Google Analytics Alternative

  • Météo: la journée sera d’abord belle avant de céder le pas aux nuages et à la pluie en soirée

    météo grenouille.jpgDimanche commencera sous le soleil avant qu’une importante couche nuageuse arrive par l’ouest du pays. Les maxima iront jusqu’à 17 degrés.

    La journée débutera sous le soleil sauf au littoral où il y aura quelques nuages. La matinée est froide avec des températures entre -3 degrés en Hautes-Fagnes, souvent +1 degré en Campine et généralement 4 degrés dans les grandes villes. De la journée, il fera de 14 à 17 degrés.

    En fin de journée, de faibles pluies sont attendues au littoral. Le vent sera faible, à parfois modéré l’après-midi, d’abord de direction variable, puis de secteur nord-ouest.

    Toutes les prévisions en suivnt ce lien :

    http://www.sudinfo.be/id77429/article/2018-09-30/meteo-la-journee-sera-dabord-belle-avant-de-ceder-le-pas-aux-nuages-et-la-pluie

  • Fort d’Eben-Emael. Ce weekend, grande reconstitution 1944

    fort eben emael reconstitution 2018.jpgCommuniqué

    Samedi et dimanche, nous vous proposons de vous faire revivre la fin des combats de la libération du Fort d’Eben-Emael en septembre 1944. Le tout avec un grand campement militaire américain des années 40 et la présence de plus de 80 figurants, issus de 10 associations belges, néerlandaises et allemandes

    US Army Camp '44

    Pour maintenir les événements de la Seconde Guerre mondiale en vie, les samedi 29 et dimanche 30 septembre 2018, l'esplanade du fort se transforme en un grand camp militaire américain, en 1944. Dix associations de reconstituteurs, plus de quatre-vingts figurants fort eben emael reconstitution 2018 2.jpgoriginaires de Belgique, des Pays-Bas et d'Allemagne, ainsi que de nombreux véhicules militaires seront présents à cet événement d'histoire vivante. L'entrée au camp militaire US '44 est gratuite.

    Simulation de bataille

    Les samedi 29 et dimanche 30 septembre, une simulation de bataille, basée sur les dernières escarmouches pour la libération du fort, aura lieu à proximité de l'entrée du fort, entre 13h00 et 14h00. Les soldats blessés seront soignés à l'hôpital de campagne.

    Affichage et démonstrations

    Entre 10h et 18h (avec une interruption entre 13h et 14h), vous pourrez vous familiariser avec le matériel roulant, la cuisine sur le terrain, l'hôpital de campagne, les connexions radio et téléphoniques, l'aumônier, ... et des démonstrations de déminage.

    Visiter le fort

    Vous pouvez visiter le fort de 10h à 16h (départ dernier tour). Les frais d'admission normaux s'appliquent.

    Associations de "reconstituteurs" actuels

    Remplacements - Etats-Unis et "The Army Nurse Corps"

    Deuxième division blindée - Infanterie américaine

    SuperSixth - Infanterie américaine

    The Black Watch - Véhicules américains

    82ème groupe de reconnaissance - US para

    Der Windhund - La Wehrmacht

    Régiment de Fallschirmjäger 6

    Die Fallschirmpioniere

    Ceux qui Veillent "Mouvement National Belge"

    Heritage Guild - Rijkswacht / Gendarmerie 1935-1945

    www.fort-eben-emael.be

  • Vélofolies de Glons ce samedi !

    vélofolies 2018 glons.jpgCe samedi 29 septembre 2018, troisième édition des « Vélofolies » à Glons. Tous les renseignements sur l’affiche ci-contre. Voir aussi le site :

    http://www.velofolies.be/

  • Perturbations prévues au TEC Liège ces vendredi 28 et mardi 2 octobre

    Autant savoir ! Ce vendredi 28 septembre, la CGSP TEC couvrira ses agents qui veulent participer à la manifestation à Bruxelles contre les mesures gouvernementales. Et il fera de même pour la grève prévue à Liège ce mardi 2 octobre.

    De nombreux usagers ont été pris de court jeudi dernier lorsque de nombreux chauffeurs de bus du TEC-Liège, affiliés à la CGSP, ont participé à la manifestation contre les mesures du gouvernement wallon à l’encontre des aides à la promotion de l’emploi (les fameux APE). 20 % des bus n’avaient pas pris le départ au dépôt de Robermont et 40 % à Jemeppe, laissant de nombreuses personnes seules et sans information à l’arrêt de bus.

    Alors autant savoir, deux autres actions se profilent dans les prochains jours.

    Ce vendredi 28 septembre, une nouvelle manifestation aura lieu, mais à Bruxelles cette fois, et contre les mesures gouvernementales qui touchent les travailleurs des services publics. « La participation des chauffeurs liégeois affiliés à la CGSP devrait être sensiblement la même que le 20 septembre, explique Dona Balbo, leur déléguée principale à Robermont. Mais les déclarations du ministre de tutelle Di Antonio et sa menace de sanctions ne devraient pas arranger les choses dans le bon sens... »

    L’article complet en suivant ce lien :

    http://www.lameuse.be/282826/article/2018-09-24/perturbations-prevues-au-tec-liege-ces-vendredi-28-et-mardi-2

  • Canettes : le projet lancé. Neufchâteau est la 1ère commune à participer au projet de reprise

    Les canettes représentent un problème majeur en termes de propreté publique. C’est pourquoi le ministre wallon de l’Environnement Carlo Di Antonio a souhaité lancer un projet-pilote en Wallonie de reprise des canettes abandonnées dans la nature. Neufchâteau est la première des 24 communes participantes au projet à tester le dispositif, présenté ce mardi. 

    Chaque année, les Belges consomment 1,6 milliard de canettes dont 32 millions terminent au bord des routes, sur les trottoirs ou encore dans les ruisseaux. En termes de propreté publique, les canettes constituent donc un problème majeur. C’est pourquoi le ministre wallon de l’Environnement Carlo Di Antonio a décidé de mettre sur pied un projet-pilote de reprise des canettes abandonnées dans la nature wallonne, organisé en concertation avec le secteur de l’emballage et la cellule Be WaPP. En fait, l’idée ne date pas puisqu’elle se trouvait inscrite dans une proposition de résolution destinée à assurer la propreté des espaces publics émise il y a plusieurs années déjà. Un texte porté entre autres par Dimitri Fourny et Carlo Di Antonio, alors député wallon. « Ça a été un travail de longue haleine », rappelle le député-bourgmestre de Neufchâteau. « Ce projet-pilote poursuit un double objectif : avoir un impact positif sur la propreté publique mais aussi faire réfléchir celui qui abandonne les canettes dans la nature. Il jettera maintenant une pièce de 5 centimes… », explique Carlo Di Antonio.

    L’article complet en suivant ce lien :

    https://journal.sudinfo.be/journal.php#Sudpresse/web,2018-09-26,BASSE-MEUSE|SU_QUOTIDIENS,2018-09-26,BASSE-MEUSE,1|18

  • Bassenge – Manifestation gourmande. 2ème édition de " La Place des Saveurs "

    place des saveurs 20182.pngLa première édition, en mars dernier, avait été un franc succès. L’ASBL Basse-Meuse développement, la Commune de Bassenge et le Syndicat d’initiative « Bassenge en Vallée du Geer » remettent donc le couvert et organisent la deuxième édition de la « Place des Saveurs ». Celle-ci se tiendra ce vendredi 28 septembre, de 16 à 22h30.

    L’article complet à découvrir dans la Meuse papier de ce mardi ou en suivant ce lien :

    https://journal.sudinfo.be/journal.php#Sudpresse/web,2018-09-25,BASSE-MEUSE|SU_QUOTIDIENS,2018-09-25,BASSE-MEUSE,1|8

  • Bassenge Environnement. Une 10ème réserve naturelle à Boirs

    natagora réserve thier de bois septembre 2018.11jpg.jpgLe Thier de Boirs pour développer la biodiversité

    Le réseau Natura 2000 de Basse Vallée du Geer compte une dixième réserve naturelle. Acquis à la fin de l’année 2017, les 9,5 hectares du Thier de Boirs devraient accueillir, d’ici quelques années, orchidées, thym, hélianthème, papillons et autres reptiles. 

    Avec ses 38 km², Bassenge accueille une biodiversité incroyable. Une faune et une flore riche, préservées dans deux zones Natura 2000. On connaît beaucoup celle de la Montagne Saint-Pierre. Celle de la Basse Vallée du Geer un peu moins. Depuis la fin 2017, elle vient pourtant de s’enrichir d’une dixième réserve naturelle. Natagora a en effet acquis les 9,5 hectares du Thier de Boirs. Ce dernier, tout qui est déjà passé sur l’E313 à hauteur de Bassenge, l’a déjà vu. Cette ancienne carrière en partie comblée et ses magnifiques falaises de craie blanche sont bien visibles depuis l’autoroute.

    C’est ce magnifique espace composé de parois, mais aussi de vastes prés que Natagora a pu racheter fin 2017, dans le cadre du projet LIFE Pays mosan. Inaugurée voici quelques jours, Natagora a déjà un projet précis pour cette dixième réserve de la Basse Vallée du Geer.

    L'article complet d'Aurélie Drion en suivant ce lien :

    https://journal.sudinfo.be/journal.php#Sudpresse/web,2018-09-24,BASSE-MEUSE|SU_QUOTIDIENS,2018-09-24,BASSE-MEUSE,1|8

  • Bassenge. Le cru 2019 de Vin de Liège se vendange

    Il ne faisait qu’une petite dizaine de degrés et un ciel plombé qui a amené quelques averses. Mais les conditions climatiques de samedi n’ont pas refroidi les 47 personnes qui sont venues vendanger, bénévolement, pour Vin de Liège.

    Ils avaient pour mission de récolter les précieuses grappes sur 1,5 hectare de vignes situées à Eben-Emaël (entité de Bassenge). « On a calculé qu’un vendangeur met 10 secondes par grappe et une minute et demie par pied », sourit Alec Bol, administrateur de la coopérative à succès. Sachant qu’il y avait, ce samedi, près de 7.500 pieds à vendanger, on vous laisse calculer le temps que les 47 bénévoles auront mis pour accomplir leur mission. Une tâche réalisée dans la bonne humeur et la motivation.

    Il faut dire aussi que Vin de Liège fait tout pour choyer ses vendangeurs. Petite soupe sur le coup de 10h. Pain saucisse à midi. Et un petit verre de vin en récompense de cette dure journée.

    L'article complet à découvrir sur :

    https://journal.sudinfo.be/journal.php#Sudpresse/web,2018-09-24,BASSE-MEUSE|SU_QUOTIDIENS,2018-09-24,BASSE-MEUSE,1|11

  • Eben-Emael. Le 28 septembre 2018 : 2ème édition de « Place des saveurs »

    place des saveurs 2018.pngPlace des saveurs s'exporte à la Boucherie sous-le-porche. // De 16h00 à 22h30.

    place des saveurs 20182.png

  • Wallonie. Le prix de l’eau n’augmentera pas

    La SWDE le promet. Mais les réserves wallonnes ont eu « chaud » 

    La canicule de cet été a entraîné une surconsommation d’eau, mais aussi une augmentation des fuites. Rien d’alarmant, promet toutefois la SWDE… 

    Bonne nouvelle pour les consommateurs wallons : aucune augmentation du prix de l’eau ne se profile à l’horizon. Et c’est valable tant pour la fin de l’année que pour 2019. L’information a été dévoilée ce vendredi par Éric Van Sevenant, président du comité de direction de la SWDE, la société wallonne des eaux, qui gère à elle seule 65 % de l’eau potable consommée au sud du pays.

    En pratique, elle s’occupe de ce qu’on appelle le CVD, le coût vérité de la distribution de l’eau. Mais en parallèle, on apprend que la deuxième composante du prix payé par le consommateur – le CVA, ou coût vérité de son assainissement – n’augmentera pas non plus durant le même laps de temps. Cumulées, ces deux informations signifient donc que la facture des ménages ne sera pas impactée par des hausses avant, au moins, 2020.

    L’article complet en suivant ce lien :

    https://journal.sudinfo.be/journal.php#Sudpresse/web,2018-09-22,BASSE-MEUSE|SU_QUOTIDIENS,2018-09-22,BASSE-MEUSE,1|14

  • Inauguration de la 10ème réserve naturelle à Boirs : rectificatif

    Madame Claudine Jordan de la régionale Natagora Basse-Meuse nous a fait savoir que les membres du Collège de Bassenge lui avaient fait parvenir un message d’excuse pour décliner l’invitation à cet événement. Retenus par d’autres obligations, ils étaient dans l’impossibilité d’y assister.

    Voilà donc l’explication de leur absence à cette inauguration qui avait lieu samedi dernier.

    Roger Wauters

  • Peste porcine africaine. Pas de pénurie de gibier dans les supermarchés

    La peste porcine africaine a de lourdes conséquences en province de Luxembourg. Les promeneurs et joggeurs sont interdits de balade en forêt, les chasseurs doivent ranger leur fusil et les touristes privés de gîtes en forêts. Mais l’interdiction de chasse pourrait avoir des conséquences sur les amateurs de gibier. Alors que la saison de chasse est reportée au moins jusqu’au 15 octobre, trouverons-nous du civet de marcassin ou des steaks de biche dans les rayons de nos supermarchés ?

    Gibier 100 % belge

    Du côté de Carrefour, la réponse est sans ombrage : oui ! « Il y aura du gibier à partir du 1 er octobre, comme chaque année. La viande est de provenance européenne. On s’approvisionne dans plusieurs pays pour garantir le maintien des quantités et surtout de la qualité. Vous pourrez trouver toutes les sortes de gibier dans nos rayons. Et toutes nos viandes sont rigoureusement testées », précise Baptiste Vanoutryve, porte-parole de l’enseigne.

    L’article complet en suivant ce lien :

    https://journal.sudinfo.be/journal.php#Sudpresse/web,2018-09-21,BASSE-MEUSE|SU_QUOTIDIENS,2018-09-21,BASSE-MEUSE,1|16

  • Elections du 14 octobre 2018. On ne votera pas sur du papier recyclé !

    papier élections,papier recyclé,papier élections 2018Tout le monde veut sauver la planète, et dans le même temps, on apprend que le 14 octobre prochain, on va voter sur du papier non-recyclé ! Ce sera ainsi dans les 262 communes de Wallonie. Le SPW confirme l’info. « Nous renonçons au papier recyclé car nous craignons qu’il ne soit trop transparent », explique Nicolas Yernaux, le porte-parole du Service Public de Wallonie. « Ce qui ne garantirait pas le secret du vote » . Mais il existe pourtant du papier recyclé non transparent ? « Oui, mais alors nous devions en prendre un plus épais et cela allait entraîner une dépense considérable ».

    La Région wallonne a donc commandé 121,1 tonnes de papier non recyclé au prix de 350.000 €, à la société Igepa.

    L’article complet en suivant ce lien :

    https://journal.sudinfo.be/journal.php#Sudpresse/web,2018-09-19,BASSE-MEUSE|SU_QUOTIDIENS,2018-09-19,BASSE-MEUSE,1|12

  • Boirs. Inauguration de la 10ème réserve naturelle de la région : une après-midi riche d’enseignement et de convivialité

    natagora réserve thier de bois septembre 2018.11jpg.jpgCe samedi 15 septembre 2018 après-midi avait lieu à Boirs l’inauguration de la 10ème réserve naturelle « Thier de Boirs » de la région gérée par la régionale Natagora Basse-Meuse. Un événement fort attendu qui avait rassemblé une cinquantaine de personnes. Particulièrement heureux et fiers de cette nouvelle acquisition, trois responsables de Natagora ont fait des discours teintés de beaucoup d’enthousiasme : tout d’abord, celui de Rudi Vanherck (Projet européen Life Hélianthème) qu’on ne présente plus tant ses actions menées pour la préservation des pelouses calcaires sont nombreuses, ensuite celui de Thierry Ory Coordinateur du projet Life pour la Wallonie et enfin le ce fut au tour de Philippe Funcken Directeur Général de Natagora de prendre la parole. natagora réserve thier de bois septembre 2018.13jpg.jpgAprès avoir, notamment, retracé l’historique des réserves naturelles en Vallée du Geer et remercié tous les intervenants dans cette vaste « opération de sauvegarde », tous trois ont insisté aussi sur l’intérêt indéniable que présentent autant de réserves naturelles dans une région comme la Vallée du Geer en évoquant l’aspect « éco-tourisme » qu’elles engendrent ou celui qu’elles pourraient engendrer dans le futur. Dans ce sens, les représentants de Natagora ont réédité leur souhait d’une collaboration plus soutenue avec la commune de Bassenge, comme cela se passe ailleurs, et Phillipe Ory n’a pas caché son étonnement devant l’absence à cette inauguration des autorités communales en place (Cdh). En effet, s’adressant à l’assemblée, aucun représentant de la commune n’a répondu à son appel*.

    Qu’à cela ne tienne, après les discours, le public était invité à découvrir la nouvelle réserve naturelle du Thier de Boirs et à son retour, un drink bien sympathique ainsi que de natagora réserve thier de bois septembre 2018.6jpg.jpgdélicieuses tartes l’attendaient. Une magnifique après-midi ensoleillée riche d’enseignement et de convivialité.

    (Nos remerciements à Claudine, Jean-Paul, Rudi et les autres… pour leur accueil.)

    Roger Wauters 

    *Pour la bonne information régionale, il nous est impossible de passer ce fait sous silence.

    natagora réserve thier de bois septembre 2018.3jpg.jpg

    natagora réserve thier de bois septembre 2018.2jpg.jpg

    natagora réserve thier de bois septembre 2018.4jpg.jpg

    natagora réserve thier de bois septembre 2018.5jpg.jpg

    natagora réserve thier de bois septembre 2018.7jpg.jpg

    natagora réserve thier de bois septembre 2018.8jpg.jpg

    natagora réserve thier de bois septembre 2018.10jpg.jpg

    natagora réserve thier de bois septembre 2018.12jpg.jpg

    natagora réserve thier de bois septembre 2018.11jpg.jpg

    inauguration réserve thier de boirs,inauguration réserve naturelle boirs thier,inauguration natagora réserve naturelle,10ème réserve naturelle bassenge

  • Bon plan. Comment doubler vos congés en 2019 !

    congés 2019.jpgGrâce aux ponts, vous pourrez profiter de 65 jours « off » en ne prenant que 29 jours de congé 

    Magie, magie… Si les vacances sont finies, dans la plupart des entreprises, on planche déjà sur les horaires de l’année prochaine. Et pour se remonter un peu le moral, quoi de mieux que de poser déjà quelques jours de congé l’an prochain, pour souffler, bricoler, s’occuper des enfants ou partir en city-trip. Mais attention : il est possible d’optimiser vos congés légaux pour en doubler la valeur. On vous explique comment. 

    Vous avez l’impression que vos congés passent bien trop vite quand vous en prenez ? C’est sans doute que vous n’avez pas choisi les bonnes dates. Allez, pour 2019, on a fait le calcul pour vous : en prenant 29 jours de congé légaux, vous pourrez vous détendre 65 jours en tout, soit plus du double, en profitant des week-ends, des ponts et des fériés du calendrier.

    En moyenne, le Belge dispose de 29 jours de congé légaux par an. Et si beaucoup les utilisent durant les vacances scolaires pour profiter de leur progéniture et d’activités en famille, mieux vaut en fait les placer autour des jours fériés pour profiter de ponts et de longues périodes loin du bureau pour optimiser leur valeur.

    L’article complet en suivant ce lien :

    https://journal.sudinfo.be/journal.php#Sudpresse/web,2018-09-17,BASSE-MEUSE|SU_QUOTIDIENS,2018-09-17,BASSE-MEUSE,1|14