Google Analytics Alternative

Entreprises et Economie locales - Page 5

  • Nouveau à Glons ! Tipico, une agence de paris sportifs vient d’ouvrir ses portes !

    tipico 1.jpgDepuis quelques jours, une nouvelle agence de paris sportifs " Tipico " a ouvert ses portes au 45 de la rue du cheval blanc à Glons, juste à côté du bien connu café « La Case départ ». Dans une salle bien éclairée et magnifiquement équipée, des consoles – ordinateurs permettent aux joueurs de miser sur les matchs de tennis et de football mais aussi sur d'autres sports tels le basketball, volleyball, auto/moto, cyclisme, rugby, boxe, handball, darts, tennis de table, golf, badminton...

    Il est déjà possible de commencer à jouer avec une mise de 2 euros seulement. Dans la grande salle « cosy », sur plusieurs grands écrans de très haute définition, le public suivra les matchs en direct et, comme le plaisait à nous dire le gérant de l’établissement, ces écrans sont mis à sa disposition et nulle obligation n’est de jouer pour pouvoir tipico 5.jpgs’installer et regarder les matchs. Côté accueil, plusieurs tables et des chaises spacieuses ajoutent au confort pour regarder le spectacle dans les meilleures conditions.

    Deux chiffres : la mise minimale et le gain maximum

    Nous l’avons dit, il vous est loisible de jouer à partir de 2 euros, qui est la mise minimale. Quant au gain maximum pouvant être acquis en cette agence, il s’élèvera tout de même à 25.000 euros, somme qui constitue donc le plafond. Alors que l’agence « Tipico » glontoise n’a encore fait aucune publicité, ils sont déjà plusieurs à avoir franchi la porte de l’établissement. Rappelons à ce sujet que l’accès est interdit aux moins de 18 ans. Soulignons aussi que cet établissement n’est pas un débit de boissons et que fumer y est interdit également.

    tipico 2.jpgPrésente en de nombreux pays dont la Belgique, « Tipico » compte plus de 750 boutiques en Allemagne où elle sponsorise l’équipe de football de Hambourg.

    L’agence Tipico de Glons est accessible 7 jours sur 7, à partir de 11h00 jusqu’à 23h00.

    Pour tous renseignements : 0496.038428

    tipico 6.jpg

    tipico 4.jpg

    tipico 5.jpg

    tipico 7.jpg

    tipico 3.jpg

    tipico interdit.jpg

  • Eben et Bassenge. De beaux aménagements paysagers : ils ont été réalisés par l’entreprise Halleux de Boirs

    clos saint jacques plantations.jpg millepertuis.4jpg.jpgCes dernières semaines, de beaux aménagements paysagers ont été réalisés en deux endroits de la commune de Bassenge. Ces travaux d’embellissement ont été confiés par la commune à l’entreprise horticole Halleux de Boirs. C’est tout d’abord, à Bassenge, le rond-point situé au fond du nouveau lotissement du Clos Saint Jacques sur lequel 3.500 plants de millepertuis ont été plantés. Des touches de couleurs bleues et vertes amenées par les fleurs de quelques arbustes et des îlots de bambous viendront rehausser l’ensemble auquel les millepertuis, le tapissant, apporteront une couleur d’un jaune soutenu. A Eben, c’est le rond-point qui, lui aussi, a accueilli des milliers de plants de millepertuis. Mais ici, quelques fleurs communément connues aménagements paysagers bassenge,horticulture halleux,rond-point eben,clos saint jacques bassenge,millepertuis bassengepour réaliser des  « Prairies fleuries », rescapées des années précédentes, déclinent des tons plus chauds et, avec le bleu caractéristique des lavandes qui abondent au sommet, viennent ainsi relever le camaïeu de tons jaunes offert par les millepertuis. De toutes belles réalisations confiées à un professionnel des aménagements paysagers lesquels, en pleine floraison, ne pourront qu’apporter une certaine gaieté à ces deux lieux. Il est à souligner aussi que c’est le service des travaux (plantations) de Bassenge qui a procédé aux travaux préparatoires du sol sans lesquels la plantation ne put être opérée par l’entreprise Halleux dans les conditions ad hoc. A ces travailleurs de l’ombre, revient aussi toute la considération pour ces beaux travaux.

    Regor

    D'autres photos à découvrir ICI

    rond point eben millepertuis3. monsieur Halleuxjpg.jpg

    Ci-dessus Monsieur Halleux et sa collaboratrice

    clos saint jacques plantations.jpg millepertuis.jpg

    clos saint jacques plantations.jpg millepertuis.4jpg.jpg

    aménagements paysagers bassenge,horticulture halleux,rond-point eben,clos saint jacques bassenge,millepertuis bassenge

  • La Fédération du tourisme de la Province vient d’éditer la carte de « La Route du vin en province de Liège » La carte est téléchargeable dans l’article…

    Route du vin.pngUn beau but de promenade et de découvertes cet été ? La carte de la « Route du vin » en province de Liège vous propose de partir à la rencontre de 19 viticulteurs liégeois.

    Découvrez leurs différents vins issus de multiples cépages. Vous pourrez déguster leurs productions et dans certains clos, vous procurer une ou plusieurs bouteilles à déguster savoureusement. Vous en voulez encore plus ? Si l’aventure vous tente, venez également vendanger chez les viticulteurs entre septembre et novembre.

    Voici le lien pour télécharger la carte :

    carterouteduvin2016Web.pdf

  • Boirs. Franc succès et totale réussite pour « La journée du client ! »

    journée du client 3 2016.jpgAvec le soleil qui brillait de tous ses feux, c’est une foule très nombreuse qui s’est pressée tout au long de l’après-midi de ce dimanche 19 juin 2016 pour découvrir les stands, étals, démonstrations et activités proposées par les organisatrices de l’événement qui se tenait au 63 de la rue du Croupet à Boirs ce dimanche. A la plus grande satisfaction de tous les exposants, comme des organisatrices, une quantité importante de ventes ont été conclues et des programmes de soins enregistrés. Un vif succès pour cette toute belle organisation menée de main de Maître et qui, tournée vers la femme, avait pour thème la beauté, les soins, la mode, la décoration… augure certainement d’une seconde édition l’année prochaine !

    Regor

    journée du client 4 2016.jpg

    journée du client 5 2016.jpg

  • Une première en Vallée du Geer ! Un grand salon dédié à l’esthétique, soins de beauté, coiffure, accessoires de mode, décoration et bien plus encore ! C’est ce dimanche à Boirs, il a pour nom « La journée du client » et il rassemblera 19 exposants !

    journée du client 2.jpgC’est un tout bel événement qui se prépare à Boirs et qui sera une première ! Ce dimanche 19 juin après-midi, se tiendra un grand salon dédié à l’esthétique, soins de beauté, coiffure, accessoires de mode, décoration… etc… avec cette particularité, à quelques exceptions près, que tous les exposants sont bassengeois ! C’est, en effet, autour de quatre actrices, actives en ces domaines et qui ont leurs installations au 63 de la rue du Croupet (à côté du Proxy Delhaize), que seront rassemblés une quinzaine d’exposants sous un chapiteau de 60 m2 spécialement aménagé tant pour l’accueil que pour les stands. Véro, Clara (Coiffeuses), Valérie (Esthéticienne) et Ann (Pédicure- modelage d’ongles) ont rassemblé autour d’elles, les exposants suivant :

    Vêtements Coco White

    Bijoux Victoria

    Bijoux Marie - L

    H20 produits entretien Bio

    Produits Tupperware

    Vêtements Capitaine

    Fleurs Lelarge

    Esthéticienne Laurie (cils)

    Epices d’Orient

    Pâtisserie Guy Demarle

    Bouteilles champagne personnalisées

    Bijoux, foulards Chacha

    Parfums Markus Pure Way

    Photographe Natasha Discart

    Hot Dog The Bouilhotdog burger bbgrill

    Côté accueil, le parking du Proxy Delhaize sera accessible, des boissons et de la petite restauration seront proposées au public tandis que, pour les petites têtes blondes, un château gonflable leur permettra de s’adonner à leur plaisir favori.

    journée du client 1.jpgDes stands, des échoppes mais aussi des démonstrations et des animations : il y en aura pour tous les goûts.

    L’après-midi (Heures d’ouverture de 13h00 à 17h00) sera ponctuée de démonstrations avec, parmi d’autres, celle de la « maison Intemporelle » avec ses sacs, bijoux et ses accessoires de derrière les fagots tandis que seront proposées différentes animations (Tombola, bons de réduction…)

    « La journée du client » n’en serait pas une si tout n’était mis en place pour faciliter ses achats, c’est ainsi qu’un Bancontact sera mis à la disposition du public.

    Voilà donc une magnifique initiative qui a certainement pour plus grand mérite de réunir en un même lieu de nombreux acteurs locaux actifs en des domaines liés à la beauté, au bien-être, à la mode, aux tendances et constituer ainsi une grande vitrine des produits et des services proposés, ici, chez nous, en notre Vallée du Geer.

    Un très large public est attendu.

    Nous y serons, bien entendu, en reportage.

    Regor

    L’événement Facebook :

    https://www.facebook.com/events/1582743025389321/

    Adresse : Rue du Croupet 63 (Côté du Proxy Delhaize)

    Pour tous renseignements :

    Ann Debrus (Pédicure, modelage ongles) : 0497.553524

    Valérie Lepot (Esthéticienne) : 0490.438318

    Véro et Clara (Coiffeuses) : 04.2865980

  • Insolite Glons. La photo du jour : acheter des œufs de poules élevées au sol ? Devinez chez qui ?

    oeufs durs koko.jpgPhotos d’une camionnette sur le parking de l’Ecomarché de Glons. Alors, où acheter vos œufs de poules élevées au sol ? Eh bien, tout naturellement chez le coq

    http://www.lecoque-eggs.be/fr/

    oeufs durs koko 2.jpg

    oeufs durs koko 3.jpg

  • Unique en Région Wallonne. Un pôle emploi pour la Basse-Meuse

    logo info 2.jpgRassembler en un seul et même lieu tous les services liés à l’insertion et à la réinsertion professionnelle, c’est ce que propose, dès maintenant, le pôle emploi de la Basse-Meuse. Un projet pionnier en Région wallonne fruit de la collaboration entre quatre communes : Herstal, Oupeye, Visé et Bassenge et différents acteurs de terrain.

    Ce projet est parti de plusieurs constats. D’abord que la Maison de l’emploi de la Basse-Meuse, qui regroupe Herstal, Oupeye, Visé et Bassenge, était victime de son succès et que les locaux devenaient trop petits. Et puis que la Basse-Meuse a un potentiel économique important, notamment grâce au Trilogiport, l’extension des Hauts-Sarts ou la reconversion des ACEC. Des pôles qui vont demander une main-d’œuvre qualifiée. D’où la volonté de permettre aux 6.264 demandeurs d’emploi issus de Herstal, Bassenge, Visé et Oupeye d’être les premiers à profiter pleinement de ces développements économiques et de trouver en un seul et même lieu, une prise en charge et une (ré)orientation adaptée.

    Installée dans les anciens bâtiments du service de l’Urbanisme de Herstal (sur le parking de la piscine), elle a notamment renforcé son équipe, proposant désormais un service d’accompagnement personnalisé plus important. Elle partage également les lieux avec le service réinsertion du CPAS mais aussi d’autres acteurs locaux comme la Mirel ou Basse-Meuse Développement qui proposent des aides à l’autocréation d’emploi. Potentiellement, ce sont ainsi près de 3.000 personnes qui devraient pousser, chaque mois, les portes de ce pôle emploi. (Source La Meuse 11 juin 2016)

    pôle emploi basse meuse,pôle emploi basse-meuse,pôle emploi

  • Actions des services publics: la grève tournante de la CGSP débutera par la province de Liège lundi prochain !

    grève illustration.jpgLors d’une réunion jeudi, la CGSP liégeoise a défini les actions à mener lundi prochain en province de Liège lors de la grève tournante décidée par l’interrégionale wallonne (IRW) de la CGSP lundi dernier.

    En début de semaine, l’interrégionale avait lancé un appel à l’action et à la grève dans tous les services publics en décrétant une grève tournante par province à partir du 13 juin. La mobilisation débutera en province de Liège lundi.

    Article complet à lire ici :

    http://www.lameuse.be/1594292/article/2016-06-09/actions-des-services-public-la-greve-tournante-de-la-cgsp-debutera-par-la-provin

  • Bassenge – Demande de permis. 9 éoliennes Elicio (Nethys) à Wonck

    éoliennes illustration.pngAprès celle introduite à la fin de l’année dernière par WindVision Belgium, une nouvelle demande de permis unique pour la construction et l’exploitation d’un champ d’éoliennes vient d’être déposée sur la table du Collège communal bassengeois.

    Ici, c’est Elicio, filiale de Nethys, qui a introduit la demande. Celle-ci porte sur l’installation de neuf éoliennes à Wonck, plus précisément au nord du village et de la rue du Chéra, à la limite avec Riemst.

    Ces neuf éoliennes se trouveront à 500 ou 600 mètres des premières habitations, soit plus que ce qui est recommandé par la Région wallonne. Elles auront une puissance totale de 22,5MW et devraient produire annuellement près de 45.000 mégawatts, soit de quoi alimenter près de 13.000 ménages en électricité verte.

    Une électricité qui sera réinjectée dans tout le réseau et n’alimentera donc pas uniquement Bassenge.

    L’enquête publique relative à ce dossier a démarré ce 3 juin et se clôturera le 4 juillet. Vu la nature du permis, l’enquête publique se déroule conjointement dans les communes de Bassenge, Visé, Juprelle et Oupeye. Le dossier peut être consulté dans les services d’Urbanisme de ces communes.

    (Source La Meuse mercredi 8 juin 2016)

  • Intradel : préavis de grève déposé ! Les recyparks fermés jusque samedi !

    intradel.jpgCommuniqué d’Intradel: « Suite au préavis de grève déposé aujourd’hui (lundi 6 juin 2016) par la délégation syndicale CGSP, les services d’Intradel seront fortement perturbés jusque samedi inclus.

    Les recyparcs seront fermés et nous conseillons à nos usagers de reporter d’une semaine les dépôts prévus. Nous attirons l’attention sur l’intérêt de conserver une attitude citoyenne et d’éviter tout dépôt sauvage. Les collectes d’OM et d’organiques de demain (mardi) n’auront pas lieu dans la mesure ou Uvélia sera inaccessible pour les collecteurs.
    Nous invitons les citoyens à venir vérifier sur notre site et sur nos réseaux sociaux (Facebook et Twitter) l’évolution de la situation.  En effet, chaque jour la délégation syndicale tiendra une assemblée générale afin de décider de continuer ou stopper le mouvement.  L’une ou l’autre décision aura bien entendu une implication tant sur l’accessibilité des recyparcs que sur les collectes.
    » (Source Intradel facebook)

  • E411, Nationale 4, E429, A8... : voici les axes et les lieux qui seront bloqués par les camions dès ce dimanche soir 22h!

    transporteurs manifestation.jpgLes transporteurs indépendants ne décolèrent pas. La taxe kilométrique, ils n’en veulent pas. Ce dimanche soir à 22 heures, de nouveaux blocages aux différentes frontières du pays sont prévus. Des actions qui pourraient jouer les prolongations… La suite en suivant le lien ci-dessous :

    http://www.lameuse.be/1589855/article/2016-06-05/e411-nationale-4-e429-a8-voici-les-axes-et-les-lieux-qui-seront-bloques-par-les

  • Nouveau à Bassenge ! Bientôt, ouverture d’un magasin de dragées, montages ballons etc… pour tout événement !

    magasin dragées 4.jpgInstallé au 37 de la rue Royale, juste à côté de l’Aldi, le magasin du nom de « La dragée magique » ouvrira ses portes le samedi 11 juin prochain. En ce nouvel établissement bassengeois vous seront proposés des dragées (création), montages ballons et beaucoup d’autres choses encore, car la liste ne se veut nullement exhaustive, qui composeront un panel de produits destinés à rehausser vos événements comme à les personnaliser : mariages, naissances, baptêmes, communions, anniversaires, baby shower…

    Tout un univers… dont il est difficile de faire le tour tant l’offre est grande…

    magasin dragées 2.jpgL’inauguration du magasin aura lieu le samedi 11 juin de 17h00 à 20h00 offrant ainsi l’occasion au public de découvrir l’univers « magique » d’Isabelle, un univers certes tourné vers l’événementiel mais aussi marqué d’une certaine poésie comme de beaucoup de créativité. Pour tout type d’événement, Isabelle vous donnera volontiers ses conseils avisés qui vous emmèneront sur la voie du succès.

    Rendez-vous ce 11 juin pour l’ouverture de « La dragée magique » ! Qu’on se le dise !

    Regor

    La Dragée Magique rue Royale 37a 4690 Bassenge (juste à côté de l'Aldi)

    Contact 04/351.92.54

    Isabelle Platbroot

    magasin dragées.jpg

    magasin dragées 3.jpg

  • Liège – Nouveauté. Le wallon revient à la mode

    tchantchès.pngSi le wallon est d’ordinaire plus associé au Liège d’antan et à nos grands-parents, Céline Hennen compte bien le dépoussiérer et le rendre plus tendance que jamais.

    Avec Badjawe, sa marque d’accessoires ornés de truculentes expressions en wallon, la jeune femme remet cette langue quelque peu oubliée au goût du jour. Et s’avoue être agréablement étonnée du succès de son projet.

    « Il y a un an, j’ai acheté une machine à badges, avec laquelle j’ai commencé à faire des aimants pour mon frigo. Comme je lâche souvent des expressions en wallon, j’ai fait des aimants avec « oufti » ou « baraki » dessus. C’est quand j’ai écrit un post sur Facebook pour demander des idées d’expression que je me suis rendue compte qu’il y avait un vrai engouement pour le produit ».

    badjawe.pngDe quoi motiver Céline à demander un statut d’indépendant complémentaire pour se consacrer à son projet.

    Avec succès : aujourd’hui vendu dans plus de 20 points de vente, Badjawe compte, outre les badges, des décapsuleurs, des cartes de voeux, des aimants et des miroirs. Le tout, orné d’expressions issues des différentes langues wallonnes, du wallon liégeois au picard. « Ces langues sont associées à l’enfance, à nos grands-parents, alors mes objets rappellent de bons souvenirs » sourit Céline. Le wallon, une langue morte? Nenni sés! (La Meuse jeudi 19 mai 2016 Kathleen Wuyard)

    Le site de Céline :

    http://badjawe.com/

  • Deuxième cuvée pour le « Vin de Liège » Les quatre vins du millésime 2015 vont être présentés au public au cours de ce week-end

    vin de liège bâtiment.pngAprès le succès rencontré l'an dernier, la coopérative Vin de Liège va mettre en vente, ce week-end, sa deuxième cuvée. Quatre vins, trois blancs et un rosé, qui seront présentés au public durant deux journées portes-ouvertes. 

    L'an dernier, pour sa première cuvée, Vin de Liège avait sorti 11.000 bouteilles de ses quatre vins. Des bouteilles qui ont connu un grand succès puisqu'elles ont toutes été vendues en quelques mois. Cette année, la production ayant plus que triplé, ce sont 35.000 bouteilles qui vont être mises en vente dès ce samedi.

    Comme l'année dernière, la coopérative organise un week-end portes-ouvertes dans son chai de la rue Franay, à Heure-le-Romain. Durant ces deux jours, de 10 à 18h, le public va pouvoir découvrir la coopérative, son histoire et son fonctionnement. Il pourra également tout apprendre sur la culture de la vigne et assister à trois conférences thématiques. Mais surtout, les amateurs vont pouvoir déguster ce millésime 2015.

    vins de liège bouteilles.jpgQUATRE VINS TRANQUILLES

    « Nous présenterons quatre vins tranquilles », explique Alec Bol, administrateur délégué. « Nous avons réédité les quatre vins de l'année dernière à savoir nos trois vins blancs - Les Éolides, Ô de craie, Notes blanches - et le rosé, Les agapes. Ces vins sont fort différents de l'année dernière puisque certaines vignes ont fortement évolué et que les assemblages sont donc fort différents. Ce que l'on retrouve dans tous, c'est une plus grande finesse, une plus grande pureté, plus d'élégance et de structure. Ce sont des vins plus âgés qui ont donc plus de corps ». Notes blanches reste un vin de plaisir, idéal pour l'apéro. Ô de craie est un vin plus haut de gamme, plus complexe, un vin de terroir qui a son propre caractère. Quant aux Éolides, le vin d'entrée de gamme, c'est un vin passe-partout qui conviendra très bien sur un repas.

    BIENTÔT UN ROUGE

    « Pour le moment, nous ne sortons que ces quatre vins, mais dans quelques mois, nous devrions présenter un rouge. Il y aura aussi, fin d'année, un vin effervescent ». Les trois vins blancs et le rosé seront vendus dès ce samedi à un prix légèrement plus élevé que l'année dernière. « Simplement parce que nous avons dû répercuter la hausse des accises ». Les Éolides sera ainsi vendu à 9,80 euros, Notes Blanches à 10,60 euros, Ô de Craies, à 14,80 euros et Les agapes à 8,40 euros. « Et vu que cette année, nous avons un stock beaucoup plus important, nous ne restreignons plus les ventes comme l'année dernière. De plus, nous avons aussi commencé la commercialisation au niveau des cavistes afin de permettre au plus grand nombre de les trouver plus facilement. Nous avons ainsi un accord avec Toby Vins, qui est un gros revendeur pour l'Horeca et qui devrait donc le proposer dans les restaurants ». Vive le vin, un magasin spécialisé dans le vin bio, et Van Laer les vendront également. (La Meuse jeudi 12 mai 2016)

  • Commerce. Certains magasins refusent que l’on prenne des photos !

    prendre photos dans magasin.jpgLe client est roi ? Peut-être, mais cela ne lui donne pas tous les droits ! Dans la chaîne de magasin H&M par exemple, il est strictement interdit de photographier les vêtements dans les rayons, même en gros plan. « Parce que nous avons le souci de préserver les autres clients », nous dit Maria Nerinckx, responsable communication de la chaîne. « Il est toujours possible qu’une personne soit photographiée en arrière-plan, à son insu, et qu’elle se retrouve sur les réseaux sociaux. C’est arrivé par le passé et nous avons reçu des plaintes. Nous demandons donc à nos clients de ne pas prendre de photos dans les magasins ».

    Et l’adolescente qui voudrait montrer son projet d’achat à sa mère ou le client qui veut seulement enregistrer les références du produit pour trouver sa taille ailleurs ? « C’est une règle chez nous », poursuit Maria Nerinckx. « Certes, des clients rouspètent parfois, mais quand nos employés vont vers eux et expliquent les choses, c’est accepté. Maintenant, si ces clients photographient les articles en cabine, nous ne pouvons rien y faire. »

    prendre photos dans magasin.jpgChez Zara à Liège, même consigne : interdiction de photographier les articles. « Par peur du piratage industriel et de copies », nous dit-on. Un magasin Esprit situé en Wallonie refuse aussi. « Parce qu’on craint une appropriation de l’image à des fins négatives. Un vêtement qui se partagerait sur les réseaux sociaux ou sur un blog avec des commentaires négatifs. » « Mais en cabine, pas de souci », poursuit notre vendeuse de ce magasin. « Quand une cliente hésite, on lui propose même de la prendre en photo et qu’elle envoie le cliché à ses proches pour avoir leur avis, en direct. »

    « COUP DE POUCE À L’ACHAT »

    D’autres enseignes jouent le jeu à fond et encouragent quasi le client à mitrailler tout ce qu’il aime ! Chez Steps à Charleroi (Ville 2), un magasin de vêtements pour dames, on ne dit jamais non aux photos. « On considère que c’est un petit coup de pouce pour l’achat », remarque Cristina Bakkers, assistante manager. « Une étudiante qui vient chez nous après l’école repère un chouette vêtement, elle le photographie, en parle avec ses amies ou ses parents puis revient le lendemain pour l’acheter. Ça se passe souvent ainsi. Photographier nos articles pour les acheter sur internet ? Impossible : c’est une marque hollandaise qui ne livre pas en Belgique ».

    C’est aussi l’avis du SNI, Syndicat neutre pour indépendants. « Empêcher le client de faire des photos, ce n’est pas très commercial et de toute manière, rien ne l’empêchera de le faire en cabine », déclare Christine Mattheeuws, présidente. « Il faut donc bien réfléchir avant d’interdire. Il y a peut-être plus à perdre qu’à gagner. » (La Meuse lundi 9 mai 2016)