Google Analytics Alternative

Environnement - Page 3

  • Emael. L’étang de la Guizette bientôt à sec ?

    A Emael, en ce début septembre, le site de la Guizette a bien triste allure. Une partie de l’étang est à sec, ce qui témoigne d’une saison estivale qui a offert de belles températures mais finalement très peu de pluie. A quel point la source de la fontaine qui alimente l’étang a-t-elle souffert de cette large période de sécheresse demeure la question prédominante. Seules les observations menées dans les mois qui viennent permettront de répondre à une autre : l’étang de la Guizette bientôt à sec ?

    étang guizette2.jpg

    étang guizette3.jpg

  • Environnement. Pauvres canards à Glons !

    Il y a maintenant plusieurs mois, suite à une pollution du Geer par du mazout (ou hydrocarbure), la protection civile avait été appelée par la commune pour installer un barrage filtrant sur la rivière à hauteur approximative de l’entrée de la rue Pont Saint Pierre en venant de la rue devant les cours. Le barrage filtrant, qui n’est plus opérationnel ni n'a de raison d'être, est toujours en place et les déchets en plastiques s’amoncellent… Pauvres canards… (Photo A.F.)

  • Boirs. Les Volon'terres étaient de nouveau au rendez-vous ce dimanche et avec le soleil...

    Retour pour le deuxième tour à Boirs où les bénévoles « Volon’terres » ont malheureusement eu à déplorer deux nouveaux dépôts de déchets divers.

    Mais ils ne se découragent pas pour autant... Rendez-vous dimanche prochain à Roclenge.

    Sur la photo, une partie de l’équipe qui grandit chaque semaine...

  • A proximité. La Basilique de Tongres comme vous ne l’avez jamais vue !

    Une production de Aérovision.com

    Sunrise over Tongeren from Aerovision.be on Vimeo.

  • Jardin à Glons. Impressionnant ! Son tournesol fait 4 mètres de haut ! (photo dans l'article)

    Dans le jardin de Monsieur Samyn à Glons, un tournesol géant. Il fait, excusez du peu, quatre mètres de haut ! Il nous explique : « C'est grâce aux oiseaux que nous nourrissons en hiver qu'il a poussé. Plusieurs graines seront tombées et elles auront germées au printemps. Il y en a eu 3 et celui-ci est le plus grand. »

    Une belle récompense pour ce monsieur qui pense à nourrir les oiseaux en hiver. En tout cas, avec ses 4 mètres de haut, ce tournesol est vraiment impressionnant ! Qui dit mieux ?

    tournesol glons.jpg

  • Roclenge – Déchets jetés. Encore un exemple frappant d’incivilités. Ils jettent leurs détritus dans une propriété privée jouxtant un chemin communal ! VIDEO

    chemin roclenge 2.jpgA Roclenge, il est un petit chemin communal étagé et pentu qui permet aux habitants de la rue de la montagne de rejoindre la rue Royale. Que ce soit pour se rendre aux commerces du village, à la poste ou encore utiliser les transports en commun, ce raccourci « piétonnier » s’avère bien utile aux habitants de ce quartier comme à ceux de la cité située plus haut. Malheureusement, une propriété privée qui borde le chemin sur toute sa longueur sert de dépotoir aux inciviques qui, sans aucun scrupule, y balancent leurs déchets divers. On y recense un peu de tout.

    Après les festivités de « Boirs est barjot », une petite visite  à « Roclenge est cradot* » s’impose…

    Visite en vidéo…                                

    Note : Si le jeu de mots était tentant, cela ne signifie pas que tous les Roclengeois se comportent comme des inciviques. Bien entendu.

  • Vallée du Geer. La photo du jour : l’arbre qui fait « Oh ! »

    Insolite, ce vieil arbre découvert en Vallée du Geer qui fait «Oh !». Au fait, savez-vous où il se trouve exactement ?  

    arbre oh 2.jpg

  • Bassenge. Floraison des colchiques

    En ce mois d’août 2017 à Bassenge, dans la réserve naturelle « Derrière Lavaux »,  les premiers colchiques ont fleuri. « Colchiques dans les prés… C’est la fin de l’été… » Comme dit la chanson. Notons que comparativement aux années précédentes, leur floraison est assez précoce : deux à trois semaines d'avance environ... 

  • Dimanche, l’équipe de Volon-terres a nettoyé Emael… En Vallée du Geer, c'est le dernier village à l'avoir été

    Dimanche dernier, l’équipe de volon-terres bénévoles « ramasseurs de déchets » est encore entrée en action. Cette fois, ce sont les rues d’Emael qu’ils ont arpentées et nettoyées des déchets jetés sur les abords. Aujourd’hui, après 7 opérations dominicales, tous les villages de la Vallée du Geer ont été visités et nettoyés. Tandis que le groupe s’étoffe (10 membres en moyenne), les relais s’opèrent pour remplacer celles et ceux qui n’ont pas toujours la possibilité d’être présents. Rendez-vous a été fixé dimanche prochain à 10h00 devant l’église de Glons pour entamer un nouveau cycle de nettoyage en Vallée du Geer, village par village. Chacun(e) est bienvenu(e) afin de venir se joindre à eux pour renforcer l’équipe.

  • Le plantain ce méconnu…

    Alors que l’on essaye par tous les moyens de s’en débarrasser, peut-être serait-il utile d’y accorder un peu d’attention et, par exemple, d’utiliser ses feuilles et ses fleurs fraîches, que l’on peut récolter 10 mois sur 12.

    Cependant, il vaut mieux cueillir le plantain lorsqu’il est en fleurs, au printemps et loin de toute source de pollution. Bien laver les feuilles. Pour les sécher, placez-les au soleil ou dans un four chaud.

    Il est depuis toujours le principal allié des randonneurs pour se débarrasser des moustiques. Comme il est de nature astringente, il absorbe les toxines. On peut l’écraser ou bien le mâcher et l’employer comme cataplasme sur une piqûre, une morsure, sur un bouton d’acné ou sur une coupure. Il faut laisser agir le plantain pendant 4 à 12 heures..

    Quelques exemples des services qu’il peut nous rendre :

    Salade : préférez les jeunes feuilles que vous ajouterez à votre salade habituelle. C’est légèrement amer, avec un léger parfum de champignon.

    Légume : cuisez les feuilles et utilisez-les en soupe (comme pour les orties).

    Infusion : laissez infuser pendant 10 minutes, 1,5 g de feuilles/fleurs pour 1 litre d’eau frémissante (entre 2 à 4 tasses par jour). Très efficace pour la toux, les rhumes et la constipation.

    Décoction : utilisez-les en gargarisme ou en lotion. 10 à 20 g de plantes entières (feuilles, fleurs et même les racines) dans 1 litre d’eau, laissez bouillir le mélange 10 minutes. Buvez-en une tasse à chaque repas.

    Macération : indiqué pour les problèmes digestifs ou urinaires. Mettez 30 à 60 g dans 1 litre d’eau. Faites bouillir 3 minutes et faites macérer une nuit entière. Buvez cette macération pendant la journée

    Collyre : utilisez la décoction, et vous pouvez éventuellement ajouter du mélilot et/ou du bleuet.

    Friction : frottez et massez la peau avec des feuilles fraîches. Attendez quelques heures avant de rincer à l’eau claire.

    Compresses et cataplasmes : mettez des feuilles fraîches sur les blessures, les varices et les rhumatismes.

    Gélules : 2 gélules 3 fois par jour (buvez beaucoup d’eau).

    Sirop : 2 cuillères à soupe si vous avez une toux sèche ou grasse.

    Pour faire votre sirop c’est très simple. Séchez les feuilles préalablement lavées avec un linge propre. Écrasez-lez avec du miel à quantité égale afin d’en extraire les sucs. Laisser cuire pendant 20mn à feu très doux. Vous pouvez le conserver au réfrigérateur. On recommande ce sirop pour soulager les infections respiratoires et la grippe. Cependant, si les problèmes persistent, consultez votre médecin.

    Le plantain est l’un des médicaments naturels les plus utiles de la planète voir également l'article scientifique complet

    http://www.espritsciencemetaphysiques.com/plantain-plante-jardins.html

  • Les « Volonterres » étaient à pied d’œuvre à Eben : le groupe a dépassé la barre des 10 membres !

    Après Glons, Boirs, Roclenge et Bassenge, les « Volonterres de la Vallée du Geer », ramasseurs de déchets, étaient à pied d’œuvre ce dimanche à Eben. Au plus grand plaisir des pionniers de l’opération, le cap des 10 membres a été dépassé.

  • Ce samedi, gestion dans réserve naturelle Natagora de « Derrière Lavaux » à Bassenge

    Communiqué d’Alexandre Bernier de Natagora

    Envie de prendre l'air dans une ambiance au parfum de Reine-des-prés ? De donner un coup main au ramassage du foin avant la floraison des Colchiques d’Automne ? Alors rendez-vous ce samedi 12 août pour notre traditionnelle (demi)-journée de gestion à la « Réserve naturelle de Derrière Lavaux » à Bassenge.

    Le rendez-vous est fixé à 9h00 devant la gare des autobus du T.E.C. à Bassenge (rue Grand-Route à Wonck) ou bien directement à l'entrée de la réserve naturelle pour les habitués.

    Vous n'aurez besoin de prendre que de votre pique-nique, avec la possibilité de cuisson sur feu de bois (barbecue en fonction de la météo).

    A samedi, Alexandre.

    BERNIER Alexandre

    Rue de Mons 30 à 4607 Bombaye (BELGIQUE)

    Tél. +(32) 04 376.64.44

    GSM +(32) 0476/892.865

    bernier.alexandre@gmail.com

  • Le CET d’Hallembaye n’est pas saturé

    Voici ce qu’on peut lire dans La Meuse ce mardi 8 août 2017.

    Ce dimanche, notre blogueur Regor publiait des photos pour le moins interpellantes. On y voyait en effet un amas impressionnant de déchets sortir du Centre d’enfouissement technique (CET) de Hallembaye. De quoi se demander s’il n’arrivait pas à saturation.

    Le centre d’enfouissement technique (CET) de Hallembaye est opérationnel depuis 1989. Il se situe dans une ancienne carrière qui se trouve le long de la rue d’Eben. Mais dimanche, notre blogueur Regor (bassenge.blogs.sudinfo.be) a été interpellé par une vue plutôt impressionnante. Depuis la route revenant de Lixhe, on pouvait en effet apercevoir un tas gigantesque de déchets culminer au-dessus de la carrière. Un peu comme si celle-ci était complète et que les déchets ne savaient plus y être stockés.

    Renseignement pris auprès d’Intradel, ce n’est pas tout à fait ça. «  Ce flanc du CET est en effet arrivé au maximum, ce qui ne veut pas dire que le site est arrivé à saturation. Il reste encore énormément de place  », explique Jean-Jacques De Paoli, porte-parole d’Intradel. «  Et si je peux comprendre que la vue soit désagréable, tout va être réglé dans les prochains jours. En effet, une fois qu’un flanc est arrivé à son maximum, on le recouvre de cailloux et d’une bâche de protection. Ensuite on recouvre de terre pour cacher l’ensemble et en faire une sorte de montagne. Ce recouvrement sera provisoire et deviendra définitif une fois que les déchets qui se trouvent en dessous se seront tassés. Alors, nous pourrons les recouvrir définitivement  ». L’endroit sera ensuite ensemencé afin de permettre à la nature de reprendre ses droits.

    La suite de l’article à découvrir en suivant ce lien :

    http://basse-meuse.lameuse.be/111457/article/2017-08-08/le-cet-dhallembaye-nest-pas-sature

  • Déchets – Bassenge. Après avoir mis la main sur un billet de 50 euros la semaine dernière, les collecteurs de déchets ont trouvé cette semaine…

    Ce dimanche, les bénévoles « nettoyeurs » de la Vallée du Geer, communément appelés les "Volonterres",  étaient à nouveau à pied d’œuvre. Après Glons, Boirs, Roclenge et Bassenge, cette fois, c’est Wonck qui était concerné. Et, durant leur périple, les collecteurs de déchets dans la Vallée du Geer ont trouvé… Une poubelle communale qui avait été jetée dans le Geer. Il l’en ont extraite et replacée à l’endroit prévu. Encore une belle journée placée sous le signe de la convivialité et de l’action bénévole.

    Félicitations à eux !

    ramasseurs de crasses août 2017.2jpg.jpg

    ramasseurs de crasses août 2017.3jpg.jpg

  • A proximité. Hallembaye : les photos du jour…

    A croire que le centre d’enfouissement technique de déchets Intradel de Hallembaye arrive à saturation. En effet, le sommet de la montagne est visible depuis la route en venant de Lixhe.

    décharge hallembaye.jpg

    décharge hallembaye3.jpg