Google Analytics Alternative

  • Glons – Route provinciale. Encore beaucoup d’embarras ce mercredi dans le thier de Glons suite à la neige et au gel

    Les commentaires des usagers ont encore fusé, ce matin du mercredi 7 février 2018 sur facebook. Une usagère: « Je viens de glisser en descendant... Il y avait une autre voiture qui se trouvait dans le talus.... Impossible de m’arrêter pour voir si ça allait... » « Devant moi, un camion n’arrive pas à monter » écrit une autre dame. Elle poursuit  « Depuis combien de temps on l'annonçait ce temps pour que cette route ne soit pas dégagée ? Je suis désolée pour cette personne de ne pas m’être arrêtée mais franchement pas moyen... » et les commentaires affluaient…

    On a déjà souvent rappelé que la route provinciale de Glons, une côte à 8%, a fait l’objet de différents aménagements ralentisseurs. Nous y avons consacré moult articles. Il est clair que par un tel temps qui combine chutes de neige et températures nettement inférieures au O degré, cette voie devenue glissante et fort empruntée demanderait une attention particulière de la part des services communaux. En attendant, ce matin, les utilisateurs n’arrêtaient pas de pester.

    Durant l’avant-midi, les services concernés ont procédé à un épandage. A l’heure où ces lignes sont écrites, la situation est rétablie. (Photo prétexte)

  • Sécurité routière en Wallonie. 6 tués et 328 blessés : c’est le bilan de 10 ans d’accidents liés aux nids-de-poule et aux casse-vitesse

    Avec sa succession de périodes de gel et de dégel, l’hiver est propice à la dégradation de la chaussée. Même s’ils ne sont nullement comparables aux ravages de la vitesse et de l’alcool, les nids-de-poule causent néanmoins des accidents. L’Agence wallonne pour la sécurité routière (AWSR) a fait le compte. 

    « Les deux-roues – surtout motorisés – et les voitures sont principalement concernés par ce type d’accident », analyse Belinda Demattia de l’AWSR, se basant sur dix années de statistiques (2007-2016) pour la Wallonie. Les banques de données regroupent sous la même catégorie les sinistres provoqués par les nids-de-poule et les casses vitesse pris à trop vive allure. Il n’est donc pas possible de mesurer l’impact précis de chacun de ces cas de figure.

    L’article complet à lire sur :

    http://journal.sudinfo.be/journal.php#Sudpresse/web,2018-02-07,BASSE-MEUSE|SU_QUOTIDIENS,2018-02-07,BASSE-MEUSE,1|16