Google Analytics Alternative

  • L’Ecole de la Réussite : des cours de rattrapage gratuits pour vos enfants ! Les inscriptions sont officiellement ouvertes !

    logo bassenge on move original.jpgDans un communiqué distribué toutes-boîtes, l’asbl Bassenge On Move vient de lancer officiellement les inscriptions pour l’école de la réussite qui en est déjà à sa troisième édition.  En voici la teneur : « Pour la plupart de nos jeunes, les vacances d’été sont synonymes d’amusement et de plaisir. Pour d’autres, elles signifieront travail et étude afin de préparer au mieux les examens de seconde session. Dans ce contexte, certains élèves disposeront très certainement d’un accompagnement adapté et personnalisé qui les aidera à affronter au mieux les différentes épreuves de dernière chance. Pour d’autres, cet accompagnement est tout simplement impensable au regard des coûts qu’il engendre.

    Pour la suite et les modalités d’inscription cliquez sur le lien suivant : école de la réussite 2016 3ème édition.pdf

  • A Wonck, le chantier de la buvette et des installations de l’URW avance à grands pas…

    buvette wonck.jpgA très grands pas, même. Les entreprises et les différents corps de métiers ont, en effet, mis les bouchées doubles et, malgré le temps maussade et les nombreuses intempéries que nous avons connus ces derniers mois, le chantier progresse bien. Dans le bâtiment, aujourd’hui sous toit, fermé et isolé, les travaux intérieurs ont commencé. Voilà qui devrait réjouir plus d’un impatient de voir le bout du tunnel…

    buvette wonck.jpg

  • Emael. Le jeu du signal mystère. Voici la réponse : il s’agissait de…

    félicien le magicien.jpgSur les signaux apposés sur poteaux situés de part et d’autre de la grand-route à Emael apparaît le dessin de « Félicien le lutin magicien », un personnage créé dans les années 2000 par Claude Lelièvre, alors Délégué aux Droits de l’enfant de la Communauté française de Belgique. Félicien le magicien est associé au respect des droits de l’enfant dont il en est souvent le symbole. Voici sa présentation sur le site du DG.

    http://www.dgde.cfwb.be/index.php?id=2116

    félicien livre.jpg« Bonjour, je suis Félicien le lutin magicien, souffleur de bulles.

    Dans mon pays des lutins, j'exerce le métier de guérisseur de chagrin des autres. Je viens souvent en Belgique et j'y suis l'ami et le confident des enfants : je les écoute, les console, les conseille et les informe sur les droits de l'enfant. Je mets le chagrin des enfants dans mes bulles que je souffle ensuite très, très loin.

    Je souffle aussi des bulles de l'espoir qui portent les droits de l'enfant partout dans le monde.

    J'accompagne le Délégué général dans toutes ses campagnes de sensibilisation sur les droits de l'enfant ou de prévention en matière d'aide et de protection des enfants.

    C'est du boulot, mais je m'y engage »

    http://www.dgde.cfwb.be/index.php?id=2116

    L’occasion de rappeler qu’au début des années deux mille, votre blogueur de Bassenge Sudinfo, Roger Wauters par ailleurs sculpteur, a collaboré auprès du DG Claude Lelièvre dans différentes actions (voir photos dans l’album ICI). Il a réalisé également un bronze représentant « Félicien le magicien ».

    félicien sculpteur Roger Wauters.6jpg.jpg

    Le texte de la Convention relative aux droits de l'enfant, 1989

    Les droits civils garantissent :

    le droit à la vie

    le droit d’avoir un nom et une nationalité

    le droit à la vie privée

    le droit d’accéder à la justice

    le droit à la protection des enfants handicapés

    le droit à la non-discrimination

    Les droits économiques garantissent :

    le droit à un niveau de vie suffisant

    le droit à la protection contre l’exploitation au travail (le travail forcé)

    le droit à la sécurité sociale

    Les droits politiques garantissent :

    le droit d’avoir des opinions et de les exprimer (liberté d’association et de réunion, liberté d’expression, liberté de pensée, de conscience et de religion)

    le droit à la protection contre les mauvais traitements (mauvais traitements et torture)

    le droit à la protection contre la privation, ou la restriction de certaines libertés

    le droit à la protection contre la séparation d’avec les parents

    Les droits sociaux garantissent :

    le droit d’être nourri et soigné par des médecins

    le droit à la protection contre toutes les formes d’exploitation (notamment l’exploitation sexuelle), l’enlèvement et la drogue

    le droit à la protection en cas de guerre (interdiction d’être soldat avant 15 ans)

    Les droits culturels garantissent :

    le droit d’être éduqué (l’enseignement primaire doit être gratuit et obligatoire pour tous)

    le droit à une information appropriée- le droit aux loisirs (jeux, culture, activités artistiques).

    Article, photos et documentation : Anne C.

  • Basse-Meuse – Travaux. Non, l'A601 ne va pas rouvrir

    A601.jpgL'A601 reliant l'E40 à l'E313 est fermée depuis 18 mois et ne devrait jamais rouvrir. Les travaux pour la réhabiliter ont un coût trop élevé. Pourtant, en jetant un œil sur le site trafiroutes.wallonie.be, quelle n'a pas été notre surprise de voir que l'A601 devrait être rouverte ce 30 juin à 17h00. Mais ça ne sera pas le cas. Il s'agit d'une petite erreur d'encodage qui va être corrigée en mettant l'A601 comme « axe fermé » sans date de réouverture.( Source La Meuse mercredi 29 juin 2016)

    autoroute vottem a601.png

  • Emael. Petit jeu mystère. Connaissez-vous la signification de ce signal ?

    félicien le magicien2.jpgA Emael, à hauteur de l’école fondamentale de la Communauté française, sur deux poteaux situés de part et d’autre de la grand-route, des signaux sont apposés à côté de ceux indiquant le passage pour piétons.

    Sur ces signaux, qui est le personnage barbu représenté et que symbolise-t-il ?

    Qu’est-ce qu’on gagne ? Rien. Mais on en apprendra un peu plus sur sa région.

    Regor

    félicien le magicien.jpg

  • La berce du Caucase est bien présente en notre région. Nous l’avons découverte à…

    berce du caucase kanne3.jpgLa berce du Caucase, cette plante invasive à laquelle nous consacrions un article tout récemment en insistant sur le danger potentiel de brûlures qu’elle peut occasionner à son toucher, nous l’avons découverte à… Kanne. En effet, privilégiant les lieux humides, tels les berges des rivières qui favorisent aussi la propagation des graines, il y a fort à parier qu’elle soit aussi présente à Bassenge, même si jusqu’ici nous n’avons pu encore la localiser. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle, via Facebook, nous avons lancé un appel aux bassengeois(e)s afin de recueillir des informations sur la présence de la plante en notre Vallée. Appel que nous rééditons ici en vous demandant de nous avertir si vous avez connaissance de la présence de berces du Caucase en Vallée du Geer. A la veille des vacances de nos petites têtes blondes, il vaut mieux prévenir que guérir. Pour rappel, un simple toucher de la plante occasionne des brûlures au second degré.

    Article précédent ICI

    berce du caucase kanne4.jpg

    berce du caucase kanne2.jpg

  • Sécurité alimentaire. Déjà 24 produits rappelés en 2016. Attention aux barres de chocolat au lait banane et praliné Boni

    alimentation afsca.pngEn moins de 6 mois, les grandes surfaces ont déjà dû rappeler 24 produits sortis de leurs rayons, pour des problèmes de sécurité. Présence de verre, de plastique, de salmonelle ou de bactéries : les raisons sont multiples. Le non-respect des indications d’allergènes pose aussi question.

    Le communiqué de Colruyt est le 24ème depuis le début de l’année. Comme de nombreuses autres enseignes de la grande distribution, Colruyt a dû lancer un appel à ses clients, en leur demandant d’être vigilants et de ne pas consommer un produit sortant pourtant de ses rayons. Ce samedi, il s’agissait de deux lots de bâtons de chocolat au lait fourrés banane et fourrés praliné, vendus par trois sous la marque « Boni Selection ». En cause : la présence potentielle de plastique à l’intérieur. Ces barres étant vendues aussi chez Spar, OKay et Alvo, c’est tout le pays qui est concerné. La décision a été prise en concertation avec l’Agence fédérale pour la sécurité de la chaîne alimentaire (Afsca). Les produits en rayons ont été retirés et les clients qui en ont chez eux sont invités à les rapporter au magasin pour être remboursés.

    En tout, depuis le 1 er janvier, ce sont ainsi 24 produits de la grande distribution qui ont été concernés par des rappels via l’Afsca. Si la tendance se poursuit, on maintiendrait donc la tendance de 2015, année durant laquelle 47 produits avaient dû être retirés des rayons.

    Ces produits retirés présentent souvent des risques sanitaires graves, comme la présence de verre dans des bocaux de confiture. Les Snickers, Mars et Milky Way ont été rappelés en février car ils risquaient de contenir du plastique. Les bactéries sont aussi régulièrement source de rappels de produits. En avril, Colruyt a dû rappeler de l’américain préparé à cause de la présence de salmonelle et de listeria. Idem pour Carrefour, en janvier, dont les chipolatas de poulet contenaient des salmonelles. Cora a dû rappeler des moules contenant du Cadmium, un élément toxique, Picard a dû rappeler des framboises surgelées pouvant contenir un norovirus provoquant des diarrhées, et Aldi des pamplemousses avec trop de pesticides.

    Au 1 er semestre 2016, ce sont aussi 19 avertissements que l’Asca a dû publier (contre 34 en 2015), pour un allergène détecté dans un produit, et dont la présence n’était pas mentionnée sur l’étiquette. Ce qui pouvait représenter un risque grave pour les personnes allergiques !

  • Scoop ! A Bassenge, l’Allée de l’Entraide vient de changer de nom…

    allée.jpgA quelques heures du match qui opposera la Belgique à la Hongrie ce soir dans l’Euro2016, la rue de l’Entraide a changé de nom. Voir photos

    allée.jpg

  • Il épingle les voitures mal garées sur sa page Facebook!

    voiture mal garée.jpgC’est une page plutôt originale... et ne manquant pas de piquant qui a fait son apparition sur Facebook il y a quelques semaines. Créée par un Luingnois de 39 ans, la page « Gcu Tdc » propose des photos de voitures garées un peu n’importe comment, principalement sur le territoire de Mouscron.

    C’est un Luingnois âgé de 39 ans qui en a un jour eu marre de voir des véhicules en infraction de stationnement qui a eu cette idée. «  Ce sont surtout les automobilistes ne respectant rien aux abords des écoles ou ceux garés sur les passages pour piétons qui m’énervaient. J’en ai eu ras-le-bol !  » Nous a-t-il expliqué.

    Fin avril, l’homme va alors lancer la page « Gcu Tdc » qui, nous nous excusons du terme utilisé, sont les initiales de « Garé comme un trou du cul ».

    La suite sur Nordeclair :

    http://www.nordeclair.be/1607545/article/2016-06-24/mouscron-il-epingle-les-voitures-mal-garees-sur-sa-page-facebook

  • Glons. Clin d’œil. Oh ! Un petit lapereau… (Vidéo)

    lapin petit.pngOh ! Un petit lapereau. Cache-toi bien vite !

    Vidéo tournée dans la campagne glontoise en ce mois de juin 2016. (Note : Régler qualité vidéo sur 1080 HD)

  • Trois façons délicieuses de recycler les queues de fraises. Ne les jetez plus !

    queues de fraises.jpgNe jetez plus les queues de fraises ! Il est en effet possible d’en tirer de délicieux arômes que vous pourrez décliner dans différents mets. Sur Greenpaper, madame Nature nous explique comment faire :

    http://www.greenpaper.be/2016/06/3-facons-delicieuses-de-recycler-les-queues-de-fraises/

  • Santé. Brûlé à vif par une berce du Caucase : Amélie met en garde tous les autres parents

    berces du caucase.jpgAmélie est sous le choc. Son fils a été brûlé par une berce du Caucase, une plante extrêmement nocive. Elle tient donc à mettre en garde les autres parents afin que cela n’arrive pas à d’autres enfants.

    C’est une histoire qui est en train de faire le tour du net. Amélie (prénom d’emprunt) a posté, il y a quelques jours, une photo des mains de son fils, couvertes de bandages.

    Au-dessus de ce cliché, un commentaire : « A partager un maximum ! Mon fils s’est retrouvé les doigts brûlés à vif, en sang et infectés à cause d’une plante. Celle qui pousse partout en ce moment ! », peut-on y lire. « Surtout expliquez à vos enfants qu’il ne faut pas y toucher ! ».

    Cette plante, c’est la berce du Caucase. Depuis plusieurs années, elle est en pleine prolifération chez nous. On la voit partout mais c’est principalement aux abords des voies ferrées et des autoroutes qu’on la retrouve. La raison : l’effet de la vitesse des voitures et des trains aide les graines à se disséminer plus loin.

    À l’âge adulte, la berce du Caucase mesure entre 1,5 et 4 mètres de hauteur !

    Ses feuilles mesurent entre 50cm et 1 mètre de diamètre !

    Mais au-delà de son aspect imposant, cette plante est surtout réputée pour sa dangerosité. La raison : elle contient des substances toxiques qui sont activées par la lumière du jour et qui peuvent provoquer des lésions très sérieuses de la peau en quelques jours si celle-ci est exposée au soleil !

    BRÛLURES SÉVÈRES

    Une problématique qui n’est malheureusement pas neuve et qui est bien connue par le Centre anti-poison. « Chaque année, nous rencontrons de nombreux problèmes avec les plantes », nous explique Patrick de Cock, porte-parole du centre. « Rien que pour l’année 2015, par exemple, nous avons reçu 2.125 appels pour cette problématique. Mais attention, tous les appels ne concernent pas la berce du Caucase. Pour cette dernière, nous n’avons eu que 22 appels ».

    Les brûlures contractées au contact de la plante sont des brûlures du deuxième degré, qui peuvent, dans de très rares cas, entraîner la mort. « Ce sont des séquelles assez impressionnantes », ajoute notre interlocuteur. « Il est donc essentiel de se tenir le plus loin possible de cette plante et surtout d’éviter tout contact avec elle ! ».

    DES SIMILITUDES TROMPEUSES

    Le problème, c’est que certaines plantes ressemblent très fort à la berce du Caucase. « Du coup, les gens font parfois la confusion », nous explique le porte-parole. « Ils croient avoir affaire à une tout autre plante et du coup ne prennent pas les précautions nécessaires. Nous conseillons donc à tout un chacun de rester prudent et de ne pas s’aventurer s’il y a le moindre doute ».

    (Source La Meuse samedi 25 juin 2016)

    brûlures berce du caucase,berces du caucase,brûlures berces du caucase

  • Cocasse. « Bassenge voulait annexer Juprelle, mais Juprelle ne se laisse pas faire… » Elle vient de reconquérir son territoire en y effectuant des travaux de débroussaillage…

    billet de tchantchès mai 2016.pngOn se souvient de cette histoire cocasse autant que pittoresque qui avait lieu au mois de mai dans laquelle la commune de Bassenge avait engagé des travaux, d’une certaine importance, sur le mémorial de la bataille de Rocourt. Un mémorial qui a été construit en 1996 sur le dessus de la route provinciale (rue de Dalles) pour célébrer l’anniversaire des 250 ans. Et comme le faisait remarquer Tchantchès dans son billet qu’il consacrait à ce sujet dans La Meuse, il y avait comme un hic, et pas des moindres ; puisque ledit mémorial est en fait sur la commune de… Juprelle et non celle de Bassenge (« Quand Bassenge veut annexer Juprelle » - Billet à lire ici)

    Mais cette semaine, la commune de Juprelle a reconquis son territoire…

    En effet, ses services d’entretien des voiries ont mené des travaux de débroussaillage qui se route provinciale juprelle débroussaillage3.jpgsont arrêtés à la frontière administrative (officielle) entre Juprelle et Bassenge (Glons). Ils sont également intervenus aux abords proches du monument que cette section de voirie englobe (Restauré et mis en valeur par Bassenge) et se le sont donc ainsi réappropriés.

    Les travaux de mise en valeur du monument, un bien appartenant à la commune de Juprelle, ainsi que ceux portant sur le nettoyage du trottoir (Juprelle) sur une longueur de plus de 100 mètres avaient nécessité le travail d’une équipe d’ouvriers de la commune de Bassenge composée de quatre hommes durant quatre semaines ainsi que requis l’aide de différents camions et engins ainsi que demandé l’apport de matériels divers.

    Au mois de mai, le signal de la limite administrative entre Juprelle et Glons avait été déplacé et rejoint un poteau placé au sommet de la côte (voir photos en 2013 et en mai 2016). Aujourd’hui – 22 juin 2016 -, la route est exempte de ce type de signal.

    Mais où est-il donc passé, ce signal ? Jouer avec les limites administratives entre deux communes ?  Pourquoi ? Restaurer un monument, une portion de trottoir qui ne lui appartient pas ?

    Outre l’aspect cocasse de l’histoire, elle commence tout de même à soulever pas mal de questions plus sérieuses. Trop ?

    Regor

    route provinciale juprelle débroussaillage.jpg

    rue provinciale signal glons octobre 2013.png

    Ci-dessus, photo prise en 2013 (google streetview)

    signal frontière administrative.jpg

  • Glons. Elle trouve un insecte de 5 cm dans son jardin !

    lucane.jpgQuelle ne fut pas sa surprise mercredi dernier lorsque Rachel aperçut, au beau milieu de son potager, un gros insecte pour ne pas dire un géant qui évoluait paisiblement. D’une longueur de 5 centimètres, excusez du peu, l‘insecte aux mandibules comparables, à une échelle réduite, à des pinces de crabe, affichait une physionomie comme sortie tout droit de la préhistoire. Il s’agissait en fait d’un Lucane, appelé aussi cerf-volant, un gros insecte de la famille des coléoptères. Il n’est pas rare, chez les mâles, que leur longueur atteigne les 8 cm. On les dénomme « cerf-volant » en raison de la ressemblance des mandibules avec les bois d'un cerf et du fait qu'ils volent. L’espèce, inoffensive, est protégée (Europe). (Photo Rachel ci-contre et Wikipedia ci-dessous)

    Regor

    lucane cerf volant.jpg

  • Grève générale ce vendredi 24 juin en Belgique: voici tout ce qui sera à l'arrêt, région par région!

    grève illustration.jpgLa grève générale menée par les syndicats socialistes francophone et néerlandophone perturbera l’ensemble du pays vendredi. Des actions seront menées partout en Wallonie et à Bruxelles par la FGTB et au nord du pays par l’ABVV. La CGSLB et la CSC ne suivent pas l’appel à la grève bien que le syndicat chrétien a annoncé qu’il couvrira ses membres d’une éventuelle participation. Article à lire en suivant le lien ci-dessous :

    http://www.lameuse.be/1606424/article/2016-06-23/greve-generale-ce-vendredi-24-juin-en-belgique-voici-tout-ce-qui-sera-a-l-arret