Google Analytics Alternative

Appel aux bassengeois et bassengeoises. Accueil des personnes « Candidats-réfugiés »

Un communiqué du C.P.A.S. de Bassenge, de la Paroisse de la Vallée du Geer, d’Andrée Delincé, de Claudine Fender, d’Isabelle Herman et de Lucien Vanstipelen. Source Bulletin paroissial « Bonne Nouvelle » n° 299 - février 2017

« Accueil des personnes candidats-réfugiés

Nous sommes tous témoins des drames humains vécus par toutes ces familles de réfugiés qui fuient leur pays en guerre. La Belgique en accueille une toute petite part. Bien trop peu pour certains, beaucoup trop pour d’autres. Les avis sont partagés, mais notre propos n’est pas d’engager ici la polémique.

Notre commune de Bassenge, comme toutes les communes du Royaume, reçoit un quota de candidats-réfugiés qu’il faut accueillir, loger, nourrir. Actuellement, une dizaine de personnes provenant principalement d’Irak sont placées chez nous, à Bassenge, à Glons, à Wonck, à Emael. Ils attendent soit la reconnaissance du statut de réfugié, soit l’ordre de quitter le territoire.

En attendant, notre C.P.A.S. prend soin d’eux et veille à ce qu’ils puissent vivre dans de bonnes conditions. Ils reçoivent un toit, de la nourriture, des soins si nécessaire, l’éducation pour les enfants en âge scolaire.

Nous sommes témoins de la qualité de l’aide apportée par notre C.P.A.S. Mais nous sommes témoins aussi du désarroi de certains candidats-réfugiés. Tous sont marqués par la guerre horrible et les bombardements qu’ils ont fuis, par la persécution qu’ils ont subie. Certains ont perdu des parents proches. La plupart ont été entassés dans des camps de réfugiés dans des conditions inhumaines. Ils ne parlent pas le français, certains sont seuls, ne connaissant personne ici.

Des habitants de nos villages se sont émus de leur situation et voudraient collaborer avec le C.P.A.S. pour leur offrir, en plus du minimum vital, un peu de réconfort, un peu d’amitié, un peu d’aide dans la mesure du possible. Par exemple : il est très important pour eux d’apprendre le français. Peut-être pourrions-nous mettre en place, chez nous, une table de conversation et d’apprentissage du français ?

Nous avons l’intention de les inviter à partager un repas fraternel. Pour créer des liens. Les responsables du C.P.A.S. nous disent que ce serait bien si certains d’entre eux disposaient de (vieux) vélos. Nous avons souvent de bons vêtements à partager !?

Bref, il est possible d’agir et de leur offrir un petit rayon de lumière dans la situation dramatique qu’ils vivent.

Si vous désirez nous rejoindre dans notre réflexion et dans de petites actions, n’hésitez-pas à contacter le C.P.A.S. de Bassenge, la Paroisse de la Vallée du Geer, Andrée Delincé, Claudine Fender, Isabelle Herman et Lucien Vanstipelen »

Secrétariat paroissial : 04/2863001

C.P.A.S. Bassenge : 04/259 88 10

Isabelle Herman : 0479.262990

Abbé Lucien Vanstipelen : 0495.702743

irak guerre 2.JPG

(Photos Wikipedia)

Commentaires

  • Je participe ! Dès que possible, je vous fournis des vêtements et un peu d'argent pour les aider !

Les commentaires sont fermés.