Google Analytics Alternative

  • Criminalité. Les pickpockets sont là

    Pickpockets.jpgFoule compacte, magasins bondés : la période des soldes attire toujours les voleurs. Soyez prudents ! 

    En ce début d’année, le SPF Intérieur attire votre attention sur le danger que représentent les pickpockets. La période des soldes est propice aux vols. Surveillez bien vos sacs et vos poches, surtout si vous vous rendez dans des endroits très fréquentés. 

    Pas de repos pour les voleurs à la tire. Le mois de janvier est traditionnellement une période très dense pour les pickpockets et le SPF Intérieur le rappelle en prodiguant des conseils contre les voleurs à la tire.

    En 2013, plus de 40.000 faits avaient même été recensés. Un chiffre très élevé pour un petit pays comme le nôtre. Face à cette plaie quotidienne, les services de police ont décidé de réagir et depuis, les chiffres sont en diminution. (Photo illustration Wikipedia)

    L’article complet dans votre journal La Meuse :

    http://journal.sudinfo.be/journal.php#Sudpresse/web,2018-01-19,BASSE-MEUSE|SU_QUOTIDIENS,2018-01-19,BASSE-MEUSE,1|14

  • 14 octobre 2018 - Élections communales : voici ce qui va changer

    urne élections.JPGLa Wallonie lance un appel aux assesseurs volontaires. Il lui en faut 3.000…

    Pas mal de nouveautés vont entrer en vigueur à l’occasion des scrutins communaux du 14 octobre prochain. Tous vont dans le sens d’une plus grande démocratisation… 

    2,5 millions de Wallons se rendront aux urnes pour élire leurs prochains conseillers communaux, le 14 octobre. Avec quelques nouveautés à la clé, résumées ce jeudi par la ministre wallonne des Pouvoirs locaux, Valérie De Bue (MR). Passons tout ça en revue.

    Vote électronique.

    Il est supprimé dans les 30 communes wallonnes qui le pratiquaient encore. Seules les entités germanophones l’utiliseront. Partout ailleurs, ce sera du vote sur papier. Cela nécessitera d’avoir 3.000 assesseurs de plus que les 20.000 habituels. Il y aura en effet plus de bureaux : un où on vote sur papier n’accueille que 800 électeurs, contre 900 en cas de vote sur écran.

    Assesseurs volontaires.

    C’est une nouvelle opération qui découle de ce qui précède. Pour pallier le besoin d’assesseurs supplémentaires, les communes vont lancer des appels aux volontaires. Leur liste sera arrêtée le 10 septembre. Ils devront juste signer une déclaration d’impartialité sur l’honneur. Ne risque-t-on d’y voir fleurir des militants cherchant à saboter certains bulletins de vote lors des dépouillements ? Ce sera à surveiller de près…

    Tirette.

    Depuis 2006, les listes de candidats doivent respecter la parité hommes-femmes. Désormais, elles devront aussi pratiquer l’alternance : 2 hommes ou 2 femmes ne pourront plus se suivre dans la liste.

    Case de tête.

    Ce qu’on appelle l’effet dévolutif du vote en case de tête est supprimé. Les candidats seront donc élus en fonction du nombre de voix récolté par chacun. Ceux du dessus de liste auxquels il en manque ne pourront plus aller se servir dans le pot commun des votes en case de tête pour gagner leur siège.

    Tous les changements en suivant le lien ci-dessous :

    http://journal.sudinfo.be/journal.php#Sudpresse/web,2018-01-19,BASSE-MEUSE|SU_QUOTIDIENS,2018-01-19,BASSE-MEUSE,1|18