Google Analytics Alternative

Gens de chez nous. A Wonck, Didier est un fin chasseur de morilles. Depuis le début du printemps, il en a déjà trouvé 250 !

morilles didier huynen.jpgChaque année en cette période printanière, Didier, un wonckois, occupe ses temps libres à s’en aller dans la Vallée du Geer à la chasse aux morilles, ces champignons des bois, rares, à la saveur prononcée et fort appréciés des connaisseurs. Ses explorations, Didier les mène en solitaire en des endroits qu’il connaît bien et dont il se gardera de divulguer leurs situations. Il ne faut pas s’y méprendre, cette chasse aux morilles n’est pas facile et nécessite plusieurs connaissances. Des connaissances en mycologie (champignons), en dendrologie (les espèces des arbres) ainsi que celles de la Vallée du Geer sans oublier qu’il faille faire preuve d’un sens aigu de l’observation.  Et, Didier les maîtrise. A tel point qu’il n’est jamais rentré bredouille à la maison. Au contraire… Dans la famille, c’est devenu depuis longtemps une sorte de tradition ou de rituel. En cette saison printanière, le dimanche soir, les amis et connaissances sont invités à partager, avec les membres de la famille, les morilles didier carine.jpgsucculentes préparations et accommodements à base de morilles récoltées que Didier aidé de Carine, son épouse, auront concoctées. Voilà une spécificité et une tradition locales qui méritaient certainement d’être connues et mises en valeur.

Ça se passe chez nous. En Vallée du Geer.

Regor

morilles préparation.jpg

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel