Google Analytics Alternative

Faits de société - Page 2

  • Wallonie. Grève des services publics le 30

    tec grève.jpgL’ensemble des services publics wallons (SPW, Forem, TEC…) seront à l’arrêt le jeudi 30 novembre, ont indiqué hier soir nos confrères de la RTBF. Le mouvement se fera à l’appel du front commun CGSP-CSC.

    Les syndicats entendent ainsi dénoncer « la marche arrière du nouveau gouvernement wallon sur certains dossiers ». Ils visent notamment la diminution du temps de travail pour certaines catégories du personnel (les plus de 60 ans, les métiers pénibles) et la possibilité de nomination de contractuels.

  • Le réseau Tec fortement perturbé ce mardi dans la région de Liège. Aucun service n’est assuré à Bassenge

    tec.jpgCe mardi 21 novembre 2017, le réseau du TEC Liège-Verviers est quasi paralysé.

    A Bassenge, aucun service n'est assuré.

    L’article complet à lire ici :

    http://www.lameuse.be/156064/article/2017-11-21/le-reseau-tec-fortement-perturbe-ce-mardi-dans-la-region-de-liege

  • Attention ! Perturbations sur le réseau TEC ce mardi 21 novembre

    tec.jpgCe mardi 21 novembre, les organisations syndicales participent en front commun à une manifestation interprofessionnelle. Il ne s’agit donc pas d’une grève sectorielle des agents du TEC mais d'une action pour laquelle les organisations syndicales ont déposé un préavis couvrant les agents qui y participeront. Cette manifestation a un impact sur le fonctionnement du réseau du Groupe TEC.

    Bientôt d’autres infos

  • Après #Balancetonporc. Dénoncer les infractions routières des chauffeurs TEC

    tec.jpgUne nouvelle page internet a vu le jour jeudi dernier. Elle s’inscrit dans la lignée des hastags #balancetonporc et #metoo. Il n’est pourtant nullement question ici de harcèlement mais plutôt de délation. Bus-leaks.be invite en effet les usagers des transports en commun wallon à dénoncer les mauvais comportements des chauffeurs de bus. Avec comme preuve des photos, dont les visages seront floutés pour garantir le respect de la vie privée, les créateurs de la page espèrent récolter de nombreux clichés. Téléphone au volant, inattention sur la route, excès de vitesse… la page invite à dénoncer tous les comportements dangereux que pourraient provoquer les chauffeurs de bus. Si les TEC sont clairement visés, ils ne sont pas nommés clairement afin d’éviter toute forme de poursuites.

    Mais moins de 24h après l’apparition de la page sur internet, elle a été retirée. Il semble que le battage autour de ce site ait effrayé son initiateur. « J’ai vu la page, je me demande si on ne va pas déposer plainte. Je dois voir notre service juridique lundi afin d’en discuter. Dénoncer des gens en public sur internet, c’est illégal. Alors qu’il suffit d’utiliser les formulaires de plainte qui existe dans le système interne aux TEC », déplore Bruno Belluz de la CSC.

    L’article complet à lire sur :

    http://journal.sudinfo.be/journal.php#Sudpresse/web,2017-11-18,BASSE-MEUSE|SU_QUOTIDIENS,2017-11-18,BASSE-MEUSE,1|18

  • Des jouets de mauvais goût qui plaisent aux enfants ?

    médor pète fort.jpgMais qu’est-ce que saint Nicolas et Père Noël ont dans la tête cette année? Voilà qu’ils se plaisent à distribuer aux enfants des jouets d’assez mauvais goût, très « pipi caca ». Si cela plaît à nos bambins, cela n’apporte rien en revanche du point de vue éducatif.

    Il ne s’agit pas de jeux traditionnels : ils ont tous en commun un côté scatologique. Pour vous en citer quelques-uns, parlons tout d’abord de Delir’o Toilettes. Il est conseillé à partir de 4 ans et est composé tout simplement d’un WC dans lequel on verse de l’eau.

    Un second jeu fait la part belle aux crottes : il s’appelle d’ailleurs « Tête de crotte ».

    Dans le même thème, Médor Pète-fort : le but ici est de ramasser le plus de crottes possible lorsque Médor le chien se promène. A chaque crotte, un jeton prout ! A partir de 4 ans.

    L’article complet en suivant ce lien :

    http://www.lameuse.be/153621/article/2017-11-15/des-jouets-de-mauvais-gout-qui-plaisent-pourtant-aux-enfants?from_direct=true

  • Vallée du Geer. Samedi 18 novembre : venue de Saint Nicolas. Voici l’horaire de la journée

    saint-nicolas-2017.jpgC’est ce samedi 18 novembre 2017 que Saint Nicolas viendra en Vallée du Geer. Tous les enfants sont invités à venir saluer le Bon Saint sur son parcours d’Eben–Emael à Glons ! Voici l'horaire de la journée.

    saint-nicolas-2017.jpg

  • Vallée du Geer - Volon’terres – Ramasseurs de déchets. Dimanche, Caramel a apporté une aide précieuse aux bénévoles !

    volon'terre caramel 2.jpgDimanche dernier à Wonck, les Volon’terres ont pu compter sur l’aide précieuse de Caramel, l’âne d’Ali, qui leur a filé un sérieux coup de main en transportant les sacs remplis de déchets divers collectés par les courageux bénévoles de la Vallée du Geer. Si l’âne de Saint Nicolas transporte des cadeaux, ceux transportés par Caramel ce dimanche ne l’étaient pas vraiment…

    Ceci dit, si Saint Nicolas est attendu dans notre Vallée dans les jours qui viennent, c’est grâce aussi à l’âne Caramel qu’il sera accueilli dans une Vallée nickel ! Comme quoi dans ces histoires les ânes jouent un rôle important. Parfois même inattendu, comme ce le fut ce dimanche.

    volon'terre caramel 3.jpg

  • Bassenge. Les aménagements pour personnes à mobilité réduite désormais inscrits au planning du Service travaux

    article toilettes PMR Bassenge Christopher Sortino.pngIl y a quelques mois, lors de conseils communaux, deux Conseillers de l’opposition (PS), René Deckers et Christopher Sortino interpellaient les autorités communales sur la carence constatée en aménagements spécifiques pour les personnes à mobilité réduite dans plusieurs bâtiments communaux. Etait évoquée, parallèlement, la problématique des toilettes destinées à ces personnes et qui avaient été affectés à d’autres usages (entrepôt de marchandises) (Voir encart).

    On apprend par les « Echos » publiés dans le magazine publicitaire Le Geer du 7 novembre et rédigés par l’échevin Knapen (Cdh) que, le 19 octobre 2017, le Conseil communal a examiné ce point relatif aux propositions d’aménagements pour PMR. Il en ressort que la création de places de parking a été inscrite au planning du Service des travaux, que ce même service a été sollicité pour analyser la faisabilité de construire des rampes amovibles devant certains bâtiments pour en faciliter l’accès. Quant aux toilettes, l’échevin écrit : «  Dans certains cas les espaces manquent. Dans d’autres bâtiments, il faut reconnaître que les besoins ne sont pas criants* dans la mesure où ils ne sont fréquentés que très peu d’heures par mois et/ou principalement par de jeunes enfants… »

    Bref. Des propositions constructives amenées par l’opposition PS qui ont été entendues et qui seront donc suivies d’effets concrets.

    A Bassenge, le manque d’infrastructures spécifiques pour personnes à mobilité réduite en certains bâtiments publics est une carence qui devrait être ainsi comblée dans les mois qui viennent.

    Roger Wauters

    *Note ironique : En matière de WC, si pour certains les besoins sont pressants, d'autres estiment qu'ils ne sont pas criants... (Sic)

  • Les Trolls d’Eben fêtent Halloween ce vendredi 10 novembre !

    halloween broukay 2017,halloween eben 2017Les Trolls d’Eben fêtent Halloween ce vendredi 10 novembre ! Qu'on se le dise !

  • Un revenu d’appoint de 500€ net par mois

    argent 2.jpgPercevoir un revenu d’appoint de 500 € par mois.

    Il sera dorénavant possible de percevoir un revenu d’appoint mensuel de 500 € exonéré d’impôts pour un travail effectué dans son temps libre et dans le secteur non marchand. La mesure ne vaut que pour les personnes qui ont déjà un emploi (au moins un 4/5 ème ) et pour les pensionnés. « Nous rendons ainsi notre marché du travail beaucoup plus flexible et donnons aux gens la possibilité de percevoir un revenu d’appoint en plus de leur emploi, sans charges fiscales ni administratives », précise M. Van Overtveldt. La suite dans votre journal La Meuse.

  • Perturbations au TEC Liège mercredi: ce à quoi il faut s’attendre

    tec.jpgAprès Charleroi, c’est à Bruxelles qu’aura lieu la prochaine grande manifestation interprofessionnelle, initiée par la FGTB. Et comme il y a 15 jours (le lundi 23 octobre dernier), il faudra s’attendre à des perturbations dans les transports en commun.

    Au TEC-Liège, la direction a envoyé un communiqué parlant de « risque de perturbations ». Mais renseignements plus précis pris auprès de la déléguée syndicale CGSP (le principal syndicat du dépôt de Robermont), Dona Balbo, on sait désormais à quoi s’attendre.

    « La situation sera sensiblement la même que lors de la manifestation de Charleroi. Il faut compter 70 % des bus qui rouleront au dépôt de Robermont et 30 % pour le dépôt de Jemeppe.

    Le communiqué du TEC :

    Journée d'actions syndicales ce 8 novembre - Risque de perturbations sur le réseau TEC

    Ce mercredi 8 novembre, les organisations syndicales participent en front commun à une journée d’actions interprofessionnelles.

    Il ne s’agit donc pas d’une grève sectorielle des agents du TEC mais d’une action pour laquelle les organisations syndicales ont déposé un préavis couvrant les agents qui y participeront.

    Des informations plus précises sur les perturbations qui pourraient en résulter seront communiquées dès que possible

  • Leur prix a doublé ! Après le beurre, le prix des œufs flambe !

    oeufs 3.jpgNos fêtes de fin d’année risquent de voir les prix des cougnous, galettes et autres brioches grimper. Avec la crise du fipronil, on connaît une pénurie d’œufs et donc ces derniers sont plus chers. Jusqu’à deux fois plus chers ! Ce qui n’arrange pas les pâtissiers et les fabricants de biscuits.

    La Fevia tire d’ailleurs la sonnette d’alarme. « La hausse soudaine des prix constitue, pour beaucoup d’entreprises dans la chaîne agroalimentaire, un très sérieux dommage collatéral de la crise du fipronil. Les analystes prévoient que la pénurie d’œufs et leurs prix extrêmes dureront encore plusieurs mois. Ce fâcheux contrecoup menace tout particulièrement la viabilité des nombreuses PME dans l’industrie alimentaire » explique la fédération.

  • Poids des produits : de plus en plus de fraudes. Le SPF Économie va renforcer les contrôles d’ici la fin de l’année

    magasin 2.jpgLe magazine français 60 millions de consommateurs en avait déjà fait le constat : le poids des produits préemballés ne correspond pas toujours au poids indiqué sur l’emballage. En Belgique aussi, on remarque ce genre d’anomalies. 

    Il semblerait même que ces différences de poids vont en s’accentuant dans notre pays. Une enquête a d’ailleurs établi qu’il pourrait s’agir d’un produit sur 5. Et pourtant il y a des contrôles de la part du SPF Économie. Sur les balances tout d’abord. Et sur le produit mis en vente ensuite. Au cours des 5 dernières années le service métrologie du SPF a effectué 2.694 contrôles. Et dans 438 cas, il y avait un problème. C’est énorme !

    Bien entendu, il ne faut pas en imputer la faute au magasin mais plutôt en amont, au moment où l’on effectue le remplissage des boîtes et autres bouteilles. Ces différences de poids peuvent en effet se retrouver partout : dans les boîtes de biscuits comme dans les conserves de poisson ou encore dans les flacons de soda.

    Comme le phénomène va grandissant, le SPF Économie a décidé de renforcer un peu plus les contrôles.

    L’article complet sur :

    http://journal.sudinfo.be/journal.php#Sudpresse/web,2017-11-03,BASSE-MEUSE|SU_QUOTIDIENS,2017-11-03,BASSE-MEUSE,1|16

  • Bassenge - Atteinte environnementale : ok. Mais si on parlait autrement des canettes jetées dans la nature ? Qui paye les pots cassés ?

    canettes boirs.jpgIl faut tout d’abord savoir et se rappeler qu’avec un taux de recyclage de 100%, les canettes sont les objets rêvés pour l’environnement… à la seule condition d’être totalement collectées après usage !

    Mais il faut malheureusement constater qu’il y a encore un gros travail de sensibilisation et de répression à réaliser en la matière. Beaucoup d’automobilistes, et dans une bien moindre mesure, certains cyclistes et promeneurs, ont toujours le mauvais réflexe de jeter leur canette et autres déchets sans attendre une poubelle.

    Dans notre commune de Bassenge, on le sait, un groupement de citoyens « Volon’terres » arpente, chaque dimanche matin, les rues et les quartiers de nos villages animé d’un seul but : assainir notre environnement. L’énergie manifestée par le groupe, comme sa ténacité, porte aujourd’hui ses fruits. Ainsi, composé de quelques personnes bénévoles il y a quelques mois, il comptait une trentaine de personnes dimanche dernier à Boirs ! Rien que ça ! Leur initiative est saluée, reconnue et encouragée, les remerciements des citoyens fusent à leur adresse. Et, c’est bien légitime.

    Mais qui sont les gens qui jettent dans la nature ? Et que jettent-ils ?

    Parmi les chiffres récoltés à l’occasion des « Grands nettoyages annuels » initiés par la Wallonie, dans 74% des cas, les sacs PMC utilisés pour les collectes contenaient une majorité de canettes métalliques, tandis que les emballages divers et sacs plastiques dominaient dans la catégorie de sacs « tout-venant », avec respectivement 45% pour les premiers et plus de 18% pour les seconds. Le reste est composé d’autres types de déchets, tels que les mégots de cigarettes, ordures ménagères, mouchoirs (17%), les papiers/cartons (10%) et le verre (8%).

    Un déchet payé plusieurs fois par… le consommateur-contribuable.

    « Payé plusieurs fois par qui avez-vous dit ? » Ben, le consommateur-contribuable.

    Outre l’aspect d’atteinte à l’environnement, les coûts de ramassage sont importants : 20 millions d’euros pour la Wallonie rien que pour les voiries régionales et les autoroutes, mais aussi des centaines de millions pour les communes.

    Le coût du ramassage des déchets sauvages communaux est difficile à estimer mais in fine il est quand-même répercuté sur le contribuable via divers impôts ou taxes.

    Le consommateur participe aussi aux frais de gestion des emballages mis sur le marché belge de multiples façons : 1. lors de l’achat du produit emballé, 2. lors du paiement de sa taxe-redevance déchets annuelle, 3. lors de l’achat du sac bleu en tant que contribuable. Tout cela ne prend pas en compte le nettoyage des chemins, sentiers, voiries communales, berges de cours d’eau par les associations ou mouvements citoyens ou de jeunesse qui « font le ménage » de leur environnement ainsi dégradé.

    Reste enfin l’impact en termes d’insalubrité pour l’image des quartiers, des espaces verts et des espaces ruraux dont l’image en prend un coup quand les dépôts s’accumulent. Les nuisances visuelles et la dégradation du cadre de vie alimentent un sentiment d’impunité vu l’absence de contrôle et de sanction.

    La canette, quant à elle, est recyclable à 100 % sans que le métal dont elle est constituée, aluminium ou acier, ne perde ses propriétés mécaniques intrinsèques (malléabilité, solidité, aspect, etc.) et ce, indéfiniment, quel que soit le nombre de cycles de recyclage effectués. Une canette recyclée peut servir à tout…

    Regor

    D’après :

    http://www.sentiers.be/2017/09/22/une-bonne-canette-est-une-cannette-recyclee/  

    A lire aussi :

    http://www.uvcw.be/articles/33,109,227,227,5213.htm

  • À Glons, les enfants sages mangent gratis

    pizzeria sirena glons st nicolas.jpgLa pizzeria « Sirena 2 » acceptera toujours les enfants turbulents, mais les sages mangeront à l’oeil 

    Alors que dans certains restaurants, les enfants ne sont pas vraiment tolérés, ou que dans d’autres on fait payer aux parents le set de table si leur enfant a griffonné dessus, à La Sirena 2 de Glons, on a décidé de récompenser les enfants sages en leur offrant leur repas ! 

    En janvier 2017, Gianni et Guiseppe reprenaient le restaurant « La Sirena 2 » à Glons.

    Jeunes et dynamiques, les deux cousins ont multiplié les initiatives pour se démarquer. Ils proposent ainsi une pizza 100 % personnalisable et ils ont même voulu se lancer dans la livraison de pizzas par drone. Un projet avorté à cause d’une autorisation non reçue.

    la sirena 2 glons les patrons.jpgLeur dernière idée en date devrait faire parler d’eux encore un peu plus : offrir le repas aux enfants sages. Dès ce 1 er novembre, si l’enfant se comporte bien dans le restaurant, son plat de pâtes ou sa pizza (tous deux versions « enfants »), lui sera offert. « L’idée nous est venue à la suite de quelques soucis que nous avons rencontrés avec certains enfants qui ne sont pas surveillés par leurs parents » , explique Gianni Di Vincenzo. « On a par exemple eu plusieurs fois les toilettes bouchées ou des robinets qui n’étaient pas fermés parce que les enfants y restaient pour jouer. Sans parler des va-et-vient et des portes qui claquent.

    Alors on a cherché un moyen de conscientiser les parents à ces problèmes tout en récompensant les enfants sages. Car en fait, on n’avait pas envie de sanctionner comme ça se fait pratiquement tout le temps dans notre société actuelle. On voulait aller à contre-courant de ça en valorisant et récompensant les enfants sages en leur offrant leur repas.

    sirena glons façade.jpgLa suite sur :

    http://journal.sudinfo.be/journal.php#Sudpresse/web,2017-10-30,BASSE-MEUSE|SU_QUOTIDIENS,2017-10-30,BASSE-MEUSE,1|4

    la sirena horaire d'ouvertures.jpg