Google Analytics Alternative

Culture, éducation permanente - Page 5

  • Vallée du Geer. Photographie : les superbes clichés animaliers de Gérard Timpen…

    gérard portrait.jpgFlanqué de son appareil photo, le bassengeois Gérard Timpen sillonne la Vallée du Geer pour s’en aller à la rencontre de la faune sauvage. Enfin, le plus souvent. Car le photographe animalier ne rechigne pas, à l’occasion, de pointer son objectif sur l’un ou l’autre paysage.

    En ce qui concerne la faune locale, la traque commence d’abord par des repérages et toute une série d’observations. Le but : rechercher les lieux de passage des animaux. Une empreinte ici, une brindille cassée là ; un tout petit signe de passage, fut-il insignifiant, est relevé.

    gérard chevreuils.jpgPuis, camouflé sous un abri de fortune, commence alors l’attente. Une longue attente ; le photographe faisant preuve d’une patience à toute épreuve. A l’affut, sans bouger. Sans faire de bruit. Parfois les membres s’engourdissent. Mais l’appareil est prêt. Puis… l’animal surgit. Et lorsqu’on lui pose la question de savoir comment il a fait pour photographier un renard, Gérard explique le plus simplement du monde: « Le renard était à 4 mètres de moi, j’ai déclenché… » Comme si c’était vraiment facile….

    Certains de ces clichés ont été montrés, l’année dernière à Emael, dans le cadre de l’exposition internationale « Clic and Shoot » organisée par l’asbl « Bassenge On Move ». Tous ses clichés ont fait gérard animal.jpg2.jpgl’objet de beaucoup d’admiration. On en redemande.

    Gérard exerce ses talents dans une discipline photographique, autant difficile que rigoureuse, qui demande beaucoup d’opiniâtreté. Ne jamais renoncer. De surcroît, cette discipline suppose non seulement la connaissance de la région, celle de la faune locale, mais elle demande aussi une maîtrise de la photo instantanée sans oublier celle des principes qui régissent la composition photographique.

    Si le photographe Gérard Timpen se complait à nous montrer la richesse de la faune de notre Vallée du Geer, il se gardera pourtant toujours de dévoiler les lieux où ses clichés ont été pris. L’appareil photo est un miroir. Pas un fusil.

    Un travail magistral devant lequel nous ne pouvons que tirer notre chapeau. Vallée du Geer oblige.

    Photos à découvrir dans l'album colonne ci-contre à droite ou en cliquant ICI

    Regor

    Pour découvrir d’autres photos de Gérard, suivre le lien ci-dessous

     https://www.facebook.com/gerard.timpen/photos_all

    gérard renard.jpg

    biches gérard timpen.jpg

    gérard rapace 2.jpg

  • Histoire. Le trésor de Thuin pillé et revendu à Tongres

    sesterces.jpgLa ville de Thuin, près de Charleroi est habitée depuis la nuit des temps. Si on connaît surtout le passé médiéval de la cité, elle était déjà un centre stratégique durant l’Antiquité. La preuve au niveau du Bois du Grand Bon Dieu, notamment, sur les hauteurs de la ville. Le sol, à cet endroit cache un véritable trésor : des pièces d’or datant de l’époque gauloise.
    FILIÈRES ORGANISÉES
    Sauf que… depuis peu, la ville s’est rendu compte que cette richesse était littéralement pillée par des personnes peu scrupuleuses. « Ce sont des filières organisées qui savent très bien ce qu’elles font », indique Philippe Blanchart, échevin délégué aux fonctions de bourgmestre. « Ces personnes ont des détecteurs de métaux, viennent se servir sur nos terrains et pillent le trésor qui appartient à la ville. »
    Et les voleurs ne s’arrêtent pas à ça. « Nous nous sommes rendu compte que des pièces avaient été vendues au musée de Tongres », affirme Philippe Blanchart.
    La ville ne compte pas laisser son patrimoine s’envoler. « Nous avons deux solutions : soit nous passons par la justice, soit nous tentons de collaborer pour sauver et protéger ce trésor », explique-t-il, « Nous avons envoyé une lettre au musée, mais toujours sans réponse. Celui-ci est géré par la province du Limbourg et donc, via le gouverneur de la province du Hainaut, nous allons pouvoir rencontrer son homologue. L’idéal serait de trouver une possibilité de financement afin d’effectuer de véritables fouilles scientifiques avec des universités qui pourraient être intéressées. Nous explorons toutes les pistes possibles et avons déjà fait appel aux archéologues de la Région wallonne. Il est important de répertorier ce trésor et de pouvoir le mettre en évidence, ce serait un plus pour la ville de Thuin. », conclut-il. (Source La Meuse vendredi 27 novembre 2015)

  • Culture. Le pop art mis à l’honneur au Château de Waroux !

    pop art.jpgBonne nouvelle pour les amateurs de pop art: du 13 novembre 2015 au 22 mai 2016, 100 oeuvres seront mises à l’honneur au Château de Waroux. Du maître incontesté du pop art Andy Warhol à Roy Lichtenstein, en passant par Robert Indiana et Mel Ramos, les artistes emblématiques de l’époque seront mis en valeur dans une exposition qui s’annonce exceptionnelle! (source La Meuse 6 novembre 2015)

  • Bassenge. Commémorations de l’Armistice : dépôt d’une gerbe aux monuments. Voici le programme 2015 !

    monument de glons carte postale.jpgLe programme 2015 des commémorations de l’Armistice à Bassenge s’étale comme suit :

    Samedi 07.11.2015

    19h45 : EMAEL

    Dimanche 08.11.2015

    Bassenge le monument.jpg10h30 : ROCLENGE

    11h45 : BOIRS

    Mercredi 11.11.2015

    10h15 : BASSENGE

    11h45 : GLONS

    Samedi 14.11.2015

    18h45 : WONCK

    Dimanche 15.11.2015

    10h15 : EBEN

    Cérémonies organisées par la commune. Julien BRUNINX Echevin à Bassenge en est le coordinateur

    GSM : 0476/747.118

    Email : julien.bruninx@gmail.com

    (Source site web communal Bassenge.be)

  • Tongres exposition : dans la peau d'un gladiateur

    musée tongres.jpg200 pièces exceptionnelles à deux pas de la Basse-Meuse.

    47 musées de 9 pays, dont le Colisée de Rome qui s'exporte pour la première fois hors ses murs et notre Grand Curtius liégeois, prêtent leurs œuvres à l'expo « Gladiateurs – Les Héros du Colisée », à découvrir à Tongres jusqu'au 3 avril. Le Premier ministre Charles Michel a inauguré l'événement vendredi soir.

    SI VOUS MANQUEZ D'INSPIRATION POUR LES VACANCES DE TOUSSAINT OU SI VOUS ÊTES PASSIONNÉ D'HISTOIRE, LA NOUVELLE EXPOSITION DU MUSÉE GALLO-ROMAIN (MGR) DE TONGRES VA VOUS SÉDUIRE. FORT DU SUCCÈS DE SA DERNIÈRE EXPO DÉDIÉE AUX VIKINGS (PRÈS DE 100.000 VISITEURS), LE MUSÉE REMET LES PETITS PLATS DANS LES GRANDS POUR NOUS PLONGER, CETTE FOIS, DANS LE QUOTIDIEN DES GLADIATEURS.

    musée tongres.jpgFAIT EXCEPTIONNEL, LE COLISÉE DE ROME (16 MILLIONS DE VISITEURS PAR AN) A ACCEPTÉ DE PRÊTER SES CHEFS-D’ŒUVRE QUI N'AVAIENT JAMAIS VOYAGÉ EN 2000 ANS. UNE FAMEUSE PREUVE DE CONFIANCE VIS-À-VIS DU MUSÉE DE TONGRES, SACRÉ « MUSÉE EUROPÉEN DE L'ANNÉE » EN 2011. L'EXPO, QUI A OUVERT SES PORTES CE SAMEDI ET QUI EST ACCESSIBLE JUSQU'AU 3 AVRIL, A DEMANDÉ TROIS ANS DE TRAVAIL, POUR UN COÛT DE 1,2 MILLION D'EUROS. LES 200 PIÈCES RASSEMBLÉES SONT ASSURÉES POUR LA (MODIQUE) SOMME DE 19 MILLIONS, CE QUI DONNE UNE IDÉE DES JOYAUX PRÉSENTS...

    « LES GLADIATEURS ÉTAIENT L'ÉQUIVALENT DE NOS STARS DE FOOT ACTUELLES OU DES CHAMPIONS DU TOUR DE FRANCE », EXPLIQUE IGOR PHILTJENS, DÉPUTÉ PROVINCIAL DU LIMBOURG. « LES GLADIATEURS SONT POPULAIRES, ILS DEVRAIENT ATTIRER UN LARGE PUBLIC DANS CETTE EXPO QUI SE VEUT CAPTIVANTE », AJOUTE CARMEN WILLEMS, LA DIRECTRICE DU MUSÉE. QUELQUE 600 VISITEURS PAR JOUR SONT ATTENDUS.

    L'EXPO (EN QUATRE LANGUES) SE VEUT UNE EXPÉRIENCE VIVANTE, AVEC DES VIDÉOS, UNE INSTALLATION MULTIMÉDIA D'AMBIANCE D'ARÈNE, DES STATUES GRANDEUR NATURE DE GLADIATEURS EN LUTTE AVEC DES ANIMAUX SAUVAGES, DES JEUX INTERACTIFS POUR LES PETITS (TOUT AUSSI GAIS POUR LES GRANDS !), UN AUDIO-GUIDE CONÇU POUR LES ENFANTS ET LE WORKSHOP OÙ ILS CRÉENT LEURS PROPRES OBJETS. ON VOUS CONSEILLE LA « LIGNE DU TEMPS » SUR ÉCRAN TACTILE, QUI PERMET DE SE PROMENER À TRAVERS PLUSIEURS SIÈCLES DE JEUX DU CIRQUE. ON Y APPREND AINSI QUE LES ARÈNES ÉTAIENT 'THE PLACE TO BE' POUR LES POLITIQUES (COMME LES GRANDS ÉVÉNEMENTS SPORTIFS AUJOURD'HUI), QUE TANT DE CENTAINES DE LIONS, CROCODILES ET HIPPOPOTAMES FURENT EXPORTÉS D'AFRIQUE POUR LES COMBATS QU'ON FRÔLA DÉJÀ L'EXTINCTION À L'ÉPOQUE, OU ENCORE QUE LORS DE LA CRISE ÉCONOMIQUE EN +230, LES FAUVES COÛTEUX FURENT REMPLACÉS PAR DES HERBIVORES.

    LA DÉGUSTATION D’UNE BIÈRE ET SON SLOGAN « CEUX QUI VONT TE BOIRE, TE SALUENT » (SUR L'AIR DE « MORITURI TE SALUTANT ») ACCOMPAGNÉE D'UN REPAS ROMAIN, VIENDRA COURONNER LA VISITE.

    Source La Meuse lundi 26 octobre 2015

  • Emouvant: Renaud dans sa nouvelle chanson, avec une voix cassée que l'on reconnaît à peine (vidéo)

    renaud.jpgC’est ce 23 octobre que sortira la nouvelle chanson de Renaud. Mais la voici : « Ta batterie », dédiée à son fils de 9 ans, Malone. Très beau texte. On ne reconnaît toutefois plus la voix de Renaud qui récite le texte plus qu’il ne le chante. Émouvant. A visionner sur Sudinfo en suivant le lien ci-dessous :

    http://www.sudinfo.be/1402216/article/2015-10-22/emouvant-renaud-dans-sa-nouvelle-chanson-avec-une-voix-cassee-que-l-on-reconnait

  • Exposition Internationale de photos à Emael. Ce dimanche après-midi, nous serons en reportage pour le dernier jour de l’exposition Internationale « Clic and Shoot… »

    vernissage clic and shoot 4.jpgPour le dernier jour de cette magnifique exposition, qui fait beaucoup parler d’elle, nous planterons nos caméras toute cette après-midi afin de couvrir l’événement. On vous y verra ?

     

    Regor

  • Le ventre de la baleine : une péniche comme lieu de culture. Le reportage de RTC (vidéo)

    ventre de la baleine 2.jpgAprès la Vallée du Geer, c’est à Liège, le week-end dernier, que la compagnie des Quatre saisons a présenté sa nouvelle péniche spectacle "Le Ventre de la Baleine", un lieu de Culture et de création au service des artistes. Si son port d'attache est sur le canal Albert, entre Emael et Kanne, le bateau se déplace facilement à la rencontre de son public.

    Un reportage à voir ici :

    http://www.rtc.be/reportages/culture/1468328-le-ventre-de-la-baleine-une-peniche-comme-lieu-de-culture

  • Eben-Emael. Ce samedi, la Compagnie des Quatre saisons vous invite à découvrir sa péniche « Le Ventre de la baleine »

    ventre de la baleine.jpgIl y a cinq ans, la compagnie achetait une péniche en vue de l’aménager en petit théâtre itinérant. Aujourd’hui les travaux touchent pratiquement à leurs fins et les membres de la sympathique compagnie bassengeoise invitent le public à partager un bon moment en découvrant la péniche. Ils vous attendent le samedi 3 octobre dès 15h00 afin de partager le verre de l’amitié. S’en suivra un barbecue tout aussi convivial. Il est demandé de réserver au plus tôt au 0472-559929

    Adresse. Bateau le Ventre de la Baleine amarré sur le Canal Albert. Dernier bateau après le port de plaisance de Kanne. Trekweg Opkanne 3770 Kanne. (Source Bulletin paroissial Bonne Nouvelle octobre 2015)

    http://www.leventredelabaleine.net/le-bateau/

    Voir détails pratiques pavé ci-dessous :

    compagnie des 4 saisons.jpg

  • Au 30 juin, déjà 46.314 accidents scolaires comptabilisés: c'est la cour de récréation qui est l'endroit le plus dangereux

    cour récré.jpgUne exclusivité Sudpresse. C’est bien connu, nos petites têtes blondes sont un peu casse-cou. Un doigt qui se coince, une chute lors d’un jeu… et tout ça peut arriver dans le cadre de l’école. Pour les six premiers mois 2015, ce chiffre s’élevait à 46.314 accidents. Alors que pour la totalité de l’année 2014, on en comptabilisait 79.233. Nos bambins seraient-ils plus casse-cou qu’avant ? Explications en suivant le lien ci-dessous :

    http://www.lameuse.be/1379446/article/2015-09-19/au-30-juin-deja-46314-accidents-scolaires-comptabilises-c-est-la-cour-de-recreat

  • Vallée du Geer. Un grand événement culturel se profile à l’horizon… Pour l’instant, le mystère plane…

    POINT INTERROGATION.pngLes seules infos que nous possédons : il s’agira d’un événement à caractère international, il aura lieu à Emael au mois d’octobre et ce sera une première en notre région… Bientôt d’autres infos, dès que nous en saurons plus.

     

    Regor

    POINT INTERROGATION.png

  • En primeur…. L’Accueil temps libre de Bassenge vient de publier sa brochure 2015…

    Brochure ATL.pngL’ATL de Bassenge vient de publier son répertoire des activités extrascolaires accessibles aux enfants âgés entre 2 1/2 ans et 12 ans (source site de Bassenge). Nous vous la proposons en lecture aisée.

     

    La voici :

  • Voici toutes les principales nouveautés de la rentrée scolaire 2015

    rentrée scolaire.jpgChaque rentrée scolaire voit une série de nouvelles dispositions entrer en vigueur. Petit inventaire des principales nouveautés de la rentrée 2015

    http://www.sudinfo.be/1363215/article/2015-08-28/voici-toutes-les-principales-nouveautes-de-la-rentree-scolaire-2015

  • Notre cadeau de ce jeudi : le calendrier 2015/2016.Tous les secrets du calendrier scolaire

    calendrier scolaire.jpgAbsolument rien n’est laissé au hasard...

    LE CALENDRIER SCOLAIRE 2015-2016 VOUS EST OFFERT AVEC VOTRE JOURNAL LA MEUSE DE CE JEUDI 27 AOÛT.

    Plus qu’une fois dormir ! Chaque année, vous attendez avec impatience le nouveau calendrier scolaire. C’est ce jeudi 27 août que vous allez trouver l’édition 2015-2016 dans votre journal. Combien de jours vos enfants devront-ils aller à l’école ? Quand auront-ils congé ? Comment les dates des vacances scolaires sont-elles fixées ? Établir un calendrier scolaire, c’est tout sauf une sinécure ! 

    182 jours d’école. C’est la base du calendrier scolaire. Son organisation est réglée par un décret cadre de mars 2013. La nouveauté, à l’époque, était de le fixer pour une durée nettement plus longue que les deux années traditionnelles. Il est aujourd’hui déjà fixé jusqu’en 2022 !

    CALENDRIER PAS CATHOLIQUE

    Rien n’y est laissé au hasard, même pas le début d’une période de vacances. Prenez les prochains congés : ceux d’automne ou de Toussaint. Le décret précise qu’ils débutent le lundi de la semaine dans laquelle tombe le 1 er novembre et durent une semaine. D’ordinaire, ils débutent donc fin octobre… Mais comme le 1 er novembre tombera un dimanche, cette année, les enfants pourront se détendre la première semaine de novembre (du 2 au 6).

    On ne va pas vous passer toutes les périodes de vacances en revue, mais c’est le même principe à Pâques… pardon, pour le congé de printemps : lorsque le jour de Pâques tombe entre le 1 er et le 15 avril, les vacances débutent le premier lundi d’avril. Si le jour de Pâques tombe en mars, les élèves partent en congé dès le lundi suivant le jour de Pâques, etc.

    Congé d’automne ou de Toussaint, de printemps ou de Pâques, d’hiver ou de Noël… La question avait fait polémique il y a deux ans, au moment où la ministre de l’Enseignement de l’époque, Marie-Dominique Simonet, avait déposé son texte législatif. Le fait d’abandonner, dans la terminaison, les références aux fêtes catholiques avait été très mal vécu par une partie des parents. Aujourd’hui, dans le calendrier officiel, consultable sur le site de la Fédération Wallonie-Bruxelles, on parle bien de congé d’automne, d’hiver, de détente (Carnaval) et de printemps, la référence aux fêtes religieuses étant conservée entre parenthèses.

    EXAMENS : JUSQU’AU 20 JUIN !

    Une fois défini le calendrier global, le travail n’est pas terminé : chaque école devra alors peaufiner l’outil, au profit de sa population scolaire. « La première chose que nous déterminons, c’est le nombre de jours d’examens, soit une semaine et demie en décembre et deux semaines à deux semaines et demie en juin », explique Ludovic Debaisieux, coordinateur pédagogique de l’Athénée Royal Bruxelles 2, à Laeken. « On tient, bien sûr, compte de l’imposition de la ministre de ne pas terminer les examens de juin avant le 20, la date retenue pour cette nouvelle année scolaire. »

    Pour l’enseignement technique et professionnel, cela se complique encore avec les périodes de stages et les délais exigés par la certification de certains modules d’enseignement. « Il faut encore déterminer les fins de période, la date des conseils de classe, de remise des bulletins, les journées pédagogiques, etc. », complète M. Debaisieux.

    En Fédération Wallonie-Bruxelles, les écoles travaillent sur trois périodes (à Bruxelles 2, elles se terminent fin octobre, entre les congés de détente et du printemps… et en fin d’année, bien sûr), mais le travail se fait sur cinq périodes dans des écoles provinciales, par exemple.

  • Bassenge. « L’école de la réussite » : une initiative qui marche ! Le concept est une première en Wallonie. Rencontre…

    école réussite.pngEcole de la C.F. d’Emael. Lundi 17 août 2015. Il est 9h. Les premiers étudiants arrivent. Les cours sont prêts. Les professeurs se sont préparés des semaines durant afin de dispenser, à chaque étudiant, des cours de rattrapage axés spécifiquement sur leurs lacunes. Au total, une vingtaine d’inscrits, du primaire à l’enseignement supérieur.

    Le Président de l’ASBL, Christopher Sortino explique :

    « Une telle initiative demande plusieurs mois de préparation. Il faut d’abord demander aux professeurs s’ils acceptent, une nouvelle fois, de dispenser des cours de rattrapage bénévolement dans une période où ceux-ci sont particulièrement occupés avec les secondes sessions qu’ils doivent assurer dans leurs écoles respectives. Ensuite, il faut trouver des locaux, faire connaitre l’initiative, s’occuper des inscriptions, rencontrer une première fois les étudiants, les briefer sur la manière avec laquelle il convient de se préparer aux mieux aux cours, organiser les horaires et, bien entendu, trouver des sponsors… car si l’initiative est totalement gratuite pour les étudiants, elle présente un coût non négligeable pour notre ASBL ». 

    christopher tableau.jpg

    Pour permettre une seconde édition 2015 de l’école de la réussite, plusieurs démarches ont très vite été menées, comme l’explique René Deckers, Vice-Président de l’ASBL :

    « Nous nous sommes réunis pour la première fois dans le courant du mois de décembre 2014 pour discuter de l’organisation de l’activité. Très vite, il est apparu que nous devions trouver des fonds pour financer le coût de la location des locaux, l’assurance, la publicité de l’initiative, les fournitures scolaires et, bien entendu, supporter les frais de défraiements de nos professeurs qui travaillent plusieurs dizaines d’heures pour préparer et donner les cours. Pour faire face à de tels coûts, nous avons organisé, fin du mois de juin, un barbecue auquel une cinquantaine de convives ont participé. Un grand élan de solidarité s’est formé autour de l’école de la réussite. En parallèle, notre équipe a passé des dizaines de coup de téléphone à divers organismes publics et a rencontré de nombreuses personnalités en vue d’obtenir une aide. Cela a fini par payer ! »

    Qui vous a aidés et, concrètement, de quelles aides avez-vous pu bénéficier ?

    isabelle simonis la Meuse.JPGChristopher Sortino :

    « La Ministre de l’égalité des chances, de la jeunesse, de l’enseignement de promotion sociale et des droits de la femme, Madame Isabelle Simonis (photo), a été particulièrement sensible à notre initiative. Elle a décidé de la soutenir. Je savais que la question de l’égalité des chances et de la solidarité était un thème qui lui tenait particulièrement à cœur et sur lequel elle travaillait beaucoup à son échelon. Lorsque nous avons reçu sa lettre nous annonçant la bonne nouvelle, après autant de mois de recherches, je dois dire que cela a littéralement boosté l’ensemble de l’équipe. Etre soutenu par une Ministre comme Madame Simonis, ça motive les troupes ! Je ne peux que la remercier, au nom de notre ASBL, pour cette aide précieuse. Je me dois également de remercier chaleureusement Monsieur Marchand, directeur de l’école de la C.F. d’Eben-Emaël, pour avoir mis des locaux à notre disposition pour pouvoir dispenser nos cours. Dispenser des cours dans de bonnes conditions, c’est également important. L’aide de Monsieur Marchand, qui n’a pas hésité une seule seconde à soutenir l’initiative, était tout simplement essentielle. Nous ne lui serons jamais assez reconnaissants… » 

    Pouvez-vous déjà tirer un premier bilan de cette édition 2015 de l’école de la Réussite ? 

    rené deckers.jpgRené Deckers Vice Président :

    « Nous sommes déjà très contents d’avoir pu aider, une nouvelle fois, une vingtaine de jeunes à surmonter les difficultés qu’ils rencontraient. C’est une action très constructive et concrète ! Nous remarquons que le nombre d’inscrits a doublé depuis l’année dernière ; ce qui démontre, d’une part, que l’initiative répond à un besoin, qu’elle commence à être connue et, d’autre part, que les bassengeois(e)s nous font confiance et reconnaissent la qualité de nos cours. Cependant, il convient de rappeler que nous sommes une petite équipe qui ne demande qu’à grandir. Si nous voulons proposer une édition 2016 de l’école de la réussite, nous aurons besoin d’aide et de bras. Rien n’est acquis : il faut se battre pour faire perdurer l’initiative. Je ne peux, dans ce cadre, qu’inviter les bassengeois à venir apporter leur pierre à l’édifice : tous les bénévoles sont les bienvenus et attendus ! C’est le principe même de notre ASBL : dans un esprit de solidarité et de partage, proposer des activités qui feront vivre notre commune, et les réaliser ensemble. Et puis, finalement, pour ceux qui veulent nous suivre dans nos activités, il suffit d’aimer notre page facebook « Bassenge on Move » ».

    logo bassenge on move original.jpgLe lien vers la page Facebook :

    https://www.facebook.com/bassengeonmove

    L’année dernière, le taux de réussite était de 100%. Gageons que pour 2015 le même résultat soit atteint pour cette vingtaine d’élèves.

    Pour rejoindre l’ASBL (gratuit) : christopher.sortino@gmail.com ou 0499/63.42.14.

    Regor