Google Analytics Alternative

Carburant. Le baril baisse, mais le diesel augmente

Ce mardi, le diesel a encore vu son prix augmenter, le tarif moyen TVAC s’établissant à 1,279 euro. Soit une hausse de 0,2 cent. Ce n’est peut-être pas grand-chose, certes, mais, en un mois, le diesel a augmenté de 5,60 cents, et de 12,80 cent par rapport à son prix de novembre 2015.

Depuis l’an dernier, en réalité, ce carburant n’a cessé d’augmenter. Il était encore d’1,054 euro en janvier 2016. Il vous faut donc compter 6 euros de plus qu’il y a un an pour un plein de 50 litres…

L’essence, elle, affiche des prix plus stables, même s’ils augmentent aussi (environ 3,10 cents de plus, par rapport à octobre).

Pour le site de comparateur de prix carbu.com, les prix vont rester stables à la pompe, avec une tendance à la hausse. Et ce, « bien que le marché se soit stabilisé », souligne le porte-parole du site.

En effet, à court terme, aucune baisse de prix n’est à prévoir. Que du contraire ! Or, le cours du baril est reparti à la baisse, repassant sous la barre symbolique des 50 dollars. « Si le marché s’était ressaisi après l’annonce de septembre dernier sur un accord entre pays producteurs membres de l’Opep, les investisseurs semblent être de moins en moins convaincus que celui-ci aboutisse », note-t-on chez carbu.com. Aucun accord n’est en effet intervenu pour que certains pays (comme la Russie, le Brésil ou le Mexique) réduisent leur production.

PAS D’ACCORD !

Ceux-ci refusent donc de couper le robinet pour réguler les prix, en jouant sur la balance de l’offre et de la demande. Or, sans un accord et des quotas de production respectés, les prix pourraient repartir à la baisse comme c’était le cas avant cette tentative de gestion du marché. (Source La Meuse mercredi 2 novembre 2016)

Les commentaires sont fermés.