Google Analytics Alternative

Glons. Nouveau lotissement : les opérations de déboisement sont en cours….

lotissement glons 2.jpgUn projet de lotissement a vu le jour à Glons et, en ce début avril, les opérations de déboisement ont commencé. L’entrée de la zone, située au milieu de la rue van der Wielen, fait un hectare environ (10.000 m2). Selon nos informations, qui restent à être vérifiées, le propriétaire, un anversois, projetait de diviser le lotissement en douze parcelles mais la commune n’en aurait autorisé que 5. Il devrait donc s’agir de parcelles de 2000 m2 chacune pour un lotissement qui pourrait ainsi être qualifié de standing, voire de haut ou très haut standing ; au stade actuel, toutes ces informations demandant à être confirmées.

lotissement glons 3.jpgToujours est-il que, depuis quelques semaines, les opérations de déboisement ont commencé laissant apparaître une zone marécageuse au sol alluvionnaire noir et humide. Situé en plein cœur de Glons, ce grand lotissement dont la surface est impressionnante est situé entre le Geer et sa dérivation. En effet, partant de la rue Van der Wielen, son autre extrémité rejoint l’école du Sacré Cœur proche du Cercle St Georges. 

zone lotissement glons.png

zone lotissement glons street view.png

La zone telle qu'elle se présentait "avant" (source google street view)

Commentaires

  • Oui, déboisez, arrachez les derniers arbres, préparez le désert pour vos enfants, n'oubliez pas les chameaux, ils vous seront utiles !

  • Puisque les jeux sont faits il n'y a plus qu'à espérer que ces Messieurs Dames à haut standing auront à coeur de réaménager leurs propriétés de manière à rester dans le cadre de nos villages (enfin nos villages quand on voit certaines propriétés plus hideuses que des bunkers on est en droit de se poser la question de leur devenir). D'un côté on a un urbanisme wallon qui impose des règles complètement à la masse et de l'autre on agit à la demande modifications de plans de secteur, style en non conformité totale avec l'habitat existant.... je demande à comprendre.. ou à savoir à qui tout ça profite !

  • Et oui il ne reste rien de cette prairie qui était un refuge pour bon nombre d'oiseaux, d'insectes -dont le rare lucane cerf-volant-, batraciens, martres et écureuils.

    Par ailleurs, j'ai connu cette prairie complètement inondée et en ai envoyé des photos aux responsables communaux ainsi qu'à la région wallonne. On sait très bien que les constructions en zone inondables aggravent le risque global d'inondation mais rien n'arrête la recherche des profits à court terme.

  • ou à savoir à qui tout ça profite !

    Écrit par : Bleu | 18/04/2013

    Il y a quand même un responsable des travaux et qui c'est à Bassenge ?C'est Piette , le bourgmestre ; un bon moyen pour se remplir les poches ;malin sodar va .

Les commentaires sont fermés.