Google Analytics Alternative

Sécurité routière. Routes : des obstacles mortels

signal arraché rue provinciale glons 2.jpgEnviron 30 % des tués sur nos routes ont heurté un obstacle hors de la chaussée.

Les arbres, poteaux, murs de protection et autres piles de ponts sont responsables d’un nombre très élevé de morts sur nos routes. Aux alentours de 30 % du total. C’est ce que relève une enquête menée par Touring. 

Ce sont des chiffres effrayants que nous révèle Touring, qui a épluché les statistiques de Statbel en matière d’accidents de la route. Selon ces chiffres, jusqu’à 33 % des victimes d’accidents de la route mortels en Belgique ont heurté un obstacle hors de la route. Quand on parle d’obstacles, il peut s’agir d’un arbre (dans 23 % des cas), de poteaux d’éclairage (20 % des cas), ou encore de… glissières de sécurité, de murs pour protéger des fossés, de piliers de ponts.

En 2017, sur les 615 personnes tuées dans un accident de voiture, 165 l’ont été contre un obstacle. Précisons que l’on parle de « morts à 30 jours », c’est-à-dire les personnes décédées sur place ou dans les 30 jours qui suivent l’accident. L’an passé, ces décès représentaient donc 28 % du total, en baisse par rapport à l’année 2015, où l’on avait déploré 716 morts, dont 235 (33 %) contre un obstacle.

L’article complet à découvrir en suivant ce lien :

https://journal.sudinfo.be/journal.php#Sudpresse/web,2018-12-24,BASSE-MEUSE|SU_QUOTIDIENS,2018-12-24,BASSE-MEUSE,1|14

(Photo prétexte)

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel