Google Analytics Alternative

Culture, éducation permanente - Page 5

  • Bassenge – Musique. Le DMA Band gagne le festival de Condom

    dma band.pngLa banda de Bassenge a raflé les quatre prix principaux de ce concours dans le Gers, en France

    Les amateurs de Bandas avaient rendez-vous dans le Gers (France), le week-end dernier. Si le Delirium Tremens Band de Dalhem était hors-concours, le DMA Band a, lui, remporté les quatre prix principaux. La formation musicale de Bassenge a fait très forte impression à Condom.

    Les 42 musiciens du DMA Band ont fait le show dans le Gers. Grâce à leur style de musique novateur, ils sont parvenus à se mettre les 20.000 spectateurs, voire davantage, dans la poche !

    « C’était un week-end inoubliable et tout simplement magique, résume Davy Taccogna, le chef de groupe. Le DMA Band est une bande d’amis qui, grâce à sa musique, tente de transmettre des émotions au public par la qualité de ses prestations, ainsi que son animation. Voilà pourquoi nous sommes davantage spécialisés dans le pop-rock plutôt que dans la musique traditionnelle du Sud-Ouest. Vu nos caractéristiques, nous ne partions pas à Condom dans le but de rafler de nombreux prix. Mais, comme le festival est davantage devenu un spectacle de rue, nous sommes parvenus à faire bouger les festivaliers depuis les différents podiums. »

    Festivaliers qui ont répondu à la banda de Bassenge par des chants et des danses endiablées. « Ils n’hésitaient pas à reprendre en chœur les airs de musique que nous lancions. Nous avons véritablement pris notre pied sur les deux podiums d’animation. Mais nous nous sommes également bien amusés sur les autres podiums. Et même sur celui consacré à la musique traditionnelle ! C’était un festival total. »

    PALME D’OR

    Le week-end dans le Gers s’est clôturé en fanfare pour le DMA Band. Après des heures de spectacle sur les podiums et dans des rues noires de monde, la banda bassi-mosane a été récompensée pour ses efforts.

    « Nous avons conquis les quatre titres principaux, dont la Palme d’Or qui récompense le grand vainqueur du festival », reprend Davy Taccogna, avant de présenter les trois autres récompenses. « Le premier prix musical nous a également été décerné. Il s’agit de la Lyre d’or. Tout comme le 1 er prix d’animation, à savoir le Tambourin d’argent. À noter que dans ce classement spécial, il n’y a ni deuxième, ni troisième. »

    Mais le titre le plus étonnant remporté par le DMA Band est sans conteste le Gascon d’argent : « Il récompense la meilleure banda lors des épreuves traditionnelles. De prime abord, ce n’est pas notre répertoire… Nous avons donc terminé premiers dans la hiérarchie à la surprise générale. Et ce, même si j’avais composé un morceau pour nous permettre d’également bien figurer dans ce concours si particulier. »

    À noter que vous pourrez danser et chanter au son des Bandas le samedi 6 août, date à laquelle le Delirium Tremens Band vous convie à une journée plus festive que jamais à Dalhem. (Source La Meuse mercredi 11 mai 2016 )

    La vidéo

  • Eben-Emael – Histoire. L’autre vérité sur la chute du fort

    fort eben emael 2.pngLe 10 mai 1940, le fort d’Eben-Emael est la clé de voûte de la ligne défensive du canal Albert. Considéré par le commandement allemand comme le fort le plus puissant d’Europe, il n’est pourtant attaqué que par moins de 100 sapeurs-parachutistes. À l’issue d’un siège de 36 heures, la garnison forte de 600 artilleurs se rend, sans même prendre la peine de négocier des conditions de reddition honorables. Que s’est-il passé pour en arriver à un tel désastre ? C’est à cette question que Hugues Wenkin répond dans « Eben-Emael, l’autre vérité », qui vient de paraître aux éditions Weyrich.

    Journaliste-historien et conférencier, Hugues Wenkin écrit : « C’est en 2010 que je me suis penché pour la première fois sur l’affaire d’Eben-Emael. » Cette année-là, voulant présenter l’assaut des parachutistes allemands en incluant le vécu des combattants belges, il s’est rendu au Centre de documentation historique de l’Armée. Là, il a eu accès au rapport de la commission d’enquête parlementaire qui, en 1947, s’était penchée sur les forts belges. « Quand j’ai pu consulter cette mine d’or d’informations concernant l’un des épisodes les plus noirs de notre histoire militaire, la réalité cruelle de la guerre s’est révélée. Sous cette carapace de béton, l’héroïsme et le sens du devoir des uns se sont mêlés à l’irresponsabilité et à la couardise des autres pour se solder en tragédie burlesque. »

    À partir de là, Hugues Wenkin a longuement enquêté, et il en a fait un livre qui est un document terrible, bien loin de la version officielle de soldats belges battus par une armée allemande mettant en œuvre un armement entièrement nouveau.

    « J’en suis arrivé à la conclusion effarante qu’un strict respect des procédures en place et un commandant un tant soit peu plus efficace nous auraient probablement évité cette cuisante défaite ». Si l’histoire contemporaine de la Belgique vous passionne, voici un ouvrage qui devrait vous plaire.

    « Eben-Emael, l’autre vérité » par Hugues Wenkin, aux éditions Weyrich. 32 euros. (La Meuse mardi 10 mai 2016)

  • Ce soir à Bassenge, la comédie en wallon « Li scole as sotreyes »

    pièce théâtre bassenge.jpgCommuniqué. La compagnie théâtrale « L’Autre Samedi » vous présente une nouvelle comédie en wallon : « Li scole as sotreyes »

    Une fois encore, notre auteur fétiche, le Mouscronnois Christian Derycke, nous emmène en terrain familier et à la découverte de personnages croustillants.

    Rendez-vous donc dans la salle des « profs » d’une école du secondaire qui ne respire pas vraiment la grande forme par manque de moyens et d’encadrement (ben oui… comme partout!)

    Une belle brochette de dix personnages des plus savoureux(euse) vous y attend, alors comme on dit dans la « pub »… A table!

    … Mais gaff à ne pas renverser de l’andalouse sur le « plint » de la salle de gym !

    Le 29 Avril et le 30 Avril a 20h

    Le 1 Mai a 15h!

    Réservation et prévente : www.lautresamedi.be  et/ou presbytère de Bassenge

    Adresse : La Passerelle - Le Canotier

    Chemin du Tram,1  4690 Bassenge

  • Publication. Un Roclengeois a sauvé Maastricht de la destruction

    roger hiance.jpgRoger Hiance est un passionné d’histoire. Il s’intéresse tant à l’Empire qu’à la guerre 40-45. Après « Journal d’un petit village sous la botte allemande » et « Wonck Mai 1940 », cet auteur a voulu rendre hommage à Nicolas Beaurieux en relatant dans les moindres détails la réussite extraordinaire d’une périlleuse mission qui a non seulement valut à Maastricht d’échapper à un véritable déluge de fer et de feu, mais aussi au héros les félicitations du Général Eisenhower, le commandant suprême des forces alliées en Europe.

     

    Durant toute la guerre, Nicolas Beaurieux a saboté les voies ferrées qui passaient dans le fond de son jardin et encore bien d’autres choses. Au vu de son courage, les gradés de l’armée américaine lui ont alors demandé de porter un message au bourgmestre de Maestricht.

    « Nicolas Beaurieux a dû traverser à deux reprises les lignes ennemies, raconte Roger Hiance. Il a traversé le canal Albert à Lanaye, passé à côté de trous d’hommes, franchi les fils barbelés. Et... » Pour la suite, rendez-vous dans le livre. Mais d’où lui est venue l’idée de l’écrire? « Alors que j’écrivais « Journal d’un petit village sous la botte allemande », je cherchais des faits marquants réalisés par des résistants pour rédiger un chapitre. Et sous les conseils de mon père, j’ai interviewé un de ses amis, Nicolas Beaurieux. Il me relate son périple nocturne jusque Maestricht. Et, ces quelques pages m’ont valu de recevoir, de sa fille, les médailles, les diplômes, les lettres… de leur père défunt. »

    Ce livre compte quelque 160 pages richement illustré d’une soixantaine de photos et de reproductions de documents d’époque. Il est vendu au prix de 19 € chez l’auteur au 19 de la rue des Platanes à Wonck ou en versant 23 € (frais de port compris) au compte BE 52 240 0496 742

    (Lem La Meuse de ce lundi 18 avril 2016)

  • Gros engouement, hier à Bassenge, à l’occasion de la sortie du livre de Roger Hiance sur le Résistant Nicolas Beaurieux !

    roger hiance.jpgElles se sont comptées par dizaines, hier après-midi en la petite salle Yalla à Bassenge, les personnes venues acquérir le nouveau livre de Roger Hiance qui retrace l’épopée du Résistant roclengeois ayant permis d’éviter la destruction totale de la ville de Maastricht en septembre 44.

    Si l’après-midi fut consacrée à la séance de dédicaces, elle fut aussi l’occasion de se retrouver entre amis et connaissances qui n’ont pas manqué de déviser, bien sûr, sur la sortie du livre et l’acte héroïque posé par le résistant roclengeois mais aussi, d’une manière plus globale, d’évoquer la guerre 40-45 ainsi que les manifestations et commémorations qui ont pris ou prennent place dans notre région. 

    Roger Hiance sortie bouquin 3.jpgDans la salle, une petite vitrine d’objets personnels du Résistant comme différents documents viennent apporter le côté didactique. Ces documents originaux permettent ainsi de prendre la mesure de l’exploit héroïque comme en témoignent des lettres de remerciements adressés au résistant pour son exploit par de plus hautes autorités dont, parmi elles, celle du Général Eisenhower. Enfin, cerise sur le gâteau, la lettre transmise au Bourgmestre de Maastricht le 12 septembre 44 par le Résistant, celle-là même qui a permis d’éviter la destruction totale de la Ville par les Américains figure en bonne place parmi les documents.

    Une nouvelle séance de dédicaces prend place ce dimanche après-midi ; nul doute que les personnes seront encore nombreuses à venir rencontrer l’auteur wonckois Roger Hiance et acquérir ce magnifique Roger Hiance sortie bouquin 1.jpgouvrage.

    Regor

    Voir aussi l’article que nous consacrions il y a quelques jours à la sortie de cet ouvrage.

    http://bassenge.blogs.sudinfo.be/archive/2016/04/14/culture-bassenge-sortie-du-livre-de-roger-hiance-en-septembr-185589.html

    Roger Hiance sortie bouquin 4.jpg

    Roger Hiance sortie bouquin 7.jpg

    Roger Hiance sortie bouquin 5.jpg

    Roger Hiance sortie bouquin 6.jpg

  • Culture Bassenge. Sortie du livre de Roger Hiance « En septembre 1944, un résistant belge sauve la ville de Maastricht de la destruction »

    roger hiance.jpgA l’occasion de la sortie de son livre, Roger Hiance, auteur bien connu, dédicacera son ouvrage ces samedi et dimanche 16 et 17 avril 2016 à la salle Yalla, près de la chapelle du Petit Lourdes à Bassenge. Cet ouvrage, remarquablement documenté, retrace l’épopée de Nicolas Beaurieux, résistant roclengeois*, qui, au péril de sa vie, a traversé les lignes ennemies pour faire parvenir un message de la plus haute importance aux alliés ; un acte qui a permis ainsi de sauver Maastricht de la destruction.

    Il vous est conseillé de réserver le livre en versant la somme de 19 euros sur le compte BE52 24004967 4209 de Roger Hiance, rue des platanes 19 4690 Wonck – Bassenge ou en téléphonant au 04-286 44 86

    Photo : une plaque commémorative sur la façade de la Maison communale de Roclenge.

    *Surnommé Nicolas Dodole. Il habitait Rue du Brou (source Belmémorial)

    nicolas beaurieux.JPG

  • Roclenge. Un barrage flottant a été placé sur le Geer…

    ofni 1 2016.jpgComme chaque année, à l’approche du printemps, le Contrat de rivière Meuse-Aval propose des activités gratuites pour sensibiliser le plus grand nombre sur la thématique de l’eau.

    A Roclenge, ce lundi 21 mars 2016, un barrage flottant a été placé sur le Geer à hauteur du pont de la Place Louis Piron, histoire de constater l’importance du « butin » de déchets divers récoltés en quelques jours seulement. A suivre, donc.

    ofni 2 2016.jpg

    ofni 4 2016.jpg

    ofni 7 2016.jpg

    ofni 6 2016.jpg

  • Green Rock Festival ce samedi à Bassenge !

    green rock festival 2016 recto.jpgLancé en 2007, le Green Rock Festival de Bassenge proposera cette année encore une soirée flambée au rock pur. Le comité organisateur avec le soutien du Centre Culturel de Bassenge a réuni tous les ingrédients nécessaires. Au menu : jeunes pousses de la région suivies du meilleur du rock’n’blues wallon et flamand.

    Ne manquez pas de rejoindre l’événement sur Facebook :

    https://www.facebook.com/events/1535712140061146/

    green rock festival 2016 recto.jpg

    green rock festival 2016 verso.jpg

  • Le Geer est une poubelle. En Vallée du Geer, on aime les vieilles cartes postales. Et si on les mettait à jour ?

    vallée du geer paysage carte postale 5.jpgPuisqu'on parlait dernièrement de « La semaine de l’eau… », une opération de sensibilisation qui aura lieu bientôt…

    En Vallée du Geer, on aime les vieilles cartes postales

    vallée du geer paysage carte postale 5.jpg

    texte carte postale.png

    vallée du geer paysage carte postale montage.jpg

    Vallée du Geer. Fiers de notre passé, gênés de notre présent.

    Le poids des photos. (Regor)

  • Vif succès pour le repas-spectacle à Emael....! Les profits dégagés iront au projet « Rwanda »…

    BOM Souper spectacle.7.jpg« Un week-end au top ! », peut-on lire sur la page Facebook de l’asbl Bassenge On Move. En effet, organisé par quelques citoyens bassengeois et liégeois en collaboration avec Bassenge On Move asbl, l’événement qui avait lieu le week-end dernier à Emael en la salle « Les Amis Unis » a connu un vif succès. Ce sont près de 200 personnes qui y ont participé permettant ainsi de récolter des sommes qui iront au projet Rwanda. Précisons que celui-ci est né avec un double objectif : d'une part, créer des opportunités de travail destinées surtout aux jeunes, afin qu’ils construisent leur avenir dans leur pays plutôt qu’espérer venir en Europe. D'autre part, dégager des moyens financiers d’une activité économique bien gérée, qui permettent de BOM Souper spectacle.jpg2.jpg3.jpg4.jpg5.jpg6.jpgfinancer des activités dans le domaine social.

    Ci-dessous, quelques photos d’ambiance et de la représentation de la comédie "Les Conjoints" par la Compagnie Théâtrale "Les Copains d’abord" de Woluwé-Saint-Pierre.

    Et donc une organisation relevée avec brio et dont, à juste titre, tous les partenaires se félicitent en adressant leurs sincères remerciements à toutes celles et ceux qui y ont participé !

    Pour rappel, lien vers l’article de présentation que nous consacrions à la présentation de cet événement :

    http://bassenge.blogs.sudinfo.be/archive/2016/02/01/evenement-samedi-27-et-dimanche-28-fevrier-2016-repas-specta-177481.html

    Regor

    D’autres photos sur la page Facebook de Bassenge On Move asbl : ne manquez pas de liker la page !

    https://www.facebook.com/bassengeonmove/?fref=ts

    BOM Souper spectacle.jpg2.jpg

    BOM Souper spectacle.10.jpg

    BOM Souper spectacle.jpg2.jpg3.jpg4.jpg

    BOM Souper spectacle.jpg

    BOM Souper spectacle.8.jpg

    Bassenge On Move : un Président et un Vice-Président heureux...

  • Vallée du Geer. Photographie : les superbes clichés animaliers de Gérard Timpen…

    gérard portrait.jpgFlanqué de son appareil photo, le bassengeois Gérard Timpen sillonne la Vallée du Geer pour s’en aller à la rencontre de la faune sauvage. Enfin, le plus souvent. Car le photographe animalier ne rechigne pas, à l’occasion, de pointer son objectif sur l’un ou l’autre paysage.

    En ce qui concerne la faune locale, la traque commence d’abord par des repérages et toute une série d’observations. Le but : rechercher les lieux de passage des animaux. Une empreinte ici, une brindille cassée là ; un tout petit signe de passage, fut-il insignifiant, est relevé.

    gérard chevreuils.jpgPuis, camouflé sous un abri de fortune, commence alors l’attente. Une longue attente ; le photographe faisant preuve d’une patience à toute épreuve. A l’affut, sans bouger. Sans faire de bruit. Parfois les membres s’engourdissent. Mais l’appareil est prêt. Puis… l’animal surgit. Et lorsqu’on lui pose la question de savoir comment il a fait pour photographier un renard, Gérard explique le plus simplement du monde: « Le renard était à 4 mètres de moi, j’ai déclenché… » Comme si c’était vraiment facile….

    Certains de ces clichés ont été montrés, l’année dernière à Emael, dans le cadre de l’exposition internationale « Clic and Shoot » organisée par l’asbl « Bassenge On Move ». Tous ses clichés ont fait gérard animal.jpg2.jpgl’objet de beaucoup d’admiration. On en redemande.

    Gérard exerce ses talents dans une discipline photographique, autant difficile que rigoureuse, qui demande beaucoup d’opiniâtreté. Ne jamais renoncer. De surcroît, cette discipline suppose non seulement la connaissance de la région, celle de la faune locale, mais elle demande aussi une maîtrise de la photo instantanée sans oublier celle des principes qui régissent la composition photographique.

    Si le photographe Gérard Timpen se complait à nous montrer la richesse de la faune de notre Vallée du Geer, il se gardera pourtant toujours de dévoiler les lieux où ses clichés ont été pris. L’appareil photo est un miroir. Pas un fusil.

    Un travail magistral devant lequel nous ne pouvons que tirer notre chapeau. Vallée du Geer oblige.

    Photos à découvrir dans l'album colonne ci-contre à droite ou en cliquant ICI

    Regor

    Pour découvrir d’autres photos de Gérard, suivre le lien ci-dessous

     https://www.facebook.com/gerard.timpen/photos_all

    gérard renard.jpg

    biches gérard timpen.jpg

    gérard rapace 2.jpg

  • Histoire. Le trésor de Thuin pillé et revendu à Tongres

    sesterces.jpgLa ville de Thuin, près de Charleroi est habitée depuis la nuit des temps. Si on connaît surtout le passé médiéval de la cité, elle était déjà un centre stratégique durant l’Antiquité. La preuve au niveau du Bois du Grand Bon Dieu, notamment, sur les hauteurs de la ville. Le sol, à cet endroit cache un véritable trésor : des pièces d’or datant de l’époque gauloise.
    FILIÈRES ORGANISÉES
    Sauf que… depuis peu, la ville s’est rendu compte que cette richesse était littéralement pillée par des personnes peu scrupuleuses. « Ce sont des filières organisées qui savent très bien ce qu’elles font », indique Philippe Blanchart, échevin délégué aux fonctions de bourgmestre. « Ces personnes ont des détecteurs de métaux, viennent se servir sur nos terrains et pillent le trésor qui appartient à la ville. »
    Et les voleurs ne s’arrêtent pas à ça. « Nous nous sommes rendu compte que des pièces avaient été vendues au musée de Tongres », affirme Philippe Blanchart.
    La ville ne compte pas laisser son patrimoine s’envoler. « Nous avons deux solutions : soit nous passons par la justice, soit nous tentons de collaborer pour sauver et protéger ce trésor », explique-t-il, « Nous avons envoyé une lettre au musée, mais toujours sans réponse. Celui-ci est géré par la province du Limbourg et donc, via le gouverneur de la province du Hainaut, nous allons pouvoir rencontrer son homologue. L’idéal serait de trouver une possibilité de financement afin d’effectuer de véritables fouilles scientifiques avec des universités qui pourraient être intéressées. Nous explorons toutes les pistes possibles et avons déjà fait appel aux archéologues de la Région wallonne. Il est important de répertorier ce trésor et de pouvoir le mettre en évidence, ce serait un plus pour la ville de Thuin. », conclut-il. (Source La Meuse vendredi 27 novembre 2015)

  • Culture. Le pop art mis à l’honneur au Château de Waroux !

    pop art.jpgBonne nouvelle pour les amateurs de pop art: du 13 novembre 2015 au 22 mai 2016, 100 oeuvres seront mises à l’honneur au Château de Waroux. Du maître incontesté du pop art Andy Warhol à Roy Lichtenstein, en passant par Robert Indiana et Mel Ramos, les artistes emblématiques de l’époque seront mis en valeur dans une exposition qui s’annonce exceptionnelle! (source La Meuse 6 novembre 2015)

  • Bassenge. Commémorations de l’Armistice : dépôt d’une gerbe aux monuments. Voici le programme 2015 !

    monument de glons carte postale.jpgLe programme 2015 des commémorations de l’Armistice à Bassenge s’étale comme suit :

    Samedi 07.11.2015

    19h45 : EMAEL

    Dimanche 08.11.2015

    Bassenge le monument.jpg10h30 : ROCLENGE

    11h45 : BOIRS

    Mercredi 11.11.2015

    10h15 : BASSENGE

    11h45 : GLONS

    Samedi 14.11.2015

    18h45 : WONCK

    Dimanche 15.11.2015

    10h15 : EBEN

    Cérémonies organisées par la commune. Julien BRUNINX Echevin à Bassenge en est le coordinateur

    GSM : 0476/747.118

    Email : julien.bruninx@gmail.com

    (Source site web communal Bassenge.be)

  • Tongres exposition : dans la peau d'un gladiateur

    musée tongres.jpg200 pièces exceptionnelles à deux pas de la Basse-Meuse.

    47 musées de 9 pays, dont le Colisée de Rome qui s'exporte pour la première fois hors ses murs et notre Grand Curtius liégeois, prêtent leurs œuvres à l'expo « Gladiateurs – Les Héros du Colisée », à découvrir à Tongres jusqu'au 3 avril. Le Premier ministre Charles Michel a inauguré l'événement vendredi soir.

    SI VOUS MANQUEZ D'INSPIRATION POUR LES VACANCES DE TOUSSAINT OU SI VOUS ÊTES PASSIONNÉ D'HISTOIRE, LA NOUVELLE EXPOSITION DU MUSÉE GALLO-ROMAIN (MGR) DE TONGRES VA VOUS SÉDUIRE. FORT DU SUCCÈS DE SA DERNIÈRE EXPO DÉDIÉE AUX VIKINGS (PRÈS DE 100.000 VISITEURS), LE MUSÉE REMET LES PETITS PLATS DANS LES GRANDS POUR NOUS PLONGER, CETTE FOIS, DANS LE QUOTIDIEN DES GLADIATEURS.

    musée tongres.jpgFAIT EXCEPTIONNEL, LE COLISÉE DE ROME (16 MILLIONS DE VISITEURS PAR AN) A ACCEPTÉ DE PRÊTER SES CHEFS-D’ŒUVRE QUI N'AVAIENT JAMAIS VOYAGÉ EN 2000 ANS. UNE FAMEUSE PREUVE DE CONFIANCE VIS-À-VIS DU MUSÉE DE TONGRES, SACRÉ « MUSÉE EUROPÉEN DE L'ANNÉE » EN 2011. L'EXPO, QUI A OUVERT SES PORTES CE SAMEDI ET QUI EST ACCESSIBLE JUSQU'AU 3 AVRIL, A DEMANDÉ TROIS ANS DE TRAVAIL, POUR UN COÛT DE 1,2 MILLION D'EUROS. LES 200 PIÈCES RASSEMBLÉES SONT ASSURÉES POUR LA (MODIQUE) SOMME DE 19 MILLIONS, CE QUI DONNE UNE IDÉE DES JOYAUX PRÉSENTS...

    « LES GLADIATEURS ÉTAIENT L'ÉQUIVALENT DE NOS STARS DE FOOT ACTUELLES OU DES CHAMPIONS DU TOUR DE FRANCE », EXPLIQUE IGOR PHILTJENS, DÉPUTÉ PROVINCIAL DU LIMBOURG. « LES GLADIATEURS SONT POPULAIRES, ILS DEVRAIENT ATTIRER UN LARGE PUBLIC DANS CETTE EXPO QUI SE VEUT CAPTIVANTE », AJOUTE CARMEN WILLEMS, LA DIRECTRICE DU MUSÉE. QUELQUE 600 VISITEURS PAR JOUR SONT ATTENDUS.

    L'EXPO (EN QUATRE LANGUES) SE VEUT UNE EXPÉRIENCE VIVANTE, AVEC DES VIDÉOS, UNE INSTALLATION MULTIMÉDIA D'AMBIANCE D'ARÈNE, DES STATUES GRANDEUR NATURE DE GLADIATEURS EN LUTTE AVEC DES ANIMAUX SAUVAGES, DES JEUX INTERACTIFS POUR LES PETITS (TOUT AUSSI GAIS POUR LES GRANDS !), UN AUDIO-GUIDE CONÇU POUR LES ENFANTS ET LE WORKSHOP OÙ ILS CRÉENT LEURS PROPRES OBJETS. ON VOUS CONSEILLE LA « LIGNE DU TEMPS » SUR ÉCRAN TACTILE, QUI PERMET DE SE PROMENER À TRAVERS PLUSIEURS SIÈCLES DE JEUX DU CIRQUE. ON Y APPREND AINSI QUE LES ARÈNES ÉTAIENT 'THE PLACE TO BE' POUR LES POLITIQUES (COMME LES GRANDS ÉVÉNEMENTS SPORTIFS AUJOURD'HUI), QUE TANT DE CENTAINES DE LIONS, CROCODILES ET HIPPOPOTAMES FURENT EXPORTÉS D'AFRIQUE POUR LES COMBATS QU'ON FRÔLA DÉJÀ L'EXTINCTION À L'ÉPOQUE, OU ENCORE QUE LORS DE LA CRISE ÉCONOMIQUE EN +230, LES FAUVES COÛTEUX FURENT REMPLACÉS PAR DES HERBIVORES.

    LA DÉGUSTATION D’UNE BIÈRE ET SON SLOGAN « CEUX QUI VONT TE BOIRE, TE SALUENT » (SUR L'AIR DE « MORITURI TE SALUTANT ») ACCOMPAGNÉE D'UN REPAS ROMAIN, VIENDRA COURONNER LA VISITE.

    Source La Meuse lundi 26 octobre 2015