Google Analytics Alternative

  • Eben-Emael. L’Art Fantastique en pleine nature

    art fantastique 2015.pngLa 16 ème édition de l’exposition internationale d’Art Fantastique accueille une vingtaine de sculptures et d’installations plastiques dans le parc de la Tour d’Eben-Ezer à Eben-Emael. Ces œuvres ont été réalisées par des artistes de renom mais aussi par des jeunes au devenir prometteur ou encore, par les élèves de l’école d’enseignement spécialisé Jean XXIII d’Embourg dans le cadre du cours d’art plastique.

    L’objectif de cette exposition d’Art Fantastique, c’est d’être un forum de rencontres et d’échanges d’art et d’idées entre artistes de courants contemporains différents. De plus, les œuvres sont mises en valeur dans un parc où l’élément naturel est partie prenante à la création. Et où plus de 200.000 visiteurs se sont déjà venus admirer les sculptures et autres installations plastiques depuis l’an 2000.

    Chaque année, le thème est différent. Il y a eu « Dis-le à Alice, Dialogues de l’Art et de l’Arbre, Homme et Lumière, Métamorphoses, Oiseaux de feu, La Clairière aux Centaures, Aux Portes du Soleil, Au Fil du Temps, Générations Terre, Un Nouveau Monde, Couleurs et Cultures, Fraternité !? En question, Aimé… ! Résister ! et Entre Doute et Beauté » et pour 2015, le thème est « Vivre ».

    Ce thème est universel, de notre temps, d’hier et de demain comme l’explique Marc Garcet, l’instigateur de cette exposition d’Art Fantastique. « Projetée sur un prisme, la lumière du temps s’éclate en centaines d’images que l’artiste interprète pour donner naissance à une œuvre. Vivre, c’est l’interrogation permanente du temps, de l’espace, des devenus et de l’espérance, c’est le cri primal du nouveau-né dont l’énergie en réserve s’éclate pendant un quart de son existence, c’est l’amour que le sourire m’apporte, c’est le désir permanent de partager la poésie de ta vie, c’est l’oppression morale du non droit, c’est une espérance de bonheur et l’angoisse de le perdre, c’est ma joie, ma vie, mon bonheur chaque jour recommencés… et pour vous, c’est quoi Vivre ? »

    Cette exposition est accessible tous les jours de 13h30 à 18 h en semaine et de 13h30 à 19 h le week-end et ce, jusque juin 2016. Le droit d’entrée est de 5,50 € par personne et 3 € pour les étudiants et pensionnés. Le ticket d’entrée donne aussi droit à la visite de la tour d’Eben-Ezer.

  • Le radar de Glons est retraité, place aux éoliennes ! Le radar s’est tu hier, après 43 ans de service.

    radar glons.png

    Ce lundi après-midi, le radar de Glons s’est officiellement arrêté, après 43 ans de bons et loyaux services de surveillance du territoire aérien. Plus rien ne s’oppose, désormais, aux différents projets de parcs éoliens sur la région de Bassenge.

    Il était 15h50, ce lundi, quand le chef de la Défense, le général Van Caelenberge, a officiellement poussé sur le bouton rouge de mise à l’arrêt du radar. Quelques dizaines de secondes plus tard, le radar poussait son dernier soupir et le silence se faisait sur la petite colline rurale de Glons, dans la commune de Bassenge.

    Le MPR (Medium Power Radar) avait commencé sa carrière le 20 avril 1972, en pleine Guerre froide. Son antenne de 12 tonnes, large de 16 mètres sur 10 de haut, culminait alors en plein air, à 33 mètres de haut. Ce n’est que dix ans plus tard qu’il fut recouvert d’une coupole qui allait lui donner son aspect de ‘balle de golf’ verdâtre bien visible à la ronde. Un « radôme » en panneaux de verre résine antigivre pour le protéger, et qui pouvait résister à des rafales de vent de 250km/h.

    À raison de 6 tours par minute, le radar scrutait le ciel 24h/24 et en trois dimensions (direction, distance et hauteur), jusqu’à 450 km à la ronde. Toutes ses données étaient analysées par les membres du ‘CRC’ (Controle and Reporting Center) dans un bunker souterrain voisin, construit, lui, dès 1952.

    LES ÉOLIENNES ONT CHAMP LIBRE

    On continuera à bosser dans ce bunker, dès ce mardi, comme d’habitude, pour les près de 300 militaires actifs au sein du CRC.

    « Rien ne change au niveau du boulot, précise le lieutenant-colonel Luc Colin, chef de corps. Le CRC peut opérer sans ce radar, qui était en fin de vie opérationnelle, grâce à la couverture équivalente chez nos voisins. La sécurité reste la même, mais nous n’aurons plus de radar « à nous ». Le radar appartient désormais à l’OTAN, il restera sur place, mais certaines pièces pourront être démontées pour servir de pièces de rechange pour nos autres collègues. »

    Le radôme continuera donc de faire partie du paysage de Glons, mais il devrait bientôt avoir de la concurrence dans le ciel, vu les nombreux projets de parcs éoliens dans le coin. Ceux-ci ont désormais champ libre, puisqu’ils ne risquent plus de perturber les échos qu’envoyait le radar militaire.

    ET LE PERSONNEL ? 

    Déménagement ou pas ? Réponse pour la fin de cette année 

    Depuis l’annonce, en janvier 2013 déjà, de la fin du fonctionnement du radar de Glons, les rumeurs vont bon train sur l’avenir du personnel qui y travaille. Ces militaires vont-ils être déménagés vers la base de Beauvechain, comme certains le prétendent ? Le ministre de la Défense Steven Vandeput, présent ce lundi sur le site pour la mise hors service du radar, n’a pas voulu nous confirmer ce bruit. « L’avenir de Glons est à l’ordre du jour, car le travail du CRC est important, explique le ministre. Nous travaillons pour le moment sur un plan stratégique pour voir où et avec quel personnel organiser les choses dans un futur prochain. La décision tombera dans les mois à venir, au plus tard pour la fin de cette année ».

  • Canicule en Belgique: voici les chaudes températures qui frappent votre région dès ce mardi (carte interactive)

    météo soleil chaud.jpgLa canicule va frapper la Belgique dès ce mardi avec des températures frôlant les 30 degrés dans plusieurs régions du pays avant des pics à 36ºC, annoncés dès jeudi. Suivez en direct l’évolution des températures dans votre région grâce à notre outil interactif.

    http://www.lameuse.be/1322030/article/2015-06-30/canicule-en-belgique-voici-les-chaudes-temperatures-qui-frappent-votre-region-de

  • Moulin du Broukay à Eben : 5ème Festival Country ce samedi 4 juillet

    festival country broukay.jpgCette année, le festival country revient une nouvelle fois pour sa 5ème édition. Né de la collaboration entre l’AIGS et SOS Tendresse, en zone Basse-Meuse à Eben-Emael : Country au Broukay vous fera danser toute la soirée avec les talentueux White Falcon.

    Pour information…

    La country est un mélange de musiques traditionnelles issue du Sud-est des Etats-Unis  et dans les provinces maritimes du Canada qui a évolué rapidement dans les années 1920. La country-music a débuté comme une musique partagée par des musiciens noirs et blancs. On verra même certains chanteurs noirs, comme Ray Charles et Charley Pride, adopter en tout ou en partie ce genre musical.

    Cette année, le festival se déroulera le jour de la déclaration d’indépendance des Etats-Unis vis-à-vis du Royaume de Grande-Bretagne qui fut proclamée le 4 juillet 1776 par les treize colonies britanniques établies en Amérique du Nord.

    Cette journée est donc désormais propice aux fêtes, aux défilés, aux barbecues et tant d’autres activités permettant de  la fêter comme il se doit.

    Et quoi de mieux pour marquer le coup que de venir danser sur les musiques entrainantes et folkloriques des White Falcon. Ce groupe talentueux vous a déjà fait vibrer, danser et vous a aussi amusé l’année dernière, revenez donc participer à cette expérience unique ou tout simplement vous laissez tenter pour la première fois en vous laissant aller au gré de cette musique enjouée.

    Laissez-vous guider et venez donc partager ce 4 juillet l’indépendance des Etats-Unis!

    festival country broukay.jpg

  • Rare ! Wonck. Un bébé chouette chevêche sous l’objectif de la caméra d’Ali ! Un moment poignant !

    chouette chevêche ali.pngMoment poignant. Il y a quelques heures, elle est sortie du nid. Juste avant qu’elle ne prenne son premier envol, Ali Aghroum (passionné de nature) parle à une petite chouette née dans son jardin à Wonck. Une déclaration d’amour devant laquelle personne ne peut rester insensible… Quelle tendresse...

  • Glons. Une petite glace en guise de récompense…

    fête glons 2015.jpgCe weekend, une trentaine d’enfants entre 3 et 15 ans ont créé de longues farandoles dans la rue Lulay de Glons. Ces cramignons se sont arrêtés à sept reprises. Et la halte chez le glacier La Florentine a été fort appréciée de tous. Là, Marie-Flore a servi à chaque enfant une boule de glace faite maison, tantôt au schtroumf, au bubble gum, à la violette… Vers 18h, c’est le cramignon des jeunes qui s’est élancé jusque tard en soirée. (Source La Meuse lundi 29 juin 2015)

  • Météo: vague de chaleur à venir

    météo chaud soleil.jpgUne nouvelle vague de chaleur devrait envelopper le pays la semaine prochaine. Ce phénomène se caractérise par cinq jours consécutifs avec une température égale ou supérieure à 25°, dont trois jours avec 30°ou plus. Ce samedi après-midi, les températures ne dépasseront toutefois pas 23°.

    http://www.lameuse.be/1320355/article/2015-06-27/meteo-vague-de-chaleur-a-venir

  • Glons. Flashy, la route Provinciale...

    route provinciale juin 2015 23 juin 3.jpgLa route Provinciale à Glons, propriété de la commune de Bassenge, n’en finit plus de faire parler d’elle depuis qu’elle a fait l’objet d’aménagements de type « ralentisseurs ». Le dispositif, installé il y a un mois, est jugé excessivement dangereux par les citoyens. Il soulève une vague de contestations sur les réseaux sociaux et via une pétition qui circule en ligne.

    Rapidement, plusieurs inscriptions injurieuses, à la bombe de peinture blanche, avaient été apposées sur la route en regard des différents ‘îlots’. Mi-juin, les blocs de béton et les différentes signalisations qui composent le dispositif avaient été enlevés… puis replacés.

    Le bourgmestre Josly Piette a, de son côté, expliqué que ces aménagements n’étaient que provisoires, aux fins de test, et qu’un bilan serait tiré après six mois.

    Mais lundi, de nouvelles modifications ont encore été apportées au dispositif casse-vitesse. Cette fois, des bandes réfléchissantes (chevrons rouges et blancs) ont été apposées sur les murets de béton disposés en travers de la chaussée. Cette modification semble confirmer le manque de visibilité que présentaient ces murets – peints de simple couleur rouge non réfléchissante – dès la tombée du jour.

    (Source La Meuse de ce samedi 27 juin 2015)

  • Avis de disparition : disparition de Isabelle DUBOIS (38) à ANS

    disparue ans.jpgA la requête du parquet de Liège, la police demande de diffuser l’avis de recherche suivant :

    Le mercredi 24 juin 2015, vers 15h30, Isabelle DUBOIS, une dame âgée de 38 ans, a été vue pour la dernière fois rue Edouard COLSON à Ans. Depuis, elle n’a plus donné signe de vie.

    Mme DUBOIS mesure 1m60 et est de corpulence normale. Elle a les cheveux longs, châtain clair et blonds, tressés. Elle porte des lunettes.

    Au moment de sa disparition, elle portait un jeans bleu, un t-shirt turquoise et des baskets roses de marque Converse.  Elle était également en possession d’un sac noir.

    Mme DUBOIS peut paraître désorientée.

    Si vous avez vu Mme DUBOIS ou si vous connaissez l’endroit où elle se trouve, veuillez prendre contact avec les enquêteurs via le numéro de téléphone gratuit

    0800 30 300

    Les témoignages peuvent aussi parvenir via avisderecherche@police.belgium.eu

    Cet avis est disponible sur www.police.be

  • Oupeye: William Pirsoul, porté disparu depuis le 1er juin, a été retrouvé en vie

    william.pngDans la matinée du lundi 1er juin 2015, William Pirsoul, un jeune homme âgé de 20 ans, a quitté son domicile situé rue de Haccourt à Oupeye. Depuis, il ne s’était plus manifesté. Il y a quelques jours, le jeune homme a donné signe de vie à sa famille via son profil facebook. La suite à découvrir sur :

    http://www.lameuse.be/1319751/article/2015-06-26/oupeye-william-pirsoul-porte-disparu-depuis-le-1er-juin-a-ete-retrouve-en-vie

  • Glons. Le Radar de l’Otan vit ses dernières heures… Il sera officiellement mis hors service ce lundi.

    radar.pngSitué sur le plateau de Glons, le radar de l’Otan est connu de tous. Inauguré en 1972, sa mission première était d’identifier tous les mouvements qui traversaient l’espace aérien dont il avait la surveillance. Mais 40 ans, dans ce domaine si pointu, c’est vieux. Trop vieux. Et le moderniser aurait coûté bien trop cher. Et comme nous l’expliquait voici deux ans un porte-parole de l’Otan, « le radar voisin de Semmerzake (près d’Anvers) ainsi que ceux de Hollande et d’Allemagne peuvent couvrir l’espace attribué à Glons ».

    Au début de l’année 2013, on apprenait donc qu’il avait été décidé de le fermer. Et ce lundi, à 15h30, en présence du ministre de la Défense Steven Vandeput, le chef de la Défense, le général aviateur Gérard Van Caelenberge le mettra définitivement hors service.

    Pour l’occasion, les portes du radôme seront ouvertes afin de pouvoir suivre l’événement en direct.

    LE DÉPART DES MILITAIRES

    Si cette fermeture ne va donc pas avoir d’impact sur la surveillance du ciel belge elle en aura sur la région. Un impact négatif tout d’abord puisqu’elle va entraîner le départ des 265 militaires belges qui y travaillent et qui, pour la plupart, se sont établis dans la région. Ces militaires vont être réaffectés à la base aérienne de Beauvechain. Leur mission restera la même : analyser les données fournies par d’autres radars. Quant aux 200 militaires de l’Otan, ils devraient être recasés.

    Un impact positif ensuite pour les promoteurs éoliens puisque toutes éoliennes étaient interdites dans un rayon de 15 à 20 km du radar.

    L’APPUI DE TROIS F16

    Chargé de la surveillance et de la défense aérienne continue de l’espace belge, le radar de Glons était appuyé par trois F-16. Basés à Beauvechain, ils étaient prêts à décoller à tout moment, dans un délai de 10 minutes, en cas de problème. Ça a été le cas notamment le 8 février 2013, quand le radar de Glons a perdu le contact avec un avion civil qui survolait l’Allemagne. Deux F-16 sont envoyés et vers 10h45, les régions liégeoise et verviétoise entendent l’énorme déflagration provoquée par le passage du mur du son.

     

    ( Source La Meuse 26 juin 2015)

  • Insolite Roclenge : un concert secret ? A 5h00 du matin ?

    concert secret.pngLe magazine Proximag du mercredi 24 juin 2015 annonce en ses colonnes la tenue d’un concert secret qui sera donné à Roclenge Place de l’Union le 27 juin prochain à 4h45 du matin. Toujours selon le magazine, ce concert « insolite » sera donné en un lieu tout aussi insolite et non divulgué. Tout comme ne l’est non plus le nom de l’organisateur. Nous avons été visiter le site web dont l’adresse est mentionnée en fin de communiqué. Mais … chuuuut ! C’est secret. Et pour le moins insolite...

    http://www.b-classic.be/fr/portfolio/27-juin-b-classic-au-lever-du-soleil/

    concert secret.png

  • Balade ornithologique guidée ce dimanche 28 juin à Bassenge…

    logo_natagora3.gifCe dimanche 28 juin, André Burnel de Natagora guidera une balade principalement ornithologique (mais il y aura des connaisseurs de plantes et insectes parmi les participants). Rendez-vous est donné ce dimanche 28 juin à 8h30 à la gare des autobus de Bassenge. Le parcours n’est pas encore fixé. Il dépendra de certains participants. Chaussures de marche et jumelles souhaitées. Débutants bienvenus.

  • Météo. L'été arrive enfin: des températures jusqu'à 28ºC et 30ºC ce vendredi

    météo chaud soleil.jpgIl fera sec et bien ensoleillé ce jeudi après-midi. Le vent qui oscillera entre sud et ouest sera faible. Les maxima atteindront 20º à la mer et en Ardennes et varieront entre 23º et 25º ailleurs. Les prévisions complètes sur Sudinfo : 

    http://www.sudinfo.be/1318694/article/2015-06-25/l-ete-arrive-enfin-des-temperatures-jusqu-a-28%C2%BAc-et-30%C2%BAc-ce-vendredi-et-des-mard

  • Bassenge. Stages d’été à la ferme Duchateau : voici le programme des activités !

    stages duchateau 2015.jpgVoici le programme, tout frais, des stages d’été à la ferme Duchateau de Bassenge.

    Tous les renseignements sur l’illustration ci-contre.

    stages duchateau 2015.jpg