeois de la danse. Une pétition a été lancée. En une journée à peine, elle avait récolté plus de 3.000 signatures!

    «  Nous mettons en ligne cette pétition afin de contrer une décision judiciaire concernant l'expulsion d'un de nos amis de longue date  », explique le créateur.

    «  Nous espérons réunir le plus de monde possible afin de lui venir en aide. Notre ami Fiston est en ce moment même incarcéré au centre de détention de Vottem, où il est privé de tout contact avec le monde extérieur. Nous avons jusqu'à mardi matin pour nous mobiliser et récolter le plus de signatures afin d'empêcher son expulsion, qui le privera de tout ce qui fait sa vie en Belgique. Nous sommes sa famille de cœur et nous comptons sur vous pour nous soutenir : amis, danseurs, parents d'élèves de la danse,...  »

    Le lien vers la pétition :

    https://goo.gl/XLjD72

    L’article complet à lire en suivant ce lien :

    http://www.lameuse.be/252627/article/2018-07-08/un-danseur-liegeois-menace-dexpulsion-ses-amis-se-mobilisent

  • Bassenge – Aménagements. Des glissières en béton contre les vols

    L’article de Regor de Bassenge Sudinfo dans le journal La Meuse de ce mardi 26 juin 2018.

    Dans la nuit du jeudi 21 au vendredi 22 juin, vers 2h, un vol a été perpétré à la librairie du Geer, sur la Grand-Route, à Glons. Comme pour le vol précédent, des malfrats ont utilisé une voiture bélier pour défoncer la vitrine.

    Ils se sont ensuite emparés de paquets de cigarettes et de produits de loterie. C’est la 2e fois en 5 semaines seulement que la librairie est victime de tels actes. Ilse et Jean-Pierre, les patrons de la librairie, sont dépités : « La devanture et la vitrine venaient d’être refaites . »

    La suite dans votre journal de ce mardi 26 juin 2018 ou en suivant ce lien :

    http://journal.sudinfo.be/journal.php#Sudpresse/web,2018-06-26,BASSE-MEUSE|SU_QUOTIDIENS,2018-06-26,BASSE-MEUSE,1|6

  • Glons. Vols à la voiture bélier à la Librairie du Geer : la commune apporte une aide au commerçant…

    Nous le relations sur ce blog, la semaine dernière dans la nuit de jeudi à vendredi, la Librairie du Geer à Glons était victime d’un second vol perpétré à l’aide d’une voiture bélier qui a défoncé la vitrine. Le vendredi même, les Autorités communales de Bassenge ont répondu favorablement à la demande du libraire, Jean-Pierre Bruninx, et le Service des travaux a amené et placé deux glissières d’autoroute en béton devant les vitrines. Voilà de quoi dissuader définitivement les malfrats qui utilisent ce procédé pour défoncer les vitrines et pénétrer à l’intérieur du magasin.

    Librairie du geer glissière d'autoroute.2 jpg.jpg

    Librairie du geer glissière d'autoroute.3 jpg.jpg