Google Analytics Alternative

Enseignement - Page 2

  • Premier grand barbecue de « L’école de la réussite » : plus vous serez nombreux à y participer, plus d’enfants pourront être accueillis ! L’asbl « Bassenge On Move » compte sur votre solidarité !

    barbecue bom.jpgNous consacrions, l’année dernière, un article sur cette « fameuse » école de la réussite qui, durant les vacances, organisait pour la première année, à Glons,  des cours de rattrapage gratuits à vos enfants. Pour cette première édition, ils étaient une dizaine (enfants et ados) à avoir suivi ces cours donnés par des professionnels de l’enseignement et le succès était au rendez-vous : grâce à cet accompagnement, tous, sans exception, ont surmonté les difficultés et réussi leur année !

    Voir article ici :

    http://bassenge.blogs.sudinfo.be/archive/2014/08/24/vallee-du-geer-l-ecole-de-la-reussite-le-benevolat-n-est-pas-121522.html#more

    L’asbl remet le couvert cette année ! Les cours seront dispensés dans le cadre de L’ E. C. F. d’Emael, partenaire de l’organisation !

    Mais si les cours dispensés sont totalement gratuits, l’organisation de « L’école de la réussite » génère certains coûts à l’asbl Bassenge On Move.

    Vous pouvez donc aider l’asbl BOM en participant à un grand Barbecue convivial qui aura lieu le dimanche 28 juin dès 12h00 à Emael, rue haute 65 dans le cadre de l’école E.C.F. Emael.

    Le calcul est simple : plus vous serez nombreux à participer au barbecue, et plus nombreux seront aussi les enfants à être accueillis aux cours de rattrapage !

    L’équipe B.O.M. compte sur votre générosité et votre solidarité, dans l'intérêt des petits bassengeois(e)s

    Inscription : bassengeonmove@gmail.com

    0499/63.42.14

    Asbl Bassenge On Move

    Rue des bannes, 57

    4690 Bassenge (Boirs) 

    Compte bancaire : BE30 6528 4266 1011 BANQUE Record Wonck

    Note : Regor, votre blogueur Bassenge Sudinfo occupe la fonction de Vice-Président de l’asbl Bassenge On Move. Il compte sur vous !

    Et puisque l’occasion se présente enfin, je serai enchanté de vous rencontrer ce 28 juin 2015 à 12h00 ! Regor

     (Source communiqué de L’équipe B.O.M)

    barbecue bom.jpg

     

    barbecue école de la réussite emael,école de la réussite bassenge,bassenge on move école de la réussite,école de la réussite 2015

    barbecue école de la réussite emael,école de la réussite bassenge,bassenge on move école de la réussite,école de la réussite 2015

  • Fort d’Eben-Emael : les 30 et 31 mai, des commémorations et reconstitution avec des planeurs ! Le fort d’Eben recherche aussi les familles de militaires… L’article complet ! + vidéo d’archives

    fort eben emael.pngUne reconstitution organisée pour les 75 ans de son attaque. Dans la nuit du 10 mai 1940, le fort d’Eben-Emaël était attaqué par les Allemands. 75 ans plus tard, l’ASBL qui le gère a décidé de se souvenir en organisant une reconstitution historique. Mais pour marquer cet anniversaire et rendre hommage aux soldats tués, elle recherche également des informations sur 13 militaires du fort décédés durant l’attaque ou en captivité.

    Fondée en 1986, l’ASBL Fort d’Eben-Emaël a pour vocation d’entretenir et gérer ce site militaire construit entre 1932 et 1935. Depuis sa création, 750.000 euros ont ainsi été investis pour y effectuer certains aménagements nécessaires à l’accueil de ses 25.000 visiteurs annuels, venus découvrir l’histoire du site et rendre hommage aux soldats tombés en défendant la neutralité de notre territoire.

    Vingt-six soldats du fort sont ainsi décédés durant la Seconde Guerre Mondiale, et plus particulièrement lors de l’attaque du fort survenue les 10 et 11 mai 1940. Pour les 75 ans de cette attaque, qui constitue aussi la première attaque de la Seconde Guerre Mondiale sur le front ouest, l’ASBL lance un appel aux familles de 13 de ces 26 soldats, morts pour la patrie. Si l’identité de tous ces hommes est connue, l’ASBL n’a aucune autre donnée sur 13 de ces militaires. Via la presse, elle fait appel aux familles de tous ces courageux. Pour sauvegarder leur mémoire et mettre un visage sur un nom, elle est ainsi à la recherche de photos, objets ou de tout autre élément permettant de mieux les connaître. Si vous êtes de la famille des soldats Albert Bataille, Lambert Bormans, Martin David, Paul

    Philippe, Alphonse Vossen et René Evrard, tous morts durant l’attaque du fort, ou de Ferdinand Wirix, Jean Denoël, Laurent Corten, Joseph Huyghe, Joseph Immers et Jules Dohogne, décédés en captivité, vous pouvez prendre contact avec Tom Hendrikx via research@fort-eben-emael.be

    Mais les commémorations des 75 ans du fort ne s’arrêtent pas à cette recherche. Les 30 et 31 mai, une grande reconstitution historique va ainsi être organisée. Quarante figurants feront ainsi revivre les premiers combats, qui se sont déroulés le 10 mai 1940 à 4h20, sur le massif du fort. La reconstitution

    Comprendra notamment un survol de planeurs, l’attaque par des paras allemands des positions belges, des explosions en séquences, une première puis une seconde contre-attaque sanglante des Belges.

    D’une durée d’1h15 et commentées en français et en néerlandais, deux représentations sont programmées, le 30 et le 31 mai à 11h. Le prix d’entrée est fixé à cinq euros et 10 euros si on y ajoute

    la visite du fort le jour même. À noter que cette visite se fera par des entrées inhabituelles (le bloc de défense 2 et la coupole nord sur le massif). Des scénographies seront également jouées par des figurants, dans la caserne et les galeries souterraines

    Aurélie Drion La Meuse lundi 27 avril 2015

  • Vallée du Geer. « L’Ecole de la réussite » : le bénévolat n’est pas mort ! Bien au contraire !

    école de la réussite 1.jpgNous évoquions, dans un précédent article, la nouvelle initiative prise par le Mouvement des jeunes socialistes de Bassenge sous la houlette du conseiller communal Christopher Sortino de dispenser gratuitement des cours de rattrapage aux élèves du secondaire durant les grandes vacances dans le cadre d’une « Ecole de la réussite ». Aujourd’hui, c’est chose faite. Et le moins qu’on puisse dire c’est qu’elle a le vent en poupe. « L’école de la réussite » a établi ses quartiers dans une classe qui a été mise à sa disposition par l’asbl Aide aux familles à Glons et, la semaine dernière, elle a fonctionné à plein rendement. Répondant à l’invitation du Président des MJS de Bassenge Christopher Sortino, nous avions rendu une petite visite aux professeurs et à leurs élèves ce matin du mercredi 20 août.

    Rencontre...

    Lire la suite

  • L’école Fond. de la CF d’Eben-Emael sous l’objectif des caméras de RTC Liège… Sujet du jour : reportage sur le nichoir dans lequel une famille de mésanges est filmée grâce à une mini caméra !

    mésanges école emael 1.jpgCe lundi 5 mai, c’était l’effervescence dans la classe de Madame Gérard à l'école fondamentale de la Communauté française à Emael. La venue des caméras de la télévision RTC était annoncée dans l’après-midi et les petits enfants étaient impatients. Ce n'est pas tous les jours qu'on reçoit une équipe de télévision ! C’est en effet dans cette classe de maternelle que grâce à une caméra placée dans un nichoir et une télévision retransmettant les images en direct les petits enfants peuvent observer comment, depuis une semaine, les « parents mésanges » nourrissent leurs petits oisillons.

    L’initiative de cette installation est due à Ali de Wonck, passionné de la nature, qu’on ne présente plus.

    Nous étions sur place vers deux heures, soit ½ heure avant que ne débarquent les caméras de RTC, et Mme Gérard, institutrice maternelle n’a pas manqué de nous mésanges école glons.jpgconfier « Vous savez, moi aussi, je suis impressionnée de voir l’assiduité avec laquelle les parents se relayent pour nourrir leurs petits… De voir comment la femelle entretient, nettoie, et débarrasse le nid des excréments. D’observer ce va et vient continuel des deux parents pour nourrir les petits avec des insectes et une substance qu’ils régurgitent par le bec. Mais, pour moi, le plus étonnant c’est d’avoir observé qu’il arrive très souvent que les petits se partagent la nourriture entre eux ! S’il arrive que l’un d’eux reçoive une portion trop importante, il se tourne vers les autres pour la partager… ! Cette solidarité, ce partage inné : c’est inouï ! »

    mésanges école glons rtc liège 3.jpgArrivée sur le coup de 14h30, l’équipe de RTC a alors commencé à tourner son reportage dans la classe devant le groupe de petits enfants aux yeux écarquillés. Cette émission devrait être bientôt diffusée sur RTC et elle sera relayée sur Bassenge Sudinfo.

    Voir aussi l’article précédent qui resitue le sujet dans son contexte :

    http://bassenge.blogs.sudinfo.be/archive/2014/03/29/ecole-e-f-eben-emael-grace-a-une-mini-camera-placee-dans-un-105603.html

    mésanges école glons rtc liège 2.jpg

    mésanges école glons rtc liège 3.jpg

    Un peu plus loin, dans le même local, un étang et des poissons...

    mésanges école glons poissons.jpg

    Reportage et photos Regor 

  • Un article paru sur Bassenge Sudinfo documente une étude sur « l’écopâturage » réalisée, en France, par une étudiante en ACSE (enseignement supérieur agricole français) …

    écopâturage bassenge,écopâturage ville,moutons écopâturageVoici en substance, le mail que nous avons reçu il y a quelques jours : « Je suis étudiante en ACSE et je réalise en ce moment un dossier de communication sur le thème de la ville en mutation. J'ai choisi l'écopâturage comme sujet. J’étais à la recherche de documents iconographiques pour mon dossier et je suis tombé sur votre article paru sur Bassenge Sudinfo «  La Vallée du Geer et les moutons : une longue histoire commune... » Il m’a beaucoup intéressé et j’y ai trouvé beaucoup d’éléments pertinents. Pourrais-je utiliser des extraits de l’article ainsi que certaines photos ? Merci déjà ! Camille »

    Et, c’est donc avec beaucoup de plaisir que nous avons répondu positivement à cette demande.

    L’article ici :

    http://bassenge.blogs.sudinfo.be/archive/2013/12/10/la-vallee-du-geer-et-les-moutons-une-longue-histoire-commune-91191.html

    eben emael moutons.jpgVoilà donc un aspect pour le moins neuf que revêt l’information hyper-locale donnée par les blogs régionaux Sudpresse. En l’occurrence, un article de Bassenge Sudinfo traitant de l’écopâturage ira jusqu’à documenter et étayer les recherches menées par une étudiante dans le cadre d’études supérieures suivies dans un établissement français spécialisé.

    Une satisfaction que nous avons tenu à partager. Et à faire savoir car… au niveau de l'écopâturage (entre autres)... « Nul n’est prophète en son pays »…

    Regor

    moutons gronsveld 2.jpg

    Photo ci-dessus : Moutons à Gronsveld près de Maastricht

  • Glons. Portes ouvertes aux CEFA ce dimanche 28 avril… !

    affiche Cefa jpeg.jpgCe dimanche 28 avril, le Cefa de Glons organise ses traditionnelles portes-ouvertes. L’occasion pour le public de découvrir toutes les formations aux différents métiers que le Cefa propose. Toute l’infrastructure sera ouverte et pourra ainsi être visitée entre 13h00 et 17h00. Au programme : visites, inscriptions et petite restauration.

    Le Cefa est situé Rue St-Laurent, 45   4690 Glons           

    Pour tout renseignement : 04/286.91.20

    (Source communiqué Cefa)

    affiche Cefa jpeg détail métiers.jpg

    affiche Cefa jpeg.jpg

  • Liège. Ce week-end, le Collège Saint-Servais fête ses 175 ans !

    collège saint servais illustration.pngIl a formé Pierre Harmel, Philippe Bodson, Simenon…

    Il a formé des dizaines de milliers d’élèves dont plusieurs dirigeants de ce pays. Même s’il s’en défend, il a toujours eu la réputation d’école élitiste, formé par les pères jésuites. Il fête ce week-end ses 175 ans d’existence. De nombreux étudiants bassengeois fréquentent ce plus vieux Collège de Liège. Il nous paraissait donc normal que Bassenge Sudinfo se joigne à cette anniversaire en diffusant l’information sur Bassenge.

    Découvrez l'article complet ici ou en cliquant sur l'illustration :

    175 ans du collège Saint Servais.pdf

    collège saint servais illustration.png

  • Emael. Plantation d’arbres à l’école fondamentale de la Communauté française : - A la Ste Catherine, tout…

    école fondamentale communauté française emaelA l’école fondamentale de la Communauté française à Emael, c’est devenu une tradition. Chaque année, Ali Aghroum de Wonck, ardent défenseur de la nature qu’on ne présente plus, se rend sur le site de l’école pour procéder à la plantation d’arbres fruitiers. Ce jeudi, devant un parterre de petits enfants aux yeux écarquillés, Ali s’est attelé à la tâche et à planté deux jeunes arbres : un mirabellier et un poirier. Avec la verve qui le caractérise, il a expliqué aux enfants la nécessité d’imiter les anciens pour pouvoir, à la fois, profiter de bons fruits issus de variétés « bien de chez nous » mais aussi d’insister sur le rôle joué par les arbres dans le cycle de la nature. Dans la foulée, d’aborder aussi le sujet des abeilles, solitaires et les autres, afin de leur expliquer le principe de la pollinisation.

    arbre emael 2.jpg

    Planter de jeunes plants d’arbres chaque année dans l’enceinte d’une école ? Pourquoi ?

    arbre emael Anna 1.jpg

    Madame Anna Signorino (photo ci-contre à gauche), Institutrice de 3ème et 4ème année, initiatrice du projet : « L’idée nous est venue, spontanément l’année dernière, lorsque la Directrice Madame Catherine Tesch a quitté ses fonctions. Madame Tesch était une personne que nous portions vraiment en estime et elle a fait beaucoup pour les enfants de l’école. Aussi avons-nous décidé de planter un arbre, chaque année, le jour de la Ste Catherine afin de lui rendre un petit hommage, en quelque sorte… L’année dernière, grâce à Ali que nous ne remercierons jamais assez, nous avons planté des arbres portant de vieilles variétés comme la reinette étoilée. Cette année, notre choix comme celui d’Ali s’est porté vers un mirabellier et un poirier. En classe, nous avons même été jusqu’à créer un slogan : A Eben-Emael, tout pousse car c’est un endroit idéal… »

    arbre emael slogan.jpg« A la Sainte Catherine, tout bois planté prend racine » : « Eben-Emael est l’endroit idéal ». Deux slogans qui se complètent.

    Devant l’implication de tout le personnel enseignant, nous prendrons la liberté d’en accoler un autre : « Les enfants ferment les oreilles aux conseils mais ouvrent les yeux aux exemples… »

    C’est certainement, ce que l’on retiendra de cette magnifique après-midi de la Ste Catherine à l’école Fondamentale de la Communauté française d’Eben-Emael où deux arbres fruitiers furent plantés.

    arbre emael 4.jpg

    arbre emael Anna 2.jpg

    D'autres photos dans l'album ci-contre à droite

  • Glons : bientôt 10 nouvelles places à l’école fondamentale libre catholique de la Vallée du Geer…

    sacré coeur glonsBasse-Meuse enseignement.

    Plusieurs écoles de la Basse-Meuse vont faire l’objet de travaux ces prochains mois.

    Plus de 800 nouvelles places sont en passe d’être créées dans les établissements scolaires de l’arrondissement de Liège d’ici quelques années. C’est en tout cas ce que vient d’annoncer Jean-Marc Nollet (Ecolo), le ministre en charge des bâtiments scolaires à la fédération Wallonie-Bruxelles, qui a dressé le bilan des investissements consentis en faveur des écoles, tous réseaux confondus, depuis 2009. Et la Basse-Meuse n’est pas en reste, puisque pas moins de 286 nouvelles places vont être créées dans nos écoles.

    Si ces nouvelles places sont relatives à Oupeye et à Visé (276 au total), l’école fondamentale libre catholique de la Vallée du Geer, à Glons, se verra prochainement agrandie d’une classe qui lui permettra d’accueillir 10 petites têtes blondes supplémentaires. Le montant de l’investissement à Glons s’élève à 105.000€.

    (Source Sudpresse 4/09/2012)

     

    L’article complet sur : http://archives.sudpresse.be/basse-meuse-enseignement-286-nouvelles-places-dans_t-20120903-H422VF.html?queryand=glons&firstHit=0&sort=datedesc&by=20&when=-1&pos=0&all=0&nav=0