Google Analytics Alternative

Droit de réponse. Gouvernance en Wallonie : le bourgmestre de Bassenge précise

Droit de réponse. En date du 27 janvier 2017 à 10h05, a été publié sur notre site, un article intitulé « Paul Magnette annonce une « révolution » de gouvernance en Wallonie : des centaines de mandats vont disparaître. Quid du Bourgmestre de Bassenge ? » assorti du commentaire suivant : « Ce n’est un secret pour personne. Josly Piette, Bourgmestre de Bassenge, a de nombreux mandats dans les intercommunales, holdings wallons et O.I.P. Il est donc concerné au premier chef. Au regard de cette batterie de nouvelles mesures, plusieurs questions se posent. Celle de savoir s’il va devoir choisir entre son mandat de Bourgmestre et ceux qu’il occupe dans le monde de la Finance fait aussi partie de celles-là … ».

Le bourgmestre de Bassenge nous précise, par la voix de son avocat Maître Rigaux :  « S’il est exact que ce n’est un secret pour personne que Monsieur Josly Piette a des mandats dans des intercommunales, holdings wallons et O.I.P. puisque cela figure sur le site Cumuleo, il n’est pas concerné par les mesures envisagées par Monsieur Magnette. En effet, l’examen attentif de ces données publiques démontre que seuls deux mandats sont rémunérés : celui de Bourgmestre et celui de Meusinvest. Tous les autres mandats de Monsieur PIETTE sont soit gratuits, soit rétrocédés aux mandants ou à la Commune, conformément à la déclaration faite à la Cour des Comptes chaque année. Monsieur Piette n’est donc nullement concerné par une indemnité parlementaire plafonnée à 150%.

Ensuite, il n’est pas davantage concerné par les incompatibilités de fonction puisque celles-ci sont énumérées comme suit :

- fonction d’un membre de cabinet et OIP relevant de la tutelle

- fonction dirigeante au sein d’un OIP et mandat exécutif local ou provincial

- direction d’une société à participation publique locale et mandat dans un Collège communal ou provincial

Monsieur Piette est administrateur dans des OIP et nullement dans le cadre d’une fonction dirigeante ou d’une direction d’une société à participation publique locale. Un administrateur reçoit un mandat. Cette fonction est tout à fait différente d’une fonction dirigeante. Monsieur Piette n’est donc pas concerné par ces mesures. Par ailleurs, comme indiqué sur les sites Cumuleo et Meusinvest, il est très clair que Monsieur Piette n’a aucun poste de direction exécutive. »

Commentaires

  • Ce qui m'a toujours étonnée chez tous les politiciens aux multiples mandats c'est "où trouvent-ils donc le temps de faire correctement les tâches qu'impliquent tous ces mandats?" Une journée ne comptant toujours que 24 h.

Les commentaires sont fermés.