Google Analytics Alternative

  • Après #Balancetonporc. Dénoncer les infractions routières des chauffeurs TEC

    tec.jpgUne nouvelle page internet a vu le jour jeudi dernier. Elle s’inscrit dans la lignée des hastags #balancetonporc et #metoo. Il n’est pourtant nullement question ici de harcèlement mais plutôt de délation. Bus-leaks.be invite en effet les usagers des transports en commun wallon à dénoncer les mauvais comportements des chauffeurs de bus. Avec comme preuve des photos, dont les visages seront floutés pour garantir le respect de la vie privée, les créateurs de la page espèrent récolter de nombreux clichés. Téléphone au volant, inattention sur la route, excès de vitesse… la page invite à dénoncer tous les comportements dangereux que pourraient provoquer les chauffeurs de bus. Si les TEC sont clairement visés, ils ne sont pas nommés clairement afin d’éviter toute forme de poursuites.

    Mais moins de 24h après l’apparition de la page sur internet, elle a été retirée. Il semble que le battage autour de ce site ait effrayé son initiateur. « J’ai vu la page, je me demande si on ne va pas déposer plainte. Je dois voir notre service juridique lundi afin d’en discuter. Dénoncer des gens en public sur internet, c’est illégal. Alors qu’il suffit d’utiliser les formulaires de plainte qui existe dans le système interne aux TEC », déplore Bruno Belluz de la CSC.

    L’article complet à lire sur :

    http://journal.sudinfo.be/journal.php#Sudpresse/web,2017-11-18,BASSE-MEUSE|SU_QUOTIDIENS,2017-11-18,BASSE-MEUSE,1|18