Google Analytics Alternative

Basse-Meuse. Tous les marchés de Noël auront lieu. Les organisateurs devront faire appel à un service privé de sécurité

Avec la Belgique placée en niveau 3 de la menace terroriste et avec les récentes arrestations en France, on pouvait légitiment se demander si les marchés de Noël en Basse-Meuse pourraient se faire ou non. La bonne nouvelle est tombée : c’est oui ! Avec néanmoins des mesures de sécurité bien spécifiques. 

C’est encore dans toutes les mémoires. L’an dernier, le marché de Noël dans les Grottes de Wonck avait été annulé à 15 jours de sa tenue. On était alors peu de temps après les attentats de Paris et le fameux « lockdown » de Bruxelles.

Même si le calme était quelque peu revenu et que le pays était passé d’un niveau 4 à un niveau 3 de la menace terroriste, les autorités communales de Bassenge avaient décidé d’annuler le marché de Noël des Grottes de Wonck et ce, en concertation avec la police de la Basse-Meuse. La raison était simple : vu les tensions des derniers jours et surtout, la difficulté de sécuriser correctement un tel site, la sécurité des visiteurs n’était pas garantie. Une nouvelle qui avait énormément peiné les habitués, les ambulants, mais surtout les organisateurs qui se faisaient une joie d’organiser cette manifestation pour la 20ème fois.

Les autres festivités de Noël dans la Basse-Meuse avaient, elles, été maintenues, simplement parce qu’elles ne se faisaient pas dans un lieu confiné et que la fuite, en cas d’attaque, était plus facile.

Mais cette année, excellente nouvelle, tous les marchés de Noël prévus à Oupeye, Visé, Bassenge, Juprelle, Dalhem ou Blegny pourront se dérouler sans exception. La zone de police de la Basse-Meuse a en effet réalisé une étude de risques, sur base bien évidemment de toutes les informations en sa possession, en ce compris les recommandations de l’OCAM (Organe de coordination pour l’analyse de la menace).

Après discussions avec les différents bourgmestres des communes citées, la décision a été prise de donner son feu vert à tout le monde. Néanmoins, des mesures spécifiques vont devoir être prises. La zone de police n’ayant pas une capacité opérationnelle suffisante pour pourvoir être présente sur tous les marchés de Noël en plus d’accomplir ses autres missions, les organisateurs vont devoir faire appel à des agences de sécurité privées pour compléter le dispositif. Comme nous le confirme Josly Piette, bourgmestre de Bassenge et président de la zone de police, 15.000 euros supplémentaires vont ainsi devoir être notamment déboursés pour sécuriser les Grottes de Wonck et payer le service d’ordre privé. Celui-ci sera notamment chargé d’effectuer une fouille des sacs, filtrer les entrées, de surveiller les abords et assurer un gardiennage du site la nuit. Ces 15.000 euros seront pris en charge par la commune. (Source La Meuse mardi 29 novembre 2016)

Commentaires

  • 15000 euros le service de sécurité ?!? Et Josly qui traine les pieds (c'est rien de le dire) pour des travaux et un clapet anti-inondations à 7000, on voit où vont les priorités...

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel