Google Analytics Alternative

Appel du Ministre Carlo Di Antonio. Bien-être animal : qu’en est-il exactement à Bassenge ?

chat errant 1.jpgBillet de Regor. Suite à l’article précédemment publié sur Bassenge Sudinfo qui était relatif à l’appel lancé par le Ministre Carlo Di Antonio, il était intéressant de savoir ce qu’il en était réellement à Bassenge à ce sujet. (Article  ici).

Pour rappel, le contexte.

Lancé aux communes wallonnes, cet appel visait à les aider à mener des actions de stérilisation pour lutter contre la prolifération des chats errants, celles-ci s’ancrant dans un programme s’étalant jusqu’à la fin du mois de janvier 2016.

chat errant.jpg 2.jpgDes subventions à la clé et, dans le cadre plus large de cet appel, un membre du Collège communal était invité à prendre en charge le Bien-être animal.

En effet, selon le communiqué adressé aux communes par le Ministre, en répondant à cet appel, les communes participantes s’engageaient également à ce que la compétence du Bien-être animal soit dorénavant prise en charge par un membre du Collège communal.

L’on sait aujourd’hui que 111 communes ont répondu favorablement à cet appel.

Alors, qu’en est-il à Bassenge ?

Pour répondre à cette question, nous avons contacté le Cabinet du Ministre Di Antonio ce lundi 5 octobre 2015. Marie Minet, porte-parole, nous a répondu explicitement : « La commune de Bassenge ne dispose pas d'un Plan de stérilisation des chats errants et n'a pas répondu à l'appel lancé par le Ministre. Je vous envoie le communiqué que j'ai rédigé à cet effet. »

En voici la teneur : Communiqué Ministre Carlo Di Antonio.pdf

Une situation étonnante…

L’interactivité qui s’est établie depuis 4 ans entre le blog de Bassenge et ses lecteurs, dont notamment des associations du respect du bien-être animal, a permis de mettre en évidence l’existence de plusieurs foyers préoccupants de chats errants en Vallée du Geer (Le plus souvent des refuges dans de vieux hangars de fermes). Au moins trois lieux sont connus. Voir aussi article  ici

Regor

(Photos Regor prises à Emael en 2013)

chat errant.jpg 2.jpg

Commentaires

  • Et pourtant c'est une bien belle action de la part du Ministre Di Antonio, on se demande pourquoi la Commune n'est pas partie prenante surtout qu'en général , on en a si souvent la preuve ici-même, les bassengeois sont très attachés au bien-être de leurs animaux et des animaux en général. C'est quand même triste et décevant de ne pas pouvoir agir pour le bien de ces chats qui ne demande qu'à vivre heureux.

  • Je suis entièrement d'accord avec vous, D'où cet article et mon étonnement. Une ruralité, par définition, ne se singularise-t-elle pas par la présence d'un nombre important d'animaux ? Je pense aux différents élevages bovins, caprins, aux manèges et chevaux sans parler de la faune sauvage et, bien entendu, des animaux de compagnie.... Savoir qu'à Bassenge, aucun élu n'a ce domaine dans ses compétences est pour le moins étonnant. Regor

Les commentaires sont fermés.