Google Analytics Alternative

Wallonie. 400 millions pour épurer les eaux. 10 millions iront à Bassenge…

station d'épuration wonck Plan.jpgLe gouvernement wallon a approuvé un programme de travaux de la SPGE (Société publique de gestion de l’eau), qui va toucher l’ensemble de la région. Pour un investissement d’un peu moins de 400 millions d’euros d’ici 2021.

Dès cette année, précise le ministre Di Antonio, 276 chantiers seront menés. Dont la création de 90 nouvelles stations d’épuration. La plus grande partie de ces chantiers visera à améliorer (épurer) les eaux de surface.

10 millions investis à Bassenge

Chaque jour, un Wallon utilise une centaine de litres d’eau pour ses usages domestiques. Comprenez par-là la préparation des repas, les soins du corps, le ménage, etc. Bien évidemment, cette eau utilisée et donc usée doit être traitée avant d’être rejetée en milieu naturel. Et pour ce faire, il n’y a pas 36 solutions. Cela passe soit par un système d’assainissement collectif, à savoir des habitations connectées aux égouts qui les amènent ensuite vers une station d’épuration; soit via un système d’épuration des eaux usées individuel, qui ne traite donc que les eaux de l’habitation concernée.

Pour faire face à ses obligations environnementales, imposées par l’Europe, la Région – qui en est aujourd’hui à un taux d’épuration de 91% – a donc débloqué 400 millions d’euros, dont 102 pour la province de Liège. Pour ce qui concerne Bassenge, quatre millions vont être investis dans la station d’épuration de Wonck, trois autres dans le collecteur et la station de pompage de Bassenge, trois également pour la première partie du collecteur de Wonck.

L’article complet à découvrir en suivant ce lien :

http://journal.lameuse.be/journal.php#Sudpresse/web,2017-09-08,BASSE-MEUSE|SU_QUOTIDIENS,2017-09-08,BASSE-MEUSE,1|10

 

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel