Google Analytics Alternative

  • Conseil communal de Bassenge. Nouvelle motion Publifin. Le jeune Conseiller Christopher Sortino (PS) : « Bassenge n’a rien à dire aux Bourgmestres des autres communes ! »

    publifin 3.JPGElle avait été annoncée comme vraiment étonnante. Et, en effet, la nouvelle motion déposée par le Cdh le fut, assurément. L’article du journal La Meuse du samedi 15 avril 2017 relate la nouvelle motion déposée, lors du Conseil communal du jeudi 13 avril 2017, par le parti majoritaire CdH à Bassenge, visant à proposer aux bourgmestres des communes de la zone Police Basse-Meuse (Bassenge, Blegny, Dalhem, Juprelle, Oupeye et Visé) de reverser à leur commune respective tous les émoluments qu’ils perçoivent dans les Intercommunales. Un geste qui serait calqué sur celui de Josly Piette, Bourgmestre de Bassenge. Le jeune conseiller PS Christopher Sortino, politologue, est intervenu pour souligner, tout d’abord, que si le Conseil communal a pour compétence la gestion de la commune de Bassenge, il en est tout autrement lorsqu’il s’agit des autres communes. Pour reprendre les termes de la journaliste dans son article qui relate les propos tenus par le jeune Conseiller« Le Conseil communal de Bassenge n’a rien à dire aux autres communes ! »

    Puis, poursuivant son argumentation contre cette motion, Christopher Sortino avançait le fait que Josly Piette demanderait aux Bourgmestres des autres communes de la Basse-Meuse de rétrocéder les rémunérations (Émoluments – jetons) de tous leurs mandats alors que lui-même ne le fait pas !

    Comme l’indique l’article dont référence ici (voir lien en bas de page), Josly Piette a plus d’une vingtaine de mandats dont 2 sont rémunérés.

    Grosse pierre d’achoppement entre le jeune Conseiller et le Bourgmestre de Bassenge : la commune de Bassenge verse des fonds au parti CdH

    Christopher Sortino a alors développé son raisonnement en informant les membres du Conseil qu’en 2016, une somme de près de 9.000 euros (Rémunérations de mandats de Josly Piette) a transité par les caisses de la commune de Bassenge pour aboutir dans celles du parti CdH. Et le jeune élu de l’opposition de déclarer que cela pourrait poser des questions quant à la légalité de ces opérations.

    Mais Josly Piette a répondu qu’il n’y avait rien d’anormal. Il a enchaîné en expliquant l’exercice comptable « Je dois reverser une partie de ce que je gagne à mon parti, comme cela se fait dans les autres partis. Au lieu que cela transite sur mon compte et que je reverse la majorité à la commune et une partie au Cdh, c’est la commune de Bassenge qui le fait. Auparavant, c’était l’AIDE (Intercommunale démergement et épuration des eaux) qui le faisait. Mais les procédures ont changé. C’est donc la commune de Bassenge qui s’en charge. Mais s’il ne trouve pas cela légal, que Sortino porte plainte contre moi ! ».

    Nous avons contacté le jeune Conseiller

    motion publifin bassenge,motion publifin cdh bassenge,motion publifin cdh bassenge conseil communalContacté par nos soins, Christopher Sortino a rappelé que sur sa page facebook, le CDH de Bassenge affirmait que Josly Piette ne rétrocédait rien à son parti politique (cf. encadré ci-contre). « Cela m’a étonné de lire de tels propos. Tous les mandataires politiques reversent à leur parti : c’est souvent la règle. Affirmer le contraire sur les réseaux sociaux en voulant donner des leçons aux autres Bourgmestres a éveillé ma curiosité. J’ai donc été vérifier cette affirmation auprès de la receveuse communale, avec mon collègue René Deckers. Je me suis rendu compte qu’il s’agissait d’un mensonge. C’est dommage de devoir en arriver là pour sauver les meubles : je rappelle que la motion du CDH a été rédigée pour faire oublier la nôtre qui visait à rendre publiques nos rémunérations d’élus. Le CDH de Bassenge, notamment, a refusé de la signer. Entre mensonges et versements financiers qui posent certaines questions, je pense que le CDH de Bassenge est très mal placé pour donner des leçons aux autres ».  

    L’intervention de Christopher Sortino au Conseil communal à lire ICI

    Ambiance…

    Source La Meuse samedi 15 avril 2016

    Article à découvrir ici :

    http://journal.sudinfo.be/journal.php#Sudpresse/web,2017-04-15,BASSE-MEUSE|SU_QUOTIDIENS,2017-04-15,BASSE-MEUSE,1|8

  • Incendie à Wonck. L’histoire se répète : plusieurs hectares de pelouses calcaires partent en fumée !

    incendie prairies wonck2.jpgNouvel incendie à Wonck, les jours derniers, sur plusieurs hectares de pelouses calcaires classées en Natura 2000 avec propagation dans la réserve naturelle Natagora du Coteau du Tunnel. Des centaines d'orvets, mollusques, chenilles hivernant, microfaune et d'orchidées protégées ont été carbonisés... alors que cette année la flore et faune étaient particulièrement en avance.

    Il y plus de 5 ans que la commission de gestion des Réserves naturelles de la Basse Vallée du Geer - Natagora propose à son propriétaire, la Commune de Bassenge, d'acquérir ou de prendre en gestion les terrains par pâturage ovin suite à l'absence d'entretien du fermier... Mais, la commune n’y apporte aucune réponse.

    Toujours selon Natagora, la réserve en question borde un terrain communal dont la gestion est confiée à un fermier qui ne l’assure plus depuis des années. Ces terrains calcaires sont très arides et bien exposés au soleil. En fin de saison, les hautes herbes (non fauchées ou pâturées) fanent et forment un foin sec qui peut facilement s'embraser et ainsi se propager rapidement. D'autant plus facilement lorsqu’il y a du soleil et du vent.

    Natagora indique que le mythe du feu purificateur par le "brûlis" est une ancienne pratique, bien ancrée dans l’esprit de certains habitants de la vallée du Geer. Cette technique était jadis pratiquée par les bergers afin de hâter la repousse des graminées pour les moutons. De nos jours, cette ancienne pratique agropastorale est totalement proscrite !

    Sur les photos, les zones non brûlées et apparaissant plus vertes correspondent aux endroits de la réserve où une gestion a été menée en octobre dernier : fauche avec exportation du foin... servant de coupe-feu (comme dans les Hautes Fagnes) et permettant le maintien des orchidées et Cie...

    Le dernier brûlis en date avait lieu en 2010.

    Voir document ICI où l'on pourra y lire : " Ces incendies systématiques, à la Réserve Naturelle du "Coteau du Tunnel" ou sur d’autres sites de la vallée, ont toujours lieu à la fin de l'hiver depuis plus de 30 ans ! Des bénévoles se consacrent à la gestion de cette réserve tout au long de l'année, de tels incendies réduisent à néant tous leurs efforts. De plus, des visites guidées, à but éducatif, sont organisées sur le site et inévitablement, celles -ci ne pourront plus être menées à bien... En attendant, la biodiversité en pâtit et la nature devra une fois de plus se relever de ses cendres ! "

    incendie wonck prairies.jpg

    incendie wonck prairies3.jpg

    incendie wonck prairies4.jpg

    incendie wonck prairies5.jpg

    incendie wonck prairies6.jpg