Google Analytics Alternative

communication Bassenge blogs Sudinfo - Page 5

  • Après le pylône de Roclenge qui ne servait à rien, voici à Glons le petit bout de fil de fer qui ne sert pas à grand-chose…

    Sur le dessus de la rue du bois Hamé, un bassin de retenue. Profondeur : plus ou moins deux mètres. Et une barrière… Attention danger ! Surtout ne pas ouvrir la barrière !

    Voici la photo du petit bout de fil de fer qui ne sert pas à grand-chose.

    danger rue bois hamé 3.jpg

    danger rue bois hamé.jpg

    danger rue bois hamé 2.jpg

     

     

     

  • Liège, bonne nouvelle : le stationnement en ville sera gratuit pour les fêtes

    parkings liège,parking liège,parkings gratuits liège

    « Parking gratuit à Liège pour les fêtes de fin d’année, faites votre shopping en toute tranquillité !» Le slogan inventé par la ville de Liège est clair. Des places de parking supplémentaires et gratuites seront prévues à plusieurs endroits de la Cité ardente.

    Concrètement, la ville de Liège mettra à disposition ces emplacements du samedi 12 au 27 décembre inclus.

    Les conducteurs pourront ainsi se garer gratuitement pendant la période des fêtes à une condition : placer son disque de stationnement et se conformer à la période qui y est affichée.

    Un
     parking relais gratuit et sécurisé sera également mis à votre disposition le week-end des 19 et 20 décembre aux Halles des Foires de Coronmeuse.

    DES NAVETTES DE BUS

    Des navettes de bus gratuites seront prévues toutes les 10 minutes de 10h à 19h en direction du marché de Noël. Après 19h, il sera possible de rejoindre le parking en utilisant les lignes 1,5,6,7 et 76 sur présentation du ticket reçu à l’aller.

    Des places pour les personnes à mobilité réduite seront également prévues du vendredi 27 novembre au dimanche 3 janvier à différents endroits. Deux emplacements seront à chaque fois réservés à ces plusieurs lieux : place Saint-Lambert, rue Féronstrée et rue Charles Magnette.

    L’objectif est bien sûr d’augmenter la fréquentation des magasins, restaurants et du célèbre marché de Noël.

    Le temps dira si l’alerte de niveau 3 continuera, ou pas, à miner l’économie liégeoise. (Source La Meuse 11 décembre 2015)

  • Gare à l’arnaque ! Pas de photo du ticket de concert sur Facebook !

    adèle.pngVous avez la chance d’aller voir Adèle en juin prochain ? Tant mieux pour vous ! Mais surtout ne postez pas de photos de votre ticket sur les réseaux sociaux : vous pourriez peut-être ne jamais assister au concert… Explications.

    Les 48.000 tickets mis en vente pour le concert d’Adèle au Sportpaleis d’Anvers sont partis comme des petits pains. Et certains détenteurs du précieux sésame n’ont pu s’empêcher de partager la photo de leur précieux trésor sur Facebook, Twitter ou encore Instagram. Grave erreur !

    C’est en tout cas l’avis de la police fédérale qui a posté cet avertissement sur les réseaux sociaux : si vous publiez un cliché de votre ticket de concert, n’oubliez pas de flouter ou de cacher le code-barres !

    121 € À LA POUBELLE !

    Tout simplement parce que ce code peut être copié par des fraudeurs qui s’en serviront pour fabriquer de faux tickets. Si celui qui a le faux ticket le fait scanner à l’entrée avant vous, vous serez impitoyablement refoulé !

    « Bien souvent, ces faussaires arrivent très tôt au concert pour être sûr d’entrer les premiers », explique Peter De Waele, porte-parole de la police fédérale. « Du coup, les détenteurs du vrai ticket ne pourront pas assister au concert. » À 121 euros la place, il y a franchement de quoi râler ! Et la carte d’identité ne sera d’aucun secours au fan lésé. « Aucun contrôle d’identité n’est prévu à l’entrée. En général, il suffit de scanner son code », ajoute notre interlocuteur. « Vous pouvez très bien offrir votre place à quelqu’un d’autre. Mais du coup, les dérives existent. Il faut rester prudent. »

    Certaines personnes ont déjà été victimes de cette arnaque et la police mise donc sur la prévention. « Mieux vaut prévenir que guérir », commente le porte-parole. (Source La Meuse jeudi 10 décembre 2015)

  • Le Samedi 21 novembre 2015, Saint Nicolas parcourra la Vallée du Geer : voici l’horaire !

    Le parcours et l'horaire de Saint Nicolas :

    10h00: arrivée à Emael, devant l'église.

    11h15: arrivée à Eben, Thier.

    12h00: arrivée à Wonck, devant l'église.

    13h30: la petite sieste de Saint Nicolas.

    14h15: arrivée à Bassenge, Maison communale.

    15h00: arrivée à Boirs, à côté de l'église.

    16h00: arrivée à Glons, au Centre Culturel.

    17h00: arrivée à Roclenge Place Louis Piron où St Nicolas sera accueilli sous chapiteau et en Fanfare dans le cadre de la journée de l'arbre.

    Tous les enfants sont invités à venir saluer notre Bon Saint sur son parcours: d'Eben–Emael à Glons!

    (Source Bassenge.be)

  • Attentats à Paris: une minute de silence dans toute l'Europe lundi à 12h00 !

    attentats.jpgTous les Européens sont invités à se joindre à une minute de silence en mémoire des victimes des attentats à Paris lundi à midi, écrivent samedi les chefs d’État ou de gouvernement de l’Union européenne et des dirigeants de ses institutions dans un communiqué de presse commun.

    http://www.lameuse.be/1423658/article/2015-11-14/attentats-a-paris-une-minute-de-silence-dans-toute-l-europe-lundi-a-12h00

  • Le diesel et l’alcool sont plus chers

    alcool 2.jpgCela faisait partie des grandes lignes du budget du gouvernement Michel. Depuis ce dimanche, c’est effectif ! Le prix du diesel et celui de l’alcool ont en effet été revus à la hausse, suite à l’augmentation des accises qui touchent ces deux catégories de produits.

    En ce qui concerne les alcools, la hausse est de 0,6 cent sur une bouteille de bière, 19 cents sur une bouteille de vin et 2,6 euros sur une bouteille d’alcool fort.

    Pour le diesel, le prix grimpe de 0,3 cent au litre, tandis que le prix de l’essence va progressivement baisser en 2016, 2017 et 2018. L’objectif du gouvernement, on s’en souvient, est de réduire le parc automobile circulant au diesel, pour réduire les émissions de CO produites par ces véhicules, en amenant lentement le prix du diesel au prix de l’essence. (Source La Meuse lundi 2 novembre 2015)

  • Attention. Changement d'heure cette nuit...

    Pensez-y. Cette nuit, on recule les montres d'une heure.

    changement heure dessin.jpg

  • Moments d'intimité avec des animaux. Ces rares photos vont vous mettre la larme à l’œil…

    positif.pngLe site blijf positief.com (restez positifs), publie ces délicieuses et touchantes images.

    Présentation : « Ni les gens, ni les animaux n’ont leur place sur les champs de bataille. Il est connu que durant les guerres, chacun essaye de recréer l’ambiance et la chaleur de son foyer. Au point que se lier d’une profonde amitié avec les animaux est, chez certains, leur unique chance de survie. Ces photos ont été prises durant la guerre. Elles témoignent de moments intimes et privilégiés entre des animaux et des soldats. Des photos excessivement touchantes à découvrir sur le site Blijf positief.com. en suivant le lien ci-dessous ou en cliquant ICI

    http://www.blijf-positief.com/tranen-toe-beroeren/

  • Sunday Shopday: découvrez si l'un des 5.000 magasins ouverts ce dimanche se situe dans votre commune!

    magasins ouverts.jpgPour cette deuxième édition du Sunday shopday, 5.000 magasins ouvriront leurs portes dans 311 communes de Belgique, ce dimanche 4 octobre. Au rendez-vous : shopping, évidemment, mais aussi animations, concours et gourmandises. A découvrir ici :

    http://www.lameuse.be/1389144/article/2015-10-03/sunday-shopday-decouvrez-si-l-un-des-5000-magasins-ouverts-ce-dimanche-se-situe

  • Samedi dernier, reconstitution au Fort d’Eben Emael : la vie quotidienne d’une garnison de soldats américains en 44… Reportage vidéo !

    reconstitution.pngSur le site du Fort d'Eben Emael le samedi 26 septembre 2015 dernier, le public a pu assister à la reconstitution de la vie quotidienne d'une garnison de soldats américains. Cette présentation avait lieu dans le cadre de la commémoration de la libération du Fort d'Eben Emael en septembre 44. Bassenge Sudinfo y a promené sa caméra. Reportage vidéo :

  • Manque d’hygiène à l’école. Trois boîtes à tartines sur 10 ne sont pas nettoyées quotidiennement

    école hygiène.pngBoîtes à tartines sales, absence de lavage des mains avant de passer à table, tartines préparées la veille et pas de réfrigérateur pour mettre son casse-croûte au frais… Voilà le constat accablant dressé par l’enquête sur la sécurité alimentaire menée par Tetra Pak et GoodPlanet Belgium qui exhortent les écoles à prendre des mesures de sensibilisation.

    Pour mener sa recherche à bien, l’entreprise suédoise d’emballage a interrogé 350 enfants âgés de 8 à 12 ans sur leurs habitudes alimentaires à l’école. Et ils ont pointé un certain nombre de tendances. Un tiers des boîtes à tartines ne sont pas nettoyées tous les jours. Un manque de fraîcheur qui se traduit également dans la composition des piques-niques. 17 % des tartines sont préparées la veille alors qu’à peine 18 % des écoles mettent un réfrigérateur à disposition des élèves qui voudraient y mettre leur casse-croûte.

    Pour ce qui est du lavage des mains, il fait presque figure d’exception à l’intérieur des écoles des petites têtes blondes. À la maison, ils sont 80 % à se les laver avant de passer à table. À l’école, cette pratique fait presque figure d’exception. Ils sont à peine 37 % à se savonner les doigts avant le déjeuner. « Parents, enfants et corps éducatif. Il faut sensibiliser tous les acteurs à l’hygiène alimentaire à l’école. Une boîte à tartines mal lavée, de la nourriture non stockée dans les frigos ou une gourde mal rincée sont autant d’éléments qui permettent une propagation de bactéries dangereuses » commente Birgit Kamp, de Tetra Pak.

    GASPILLAGE

    Dans sa conclusion, l’étude établit un parallèle entre le manque d’hygiène et le gaspillage alimentaire. Des aliments mal conservés finissant bien souvent à la poubelle. Et GoodPlanet de rappeler que chaque année on gaspille en moyenne 50 kg de nourriture par personne. Ce qui constitue un tiers de la production mondiale alors que pendant ce temps-là 840 millions de personnes souffrent de la faim dans le monde…

    Le lavage des mains avant les repas fait presque figure d’exception à l’école. (Source La Meuse samedi 26 septembre 2015)

    école hygiène.png

  • La Wallonie en guerre contre les toutes-boîtes…

    toutes boîtes.jpgDepuis des décennies, votre boîte aux lettres se remplit chaque semaine de toutes-boîtes. Or, certains citoyens les « balancent » directement aux vieux papiers sans même les consulter. Pour lutter contre ce phénomène, le gouvernement prévoit d’interdire la distribution de ces toutes-boîtes… sauf si le citoyen annonce expressément qu’il veut en recevoir 

    Depuis 2007, les ménages wallons qui ne désirent pas recevoir de pubs ou des périodiques gratuits peuvent afficher un autocollant sur leur boîte aux lettres. Un dispositif bétonné dans le décret wallon relatif aux déchets. Mais ce principe, qui permet d’éviter le gaspillage de papier, pourrait radicalement changer. Un avant-projet visant à modifier ce décret a été approuvé en première lecture en juillet dernier par le gouvernement wallon.

    carlo di antonio.pngCette modification ne changerait rien à l’objectif de la législation qui a pour but de « limiter la production de déchets de papier provenant de publications gratuites ».

    Mais la distribution « gratuite d’autocollants à apposer sur les boîtes aux lettres » est supprimée. Le gouvernement prévoit carrément l’interdiction du « dépôt dans les boîtes aux lettres de publications gratuites et de publications non sollicitées ».

    L’AUTOCOLLANT « OUI PUB »

    En d’autres termes, les distributeurs de toutes-boîtes ne pourraient plus déposer leurs folders que dans les boîtes aux lettres des Wallons qui en veulent réellement. « Le citoyen recevra ces publicités gratuites seulement s’il a placé un autocollant Oui, je désire en recevoir », confirme la porte-parole du ministre Carlo Di Antonio. « Si cette modification est votée, on changerait complètement la logique. Actuellement, ceux qui ne veulent pas recevoir ces publicités n’ont pas tous envie d’avoir un autocollant inesthétique sur leur boîte aux lettres. En inversant la règle, on toucherait seulement les personnes qui sont réellement intéressées par les toutes-boîtes ».

    DISTRIBUTION GRATUITE

    Actuellement, le sticker qui permet de ne pas recevoir de toutes-boîtes est distribué gratuitement par le Service public de Wallonie sur simple demande, notamment via un formulaire en ligne. En cas de changement de législation, le nouvel autocollant « Oui – Pub » serait probablement distribué par ces mêmes canaux. « Avant l’entrée en vigueur de la mesure, une communication sera organisée » , rassure la porte-parole du ministre. « Mais pour Carlo Di Antonio, changer cette logique permettra de réduire la quantité de déchets. »

    Et si ce changement de formule est approuvé, gare aux distributeurs de toutes-boîtes qui ne veulent pas respecter la nouvelle règle. L’avant-projet de décret prévoit que le dépôt de publications non sollicitées constitue « un abandon de déchets ».

    LA FIN DES MISES SOUS BLISTER

    Une autre petite révolution accompagnera l’arrivée possible de ce nouveau sticker. Elle concerne ces fameux emballages en plastique dans lesquels sont souvent emballés les dépliants. Certes, ceux-ci permettent qu’ils ne soient pas gorgés d’eau lors de fortes pluies. Mais ces emballages en plastique posent de nombreux soucis durant les processus de recyclage du papier. C’est que certains citoyens ne prennent même pas la peine de les déballer avant de les placer dans la pile des vieux journaux.

    « La volonté de Carlo Di Antonio est d’interdire l’emballage des toutes-boites, car ils empêchent une bonne gestion du tri des déchets. », ajoute la porte-parole du ministre de l’Environnement.

    DANS LES PROCHAINS MOIS

    Cette proposition a été soumise aux professionnels du secteur. « Le processus législatif classique suivra ensuite son cours », conclut la porte-parole du ministre. « Il faut noter qu’un système de ce genre n’existe encore ni en Flandre, ni à Bruxelles. »

    D’ici quelques mois, pour continuer à recevoir vos bons de réduction, vos périodiques gratuits ou encore vos toutes-boîtes, n’oubliez pas de commander et d’apposer votre autocollant « Oui Pub » !

    Presse gratuite : « Un service au citoyen menacé »

    En même temps que les folders publicitaires, le citoyen wallon reçoit ses journaux « toutes-boîtes », soit la presse régionale gratuite (PRG). Eric Schonbrodt, administrateur-délégué du groupe Vlan et président de Free Press, la fédération des journaux gratuits, ne comprend pas cette mesure du ministre wallon.

    « Nous sommes surpris car on est en train de travailler avec son cabinet sur la mise en forme d’un nouveau sticker No pub, et sur la campagne qui doit l’accompagner», explique Eric Schonbrodt. « Il faut se rendre compte que, chaque semaine, ce sont deux millions de personnes qui reçoivent nos journaux. Ceux-ci leur apportent de l’information mais sont aussi un service pour les citoyens ». Free Press a déjà réagi et demandé à rencontrer le ministre. « Nous allons lui demander de retirer ce projet », ajoute Eric Schonbrodt, « et s’il devait être d’application, on veut au moins sortir du lot des publicités. Car là, c’est tout un modèle économique qui est mis en cause ».

    60 kg de papier jetés par habitant…

    Depuis plusieurs années, les emballages en papier, les cartons et les vieux journaux ne sont plus jetés à la poubelle et ne partent donc plus à l’incinérateur. Les organismes publics en charge du ramassage des déchets ont organisé des collectes sélectives qui fonctionnent plutôt bien.

    Ainsi, selon les chiffres de Fost Plus, on a collecté près de 60,08 kilos de papier-carton par habitant. Un chiffre en baisse constante depuis plusieurs années qui, selon Fost Plus, est due « en partie à la baisse des ventes de journaux et de magazines. Il convient en outre de signaler le phénomène des collectes parallèles – autant légales qu’illégales – du papier-carton et, dans une moindre mesure, des PMC. »

    Reste que tous les papiers collectés ne viennent pas des toutes-boîtes. Ainsi, selon la Région wallonne qui publie cette estimation sur son site internet, c’est entre 25 et 40 kilos de papier qui sont placé gratuitement dans votre boîte aux lettres.

    Du côté de Fost Plus, on a déjà étudié la proposition du gouvernement wallon : « Nous sommes en train d’analyser le sujet », précise Youri Sloutzky, porte-parole de Fost Plus. « Nos collègues décortiquent la proposition et il est encore un peu tôt pour émettre une position. Mais si l’on peut limiter les films en plastique autour des dépliants, c’est une bonne chose pour le recyclage. Ce plastique est une impureté durant les processus de recyclage. Nous insistons donc sur le fait qu’il ne faut pas oublier de le retirer. »

    (Source La Meuse 24 septembre 2015)

  • Sudpresse toujours largement numéro 1 ! La presse a réussi sa mutation numérique, l’audience de la presse francophone en forte hausse !

    logo sudpresse2.gifCommuniqué de Sudpresse (Source La Meuse 16 septembre 2015). Une fois encore, Sudpresse dit merci à ses lecteurs. Grâce aux 760.000 qui nous lisent ou consultent notre site et nos applications mobiles chaque jour, logo BASSENGE sudinfo.jpgSudpresse est plus que jamais le numéro 1 de la presse francophone. Autre bonne nouvelle : toute la presse francophone est en nette progression. Sudpresse est en augmentation de 5 % par rapport à l’an passé. Voilà ce qui ressort de la seconde vague 2015 du CIM audience. 

    Le chiffre est très élevé : 760.000. Il est en hausse de 5 %. L’audience de Sudpresse (avec ses titres La Meuse, La Nouvelle Gazette, La Province, La Capitale et Nord Eclair) bat ainsi un nouveau record, après cinq hausses consécutives. C’est du jamais vu et nous vous en remercions. Plus que jamais, votre journal (sous sa forme papier ou sous ses déclinaisons électroniques) est le numéro 1 de la presse francophone belge. C’est incontestable et cela nous encourage à poursuivre notre inlassable travail au service d’une information claire et percutante. Merci mille fois.

    Mais la leçon principale de cette nouvelle étude, c’est la bonne santé retrouvée de l’ensemble de la presse francophone. Tous les titres progressent en audience, essentiellement grâce aux supports digitaux. C’est une excellente nouvelle. Un autre chiffre spectaculaire, à cet égard : chaque jour, en Belgique, six personnes sur dix lisent le journal, sur papier ou en ligne, soit 5.845.390 personnes.

    Le journal quotidien reste le meilleur vecteur d’information pour les Belges. Pour ça aussi, nous vous remercions.

    UN LECTEUR SUR QUATRE

    Au sud du pays, la part de marché de Sudpresse est de 23 %. C’est-à-dire près d’un lecteur sur quatre, qui nous consulte pour nos informations exclusives, pour notre info de proximité, riche et variée, pour nos infos sportives. En ce domaine aussi, nous sommes clairement les numéros 1. À noter qu’au nord du pays, c’est Het Laatste Nieuws qui reste le leader.

    Autre bonne nouvelle pour Sudpresse, le journal 7 Dimanche (qui fait partie de notre groupe), distribué gratuitement le dimanche, est en constante progression lui aussi. L’audience ne cesse d’augmenter pour atteindre désormais 690.000 lecteurs. La progression du titre est très largement supérieure à 8 % par rapport à l’année passée. Là aussi, une info de qualité, les dernières nouvelles sportives et une offre spécifique à un journal dominical rencontrent un public de plus en plus large. Cela nous pousse à améliorer toujours plus le produit.

    Dans le même ordre d’idée, saluons la belle progression de Vlan (groupe Rossel, lui aussi) qui atteint pratiquement les 2 millions de lecteurs, très loin devant son plus proche concurrent. Encore une fois, merci à tous nos lecteurs. Plus que jamais, nous vous invitons à nous rester fidèles.

  • 90 secondes pour comprendre: comment éviter le piège des fausses infos sur internet?

    le gorafi 2.pngComment éviter de partager de fausses informations qui circulent sur internet et comment éviter les pièges des sites satiriques ou de désinformations ? Un article RTL.be à  lire ici :

    http://www.rtl.be/info/belgique/societe/-90-secondes-pour-comprendre-comment-eviter-les-pieges-des-fausses-informations-qui-circulent-sur-internet-754094.aspx

    le gorafi 2.png

  • Emael. Près de la Guizette, des inscriptions récemment gravées sur un vieux mur choquent les villageois !

    étoile de david.jpgA proximité du chantier de rénovation de l’ancien presbytère d’Emael, des inscriptions ont été gravées sur un vieux mur du bâtiment (classé) longeant le «  chemin du Curé ». Dans le tuffeau, on distingue nettement une étoile de David et des mots injurieux. Des villageois sont choqués devant cet acte de vandalisme et ont tenu à nous le faire savoir : "C'est purement honteux" s'écrient-ils...

    étoile de david.jpg 2.jpg

    étoile de david.jpg 2.jpg 3.jpg