Google Analytics Alternative

  • Productions du terroir. Visite de la culture de framboises et mûres bio de la Ferme Saint Laurent à Glons. Nous en sommes restés pantois…

    ferme saint laurent 1.jpgLa ferme Saint-Laurent de Glons, du nom du bâtiment classé situé au cœur de la bourgade de Glons, propose, avec succès depuis quatre ans, des framboises et des mûres à cueillir soi-même en son exploitation de la route de Paifve. Un lieu où on afflue d’un peu partout et cela de bien au-delà de la frontière linguistique même s’il n’est peut-être pas encore assez connu dans la Vallée du Geer…

    On y vient seul, entre amis ou en groupes, cueillir de délicieux fruits charnus issus de plants spécialement sélectionnés chez un producteur Suisse. Si les plants proviennent de ce pays, les origines des variétés sont diverses : « Polka » de Pologne, « Loch Ness » d’Ecosse et bien d’autres encore comme cette variété du Canada.

    Bio ? Oui. A 95 %. Pourquoi ?

    ferme saint laurent 2 abeille avec texte.jpgMadame Cajot nous a expliqué que, contrairement à celle d’autres fruits, la culture de ces petits fruits rouges, tels que ceux dont il est question ici, nécessite un léger apport en phosphore. C’est incontournable. Ce qui n’affecte en rien l’appellation bio. D’ailleurs, alliés indispensables, différents insectes évoluent dans les plantations. Parmi eux, bourdons et abeilles y officient avec ferveur. C’est aussi que, tout spécialement pour eux,  des abris et des ruches ont été prévus sur tout le pourtour des serres (surface : 2.500 m2).

    Combien cela coûte-t-il ?

    ferme saint laurent 3.jpgLes raviers vous étant fournis et la cueillette vous incombant, les framboises sont proposées à 8 euros le Kg, les mûres à 7 euros. Pour ce qui est des framboises, la saison touche tout doucement à sa fin même si le choix et la qualité sont encore bien présents, quant aux mûres, le mois d’octobre continuera à offrir de très belles perspectives.

    ferme saint laurent 4.jpgEncore un producteur du terroir qui privilégie les circuits courts, propose une qualité de fruits exceptionnelle devant laquelle on ne peut que rester pantois. Les fruits, étonnamment gros, offrent une saveur et un goût jusqu’ici oubliés…

    Le conseil de Mme Cajot :

    Pour s’assurer du stade de maturité d’une mûre, il faut observer son aspect. Le brillant doit s’être estompé pour laisser place au mat. Le goût de vos confitures, tartes et autres préparations s’en verra rehaussé.

    Un lieu à découvrir absolument et aussi  un beau but de ferme saint laurent 6.jpgballade automnale*…

    Sur le site de la Ferme Saint Laurent, tous les renseignements : recettes, photos et beaucoup d’autres choses à découvrir.. :

    http://framboises.be/

    * Avec les tomates de So, les framboises et les mûres de la ferme Saint Laurent : le début d’un dossier spécial Bassenge Sudinfo : « Vallée du Geer : le meilleur du terroir » ? Si vous connaissez d’autres producteurs et autres bonnes adresses de derrière les fagots en Vallée du Geer, toutes vos informations sont bienvenues.

    ferme st laurent carte fr.jpg

    ferme st laurent carte nl.jpg

  • Chienne Berger d’Anatolie trouvée au rond-point d’Eben-Emael…

    chienne d'anatolie perdue,chienne d'anatolie ebenCe dimanche soir, vers 22h00, une chienne Berger d’Anatolie a été trouvée à hauteur du rond-point de Boirs. Elle a été accueillie chez la voisine du Vétérinaire Jacqueline Gonzales qui se tient à votre disposition pour tout renseignement : 04/286.55.86

    Photo prétexte (source chiens de races.com) .

  • Des nouvelles du cheval trouvé dimanche à Boirs…

    cheval trouvé 2.jpgLe cheval trouvé hier 29 septembre, en dessous du viaduc de Boirs, a été présenté au vétérinaire Jacqueline Gonzales de Bassenge. L’examen de la puce n’a rien donné car il n’est pas repris dans la banque de données. Tant du côté de la Vétérinaire que sur Facebook, les recherches se poursuivent…

  • Cheval trouvé à Boirs ce dimanche 29 septembre!

    cheval trouvé 1.jpgTrouvé ce dimanche 29 septembre à midi en dessous du viaduc de Boirs, un cheval bai brûlé. Il a été recueilli chez une dame à Boirs où il attend son propriétaire.

    Contacter Tracy Seret  : 0491 64 76 45

     

    https://www.facebook.com/messages/tracy.seret

    cheval trouvé 1.jpg

    cheval trouvé 2.jpg


  • A Proximité. 20ème Journée Découverte Entreprise en région liégeoise. L’occasion de visiter une fabrique de « Cuberdon »…

    cuberdon seraing.pngJeudi dernier avait lieu la présentation de la « Journée Découverte Entreprise », en région liégeoise comme dans toute la Communauté française. Dans notre province, une vingtaine de sociétés ouvriront leurs portes au public le premier dimanche d’octobre. Pour cette 20e édition, le secteur agroalimentaire est mis en avant. La présentation de cette Journée Découverte Entreprise avait lieu ce jeudi, dans une fabrique de cuberdons (entreprise Bonbons à l’ancienne-Seraing). Un reportage RTC Télé Liège.

    http://www.rtc.be/reportages/262-general/1457240-la-20-eme-journee-decouverte-entreprise

    Tous les renseignements et les entreprises à visiter, sur le site :

    http://www.jde.be/ Journée Découverte Entreprise.

  • Les températures vont chuter jusqu'à 3 degrés la nuit prochaine !

    marrons automne.jpgAlors que les températures en journée restent fort agréables (on annonce encore jusqu’à 21 degrés aujourd’hui), cette nuit va nous faire vivre notre premier « coup de froid » automnal.  « Cette nuit, le temps restera sec sous un ciel serein à peu nuageux. Le risque de brume ou de brouillard sera limité. Les minima seront proches de 3 ou 4 degrés sur les hauteurs ardennaises, de 7 ou 8 degrés dans le centre et de 10 ou 11 degrés à la mer. Le vent sera faible ou modéré de secteur est », peut-on ainsi lire sur meteo.be.

    Cela dit, gardons le sourire : la semaine s’annonce relativement bien.

    Les températures tourneront autour des 20 degrés et il devrait faire sec jusque mercredi, jour où de faibles pluies sont attendues. (source Sudinfo)

  • Sports Bassenge : mais qui donc a reçu un mérite sportif ?

    logo point d'interrogation.jpgLa cérémonie de remise des Mérites sportifs par l’échevinat des sports de la commune de Bassenge avait lieu la semaine dernière. Comme la presse n’y avait pas été conviée, l’on s’attendait donc à voir paraître les noms des sportifs « nominés » dans le Bulletin communal d’automne que les bassengeois reçurent dans leurs boîtes aux lettres tout récemment. Or, il n’en a rien été. Rien non plus sur le site bassenge.be. Nous avons eu beau chercher, aucune info n’a percé.

    Alors, des sportifs(ves) bassengeois(e)s qui sont mis à l’honneur pour leurs exploits et leurs performances : un sujet « tabou » ? Un sujet réservé aux initiés? Ou l’oubli d’en informer les bassengeois ?  

  • Glons. La Police contrôle les ferrailleurs…

    contrôle ferrailleurs 1.jpgCe vendredi 27 septembre aux alentours de 11h00, rue Georges Depaifve à Glons, la Police de la zone Basse-Meuse a intercepté un véhicule de ferrailleurs qui parcourait les rues du village. Une policière a contrôlé les documents et examiné les plaques d’immatriculation du véhicule. Suite à ce contrôle, la Policière a donné injonction au conducteur de rebrousser chemin. Il obtempéra. Haut-parleur éteint, le véhicule a fait marche arrière et est reparti dans l’autre sens.

    contrôle ferrailleurs 2.jpg

    contrôle ferrailleurs 3.jpg

    contrôle ferrailleurs 4.jpg

  • Vallée du Geer : quelques brèves…

    logo les brèves de bassenge sudinfo.pngeben espace fleuri.jpgA Eben, en cette fin de mois de septembre ensoleillée, un joli petit parterre fleuri, agencé autour d’une vieille pompe, offre une image bien plaisante…

    Toujours à Eben, le rond-point a fait l’objet d’un fauchage. Les figurines, qui l’égayent, sont à nouveau eben rond point.jpgbien visibles.

    A Wonck, la nature reprend ses droits. Sur la Grand-route, les peupleraies qui, suite aux abattages massifs, n’en avaient plus que le nom, ont vu surgir de jeunes plants d’arbres qui, bientôt, envahiront toute la surface. wonck jeunes peupliers.jpgEn effet, dans ce type d’essence de bois, les petites branches, négligées mais jonchant le sol, forment rapidement racines. 

    Revanche de la vie sur les abattages ?

    A Boirs, déraciné, un vieil arbre d’un diamètre imposant est couché transversalement au Geer formant ainsi barrage sur les ¾ de la largeur de la rivière. Contre lui, les objets divers commencent à s’accumuler. Une intervention préventive paraît s’imposer.

    tronc arbre dans geer boirs 2.jpg

    tronc arbre dans geer boirs.jpg

    tronc arbre dans geer boirs 3.jpg

  • Wonck. Le cramignon 1900 : c’est ce samedi 28 septembre !

    affiche fête à Wonck 2013.jpgNe l’oubliez-pas, c’est ce samedi 28 septembre à Wonck, dès 15h00, qu’aura lieu le traditionnel cramignon 1900.

    Faut-il rappeler que ce cramignon s’inscrit dans les évènements qui font la richesse du folklore de la Vallée du Geer ! Il ne faut donc le rater sous aucun prétexte. Tout comme l’année dernière, nous y serons cette année pour braquer nos caméras, comme nous l’écrivions en 2012, « Sur ces dames élégantes aux jupes festonnées, aux bustiers de couleurs sobres et chapeaux à voilette qui forment des couples avec de fiers messieurs portant hauts de forme, habits à queue de pie, chemises à faux col et gilets rayés… »

    http://bassenge.blogs.sudinfo.be/archive/2012/10/01/le-cramignon-1900-de-wonck-de-2012-un-grand-cru-le-reportage.html

    cramignon 1900 21.jpg

    cramignon 1900 16.jpg

  • Glons-Sluizen. Visite chez « El cotîresse », une maraîchère bio qui cultive d’anciennes variétés de tomates !

    so stevens tomates 14.jpg« So », diminutif de Sophie, est une jeune maraîchère glontoise qui partage, avec d’autres maraîchers bio locaux, un terrain de 3 ha situé à Sluizen à quelques encablures de Glons. Là, selon les saisons, s’épanouissent en pleine terre, topinambours, potimarrons, pommes de terre, fraisiers et autres rhubarbes…  So Stevens « El cotîresse », quant à elle, a choisi d’y installer deux grandes serres pour y produire d’anciennes variétés de tomates qu’elle cultive avec amour et passion. Il faut dire qu’en matière de culture bio, elle en connaît un bout ! Formée au CRABE à Jodoigne, diplômée en Culture Bio, c’est elle qui aujourd’hui y dispense so stevens tomates 9.jpgses cours aux adultes.

    Ce samedi 21 septembre après-midi, la productrice glontoise ouvrait les portes de ses serres au public ; l’occasion pour nous d’en savoir plus. Devant l’entrée des serres, un étal nous attendait. Sur celui-ci, différentes variétés de tomates aux noms charmeurs telles ces « Roses de Berne », « Pêches blanches », « Merveilles du matin » et autres… étaient présentées dans des bacs. Au milieu, trônaient en bonne place les mieux connues « Cœur de bœuf ».  Histoire, s’il le fallait encore, de renforcer l’arôme perceptible dégagé par les tomates découpées en quartiers offerts à la dégustation, des pots de plantes condimentaires ceinturaient le plateau de l’étal. so stevens tomates 5.jpgParmi celles-ci, nous avons surtout retenu l’effluve très spécifique et corsée que dégageait le basilic dit « Fin vert ».

    Le moment de la dégustation venu, la phrase énoncée par une cliente a été perçue par le groupe comme une ritournelle déjà entendue : « Le goût des tomates, ici, n’a rien à voir avec celles proposées dans la grande filière ! » Constat que tout le groupe a tôt fait d’acquiescer. Il n’en fallait pas plus pour que So abatte d’autres cartes, en présentant alors une assiette de quartiers de tomates charnues, aux couleurs bigarrées, passant du jaune à l’orange  en allant même jusqu’au vert. Et ces tomates vertes avaient un goût… Comment dire ?  Un goût…  Un goût…  Qui fait encore saliver l’auteur de ce texte alors qu’il est occupé à essayer de le décrire.

    Du discours de « So », qui n’est certes pas avare en explications, nous avons aussi retenu, et c’est important, qu’à aucun moment, des considérations d’ordre quantitatif ne sont intervenues. Pour elle, c’est la qualité qui prime. Pas le tonnage. Nous vous le disions qu’ici la culture bio était menée avec amour et passion. D’ailleurs, les tomates bio de la maraîchère glontoise rejoignent régulièrement les étals des fermes bio so stevens tomates 4.jpgou des marchés placés sous cet emblème, comme celui de Mal, notamment où elles suscitent l’engouement.

    Deux ânes pour labourer les serres…

    Dans quelques semaines, les deux ânes de So entreront en scène. Equipés d’un attelage de conception française (soc de 60 cm de large), à eux incombera la tâche de labourer la terre des serres. Avec l’utilisation exclusive du purin d’orties et la traction animale pour le travail de la terre, plus bio que ça…

    Et les prix ?

    A partir de 2 euros le Kg, de succulentes tomates titilleront déjà vos papilles.

    Avant de prendre congé, So nous donne un so stevens tomates 6.jpgconseil… Que nous partageons avec vous.

    Il ne faut jamais placer les tomates au frigo. Non seulement, elles perdent de leur saveur et de leur arôme, mais les sucres s’en trouvent modifiés et l’acidité s’installe. La température ambiante leur convient parfaitement. Autrement dit, placées au frigo, les tomates ont moins de goût et sont moins digestes.

    so stevens tomates 8.jpgUn lieu didactique…

    Loin de toute agitation, le lieu, paisible, bucolique, bénéficiant d’un bel ensoleillement, se prête merveilleusement aux visites de groupes. Un but d’escapade aussi. Un lieu didactique. Sur simple coup de fil, « So » se fera un plaisir de vous faire découvrir sa culture tout comme elle est ouverte à toutes propositions : points de vente, dépôts bio, Restaurateurs, animations didactiques pour écoles, rencontres, collectivités… sans oublier, évidemment, les particuliers qui sont toujours les bienvenus.

    Roger Wauters

    so stevens tomates 11.jpgLa page Facebook d’ « El cotîresse », est ouverte depuis le 17 septembre.

    https://www.facebook.com/el.cotiresse

     

    So Stevens «  El cotîresse » 0495 / 70.68.66 Rosbergstraat Sluizen

    plan situation serres de SO.png

    so stevens tomates 13 660 grammes.jpg

    so stevens tomates 1.jpg

    el cotiresse avec âne.jpg

    Toutes les photos dans l'album ci-contre colonne de droite

  • La photo du jour. Wonck : on ne va pas en faire tout un schlammage, mais tout de même, il y a schlammer et schlammer…

    rigoles schlmammées.jpgA Wonck, les travaux de schlammage sont en cours. En certains endroits, le schlammage a envahi complètement les rigoles. Il n’en faut pas plus que certains habitants s’en prennent à l’entreprise des travaux qui, selon eux, ne sait pas faire la différence entre la chaussée et la rigole ! Puisqu’il faut schlammer, schlammons !  Mais tout de même, en être arrivé à schlammer les rigoles… Qui va  devoir "déschlammer", se demandent-ils ? Eux, les riverains ?

    rigoles schlmammées.jpg

  • Sudpresse vous dit "Merci": nous sommes numéro 1 de la presse francophone !

    logo sudpresse2.gifLes derniers chiffres d’audience de la presse belge viennent de sortir, communiqués par le CIM, l’organisme officiel chargé de contrôler la diffusion et l’audience de la presse en Belgique. Avec un formidable résultat pour les logo la meuse 2.jpgjournaux (papier et numériques) du groupe Sudpresse : plus que jamais, nous sommes le nº1 de la presse francophone dans notre pays.

    La suite du billet de Pierre Leerschool, Directeur général sur :

    logo bassenge sudinfo facebook 1.pnghttp://www.lameuse.be/818669/article/culture/medias/2013-09-24/sudpresse-vous-dit-merci-nous-sommes-numero-1-de-la-presse-francophone

  • Poubelles publiques Bassenge. Le système D : plus efficace ?

    poubelle boirs 1.jpgCela se pourrait bien. Devant la petite école Ste Marie de Boirs, la poubelle métallique « ad hoc » a rendu l’âme il y a quelques semaines déjà. Provisoirement, elle a été remplacée par un sachet poubelle accroché sommairement au support. Et ça semble marcher. Le lieu connu pour les nombreux déchets divers qui jonchaient constamment le sol est aujourd’hui nickel. Comme si les sacs poubelles étaient mieux respectés que les poubelles métalliques. Un fait interpellant.

     S’agit-il d’une contenance plus importante offerte par le sachet, ou bien s’agit-il d’une formule toute simple permettant de contrer les gestes inciviques impulsifs ? En tout cas, le système D paraît mieux marcher. A suivre attentivement.

    poubelle boirs 2.jpg

    poubelle boirs 1.jpg

  • Soirée de remise des Mérites sportifs bassengeois : le non-article.

    logo non article.pngCe vendredi 20 septembre, se tenait au hall omnisport de Glons la soirée de remise des Mérites sportifs délivrés par l’Echevinat des sports de la commune de Bassenge.

    Ceci n’avait pas été annoncé préalablement dans la presse ou par toutes-boîtes tout comme la presse n’était pas conviée à la soirée.

    Ceci est donc un non-article.