Google Analytics Alternative

  • Depuis quelques jours, un hélicoptère survole Wonck. Voici pourquoi… (Photos + vidéo)

    hélicoptère.jpgA Wonck, au niveau des prairies de la Pachlauw, une société est actuellement occupée au placement d’une nouvelle ligne à haute tension sur les pylônes. Un hélicoptère effectue les hélitreuillages des câbles et contribue à leur mise en place. Ce travail nécessite de nombreux va-et-vient de l’hélicoptère au-dessus du village de Wonck.

    Photo hélicoptère : Ali

    Autres photos et vidéo : Regor

    pylone haute tension.3jpg.jpg

    pylone haute tension.2jpg.jpg

    pylone haute tension.jpg

    Et la vidéo spectaculaire...

  • Bassenge-Bonne action. Dans le journal La Meuse de ce jeudi… Deux nettoyeurs bénévoles

    michel et murielle.jpgDans le journal La Meuse de ce jeudi 31 mars 2016, on peut lire cet article :

    Notre blogueur de Bassenge, Regor, a rencontré, ce samedi 26 mars 2016 en fin de journée, par hasard un couple de Glontois qui, équipés de sacs poubelles et de pinces spéciales, étaient occupés à ramasser les canettes, déchets et autres récipients jetés sur le bord d’une route à Glons. Il écrit : « Après les avoir observés à l’œuvre, nous nous sommes approchés d’eux pour entamer une petite conversation.

    Tandis que Muriel nous dit tout simplement : « C’est notre Bonne Action de la semaine… », Michel fait remarquer : « On trouve de tout ! Et partout ! Même des bouteilles d’alcool fort… Comme les canettes, elles ne sont même pas bues en entier… Il reste souvent de l’alcool dedans… Sur cette portion de route, nous avons déjà récolté de quoi, pratiquement, remplir deux sacs. »

    Muriel et Michel ne manqueraient pour rien au monde les actions menées par la commune de Bassenge et ils participeront encore à celle qui sera mise en place au mois d’avril prochain. En attendant, de leur propre initiative, ils mènent de temps à autre leur propre action bénévole, comme ce fut le cas ce weekend de Pâques. Et ils le font naturellement, sans tambour ni trompette.

    Pour obtenir des sacs-poubelle de grand volume, ils se rendent à la commune qui les leur fournit volontiers. Dès mardi, la collecte terminée, ils ont conduit comme de coutume leur butin au parc à container. Voilà une attitude civique remarquable qui méritait d’être signalée.

    Chapeau ! »

    (Source La Meuse jeudi 31 mars 2016)

  • Visite à la bergerie de Roclenge où les agnelages se comptent par dizaines… Reportage photo

    agnelage 2016 3.jpgCes dernières semaines, à la bergerie de Roclenge, c’est l’effervescence. On ne compte plus les petits agneaux qui jouent, gambadent autour de leurs mamans. Certains effrontés vont même jusqu’à faire des cabrioles sur le dos de leur maman qui reste impassible. Bientôt, ils s’en iront tous rejoindre les coteaux ensoleillés de la Montagne Saint Pierre où ils évolueront dans une végétation touffue, dense et verdoyante….

    agnelage 2016 1.jpg

    agnelage 2016 4.jpg

    agnelage 2016 3.jpg

    Photos Regor Mars 2016

  • Bassenge. Aline, incinérée dans l’intimité

    L’avis nécrologique d’Aline Bastin, « fauchée par la barbarie à l’aube de son 29ème printemps », a été diffusé sur les réseaux sociaux. Malgré tout, la famille y précise que l’incinération de la jeune femme se fera dans l’intimité familiale. La cérémonie se déroulera ce vendredi 1 er avril, à 10h30, à l’Église Notre-Dame d’Emael. La réunion est souhaitée à l’église.

    ALINE BASTIN 2.jpgPour les amis de la jeune femme, la famille communique également qu’Aline repose au funérarium Massin de Visé, où les visites sont prévues ces mercredi 30 et jeudi 31 mars, de 17h à 19h. Il y a fort à parier que nombreuses seront les personnes souhaitant lui rendre un dernier hommage. La famille Bastin est particulièrement bien entourée.

    Dans l’avis nécrologique, la famille d’Aline précise également que, si vous le désirez, vous pouvez faire un don au FNRS - Télévie (BE440000-000142-45) avec la mention «
    En souvenir d’Aline Bastin ». Un registre de condoléances est par ailleurs ouvert sur www.funeraillesmassin.be, le site net des pompes funèbres. (Source La Meuse du mercredi 30 mars 2016)

    aline bastin,aline bastin funérailles,aline bastin incinération

  • En toute discrétion, sans tambour ni trompette, un couple de glontois ramasse les « crasses » aux bords des routes… Nous les avons rencontrés par hasard….

    collecte déchets bords des routes, actes citoyen, acte civique, michel et murille, collecte déchets bords des routes glonsCe samedi 26 mars 2016 en fin de journée, nous avons rencontré par hasard un couple de glontois qui, équipés de sacs poubelles et de pinces spéciales, étaient occupés à ramasser les canettes, déchets et autres récipients jetés sur le bord d’une route à Glons. Après les avoir observés à l’œuvre, nous nous sommes approchés d’eux pour entamer une petite conversation.

    Tandis que Muriel nous dit tout simplement : « C’est notre Bonne Action de la semaine… », Michel fait remarquer : «On trouve de tout ! Et partout ! Même des bouteilles d’alcool fort… Comme les canettes, elles ne sont même pas bues en entier… Il reste souvent de l’alcool dedans… ». Sur cette portion de route, nous avons déjà récolté de quoi, pratiquement, remplir deux sacs.

    Muriel et Michel ne manqueraient pour rien au monde les actions menées par la commune de Bassenge et ils participeront encore à celle qui sera mise en place au mois d’avril prochain. En attendant, de leur propre initiative, ils mènent de temps à autre leur propre action bénévole, comme ce fut le cas ce weekend de Pâques. Et, il le font naturellement, sans tambour ni trompette.

    Pour obtenir des sacs poubelles de grand volume, ils se rendent à la commune qui les leur fournit volontiers. Dès mardi, la collecte terminée, ils conduiront comme de coutume leur butin au parc à container.

    Voilà une attitude civique remarquable qui méritait d’être signalée.

    Chapeau !

    Et la photo du butin du weekend !

    collecte déchets bords des routes,actes citoyen,acte civique,michel et murille,collecte déchets bords des routes glons

  • Glons. De très bonnes affaires au vide-dressing

    vide dressing 2016 2.pngLa crèche « Les Tiloos » de Glons a organisé son traditionnel vide-dressing. Pas la grande foule et pourtant, tous les clients ont pu réaliser de très bonnes affaires. Une quarantaine d’exposants proposaient des vêtements presque neufs pour seulement quelques euros. Des occasions qui étaient à ne pas rater. Et les visiteurs l’ont bien compris en s’empressant de faire main basse dessus. (Lem La Meuse mardi 29 mars 2016)

  • Les funérailles d’Aline auront lieu le vendredi 1er avril 2016 à 10h30 en l’église Notre-Dame d’Emael

    aline bastin.pngComme l’indique le site ENAOS, Aline repose au funérarium Massin rue des carmes 23 à Visé où les visites auront lieu le mercredi 30 et le jeudi 31 mars de 17 à 19h00.

    Les funérailles d’Aline auront lieu le vendredi 1er avril 2016 à 10h30 en l’église Notre-Dame d’Emael. Le site ENAOS :

    http://www.enaos.net/P1230.aspx?IdPer=389258&IdAN=193329

  • Avertissement IRM orange pour ce lundi: des rafales jusqu'à 100 km par heure

    météo tempête.jpgL’Institut Royal Météorologique Belge (IRM) a lancé pour ce lundi une série d’avertissements concernant des vents de tempête qui secoueront le pays. Les prévisions en suivant le lien ci-dessous :

    http://www.lameuse.be/1524035/article/2016-03-28/avertissement-irm-orange-pour-ce-lundi-des-rafales-jusqu-a-100-km-par-heure

  • La Vallée du Geer en deuil. C’est confirmé, Aline a perdu la vie dans les attentats de Bruxelles…

    ALINE BASTIN 2.jpgLa maman d’Aline Bastin s’est exprimée sur Facebook : « Gros choc, même si on s'y attendait. Ce matin - samedi 26 mars 2016 - on nous annonce la mort d'Aline. Cette fois, on en est sûr : Aline ne reviendra plus.... La DVI l'a, enfin, identifiée. Nous y sommes allés, le coeur brisé, chancelants, ce samedi. Heureusement la police et l'assistante sociale nous accompagnent durant cette terrible épreuve »

    Roger Wauters de Bassenge Sudinfo partage la peine des familles, des amis et des proches et leur adresse ses sincères condoléances. En ces moments douloureux, il invite les bassengeois et bassengeoises à continuer à leur apporter un maximum de soutien. R.I.P. Aline.

  • Plus beaucoup d’espoir… « On ne reverra plus notre belle Aline » Son corps n’a pas encore été identifié

    ALINE BASTIN 2.jpgSelon le propre aveu de la maman d’Aline Bastin, il n’y a plus d’espoir de retrouver la jeune Bassengeoise en vie. Elle se trouvait mardi dans le métro au moment de l’explosion... 

    Depuis plusieurs jours, ses amis et ses proches s’étaient pourtant mobilisés pour tenter de retrouver sa trace dans un des hôpitaux qui a accueilli des blessés. Mais ce vendredi matin, l’heure était déjà au souvenir, même si le corps de la jeune femme n’a, à l’heure d’écrire ces lignes, pas encore été identifié. Sur Facebook, nombreux sont ses amis ou des connaissances venus déposer un petit mot sous son avis de recherche. « Un esprit joyeux et solaire, une fille douce et sensible », décrit l’un d‘eux.

    « Elle ne reviendra plus. On a perdu espoir », a indiqué sa maman. « On est bien suivi par une assistante sociale de la police, qui nous sonne régulièrement. (…) Notre belle Aline ne reviendra plus (…) Son corps est désormais entre les mains de la DVI. »

    Aline se trouvait dans le métro au moment où Khalid El Berkaoui s’est fait sauter à hauteur de la station Maelbeek. Une station de métro qui se trouve à un jet de pierre de l’endroit où la jeune femme travaille.

    SON GSM FONCTIONNAIT

    Son GSM est resté accessible pendant une partie de la journée. « Son portable sonnait et Aline n'a jamais répondu, ni à moi, ni à ses collègues », explique encore sa maman sur internet. « On regrette qu'il ne soit pas permis de pister les GSM. Il paraît que l'accord d'un juge est nécessaire. On ne trouve pas ça normal lors d’un tel attentat! Moi, sa maman, je me disais que peut-être Aline était coincée sous les débris avec son GSM, et qu'on aurait pu alors la sauver en suivant le signal sonore. Mais l’après-midi, son GSM avait cessé de sonner. »

    Jeudi, il restait encore deux victimes de Maelbeek à identifier. Mais vendredi, en fin de journée, il n’y avait toujours aucun signe de la Liégeoise.

    Aline est la fille du Docteur Pierre Bastin, d’Eben Emael (Bassenge, en région liégeoise). Elle a fait ses humanités à l’Athénée Royal de Visé et vivait depuis quelque temps à Bruxelles, où elle travaillait comme chargée de communication pour C.R.E, une société située avenue des Arts. Elle laisse des parents, un grand-frère qui vit à l’étranger, et une foule d’amis brisés par le chagrin. (Allison Mazzoccato La Meuse samedi 26 mars 2016)

  • Pairi Daiza: naissance d'un bébé rhinocéros blanc (vidéo)

    rhinoceros.jpgLe parc Pairi Daiza de Brugelette, qui ouvre ses portes ce samedi 26 mars, annonce la naissance de Sethemba Vasta, un petit mâle rhinocéros blanc. Sethemba est né au moment même où les attentats frappaient Bruxelles de plein fouet. En mettant bas sans intervention humaine, Eléonore (Ellie pour les amis) démontrait que la beauté et la tendresse sont toujours bien de ce monde. En conséquence, il a été nommé Sethemba, ce qui en zoulou veut dire « espoir ».

    http://www.nordeclair.be/1522365/article/2016-03-25/pairi-daiza-naissance-d-un-bebe-rhinoceros-blanc-video

  • Glons. Ce weekend, grande exposition « La Nature en couleurs »

    expo reflets 2016.jpgCe weekend se tiendra au Centre culturel de Glons, une grande exposition qui rassemblera les œuvres des artistes de l’asbl Reflets et ceux de La Cerisaie. Renseignements illustration ci-contre. (source bulletin paroissial Bonne Nouvelle)

  • Ce samedi à Emael, concours de belote

    concours belote 2016.pngCe concours aura lieu à la salle « Les Amis Unis » d’Emael ce samedi 25 mars 2016. Tous les renseignements illustration ci-contre.

  • Aline Bastin n’a toujours pas été retrouvée par sa famille

    aline bastin.pngOn est toujours sans nouvelles d’Aline Bastin, cette jeune Bassengeoise qui travaillait et vivait à Bruxelles. Mardi matin, elle se rendait en métro sur son lieu de travail quand l’explosion a ravagé la station Maelbeek. Inquiète de ne pas avoir de nouvelles de sa fille, sa maman a pu joindre le bureau où travaille Aline. L’entreprise était joignable, mais Aline n’y était pas. Elle devait également visiter un appartement vers midi. Là aussi, elle était aux abonnées absentes...

    Mercredi, les parents d’Aline ont à nouveau tenté de savoir où pouvait se trouver leur fille. Ils ont passé la journée à l’hôpital de Neder-Over-Heembeek - où les familles des disparus étaient accueillies - et ont été interrogés par la DVI (cellule d'identification des victimes), pour qu’elle dispose d’un maximum d’informations afin de la retrouver. « La localisation ou l'identification peuvent prendre plusieurs jours : il leur faut une certitude à 100% », expliquait son papa en dessous de l’avis de recherche posté par un proche d’Aline sur Facebook.

    Car c’est encore le flou total autour de la disparition de la jeune femme. La seule certitude dont dispose à l’heure actuelle la famille, c’est celle qu’Aline se trouvait bien dans le métro au moment de l’explosion.

    Et maintenant, où se trouve-t-elle? Hier, à l’heure d’écrire ces lignes, un gros point d’interrogation entourait encore sa situation. Sur les réseaux sociaux, la famille lançait un appel à la prière, et gardait l’espoir de la retrouver vivante. (Source La Meuse vendredi 25 mars 2016)

    La Maman d’Aline a laissé un commentaire sur ce blog (jeudi 24 mars 2016 à 21h45). A découvrir ici :

    http://bassenge.blogs.sudinfo.be/archive/2016/03/24/attentats-de-bruxelles-une-bassengeoise-introuvable-aline-n-183441.html#article-comments

  • Attentats de Bruxelles. Une bassengeoise introuvable ! Aline n’est pas arrivée au travail ! Son avis de recherche a été partagé plus de 6.000 fois sur Facebook.

    aline bastin.pngLa situation d’Aline, une jeune femme de 29 ans originaire de la région liégeoise, suscite toujours les plus vives inquiétudes quant à son état de santé. Est-elle toujours en vie ? Est-elle blessée ? Si oui, quel est le degré de gravité de ses blessures ? Tout cela, hier, sa famille ne le savait toujours pas.

    FILLE D’UN MÉDECIN CONNU

    La jeune femme vit depuis quelque temps à Bruxelles, mais elle est originaire de Bassenge, en région liégeoise. Son papa, Pierre Bastin, est un médecin traitant apprécié et reconnu à Eben Emael.

    Sur la boîte vocale du docteur, un message sans équivoque : le généraliste annonce à ses patients qu’il ne peut les recevoir «pour des raisons familiales liées aux attentats de Bruxelles ». Car depuis deux jours, la famille Bastin court après la moindre information, même parcellaire, qui pourrait la rassurer à propos d’Aline. Car hier, les nouvelles ont circulé tous azimuts.

    En début d’après-midi, on apprenait qu’elle était signalée comme « safe », information malheureusement reconsidérée quelques heures plus tard.

    Et vers 18h, elle n’était pas encore reprise sur les listes de la Croix-Rouge…

    INSUPPORTABLE SILENCE

    « Mon mari a téléphoné aux hôpitaux, moi aussi. Nous refaisons le 1771 qu'il est conseillé de répéter toutes les heures. Mais encore une fois, Aline ne sait certainement pas décliner son nom », expliquait sa maman en marge de l’avis de recherche lancé sur les réseaux sociaux.

    Des parents qui sont bien évidemment désespérés devant ce terrible silence. Mardi, Aline se rendait en métro sur son lieu de travail quand l’explosion a ravagé la station Maelbeek. Il existe une forte probabilité qu’elle se trouvait à ce moment-là dans la rame sinistrée. Inquiète de ne pas avoir de nouvelles de sa fille, sa maman a pu joindre le bureau où travaille Aline. L’entreprise était joignable, mais Aline n’y était pas. Elle devait également visiter un appartement vers midi. Là aussi, elle était aux abonnées absentes... (La Meuse jeudi 24 mars 2016)