Google Analytics Alternative

Sécurité alimentaire. Déjà 24 produits rappelés en 2016. Attention aux barres de chocolat au lait banane et praliné Boni

alimentation afsca.pngEn moins de 6 mois, les grandes surfaces ont déjà dû rappeler 24 produits sortis de leurs rayons, pour des problèmes de sécurité. Présence de verre, de plastique, de salmonelle ou de bactéries : les raisons sont multiples. Le non-respect des indications d’allergènes pose aussi question.

Le communiqué de Colruyt est le 24ème depuis le début de l’année. Comme de nombreuses autres enseignes de la grande distribution, Colruyt a dû lancer un appel à ses clients, en leur demandant d’être vigilants et de ne pas consommer un produit sortant pourtant de ses rayons. Ce samedi, il s’agissait de deux lots de bâtons de chocolat au lait fourrés banane et fourrés praliné, vendus par trois sous la marque « Boni Selection ». En cause : la présence potentielle de plastique à l’intérieur. Ces barres étant vendues aussi chez Spar, OKay et Alvo, c’est tout le pays qui est concerné. La décision a été prise en concertation avec l’Agence fédérale pour la sécurité de la chaîne alimentaire (Afsca). Les produits en rayons ont été retirés et les clients qui en ont chez eux sont invités à les rapporter au magasin pour être remboursés.

En tout, depuis le 1 er janvier, ce sont ainsi 24 produits de la grande distribution qui ont été concernés par des rappels via l’Afsca. Si la tendance se poursuit, on maintiendrait donc la tendance de 2015, année durant laquelle 47 produits avaient dû être retirés des rayons.

Ces produits retirés présentent souvent des risques sanitaires graves, comme la présence de verre dans des bocaux de confiture. Les Snickers, Mars et Milky Way ont été rappelés en février car ils risquaient de contenir du plastique. Les bactéries sont aussi régulièrement source de rappels de produits. En avril, Colruyt a dû rappeler de l’américain préparé à cause de la présence de salmonelle et de listeria. Idem pour Carrefour, en janvier, dont les chipolatas de poulet contenaient des salmonelles. Cora a dû rappeler des moules contenant du Cadmium, un élément toxique, Picard a dû rappeler des framboises surgelées pouvant contenir un norovirus provoquant des diarrhées, et Aldi des pamplemousses avec trop de pesticides.

Au 1 er semestre 2016, ce sont aussi 19 avertissements que l’Asca a dû publier (contre 34 en 2015), pour un allergène détecté dans un produit, et dont la présence n’était pas mentionnée sur l’étiquette. Ce qui pouvait représenter un risque grave pour les personnes allergiques !

Les commentaires sont fermés.