Google Analytics Alternative

  • Presse quotidienne. Sudpresse plus que jamais numéro 1, grâce à vous !

    logo sudpresse2.gifNous allons bien, merci. Grâce à vous et à votre fidélité, les journaux du groupe Sudpresse restent, plus que jamais, les numéros 1 de la presse francophone. Cette bonne santé vient d’être confirmée par le CIM, l’organisme officiel chargé d’analyser la diffusion des médias en Belgique.

    logo sudpresse2.gifLes chiffres qui viennent d’être communiqués le confirment : la diffusion payante de nos journaux (papier et numérique) au cours du premier trimestre 2016 est extrêmement stable par rapport au premier trimestre 2015 (-0,3 %). Une excellente nouvelle donc, qui nous encourage et nous incite à redoubler d’efforts pour vous présenter, jour après jour, l’actualité la plus fraîche et la plus exclusive.

    Cette bonne santé, nous la devons à nos journaux papier, bien sûr, mais aussi à nos éditions numériques, en constante progression. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire nos pages sur votre tablette ou votre smartphone. En un an, le nombre de nos lecteurs numériques a augmenté de 57 %.

    Aujourd’hui, plus que jamais, nos journaux caracolent en tête de toute la presse francophone belge. Le groupe Sudpresse représente à lui seul 26,5 % des ventes de journaux. C’est plus du double de la Dernière Heure (12,3 %) et près du triple de la Libre (10,4 %), par exemple.

    Si nous sommes heureux de ces résultats, c’est aussi parce que nous les obtenons dans un contexte difficile. Notre diffusion payante au cours du premier trimestre 2016 est stable par rapport à celle du premier trimestre 2015. C’est aussi le cas pour L’Avenir, mais d’autres journaux souffrent davantage, comme la Libre (-2 %), le Soir (-5,1 %) et la Dernière Heure (-4,3 %), notamment. L’Echo présente par contre un bon bulletin.

    NOS SITES : LES PLUS VISITÉS

    Et puis, si nous sommes largement en tête de la diffusion payante, que dire de nos sites internet gratuits ? Leur progression est extraordinaire. Chaque jour, vous êtes plus de 438.000 visiteurs uniques à venir chercher des infos sur nos sites. Là aussi, nous sommes, de loin, les numéros 1 de la presse francophone belge. Nos plus proches concurrents peinent à atteindre les 269.000 visites par jour.

    Rassurez-vous, nous n’allons pas nous reposer sur nos lauriers. Notre bonne santé va nous permettre de poursuivre notre travail avec passion et détermination.

    Nous continuons à nous battre pour vous présenter chaque jour le meilleur de l’actualité de notre pays et de votre région. (Source La Meuse samedi 30 avril 2016)

  • Ce jeudi 5 mai, jour de l’ascension, grande brocante à Glons

    brocante glons.JPGLa grande brocante de Glons se tiendra jeudi prochain 5 mai 2016. Elle aura lieu de 6 à 18h00. Pour réserver les emplacements :

    Christiane et Pierre

    04/286.45.59

    Caroline et Alain

    04/286.21.61

    On vous y verra ?

  • Météo. Les fruiticulteurs restent calmes

    cueillette pommes.jpgMalgré la pluie et la grêle que nous venons de connaître, la météo de ces derniers jours ne semble pas tracasser plus que ça les fruiticulteurs de la région, eux qui sont pourtant durement touchés par l’embargo russe sur les produits alimentaires européens. « Il est encore un peu tôt pour dire s’il y aura des dégâts sur les arbres », commente Michaël Loly, fruiticulteur à Hermée (Oupeye). « Tout ce que je sais c’est que d’abord, on n’a pas vraiment eu de grosses gelées. Le thermomètre est descendu jusqu’à -1 pas plus. Bon, on s’en serait bien passé, mais c’est quelque chose qui est assez fréquent en cette saison tant que les saints de glace ne sont pas passés. Pour ce qui est des dégâts que la grêle aurait pu provoquer, je ne suis pas inquiet. S’il y en a dans un mois, ça sera plus catastrophique. Mais là, on est en période de floraison c’est donc moins inquiétant. En tout cas, les récoltes ne sont absolument pas compromises par la météo que nous venons d’avoir ».

    Même optimisme du côté d’Alain Morrier, à Haccourt. « C’est encore un peu tôt pour être affirmatif. Il faudrait attendre encore trois semaines pour être formel, mais jusque-là je n’ai pas vu de dégâts. Pour le gel sur mes poires, ça n’est pas un problème puisqu’on a pulvérisé un produit pour les faire tenir. Par contre, pour la grêle, on est en fin de floraison des poiriers. Des dégâts ne sont donc pas impossibles. Mais encore une fois, c’est un peu trop tôt pour le dire ». (La Meuse samedi 30 avril 2016) (Photo prétexte)

  • Le Syndicat d’initiative de Bassenge s’apprête à fêter ses 20 ans d’existence. Il ouvre une nouvelle page Facebook !

    syndicat initiative 20 ans.jpgA l’heure où le Syndicat d’initiative de Bassenge s’apprête à fêter ses 20 ans d’existence, une nouvelle page Facebook est dédiée à ses activités.

    Voici le lien :

    https://www.facebook.com/Bassenge.tourisme/?fref=ts

    Ne manquez pas d’y laisser un « J’aime »

    Pour ce qui est des activités prévues au mois de mai pour fêter dignement cet anniversaire, voir tous les renseignements sur l’affiche ci-contre.

  • Ce soir à Bassenge, la comédie en wallon « Li scole as sotreyes »

    pièce théâtre bassenge.jpgCommuniqué. La compagnie théâtrale « L’Autre Samedi » vous présente une nouvelle comédie en wallon : « Li scole as sotreyes »

    Une fois encore, notre auteur fétiche, le Mouscronnois Christian Derycke, nous emmène en terrain familier et à la découverte de personnages croustillants.

    Rendez-vous donc dans la salle des « profs » d’une école du secondaire qui ne respire pas vraiment la grande forme par manque de moyens et d’encadrement (ben oui… comme partout!)

    Une belle brochette de dix personnages des plus savoureux(euse) vous y attend, alors comme on dit dans la « pub »… A table!

    … Mais gaff à ne pas renverser de l’andalouse sur le « plint » de la salle de gym !

    Le 29 Avril et le 30 Avril a 20h

    Le 1 Mai a 15h!

    Réservation et prévente : www.lautresamedi.be  et/ou presbytère de Bassenge

    Adresse : La Passerelle - Le Canotier

    Chemin du Tram,1  4690 Bassenge

  • Wonck. Quatre vieux saules abattus…

    saules wonck abattus 2016.jpg2.jpgDans le cadre de nouveaux aménagements du terrain de football de Wonck entrepris par la commune de Bassenge, quatre vieux saules, des ancêtres au diamètre important, ont été abattus récemment.

    Entrepris fin avril (printemps) en période de nidification, de sève montante et de floraison du feuillage, ces abattages ne sauraient, à l'évidence, que déprécier la valeur du bois gorgé de sève et d’eau voire même en interdire quelque usage.

    Savoir pourquoi ces vieux saules ont été abattus reste encore un mystère. Quelle est l'option environnementale ? Nous saules wonck abattus 2016.jpg3.jpgessayerons d’en savoir plus.

    Vallée du Geer. Arbres abattus ? « Aux suivants ! »

    Regor

    saules wonck abattus 2016.jpg4.jpg

    saules wonck abattus 2016.jpg5.jpg

    Et les voici avant...

    saules wonck rue large voie.png

    saules wonck rue large voie 2.png

  • Chez Delhaize : des légumes moches moins chers

    légumes moins chers.jpgÀ partir d’aujourd’hui, plus de 50 supermarchés et 50 AD Delhaize proposeront les légumes dits « moches ». Il s’agit de légumes au calibre non standardisé. Pour 3,99 euros, le client recevra une caissette de ± 3 kilos de ces légumes exclusivement originaires de Belgique. La composition de la caisse varie en fonction de l’offre du marché et peut donc changer d’un jour à l’autre. La différence de prix peut s’élever jusqu’à plus de 30 % par rapport aux légumes « normaux » (photo à la une : Pinterest)

    légumes non calibrés,légumes moches,légumes déformés,légumes delhaize

  • Aperçu à Boirs. Mais quel est donc ce palmipède ?

    mulard.jpgCe beau palmipède a été aperçu, récemment, au bord du Geer à Boirs près de la rue de l’île (A hauteur de l’arrière du Carwash). Comme nous ne pouvions déterminer s’il s’agissait d’une oie ou d’un canard et que nous ne pouvions distinguer l’espèce, nous avons posé la question sur Facebook dans le groupe «  Le Geer de la Vallée du Geer ». Les commentaires n’ont pas tardé. On retiendra la réponse de l’Ornithologue André Burnel (natif de Boirs)( article ici ) qui d’ailleurs confirme les dires de Maxime, jeune Bassengeois, qui nous renseigne en nous disant que nous nous trouvons devant un mulard. Monsieur Burnel écrit : « Manifestement, cet oiseau est un canard grâce à la forme du bec aplati chez le canard, conique chez les oies. Il tient du colvert par le mulard (2).jpgmiroir alaire (la tache au niveau des ailes) qui caractérise les diverses espèces de canards. Les ornithologues qualifient ce genre d'oiseaux de "canards casseroles". Un autre membre du groupe ajoute : « En néerlandais on dit Canard à soupe ».

    Une riveraine écrit : « C’est devant chez nous. Elle est là depuis deux ans, les enfants l’ont appelé Bertha, elle vient chercher le pain dans notre main… »

    Pour tout savoir sur le mulard :

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Mulard

    La Vallée du Geer : pays des mulards ?

    Regor

    mulard 2.jpg

  • À cause du mauvais temps. Le muguet : pas très beau et en retard

    muguet 2.jpgCe n’est vraiment pas un temps à muguet ! De la neige et des températures polaires : les petites clochettes n’ont pas envie de montrer le bout de leur nez. Dans les jardins, ce n’est même pas la peine de les chercher.

    Et chez les fleuristes, ce ne sera pas avant vendredi et même samedi.

    La plupart de la production vendue en Belgique vient de Nantes et là-bas, on attend au maximum avant de cueillir les brins. C’est qu’ils ne sont pas très hauts, que les fleurs sont plutôt vertes que blanches, bref qu’ils ne vont pas faire honneur à la fête du 1er mai.

    Chez le grossiste Multifleurs de Ciney, on nous a expliqué que les camions sont en attente d’être chargés. « Ce sera sans doute pour jeudi mais après il faut faire 10 heures de route. C’est une vraie catastrophe ».

    Mardi, le muguet hollandais a plus que doublé de prix à la criée alors qu’il est, selon le responsable de Multifleurs, « vraiment moche ».

    ON ATTEND POUR LES PRIX

    La plupart des grossistes belges confirment de gros retards dans la livraison. Et donc les fleuristes ne peuvent pas encore fixer de prix. Chez « Cleo Fleurs » à Namur, on pense cependant que cela ne variera pas des masses par rapport à l’an dernier « L’offre de départ est la même mais il faudra cependant voir ce que cela va donner à la criée. Nous espérons qu’il sera de qualité parce qu’avec la fête des mères qui suit une semaine après, c’est un peu une carte de visite pour que le client revienne. »

    Moins beau, plus rare et sans doute plus cher : ce ne sera pas vraiment la fête du muguet dimanche. (Source La Meuse jeudi 28 avril 2016)

  • Chat perdu à Glons

    chat perdu glons.jpgElle a disparu depuis quelques jours. Elle est toute noire avec des petites taches rousses et surtout une forme de 1 écrit sur sa tête. Si vous apercevez Louna, merci de contacter Virginie Paquot 0474 51 48 58...

  • Glons. Ce samedi, marché de printemps de l’artisanat et de la brocante !

    kiki marché.jpgLe printemps s'installe et il apporte avec lui renouveau et joie de vivre. C'est aussi le moment du grand ménage de printemps, l'occasion idéale de redécorer votre foyer d'objets d'art et d'artisanat locaux et de dénicher un cadeau original pour fêter les mamans. Le marché de ce samedi 30 avril est l'endroit rêvé pour tout cela ! Au programme, brocante, objets d'artisanat et d'art des créatrices Monique, Julie, Marie-Anne... Et, pour le Miam-miam et le Glou-glou, les dégustations Portugaises de Freddy et Christine. Pour couronner le tout, il y aura une animation musicale assurée par John et Manu avec leur répertoire de reprises de classiques avec guitares et chants en français et en espagnol. Vous l'aurez compris, c'est un évènement à ne pas rater ! (communiqué Modus Vivendi Interior)

    Samedi dès 12h00

    Adresse :

    Antiquités et brocante Modus Vivendi Interior

    10, rue Romain Vandermeer, 4690 Glons

    https://www.facebook.com/events/525547787633653/?active_tab=highlights

  • Commune de Bassenge : enquête

    terrain rue de brus.pngLe Collège communal informe la population qu’une enquête de commodo et incommodo est ouverte pour la vente d’un terrain rue de Brus à Glons. (Source Bassenge.be) Photo google maps

    L’enquête ici :

    enquete-commune.pdf

  • TEC : gros embarras partout en Wallonie

    Attention, la manifestation à Charleroi à l’appel de la CGSP aura des impacts partout ailleurs en Wallonie, au niveau des TEC notamment.

    Dans le cadre de la semaine des services publics, du 25 au 29 avril, plusieurs actions et manifestations sont programmées en Wallonie. Pour s’opposer aux nouvelles mesures du gouvernement. La prochaine action ? Ce mercredi, à l’appel de la CGSP, une manifestation sera menée à Charleroi.

    La concentration de manifestants se fera à partir de 9h30 sur l’esplanade devant la gare de Charleroi sud. S’en suivront des prises de parole avant que le cortège ne se mette en marche pour rejoindre la place Charles II, où de nouvelles prises de paroles sont prévues.

    Mais attention, l’impact de la manifestation dépassera Charleroi et de nombreuses perturbations au niveau des TEC sont attendues, toute la journée, dans toute la Wallonie : « Nous comptons 3.800 agents, la plupart sont affiliés à la CGSP », compte Stéphane Thiery, porte-parole, « et sont donc couverts par leur syndicat ».

    LIÈGE, MONS, NAMUR…

    Bref, de nombreux chauffeurs risquent de laisser leur bus au dépôt : « Nous craignons de fortes perturbations à Liège et à Charleroi en tout cas. Dans le Hainaut également. Impossible de dire ce qui va aussi se passer dans le namurois, le Luxembourg ou le Brabant wallon. Je peux vous dire en tout cas que ce sont 350.000 clients qui sont dans l’inquiétude pour demain pour une action qui n’est en rien liée au TEC. Mais pour le client, l’impact est le même. Regrettable pour les usagers, les gens qui se rendent au boulot, les étudiants qui sont déjà en pré-examens », poursuit encore le porte-parole.

    Qui ne peut donner davantage d’infos sur les perturbations. Seule communication des TEC : « Nous invitons nos clients à consulter le site infotec.be pour obtenir davantage d’informations sur ces perturbations. Le site sera actualisé régulièrement en fonction de l’évolution de la situation. Le Groupe TEC présente d’ores et déjà ses excuses pour les désagréments causés. » (Source La Meuse mercredi 27 avril 2016)

  • Glons. Vandalisés en 2009, les murets de béton de la rue de la dérivation viennent d’être replacés à l’identique… C’est le cas de le dire.

    rue de la dérivation glons.jpg avec blocs avril 2016.jpgLorsque, en 2009, les murets destinés à scinder la rue de la dérivation en deux ont été placés, ils ont tôt fait l’objet d’actes de vandalisme (graffitis divers). Or depuis 2009, pour permettre l’organisation de la brocante annuelle sur cette rue, les murets sont enlevés et replacés après l’événement. Cela vient d'ailleurs aussi d’être le cas pour laisser le passage à la course « Vélofolies ».

    Enlever, transporter, décharger, recharger, transporter, remettre en place…

    Alors, tant qu’à faire ?

    Nous sommes en 2016. Comment expliquer que, pendant 7 ans à Bassenge, (murets enlevés, replacés), personne dans le service concerné n’ait jamais pensé à en profiter pour repeindre ces trois petits murets afin de cacher ces affreux graffitis dont la vue dénature tout un quartier ?

    Depuis 2009, les murets ont été manipulés 16 fois... Ce lundi, ils viennent d’être replacés à l’identique. A l’identique : c’est le cas de le dire. Malheureusement.

    Regor

    rue de la dérivation glons.jpg avec blocs avril 2016 2.jpg

  • On en reparle ce jeudi. Identification obligatoire pour les chats wallons aussi

    chat errant.jpgLa Secrétaire d’État bruxelloise au Bien-être animal, Bianca Debaets, a annoncé le vote en première lecture de l’arrêté rendant obligatoire l’identification des chats de plus de 12 semaines. Tous les chatons qui naîtront après le vote de l’arrêté définitif devront disposer d’une puce électronique, histoire de mieux gérer la surpopulation féline actuelle et de surveiller l’obligation de stériliser son animal favori.

    Les trois régions sont sur la même longueur d’ondes et vont établir une plate-forme commune pour le système d’identification. Côté wallon, le projet avance lui aussi pour les chats de plus 12 semaines qui naîtront après le vote de l’arrêté : le texte devrait passer en 2ème lecture ce jeudi, avant un passage en 3ème lecture et un vote définitif. Pour rappel, les refuges belges accueillent 30.000 chats chaque année et 10.000 d’entre eux sont euthanasiés.( Source La Meuse mardi 26 avril 2016)