Google Analytics Alternative

Rectificatif à un billet de Regor… Par Regor.

commune de bassenge rivières propres camionnette.jpgIl y a peu, j’ai rédigé un billet, qui certes n’était pas piqué des vers, dans lequel je m’insurgeais contre le chapeau d’un article paru au Bulletin communal de Bassenge qui faisait état de la mise en place, par la commune en collaboration avec Meuse Aval, de l’opération « Rivières propres ». Pour avoir suivi cette opération depuis le début jusqu’à la fin, pour l’avoir annoncé en ces mêmes colonnes et réalisé un reportage lors de la journée proprement dite, il allait de soi pour moi que l’organisateur était Meuse Aval. D’où, mon billet acerbe devant une présentation que je trouvais injuste.

C’était sans compter sur le fait que mon raisonnement, trop hâtif, s’appuyait sur le sens de l’expression « mis en place », utilisée dans cet article, en lui donnant celui d’« avoir organisé ». C’était faire fausse route car j’avais oublié que « mis en place » pouvait avoir deux sens.

En effet, selon les éléments qui m’ont été communiqués hier par Meuse Aval et qui décrivent les aides multiples qui lui ont été apportées par la commune, tout mène à penser que l’expression « mis en place » a été utilisée au sens premier du terme, soit : avoir apporté l’infrastructure, une aide, la logistique, l’intendance, du matériel, des fournitures, un bar, des boissons, etc… Ce qui, évidemment, est tout autre chose.

Des termes quelque peu ambigus. Un billet que je reconnais trop acerbe et infondé. Et une tempête dans un verre d’eau.

Une belle opération « Rivières propres » menée de main de Maître et une collaboration bien soudée qui sera reconduite l’année prochaine et dont l’image ne mérite certainement pas d’être ternie.

Regor

Commentaires

  • Tout est bien qui finit bien !

Les commentaires sont fermés.