Google Analytics Alternative

Basse-Meuse – Judiciaire. Cambriolages en série dans la région de Bassenge et Juprelle

Une vague de cambriolages touche la zone de police de la Basse-Meuse. Juprelle est fortement touchée et la commune de Bassenge est, elle aussi, concernée. Et hier soir, un nouveau vol dans une habitation était constaté, cette fois à Mortier (Blegny). Signe que le phénomène est plutôt important, la zone de police nous a donné des chiffres qui interpellent : « Nos statistiques en matière de cambriolages étaient jusque-là stables. Mais là, on sait déjà qu’ils sont en augmentation. En 2015, nous en avions eu 466, alors que pour 2016, nous avons déjà 503 vols constatés ! Plus intéressant encore, les chiffres de ces trois derniers mois. En septembre, nous avons eu 7 cambriolages à Bassenge et 9 à Juprelle. En octobre, ils étaient respectivement de 8 et 6. Mais depuis début novembre, nous en avons déjà eu 9 à Bassenge et 28 à Juprelle, sur les 66 vols dans les habitations qui ont été constatés ce mois-ci sur l’ensemble de la zone ! »

On l’a compris, Juprelle est particulièrement visée par ce ou ces voleur(s). « C’est un peu un village dortoir qui, en plus, est traversé par de grands axes et proche de l’autoroute. Ajoutez à cela que nous sommes dans une période habituellement plus propice aux cambriolages. Il fait sombre plus tôt, c’est plus facile pour les cambrioleurs d’être moins remarqués. D’ailleurs, la plupart des vols sont opérés en fin d’après-midi ou début de soirée. »

La police conseille de « faire croire que la maison est occupée. Laisser une lampe allumée ou la radio. Mettre un programmateur pour que des lampes s’allument… Ne pas laisser pas de fenêtre ouverte, même en oscillo-battant. Ne pas laisser non plus traîner une échelle. »

Depuis une dizaine de jours, des patrouilles ciblées sont organisées. Si vous constatez des agissements suspects, contactez le 101 ou la police de la Basse-Meuse au 04/374.89.00.

Note de Regor

Quelques témoignages recueillis sur Facebook

  • « Deux cambriolages cette semaine rien que chez nos voisins proches, rue de la Vallée; va-t-il falloir que nous organisions des rondes nous-mêmes pour nous protéger ? »
  • « Il semblerait qu'ils passent devant les maisons avec un accessoire qui ouvre les portes électriques des garages et entrent donc sans effraction, c'est réellement flippant. »

http://www.rtl.be/info/magazine/hi-tech/ce-petit-boitier-a-25euro-peut-ouvrir-n-importe-quelle-voiture-ou-porte-de-garage--745300.aspx  

  • « J'ai retrouvé mes portes de garage ouvertes samedi passé et lundi...... J'ai prévenu la police et fait changer les codes des télécommandes des portes. J'habite rue Cordemont (Juprelle)
  • « Je viens de recevoir un coup de téléphone du ministère de l'intérieur me posant des questions sur le genre de maison que j'habite à cause des vols survenue dans la région.  Trouvez- vous normal qu'à 18h15, on vous pose ce genre de questions ???? Pour ma part je crois qu'il faut se méfier »
  • " En rentrant vers 18h30 chez moi, je suis interpellée par une personne conduisant une camionnette blanche pour me demander où se trouve le 730 rue provinciale à Slins. Je lui ai dit vers où se diriger. Mon fils me signale que la camionnette tourne toujours. »
  • « Notre voisin a été cambriolé hier soir à 21h alors qu'il s'était absenté 3/4h. Il y a donc forcément des gens qui surveillent les habitants qui sortent de chez eux, c'est obligé; à nous d'ouvrir l'oeil et de repérer des voitures inconnues. Vu la multiplication des vols, je pense que c'est une bonne idée que chacun partage son expérience afin que nous sachions tous à quoi nous devons être attentifs! »

C’est en effet ce dernier témoignage qui permet de mettre en évidence un point commun à tous ces vols : une voiture stationnée dans un quartier avec des occupants à son bord qui portent une surveillance sur les habitudes des habitants.

Ouvrir l’œil et le bon s’avère nécessaire.

Regor

Les commentaires sont fermés.