Google Analytics Alternative

Gaïa rend les bulletins. Ministres du Bien-être animal : Di Antonio premier de classe

carlo di antonio.pngL’association de défense des animaux Gaia a évalué le travail des ministres régionaux du Bien-être animal. À mi-mandat, pour le travail déjà accompli et celui qu’il reste à faire aux yeux de Gaia, le Wallon Di Antonio (cdH) termine premier de classe (14/20), la Bruxelloise Bianca Debaets (CD&V) est dernière (11/20). Le Flamand Ben Weyts (N-VA) obtient 12/20.

Di Antonio a gagné des points avec son formulaire en ligne pour dénoncer la maltraitance animale, ses décisions pour l’identification des chiens et des chats, la stérilisation de ces derniers, l’interdiction de l’élevage du vison et des poneys de foire et son futur code wallon du bien-être animal. Gaia attend encore de lui des sanctions pour les animaux laissés en pâture sans abri, la castration des porcelets, la gestion urbaine des pigeons, l’interdiction du gavage (9 fermes de production) et surtout de l’abattage sans étourdissement.

Debaets a convaincu avec la plainte en ligne pour dénoncer la maltraitance et la mise en place du conseil du bien-être animal. Elle est attendue elle aussi sur l’abattage sans étourdissement, sur des sanctions plus sévères en cas de maltraitance, sur la stérilisation obligatoire des chats, la limitation des ventes d’animaux domestiques, l’interdiction des poneys de manège, des mesures pour les pigeons urbains et contre l’utilisation d’animaux en laboratoire. (Source La Meuse 1er février 2017)

Les commentaires sont fermés.