Google Analytics Alternative

Bulletin communal. Quel type d’événement faut-il organiser à Bassenge pour que, fort de son succès, les autorités communales soient satisfaites, fières et reconnaissantes ?

bulletin communal première page 2013.jpgBillet d’humeur, poil à gratter ou coup de g….  A vous de choisir.

En cette veille de Noël, comme les huîtres sur la glace dans les étals, le bulletin communal de Bassenge, sur papier glacé lui aussi, est arrivé dans nos boîtes aux lettres. En ouvrant les huîtres, pas de perle. Dans le bulletin communal, à vrai dire, non plus. Mais si l’on sait qu'à Bassenge les partis d’opposition n’ont pas droit de parole dans le bulletin communal, l’on serait pour le moins en droit d’attendre, de ceux qui la prennent pour dresser le bilan de l’année en matière de Culture notamment, qu’ils nous parlent de tous les événements qui composent la vie communale. Alors… Comment ont-ils pu oublier et passer sous silence l’événement qui a marqué l’année 2013 à Bassenge : « La Vallée du Geer, de la révolution à Napoléon » ?

Dans le bulletin communal, pas un mot, pas une photo : rien à ce sujet. Incroyable, alors qu’après deux mois, tout Bassenge entend encore les grondements des canons.

Comment expliquer que le comité de rédaction d’un bulletin communal d’une commune de 8500 habitants, d’une tribu en somme, fasse preuve d’autant d’ingratitude ? Pas un mot. Pas un merci. Rien. Ce comité de rédaction ne peut prétexter l’amnésie, quand même.

D’où ma question : « Quel type d’événement faut-il organiser à Bassenge pour que, fort de son succès, les autorités communales soient satisfaites, fières et qu’elles manifestent leur reconnaissance dans un bulletin communal ? »

Hou ! Hou !  « Cœur à Bassenge » : où es-tu ?

Pas content, Regor le « Citoyen responsable ».

Les commentaires sont fermés.