Google Analytics Alternative

L’Afsca interdit les marchés et rassemblements de volailles

La présence du virus hautement pathogène H5N8 de la grippe aviaire a, à nouveau, été confirmée en Belgique.

Comme il y a deux semaines à Wellin (province de Luxembourg), le virus a été constaté chez des oiseaux d’éleveurs amateurs, respectivement à Sainte-Ode (province de Luxembourg) et à Soignies (Hainaut).

De ce fait, des zones tampons temporaires d’un rayon de plus ou moins 3 km sont délimitées autour des contaminations. En province de Luxembourg, ces zones concernent des parties des communes de Sainte-Ode et de Libramont-Chevigny. En Hainaut, seule la localité de Soignies (et non l’ensemble de la commune de Soignies) est visée par cette mesure.

Dans ces zones tampons, les déplacements de volailles, autres oiseaux captifs et œufs à couver sont interdits. Chaque détenteur d’oiseaux et de volailles de ces zones a dû envoyer au bourgmestre un inventaire qui reprend, par espèce, le nombre d’animaux présents. Tous les oiseaux captifs et les volailles doivent y être nourris et abreuvés à l’intérieur. Ces zones seront maintenues au moins trois semaines.

« Étant donné que les premiers résultats de l’enquête indiquent la possibilité que le virus se soit répandu via les marchés publics, la vente d’oiseaux et de volailles sur les marchés publics, de même que les autres rassemblements de volailles (et uniquement de volailles dans ce dernier cas) sont temporairement interdits », ajoute l’Agence fédérale pour la sécurité de la chaîne alimentaire (Afsca).

Rassemblement autorisé si...

Les rassemblements d’oiseaux autres que les volailles sont toujours possibles pour autant que les règles habituelles soient strictement suivies. Ainsi, chaque événement de ce type doit être notifié auprès de l’Afsca, un vétérinaire doit contrôler sur place et l’organisateur doit enregistrer tous les participants. Il est également important que les oiseaux ne puissent y participer que s’ils ont été confinés ou mis sous filets dans les 10 jours qui précèdent le rassemblement.

L’Afsca rappelle que les détenteurs professionnels de toute la Belgique et les amateurs dans des zones où les oiseaux sauvages sont nombreux sont obligés de nourrir et abreuver leurs volailles à l’intérieur en tout temps.

Ces zones sont consultables sur le site internet

www.favv.be/santeanimale/grippeaviaire/zonesnaturelles

L’'agence demande également à chaque détenteur d’être vigilant et de faire immédiatement appel à un vétérinaire si ses oiseaux montrent des symptômes de maladie. Une mortalité anormale chez les oiseaux sauvages peut toujours être notifiée sur le numéro d’appel gratuit 0800/99.777.

( Sources AFSCA et Le Sillon belge)

Commentaires

  • Bonjour , un petit renseignement , les chanteries de coqs s ont interdites ? Les coqs s ont chacun dans une cage individuelle , ne s ont jamais en contact avec les oiseaux extérieur.
    Pour le transport des coqs chaque amateur le mais dans une boite , puis le met dans s ont coffre donc jamais de contact

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel