Google Analytics Alternative

Bassenge. Incivilités autour des kiosques à déchets : 75 % ou 53 % de non bassengeois ?

poil-a-gratter.jpgAllez, un petit peu de poil à gratter. Le Billet de Regor.

Le bulletin communal de Bassenge de ce début du mois de mars, informait les bassengeois que la commune de Bassenge avait décidé la suppression des kiosques à déchets. Une des raisons avancées étant le taux important d’incivilités commises pas de non-bassengeois. Mais voilà, les taux discordent. Selon le compte rendu du conseil communal qui s’est tenu le 13 février 2014, les incivilités dues aux non-bassengeois seraient de ¾, soit 75 % (le Collège informe les conseillers), et le bulletin communal (L’échevin informe les habitants) fait état de 53 %.

22 % de différence !

kioskes à déchets extrait compte rendu conseil communal du 13 2 2014.pngDe petites choses, certes, insignifiantes et qui ne remettront en rien la décision deinciviques kioskes.jpg
supprimer les kiosques, mais des chiffres, qui émanent de deux documents officiels et qui diffèrent, amènent tout de même à se poser la question : Kiosques à déchets, quel est le taux exact d’incivilités dues aux non-bassengeois : 53 ou 75 % ?

Les citoyens ne le sauront jamais. Et ça sonne faux.

Commentaires

  • Il me serait vraiment agréable que quelqu'un m'explique comment on effectue un calcul de la sorte.

  • Le fait de supprimer les kiosques, que l'on peut comprendre vu les incivilités, ne va-t-il pas engendrer encore plus de dépôts sauvages.
    Le seul "avantage" avec les kiosques c'est que les déchets sont circonscris au même endroit.

  • Voilà encore une décision absurde qui pénalise contre toute logique, le citoyen respectueux de son environement. Où croyez-vous que les inciviques vont aller jeter leurs immondices? Dans la nature, bien sûr! Mais là c'est moins voyant, c'est celà? Ces kiosques permettaient de centraliser ces incivilités et un passage journalier permettait de limiter dans une commune mesure les nuisances. Vous soulevez dans le bulletin communal la pénibilité du travail de ramassage, avec tout le respect qui se doit pour n'importe quelle profession, chaque métier comporte sa part de désagrèments, désolé! Et pour de la main d'oeuvre supplementaire, les peines d'intêret général sont là pour ça!

  • pour moi c'est juste une manœuvre des conseiller pour diminuer les coûts et charges communales..
    c'est bien pour le bilan comptable à court terme, mais au long terme...
    ces incivilités se multiplierons et coûteront plus. mais c'est vrai que l'on sera plus répressif et contrôleur.
    je ne suis pas trop sur que ce soit les ouvriers communaux qui rouspètent car c'est leurs travailles.... et sont payer pour ça aussi. .c'est peux être un moyen d'en supprimer au final... un départ, un malade non remplacé, par exemple. qd les services publics travaille comme les privés ça donne bien cela...
    ils se plaignent comme tout un chacun des incivilités et pour cela il faut instruire... et s'autocritiquer .tout est ds la réflexion.
    mais c'est tout le système qui est a changer.

  • rectification: cette décision ne viens pas du conseil mais du collège échevinal , et c 'est vrai cela va augmenter les dépôts clandestins, quand au personnels au dire du bourgmestre on ne toucherais pas à l'emploi.( l'avenir nous l 'apprendra????????????)

  • Quand j'ai vu le nombre de jours qu'il fallait soi-disant pour ramasser tout ce qui était à côté de kiosques, j'ai manqué choir...... Déjà pour commencer les kiosques ne sont plus adaptés à la taille de la population et surtout connaissent un succès considérable ce qui explique qu'ils débordent....Ensuite le prix des caméras..... heu elles sont en or massif ? Ensuite pourquoi à nouveau punir les gens qui prennent la peine de trier alors qu'on sait très bien que ceux qui dérogent vont tout balancer dans le Geer, les fossés, champs et cie ? Résultat soit ça va polluer un maximum la nature et em.... qui les promeneurs, les propriétaires des terrains etc... Quelle chouette politique à Bassenge, on marche vraiment sur la tête.Ce qu'il faut c'est établir un endroit central dans la Commune où la population pourra venir amener les mêmes déchets sous surveillance continue d'un agent communal. C'est tellement simple comme idée que ce n'est évidemment pas à la portée de nos édiles...... et qu'on ne vienne pas me dire que ça va coûter le même prix que les caméras. Ca commence à bien faire qu'on nous prenne tous pour des débiles dans des bulletins communaux qui ne sont jamais qu'un ramassis de mauvaises nouvelles pour notre poche et qui ne méritent rien de plus que d'être foutu dans le bas à papier du kiosque le plus proche...

Les commentaires sont fermés.