Google Analytics Alternative

  • Wallonie. Prof ou conseiller communal, il faut choisir. Mais plusieurs métiers sont aussi concernés...

    POINT INTERROGATION.pngDans moins d’un an, ce seront les élections communales. Les sections locales des partis sont en plein travail pour constituer leurs listes. Problème : tout le monde ne peut pas être élu et en même temps conserver son emploi. C’est le cas par exemple des enseignants travaillant dans l’enseignement communal. Le député cdH Dimitri Fourny a posé la question à la ministre MR Valérie De Bue (pouvoirs locaux) : « Dans la perspective des élections communales de 2018, les listes sont déjà en formation. Plusieurs candidats potentiels étudient le fait de se présenter ou pas aux élections. Parmi ces candidats potentiels figurent les enseignants communaux. »

    La réponse est simple : un enseignant communal (employé dans l’enseignement de la commune où il voudrait se présenter) peut toujours se présenter, mais s’il est élu, il devra choisir entre son mandat de conseiller communal et son métier. Plus fort : l’incompatibilité touche aussi un enseignant communal qui prendrait un congé sans solde. Précisons qu’il s’agit de profs de l’enseignement communal, pas ceux donnant cours dans le libre ou les autres pouvoirs organisateurs.

    Nombreux métiers sont concernés

    Mais pourquoi dès lors se présenter sur une liste, si on ne siège pas en tant qu’élu par la suite ? Les enseignants communaux sont loin d’être les seuls dans le même cas d’incompatibilité. Le code de la démocratie locale détaille tous les métiers pour lesquels on ne peut faire partie du conseil communal et, forcément, du collège des bourgmestre et échevins. Et cela, pour empêcher les conflits d’intérêts. Ainsi : « Toute personne qui est membre du personnel ou qui reçoit un subside ou un traitement de la commune, à l’exception des pompiers volontaires ». Ce qui fait déjà du monde ! Ce n’est pas tout : incompatibles aussi les employés de l’administration forestière qui auraient en charge des bois de la commune concernée, les membres des cours, tribunaux, parquets et les greffiers. Mais aussi les secrétaires et receveurs du CPAS du ressort de la commune. Ainsi que les ministres des cultes et les délégués laïques, les agents des administrations fiscales, dans les communes faisant partie de leur circonscription. Ajoutons les conjoints ou cohabitants légaux du secrétaire ou du directeur général de la commune. Et quelques autres métiers officiels.

    Note de Regor

    Voilà qui va tout de même influencer la vie politique à Bassenge, telle qu’on la concevait auparavant. En effet, en 2012, des employés communaux se présentaient sur les listes...

  • Attention ! Le parc à containers de Bassenge fermé ce jeudi 30 novembre. Voici les impacts de la grève de ce jeudi sur les recyparcs

    recypark.jpgLe parc à container de Bassenge est fermé ce jeudi. Suite au préavis de grève déposé pour ce jeudi 30 novembre 2017, des perturbations sont attendues dans vos recyparcs. Voici la liste des recyparcs qui selon nos informations devraient être ouverts :

    http://www.intradel.be/actualites/communication-officielle/impacts-de-la-greve-de-ce-30-novembre-sur-les-recyparcs.htm?lng=fr

  • Haccourt - Commerce. Une minute de courses gratuites au nouveau Lidl ! Un super cadeau pour l’ouverture ce mercredi

    lidl futur.jpgFermé au mois de mai pour être entièrement démoli et reconstruit, le Lidl de Haccourt rouvre ses portes ce mercredi matin. Il est le premier magasin de l’enseigne à décliner, en région liégeoise, le nouveau concept de « Lidl of the future ». Nous avons pu le visiter en primeur et une chose est sûre, l’avant-après est impressionnant. 

    Il y aura du monde ce mercredi matin devant la porte du Lidl de Haccourt. Au moins 150 personnes, estiment les responsables de la chaîne. Il est vrai que pour fêter l’ouverture de son nouveau magasin, Lidl offre un super cadeau : une minute de courses gratuites dans les allées du supermarché. Si vous voulez tenter votre chance, rendez-vous sur place ce mercredi avant 8h20. Vous recevrez un numéro et s’il est tiré au sort, vous deviendrez le tout premier client du magasin, qui vous appartiendra le temps d’une minute. 60 secondes durant lesquelles vous pourrez remplir votre chariot de tout ce que vous voulez (sauf alcool et tabac) sans avoir à passer à la caisse après ! Et si vous n’êtes pas l’élu, vous pourrez peut-être remporter un des 10 box repas de la cuisine de Lidl ou des entrées à Plopsa Coo.

    L’article complet à lire ici :

    http://journal.sudinfo.be/journal.php#Sudpresse/web,2017-11-29,BASSE-MEUSE|SU_QUOTIDIENS,2017-11-29,BASSE-MEUSE,1|8

  • Grève des TEC : prenez vos dispositions ces jeudi et vendredi !

    tec.jpgEn raison de la journée de grève organisée par la CGSP ces jeudi et vendredi, le réseau TEC Liège-Verviers sera à l’arrêt. Des alternatives aux transports existent : les voici.

    Aucun bus ne sortira du dépôt Robermont ces jeudi et vendredi, le réseau du TEC Liège-Verviers sera à l’arrêt : prenez vos dispositions ! Le syndicat socialiste a déposé mardi dernier un préavis de grève pour l’ensemble du groupe TEC pour ces jeudi 29 et vendredi 30 novembre. Cette faisait suite, selon le syndicat, à « l’échec du bureau de conciliation régional du 6 novembre 2017 et à l’inquiétude grandissante du personnel du groupe TEC ».

    La CGSP s’oppose à la fusion des cinq TEC, au service minimum et aux sanctions en cas de grève sauvage.

    Des alternatives aux transports en commun existent tout de même pour les déplacements en région liégeoise. Les étudiants de l’Université de Liège, fortement impactés par la situation, ainsi que le personnel du CHU peuvent bénéficier de l’application covoiturage CovoitULiège. C’est surtout en période de grève que la fréquentation du site monte en flèche. Son utilisation est très simple  : il suffit de s’identifier avec le numéro étudiant pour être en réseau avec les autres utilisateurs de la plateforme.

    La suite de l’article sur :

    http://www.lameuse.be/159508/article/2017-11-29/greve-des-tec-prenez-vos-dispositions-ces-jeudi-et-vendredi

  • Conseil communal. « Bassenge Demain » et « Demain Bassenge » : c’est chou vert et vert chou. Et c’est confus. L’opposition est montée au créneau…

    demain bassenge.pngIl y a quelques semaines, la majorité cdH lançait « Demain Bassenge », une plateforme participative sur laquelle les Bassengeois sont invités à faire connaître leurs idées pour faire évoluer la commune et son quotidien. Le hic, c’est que quelques semaines plus tard, le cdH local a annoncé qu’il changerait de nom pour les élections communales de 2018 et qu’il présenterait une liste sous l’appellation  « Bassenge Demain ».

    De quoi induire la confusion dans les esprits. Jeudi soir, lors du conseil communal, Michel Malherbe (Ecolo) rejoint par le socialiste Christopher Sortino, n’a pas manqué article bassenge demain novembre 2017.pngd’interpeller la majorité sur ce sujet. « Ces deux noms ne peuvent que prêter à confusion. « Demain Bassenge » et « Bassenge demain », c’est « chou vert ou vert chou ». Et on peut légitimement penser que le citoyen ne pourra pas faire la différence entre « Demain Bassenge » - Qui est l’appellation de la Plateforme participative communale qui est censée être neutre (NDLR)- et « Bassenge Demain » - Qui est la nouvelle appellation du parti Cdh local (NDLR)-.

    Michel Malherbe a demandé à la majorité que soit changé le nom de la plateforme. « Ce qui va être fait rapidement, a précisé Philippe Knapen, échevin de l’Environnement. Elle s’appellera désormais « Bassenge à votre écoute ». Et très honnêtement, on ne s’est pas rendu compte de l’ambiguïté. Et non, il n’y aura pas de récupération politique de la plateforme et les suggestions ne serviront pas à établir notre programme, puisque l’idée est de les réaliser avant les élections ».

    L’article dans sa totalité en suivant ce lien :

    http://journal.sudinfo.be/journal.php#Sudpresse/web,2017-11-27,BASSE-MEUSE|SU_QUOTIDIENS,2017-11-27,BASSE-MEUSE,1|10

  • Glyphosate : c’est reparti pour 5 ans !

    roundup 2.jpg« Une triste décision de l’Europe », s’est exclamé lundi le ministre wallon de l’Environnement Carlo Di Antonio (cdH) après qu’une majorité des États membres de l’Union européenne ait décidé de renouveler l’autorisation du glyphosate pour 5 ans. La Belgique a voté contre ce renouvellement.

    La Wallonie avait interdit l’utilisation par les particuliers des produits contenant du glyphosate, lourdement soupçonné d’être cancérigène, le 30 mars 2017. Rejoignant ainsi le gouvernement bruxellois qui avait, lui, validé cette interdiction le 14 avril 2016.

    L’article complet sur :

    http://journal.sudinfo.be/journal.php#Sudpresse/web,2017-11-28,BASSE-MEUSE|SU_QUOTIDIENS,2017-11-28,BASSE-MEUSE,1|12

  • Bassenge. L’arrivée de Saint Nicolas tout en tendresse et poésie… Le reportage… !

    saint nicolas bassenge 2017 reportage2.jpgCe dimanche après-midi, Bassenge accueillait Saint Nicolas en grande pompe. Vers quatorze heures, le Grand Saint s’en est allé parcourir les rues du village à la rencontre des petits enfants disséminés tout au long du parcours. Saint Nicolas était accompagné de ses deux ânes et, derrière eux quelque peu en retrait, une charrette décorée de ballons multicolores contenant la réserve de friandises et de petits cadeaux qui étaient destinés aux petites têtes blondes. L’ensemble du Cortège se trouvait sous la direction de Lucien, un Maître de cérémonie qu’on ne présente plus. Après la tournée du Grand Saint à travers le village, un spectacle attendait les enfants à la salle La Passerelle.

    saint nicolas bassenge 2017 reportage.jpg

    saint nicolas bassenge 1 2017.jpg

  • Eben – Rond-point Charlemagne. Saviez-vous que… ?

    charlemagne inscription.jpgSaviez-vous que la statue de Charlemagne trônant au centre du rond-point du même nom à Eben était la réplique exacte d’une statue installée dans le site du Château de Caester en 1888 ? Elle constitue donc un magnifique et rare élément du Patrimoine bassengeois. Autant le savoir...

    Regor

    château de caster.jpg

  • Visite du Grand Saint Nicolas à Bassenge ce dimanche dès 14h30 : demandez le programme !

    saint nicolas vignette 1.jpgCommuniqué. Le Centre Culturel de Bassenge en collaboration avec la compagnie "l'Autre Samedi", le Patro et l'AJAB, et les «Passeurs de mémoire» accueillera le Le Grand Saint-Nicolas ce 26 novembre 2017

    Venez nombreux !

    Il donne rendez-vous à tous les enfants à 14h30 au pied de l’église de Bassenge pour faire le tour du village en musique avec ses ânes. Après sa promenade, à 15h30, il vous invite à la salle La Passerelle pour découvrir le magnifique film « Le chant de la mer ».

    Ben et Maïna vivent avec leur père tout en haut d'un phare sur une petite île. Pour les protéger des dangers de la mer, leur grand-mère les emmène vivre à la ville. Ben découvre alors que sa petite sœur est une Selkie, une fée de la mer dont le chant peut délivrer les êtres magiques du sort que leur a jeté la Sorcière aux hiboux. Au cours d'un fantastique voyage, Ben et Maïna vont devoir affronter peurs et dangers, et combattre la sorcière pour aider les êtres magiques à retrouver leur pouvoir.

    Après le spectacle, Saint Nicolas distribuera des friandises aux enfants sages…

  • SNCB. Votre abonnement va augmenter de 2,49 %

    train augmentation tarifs, tarifs trains, tarifs sncbLe 1er février prochain, la SNCB va augmenter de 2,49 % le prix de ses abonnements de train, tant pour les navetteurs qui se rendent au travail que pour les jeunes qui vont à l’école. La hausse est également de 2,49 % pour la carte de train mi-temps. Un billet standard sera en moyenne 0,94 % plus cher. Le ticket le meilleur marché coûtera 2,3 euros au lieu de 2,2 euros actuellement. Le billet séniors passera de 6,2 à 6,5 € tandis que le Go Pass 1 grimpe de 6,20 à 6,40 € et la Key Car de 22 à 23 €. Le Go Unlimited (voyages illimités durant une semaine pour les moins de 26 ans durant les vacances scolaires) d’une semaine augmentera d’un quart à 15 euros. Ces ajustements tarifaires se basent sur l’évolution de l’indice-santé. Ils sont calculés en fonction de l’actuel contrat de gestion qui fixe de manière précise les hausses selon les types de titre de transport.

    L’article complet en suivant ce lien :

    http://journal.sudinfo.be/journal.php#Sudpresse/web,2017-11-25,BASSE-MEUSE|SU_QUOTIDIENS,2017-11-25,BASSE-MEUSE,1|18

  • Lutte contre les jets de canettes et déchets sauvages : les producteurs de bières agissent ! Une campagne de pub détournée au profit de la propreté publique ! (Toutes les photos !)

    Pour la première fois en Wallonie, trois producteurs de bière concurrents décident de s’associer pour lutter contre les déchets sauvages. En mettant en scène leurs produits vides aux côtés de la pub originale avec un message lié à la propreté publique, ce qu’ils veulent nous dire est clair : les canettes vides, c’est dans la poubelle !

    Quand une campagne de pub est détournée au profit de la propreté publique ! Les explications :

    Pour la première fois en Wallonie, trois producteurs de bière concurrents décident de s’allier dans une campagne avec un objectif sociétal ambitieux : la lutte contre les déchets sauvages.

    Ce mardi 21 novembre, Gordon, Jupiler et Maes et la Cellule Wallonie Plus Propre ont présenté au Ministre wallon de l’Environnement Carlo DI ANTONIO la campagne publicitaire mettant en scène leurs produits de manière décalée, avec un message lié à la propreté publique.

    La campagne, visible du 20 au 26 novembre, s’articule autour de deux visuels qui se répondent mutuellement : le premier met en avant une bière de marque en canette, tandis que le deuxième montre cette même canette vide et froissée, appelant le consommateur à la jeter dans la poubelle après consommation.

    « La propreté publique est un défi complexe, qui nécessite l’implication et la collaboration de tous, à tous les niveaux. Je suis particulièrement satisfait de voir 3 entreprises concurrentes prendre leurs responsabilités via le lancement de cette campagne commune », a souligné Carlo DI ANTONIO, Ministre wallon de l’Environnement et de la Transition écologique.

    Ann NACHTERGAELE, Responsable du département Environnement et Energie de FEVIA Wallonie, la Fédération de l’Industrie Alimentaire, a également salué cette initiative qui marque un signal fort dans l’engagement pris par les industriels dans la lutte contre les déchets sauvages et la récupération maximale des emballages vides.

    Anthony MARTIN, CEO Gordon Finest Beers : « Même si la Belgique est sans conteste un des meilleurs élèves de la classe européenne en matière de recyclage, il faut continuer inlassablement à encourager les consommateurs à faire les bons gestes. Une canette vide n’a pas pour vocation de se retrouver dans la nature ! »

    Jean-Jacques VELKENIERS, Business Unit President, West Europa AB InBev : « Nous brassons des bières fantastiques et nous en sommes fiers à juste titre. Toutefois, les emballages vides n’ont pas leur place le long de la route ou sur les places publiques, mais doivent être rassemblés, triés et recyclés. Cela fait des années qu’AB InBev supporte la lutte contre les déchets sauvages, entre autres en organisant des actions de nettoyage entre collègues, en soutenant des initiatives de sensibilisation ou en lançant des projets pilotes lors de festivals. Par le biais de cette campagne, nous faisons appel au consommateur pour qu’il respecte l’espace public ».

    Sebastiaan DE MEESTER, Corporate Affairs Manager Alken-Maes : « Nous voulons que nos consommateurs se mobilisent en faveur de la propreté publique. Le message de cette campagne est clair : les déchets sont destinés aux poubelles et ne peuvent en aucun cas se retrouver sur la voie publique ! ».

    Benoit BASTIEN a resitué la raison d’être de la Cellule Wallonie Plus Propre, dont il est le Coordinateur: «Nous catalysons les actions qui visent avant tout le changement de comportement. Nous ambitionnons de fédérer un maximum d’acteurs afin que la lutte contre les déchets sauvages et les dépôts clandestins soit considérée comme un véritable enjeu de société. Dès lors, nous remercions ces 3 entreprises de s’impliquer avec nous dans cette campagne ».

    La campagne, mise en oeuvre par l’Agence LDV United, sera visible du 20 au 26 novembre dans les rues de plusieurs communes wallonnes (Liège, Morlanwelz, Seraing, Verviers, Wavre). Le choix de ces communes tient à l’existence sur leur territoire de panneaux déroulants électroniques qui sont le support permettant de faire défiler à tour de rôle le visuel classique, suivi de sa version détournée. A noter que cette campagne aura lieu simultanément dans les trois Régions du pays. Donc, elle sera également visible à Bruxelles, Gand, Anvers et Ostende, notamment.

    (Source Wallonie plus propre)

    Les photos

    pub canettes 1.png

    pub canettes 2.png

    pub canettes 3png.png

    pub canettes 4png.png

    pub canettes 5png.png

    pub canettes 6png.png

  • Un Lidl du futur va ouvrir à Haccourt et bientôt à Herstal!

    lidl futur.jpgFermé depuis plusieurs mois, le Lidl de Haccourt va rouvrir ses portes mercredi prochain. Non sans avoir fait l’objet d’un agrandissement important. 300 nouveaux produits seront en effet vendus sous le nouveau concept « Lidl of the future ».

    Fermé depuis le printemps, le Lidl de Haccourt va donc rouvrir ses portes ce mercredi 29 novembre à 8h30. Sept mois de fermeture qui ont eu pour objectif de réaliser d’importants travaux. L’ancien bâtiment a en effet été complètement démoli et l’ensemble du site a été assaini.

    L’article complet en suivant ce lien :

    http://www.lameuse.be/157104/article/2017-11-23/un-lidl-du-futur-va-ouvrir-haccourt-et-bientot-herstal

  • Wallonie. Grève des services publics le 30

    tec grève.jpgL’ensemble des services publics wallons (SPW, Forem, TEC…) seront à l’arrêt le jeudi 30 novembre, ont indiqué hier soir nos confrères de la RTBF. Le mouvement se fera à l’appel du front commun CGSP-CSC.

    Les syndicats entendent ainsi dénoncer « la marche arrière du nouveau gouvernement wallon sur certains dossiers ». Ils visent notamment la diminution du temps de travail pour certaines catégories du personnel (les plus de 60 ans, les métiers pénibles) et la possibilité de nomination de contractuels.

  • Roclenge. L’édition 2017 de la journée de l’arbre a encore fait le plein ! Reportage en photos

    journée de l'arbre 2017 bassenge.pngComme chaque année, la commune de Bassenge organisait, samedi dernier, sa grande journée de l’arbre sur la Place Louis Piron à Roclenge. Des animations accompagnaient cette grande journée de distribution gratuite de plants d’arbres - On y a vu aussi le stand des Volon’terres - et, en fin d’après-midi, après son périple dans la Vallée du Geer, Saint Nicolas a été accueilli en fanfare pour le bonheur des petits enfants comme des grands. Tout au long de la journée un large public a déambulé dans les chapiteaux dans une ambiance on ne peut plus conviviale.

    journée de l'arbre 2017 bassenge.13png.jpg

    Le reportage en photos dans l’album à découvrir ICI

    Ou en suivant le lien ci-dessous !

    http://bassenge.blogs.sudinfo.be/album/bassenge-journee-de-l-arbre-2017/

  • Politique - Communales 2018 à Bassenge. Le nom CdH, estompé, fait place à l’appellation « Bassenge Demain »

    demain soirée debât.jpgComme le rapportait l’article signé Aurélie Drion publié dans la Meuse de samedi dernier 18 novembre, ce sont deux décisions importantes qu’a prises le Comité du Cdh de Bassenge. Tout d’abord, pour les élections communales de 2018, le choix est de présenter une liste qui ne portera plus les couleurs du CdH mais l’appellation « Bassenge Demain ». En second lieu, celui de désigner Valérie Hiance, actuelle échevine, comme cheffe de file et, en prolongement, la présenter en tête de liste « Bassenge Demain » aux prochaines élections communales de 2018.

    Les explications de Valérie Hiance à Aurélie Drion : « Cela fait près de deux ans que nous menons une réflexion à ce sujet. Nous avions en effet organisé une projection du film-documentaire « Demain » et de là tout un débat s'est mis en place et plusieurs initiatives ont été prises pour faire bouger les choses et les faire autrement. On a mis en place une valérie hiance et philippe knapen bassenge demain article photo.jpgplateforme participative, on a lancé une interface pour promouvoir le circuit-court. On a aussi rencontré toute une série de personnes qui avaient envie de s'engager sans avoir une étiquette politique.

    Et puis, bien sûr, on se rend aussi compte que le manque de confiance des citoyens envers les politiques grandit de plus en plus.

    Il faut réinstaurer une proximité et une relation de confiance avec la population. C'est d'ailleurs dans cet état d'esprit que la liste va être créée tout en répondant aux préoccupations citoyennes. Bassenge Demain » sera donc une liste avec des candidats cdH mais aussi des candidats d'ouverture. »

    La journaliste lui pose alors la question : « Alors que le cdH est à la tête de Bassenge depuis 1988, n'a-t-il pas peur de perdre sa majorité en changeant de nom ? »

    Valérie Hiance « Non, parce que les élections communales sont avant tout des élections de proximité pour lesquelles on vote pour des personnes. L'important est donc d'avoir des candidats de qualité qui s'inscrivent dans le projet et la dynamique que nous voulons instaurer. Et si nous devons encore travailler sur notre programme, il s'inscrira bien sûr dans la continuité de ce que nous avons entrepris, tout en donnant la priorité au commerce local, l'environnement ou le développement local. C'est une décision que je mûris depuis des mois. Ça fait 11 ans que je suis échevine et ce qui me plaît dans la politique communale, c'est justement cette proximité avec les citoyens. Et bien sûr, j'ai conscience du travail que ça représente et je m'y prépare. D'ailleurs, si je deviens bourgmestre, j’adapterai ma carrière professionnelle pour être disponible pour la commune (elle est enseignante, NDLR) ».

    Mais avant d'en arriver là c'est un programme et surtout une liste qui doivent être constitués. Un comité des sages va être mis sur pied et présidé par Caroline Deltour, la présidente du cdH de Bassenge. Il sera chargé d'analyser les candidatures. Et bien évidemment toute personne désireuse de se rallier à notre projet est la bienvenue ».

    Comme le stipulait l’article de La Meuse, vous pouvez joindre la chef de file  via :

    valerie.hiance@bassenge.be

    Regor