Google Analytics Alternative

  • Eben-Emael - Asbl Bassenge On Move. Ecole de la réussite 2017 : l’équipe est prête pour accueillir les étudiant(es)

    école de la réussite 2017 2.jpgL’école de la réussite en est déjà à sa quatrième édition. Et, l'équipe de Bassenge on Move asbl est prête pour accueillir les étudiant(e)s inscrits. Sur la photo, le Président, Christopher Sortino (à gauche) et le Vice-Président, René Deckers (à droite) en train d'agencer les classes, ce matin, à l'école fondamentale d'Eben-Emael.

    Les cours de rattrapage débuteront ce lundi. Bonne chance à tous les étudiant(e)s !

  • Communiqué de l’AFSCA. Fipronil : résultats des actions supplémentaires (15/08/2017)

    Après le blocage initial d’exploitations suspectes, l’AFSCA a entrepris plusieurs actions supplémentaires dans l’enquête sur l’utilisation de fipronil dans le secteur de la volaille. D’une part, un contrôle et un monitoring renforcé ont été mis en place concernant la présence de fipronil dans la viande des poules pondeuses et les ovoproduits ; d’autre part, des analyses complémentaires ont été effectuées dans toutes les exploitations de ponte qui n’avaient pas été suspectées sur base de l’enquête. Tous les résultats obtenus indiquent qu’il n’y a pas de danger pour la santé publique.

    Outre les contrôles et échantillonnages d'œufs réalisés dans les exploitations qui avaient déjà été identifiées comme suspectes sur base de l’enquête du parquet, l’AFSCA a effectué un monitoring des œufs dans les exploitations non suspectées, des ovoproduits dans les casseries d'œufs et de la viande de poules pondeuses dans les 2 seuls abattoirs belges pour les poules pondeuses.

    178 exploitations de ponte qui n’avaient pas été suspectées sur base de l’enquête du parquet, ont été visitées et toutes les étables de ces exploitations (266 au total) où des œufs sont pondus, ont été échantillonnées. Les résultats du monitoring de toutes les exploitations et leurs étables

    sont désormais disponibles. De faibles concentrations de fipronil ont été constatées dans 7 exploitations. Ces concentrations se trouvent en dessous de la valeur limite européenne (basée sur l’ARfD). Ces exploitations ont été bloquées immédiatement et les œufs provenant de ces exploitations ont été retirés du marché et détruits. Les résultats ont également été transférés au juge d’instruction.

    Après ce monitoring dans les exploitations non-suspectes, tout le secteur des poules pondeuses a été contrôlé. A l’exception d’un seul, tous les résultats sont en dessous de la valeur limite européenne.

    Pour rappel : les œufs concernés (code 3BE3114) sont rappelés au niveau du consommateur depuis le 8 aout.

    Dans le cadre du monitoring, treize analyses ont été réalisées sur des ovoproduits fabriqués durant la période juin-juillet dans les casseries d'œufs. Onze résultats sont conformes. Dans 2 échantillons une très faible concentration de fipronil a été découverte. Cette concentration est en dessous de la valeur limite européenne et ne représente aucun danger pour la santé publique. Les ovoproduits concernés ont été retirés du marché et détruits.

    La viande des poules pondeuses a également été analysée dans les abattoirs dans le cadre du monitoring. Les 30 analyses réalisées sont toutes conformes. Aucune trace de fipronil n’a été découverte dans la viande.

    L’Agence alimentaire effectue également des contrôles dans le secteur de la distribution afin de s’assurer que toutes les consignes sur le retrait des œufs sont respectées. Les directives sont en général bien suivies par le secteur de la distribution. Si des infractions sont constatées un procès-verbal est rédigé et les œufs ont été détruits.

    L’AFSCA rappelle également qu’outre le monitoring mis en place dans le secteur avicole, elle a réalisé environ 3 000 analyses quant à la présence de fipronil dans les produits végétaux tels que les fruits et légumes, le miel, les épices, le thé, etc. au cours de ces 3 dernières années. Plus de 99,9% de ces analyses étaient conformes.

    Vous trouverez l’état d’avancement concernant les exploitations de ponte bloquées et la méthode de travail appliquée sur le site Internet de l’AFSCA

    (http://www.favv-afsca.fgov.be/professionnels/denreesalimentaires/incidents/fipronil/ ).

    Les consommateurs peuvent toujours poser leurs questions via le numéro gratuit 0800/13.550.

  • Œufs contaminés: le scandale s’étend, des mesures de précaution et de soutien sont prises

    Le scandale des œufs contaminés dépasse les frontières européennes. La Commission prévoit une réunion à ce sujet le 26 septembre. Malgré ses actions et comptes rendus détaillés, l’Afsca reste critiquée. Le gouvernement propose des mesures de soutien pour les entreprises touchées

    Quinze pays de l’Union européenne, ainsi que la Suisse, la Corée du Sud et Hong Kong, sont maintenant touchés par la crise des œufs contaminés au fipronil. Dans l’Union européenne, la Belgique, les Pays-Bas, l’Allemagne, la France, la Suède, le Royaume-Uni, l’Autriche, l’Irlande, l’Italie, le Luxembourg, la Pologne, la Roumanie, la Slovaquie, la Slovénie et le Danemark sont concernés, précise la Commission européenne. Celle-ci a également annoncé qu’elle réunirait ces pays lors d’une réunion destinée à « tirer les leçons » de la crise le 26 septembre.

    Pas de danger

    En Belgique, suite au scandale et à la demande de son ministre, l’Afsca a rendu publique un rapport des actions menées dans le cadre de ce dossier. Elle s’y défend notamment d’un quelconque manquement et met en avant les lenteurs de l’administration néerlandaise.

    Un certain nombre d’entreprises ont été bloquées à titre de précaution, et des échantillons ont été prélevés. Aussi bien les exploitations de poules pondeuses que les autres exploitations d’élevages et de reproduction ont été bloquées et des échantillons ont été prélevés. La priorité absolue a été accordée aux fermes de ponte qui produisaient des œufs parce qu’elles livrent directement au consommateur. 86 exploitations avicoles ont été préventivement bloquées dont 48 exploitations de poules pondeuses. Mardi 15 août, 21 exploitations étaient toujours bloquées, dont 15 exploitations de poules pondeuses.

    Au cours de la semaine passée, l’Agence a également diffusé les codes et rappelés certains lots d’œufs. Sur base des résultats des analyses complémentaires effectuées sur ceux-ci, elle a annoncé, début de semaine, que les mesures de précaution étaient annulées et que le rappel des œufs était levé à l’exception d’un lot (code 3BE3114).

    Après le blocage initial d’exploitations suspectes, l’Agence a effet entrepris plusieurs actions supplémentaires : « D’une part, un contrôle et un monitoring renforcé ont été mis en place concernant la présence de fipronil dans la viande des poules pondeuses et les ovoproduits (produits à base d’œuf) ; d’autre part, des analyses complémentaires ont été effectuées dans toutes les exploitations de ponte qui n’avaient pas été suspectées sur base de l’enquête. Tous les résultats obtenus indiquent qu’il n’y a pas de danger pour la santé publique ».

    178 exploitations de ponte qui n’avaient pas été suspectées ont été visitées et échantillonnées. De faibles concentrations de fipronil ont été constatées dans 7 exploitations mais ces concentrations se trouvent en dessous de la valeur limite européenne. Elles ont été bloquées immédiatement et leurs œufs ont été retirés du marché et détruits. Après ce monitoring dans les exploitations non suspectes, tout le secteur des poules pondeuses a été contrôlé. À l’exception d’un seul (voir code plus haut), tous les résultats sont en dessous de la valeur limite européenne. Dans le cadre du monitoring, treize analyses ont été réalisées sur des ovoproduits fabriqués durant la période juin-juillet dans les casseries d’œufs. Onze résultats sont conformes. Dans 2 échantillons une très faible concentration de fipronil a été découverte. Cette concentration est en dessous de la valeur limite européenne et ne représente aucun danger pour la santé publique. Les ovoproduits concernés ont été retirés du marché et détruits. La viande des poules pondeuses a également été analysée dans les abattoirs. Les 30 analyses réalisées sont toutes conformes. Aucune trace de fipronil n’a été découverte dans la viande. L’Agence alimentaire effectue également des contrôles dans le secteur de la distribution afin de s’assurer que toutes les consignes sur le retrait des œufs sont respectées.

    Enfin ; elle rappelle également, « qu’outre le monitoring mis en place dans le secteur avicole, elle a réalisé environ 3.000 analyses quant à la présence de fipronil dans les produits végétaux tels que les fruits et légumes, le miel, les épices, le thé… au cours de ces 3 dernières années. Plus de 99,9 % de ces analyses étaient conformes ».

    La suite sur :

    http://www.sillonbelge.be/1163/article/2017-08-16/oeufs-contamines-le-scandale-setend-des-mesures-de-precaution-et-de-soutien-sont

  • Eben-Emael. Le festival de Jazz au Broukay débute dès demain !

    C’est ce vendredi 18 août que débute la programmation du festival de Jazz au Broukay à Eben.

    Voici tous les renseignements :Dossier presse Jazz 2017.pdf

    Voir aussi www.jazzaubroukay.be

  • Boirs est barjot. Mais quelle était donc cette chanson chantée par l’équipage français de Chapareillan (Isère) lors de la descente du Geer en radeau ? Voici la réponse.

    Vous avez été trois à l’identifier. Il s’agissait de la chanson paillarde «  La boiteuse ».

    A écouter en suivant le lien ICI

    https://www.youtube.com/watch?v=ieOqX0DKbis&list=RDieOqX0DKbis#t=13

    Quatre personnes de Bassenge ont donné la bonne réponse : Mr A.Libert, Mme Isabelle Platbrood, Mme Anne-Marie Raskinet (Assistance à l’enfance asbl) et Mr Jean Tilkin (La Case Départ)

  • Basse-Meuse. Les Cramignons à l’Unesco? Patience…

    Il y a trois ans, Serge Fillot, bourgmestre ff d’Oupeye, se mettait en tête de faire reconnaître les Cramignons comme patrimoine oral et immatériel de l’humanité par l’Unesco. Une belle reconnaissance potentielle qui n’a toujours pas eu lieu, le projet étant un peu mis en stand-by. Il va cependant être relancé dès la rentrée. Article complet en suivant le lien ci-dessous :

    http://basse-meuse.lameuse.be/114093/article/2017-08-16/les-cramignons-lunesco-patience

  • Bonne fête aux Marie en Vallée du Geer et ailleurs, bon 15 Août à vous toutes et tous !

    Le prénom Marie vient du prénom hébraïque Miryam.

    Le prénom Marie est dérivé de Miryam, un prénom d'origine hébraïque qui signifierait "goutte de mer".

    Prénoms approchants Mae, Maire, Manon, Mara, Mari, Maria, Mariam, Mariamné, Marica, Mariela,Marielle, Marietta, Mariette, Marig, Marika, Mario, Mariola, Marioline, Marion,Marisa, Marise, Mariska, Marita, Marite, Mariuccia, Mariya, Marja, Maroussia,Marta, Maruja, Marusca, Marushka, Maruska, Mary, Maryam, Maryse, Marza,Maureen, Maïté, Maïwen, Maïwenn, Meria, Merium, Meryem, Miriam, Miryam,Myriam, Märge, Méry, Méryt

    L'Assomption de Marie est un dogme mariologique de l'Église catholique selon lequel, au terme de sa vie terrestre, la mère de Jésus a été « élevée au ciel ». Le terme « assomption » provient du verbe latin assumere, qui signifie « prendre », « enlever ». La fête catholique célébrant l'assomption de Marie a lieu le 15 août.

    Avant d'être un dogme, l'Assomption de Marie était donc une croyance reposant sur des traditions et non sur des bases scripturaires reconnues des premiers temps de l'Église.

    L'Église catholique a considéré que cette tradition était conforme au dépôt de la Foi et « longuement mûrie par un siècle de théologie mariale omniprésente » depuis la proclamation du dogme catholique de l'Immaculée Conception, dont il n'existe cependant pas trace dans la Bible.

    Source Wikipedia

  • Petit jeu – Boirs est barjot. La descente du Geer en radeau : quel est le titre de cette chanson entonnée par l’équipage français de Chapareillan ?

    Lors de la descente du Geer en radeau samedi dernier, nos amis français de Chapareillan (jumelage avec le village de Boirs) ont entonné en chœur une chanson paillarde qui a bien amusé la galerie…

    Cette chanson peut être entendue sur la vidéo ci-dessous à partir de la 2’.

    Le jeu : quel est le titre de cette chanson paillarde et connaissez-vous les paroles ?

    Qu’est-ce qu’on gagne ? Rien, si ce n’est que la réponse sera publiée dans un prochain article (interdit aux jeunes oreilles)

    La chanson à partir de la 2 '

  • Violents orages ce 15 août, le numéro d’urgence 1722 est activé

    L’Institut royal météorologique (IRM) prévoit mardi d’intenses averses orageuses, avec localement beaucoup de précipitations en un court laps de temps, de la grêle et de fortes rafales de vent. Le SPF Intérieur a dès lors décidé d’immédiatement activer le numéro 1722.

    Le numéro 1722 a été mis en place le 1e août afin de désengorger le 112 quand il n’y a pas d’alerte vitale, mais que l’intervention des pompiers est requise.

    «Appelez le 1722 durant la période d’intempéries si vous avez besoin des pompiers en cas d’inondations et/ou de dégâts liés à la tempête. Appelez le 112 uniquement si vous ou quelqu’un d’autre êtes (potentiellement) dans une situation de danger vital», explique mardi le SPF Intérieur dans un communiqué. «Si vous appelez tout de même le numéro d’urgence 112 pour une intervention non urgente des pompiers, l’opérateur ne vous aidera pas davantage et vous demandera d’appeler le 1722».

    La suite de l’article en suivant ce lien :

    http://basse-meuse.lameuse.be/113950/article/2017-08-15/violents-orages-ce-15-aout-le-numero-durgence-1722-est-active

  • Boirs est barjot 2017. Beau succès pour la descente du Geer en radeau ! On a bien rigolé ! Reportage en VIDEO

    boirs est barjot 201723jpg.jpgCe samedi 12  août 2017, c’est par un temps mi-figue mi-raisin que, dans le contexte des festivités de « Boirs est barjot », s’est déroulée la traditionnelle descente du Geer en radeau. Heureusement, la pluie avait cessé de tomber et la course a bénéficié d’une large éclaircie. Mais cela n’avait découragé en rien les participants ni un public dense et plus large que les années précédentes à participer et à assister à la compétition. L’on se souvient que l’année dernière l’épreuve avait été remise à cause du niveau du Geer trop bas. Cette année, les équipages n’étaient que quatre à s’affronter mais, quels équipages ! A ce sujet, relevons la participation d’une équipe de français, jumelage du village de Boirs avec celui de Chapareillan (Isère) oblige.

    Notons aussi, comme le veut la tradition chaque année, que le verre de l’amitié était offert avant le début de l’épreuve. Comme quoi, pour participer à la descente du Geer en radeau il faut, d’abord aussi, avoir une bonne descente…

    Mais ce n’est pas tout. Il faut avoir le pied marin et savoir garder le cap, chose qui n’est pas facile non plus à bord de telles embarcations…

    Un bel après-midi ponctué de beaucoup de moments de franche rigolade !

    LA VIDEO

  • Les « Volonterres » étaient à pied d’œuvre à Eben : le groupe a dépassé la barre des 10 membres !

    Après Glons, Boirs, Roclenge et Bassenge, les « Volonterres de la Vallée du Geer », ramasseurs de déchets, étaient à pied d’œuvre ce dimanche à Eben. Au plus grand plaisir des pionniers de l’opération, le cap des 10 membres a été dépassé.

  • Fais pas l'oeuf

    Les œufs contaminés c’est quoi ? Un dossier complet qui apporte toutes les réponses.

    Nous vivons dans une société où le scandale se fait une place de choix et ce dans bien des domaines, qu’ils soient sportifs, politiques ou autres. Très (trop ?) souvent, le citoyen n’y comprend pas grand-chose. Voici donc un petit résumé d’un des feuilletons de l’été mais qui nous concerne tous : les œufs contaminés.

    Le dossier complet à découvrir sur Trooz Sudinfo ICI :

    http://trooz.blogs.sudinfo.be/archive/2017/08/13/fais-pas-l-oeuf-232176.html

  • Photo du jour. Route provinciale à Glons

    Dimanche 13 août 2017. Signalisation endommagée.

    signaux route provinciale 2.jpg

     

  • Si vous voyez ce panneau, faites bien attention, il s’agit d’un usager de la route sourd ou malentendant.

    Plus ce panneau sera connu, plus ces personnes circuleront en sécurité…

    À partager!

    (Source Facebook Laurette Onkelinx)

  • Rions un peu…

    La commune de Bassenge vient de publier une offre d’emploi (encodage des données des cimetières). Les critères sont nombreux. Devant le nombre de compétences demandées, comment ne pas ironiser un peu ?

    offre emploi bassenge 1.jpg