Google Analytics Alternative

Gare de Glons : les usagers laissés pour compte ?

gare de glonsDes usagers laissés pour compte ? La Chronique de Regor.

Ne serait-il temps que l’on se penche enfin sur l’état de la voie d’accès au quai d’embarquement des trains à la Gare de Glons ?

Chacun sait que, tous les jours à la Gare de Glons, les usagers des trains se comptent par centaines. Ils sont étudiants, travailleurs… Ils proviennent de tous les villages de la Vallée du Geer.

Pour emprunter le train ou en descendre, un seul petit chemin pour voie d’accès. Il doit faire une cinquantaine de mètres. Son revêtement présente une surface de pierrailles rouges liées par de la boue formant ainsi une sorte de mélasse collante épaisse de quelques centimètres. Ici, par temps humide,  qualificatif sonnant en Vallée du Geer comme une lapalissade, on ne compte plus le nombre de mares aux canards que les usagers doivent enjamber jusqu’à ce que, bientôt, les usagers soient contraints de chausser des bottes pour franchir une mare faisant alors 50 mètres de long sur deux mètres de large.

accès gare 2.jpgCela fait plusieurs années que ce problème persiste. Et, franchement, ne serait-il temps que quelqu’un se penche enfin sur l’état de cette voie d’accès au quai d’embarquement des trains à la Gare de Glons ? Commune de Bassenge : travaux, mobilité ; écrire à Infrabel ? Faire quelque chose, quoi… Prendre le problème à bras le corps. Agir, tout simplement.

A moins que, pour faire le poids et avant d’envisager de se cotiser pour acheter un revêtement décent et digne de ce nom, l’on ne doive constituer un groupe sur Facebook : « Les usagers de la gare de Glons laissés pour compte ».

Quant aux personnes plus âgées et handicapées, n’en parlons-pas.

Devant de telles conditions d’accès, comment voulez-vous qu’ils puissent prendre le train ?

accès gare 3.jpg

Commentaires

  • L'article est totalement justifié. Ce "quai de gare" est réellement une insulte aux usagers qui ont déjà dû supporter une augmentation de leur abonnement ou billet, mais maintenant doivent patauger dans la gadoue durant toute la période hivernale. De plus le minable abri qui n'abrite plus personne tellement l'environnement intérieur est délabré. Je voudrais également souligner la hauteur d'embarquement qui empêche l'utilisation des trains aux personnes handicapées ou physiquement diminuées. C'est une honte. Bravo pour cet article !

  • Lu sur le site d'Infrabel : "Bien que les grandes gares belges soient gérées par la SNCB-Holding, Infrabel est responsable des quais et des chemins d’accès aux quais (escaliers, escalators, ascenseurs, passages souterrains, passerelles, etc.). Elle se charge aussi de l’éclairage nécessaire, des abris sur les quais et des installations de sonorisation. Ceux-ci requièrent évidemment des travaux de maintenance réguliers. Ainsi, de grands travaux de rénovation sont actuellement en cours dans les gares de Bruges, Gand-Saint-Pierre, Namur, Charleroi et Mons.
    http://www.infrabel.be/fr/%C3%A0-propos-dinfrabel/qualit%C3%A9-et-confort

    Peuvent pas être partout non plus, toujours à rouspéter les utilisateurs. :-)

Les commentaires sont fermés.