Google Analytics Alternative

  • Glons: un individu boute le feu en plusieurs endroits…

    incendies à glonsLe journal Le Soir rapportait hier qu’un inconnu avait mis le feu, mercredi soir, à un container rempli de meubles rue de la Motte à Glons. Tout avait été détruit et, quelques heures plus tard, dans la même localité, le même individu boutait le feu à un container renfermant des vêtements destinés à une œuvre caritative. Là également, tout a brûlé.

    Jeudi, l’individu a encore récidivé en boutant le feu au mini parc à containeur situé rue Verte Cour, près de la gare de Glons. Les dégâts sont conséquents.

    Ce vendredi matin en ce même lieu, le feu ayant manifesté des signes de reprise, les services de la commune ont dû intervenir une nouvelle fois.

    La police enquête afin d'identifier et d'arrêter l'auteur de ces trois incendies criminels.

    incendies glons

    min parc container 4.jpg

    min parc container 3.jpg

    (Source Le soir 30 Août 2012 et Bassenge Blog Sudinfo 31/08 10h00)

  • Le Monastère des Clarisses à Malonne : c’est quoi exactement ? Une chronique de Regor.

    monastère des clarisses malonneAujourd’hui, le Monastère des Clarisses à Malonne, qui a accueilli Michelle Martin, fait couler beaucoup d’encre. Dans les médias, Couvent, Cloître, Monastère, souvent les termes se confondent pour s’amalgamer dans notre esprit et évoquer la notion de cloisonnement. Une vie recluse pour Martin. Les « portes fermées » d’un couvent : la suite logique d’une vie carcérale…

    Et pourtant…

    Nous avons donc voulu en savoir plus sur ce fameux Monastère dont on parle tant et qui accueille la complice de Dutroux, un accueil auquel les sœurs disent avoir « mûrement réfléchi ».

    Assez étonnamment, il ne nous aura pas fallu longtemps pour découvrir, sur internet, tous les renseignements qui concernent le Monastère des Clarisses. Nous avons tapé « Monastère des Clarisses » sur Google et nous avons été dirigés directement sur le site de la commune de Malonne qui lui consacre plusieurs pages..! La suite en cliquant ci-dessous

    Lire la suite

  • Mais où sont donc passées les guêpes ? Voici, les explications.

    guêpeLes services de secours néerlandais ont reçu à ce jour jusqu’à 80% de signalements en moins concernant la présence de nids de guêpes par rapport aux années précédentes. Le fait est dû vraisemblablement en raison des variations extrêmes de températures qui ont eu lieu pendant l’hiver et le printemps, selon des chercheurs de l’université de Wageningen (Pays-Bas), et confirmé par le professeur Tom Wenseleers de l’université de Louvain et spécialiste des guêpes.“ Août est normalement le mois des nids de guêpes ”, expliquent ces chercheurs. Cette année connaît pourtant beaucoup moins de signalements de leur présence.

    Les chercheurs expliquent notamment ce phénomène par les températures moyennes de décembre et janvier relativement élevées pour un hiver, où les guêpes utilisent davantage d’énergie qu’au cours d’un hiver normal. “Les premières guêpes reines éveillées ont été signalées début janvier, alors que ces signalements ont normalement lieu à partir de mi-avril. Début janvier, il y avait peu de nourriture disponible pour reprendre des forces et les chances de survie pour les guêpes à une période si précoce sont faibles.” Beaucoup de guêpes reines sont probablement mortes durant le mois d’avril, un mois froid et humide, et dont certaines nuits ont même connu le gel.

    De même, les mois de juin et juillet étaient également froids et humides, soit à nouveau un mauvais environnement pour l’émergence des nids de guêpes.

    (Sources La Meuse et Belga lundi 27 Août 2012) 

  • Attention ! Entre Roclenge et Bassenge, travaux importants en cours rues Marcel de Brogniez et Royale…

    travaux roclenge bassengeDepuis ce mardi matin, des travaux d’enrobage de la voirie sont en cours sur la grand-route entre Roclenge et Bassenge. Ils concernent les rues Marcel de Brogniez et Royale. Le trafic, géré par deux signaux placés aux extrémités du chantier, s’effectue sur une seule bande.  L’un des signaux est placé à la sortie du tournant de la rue Royale, juste après le Centre administratif de Bassenge, l’autre est placé à Roclenge rue Marcel de Brogniez à hauteur du bureau du Syndicat d’initiative. Le chantier s’étale sur plusieurs centaines de mètres.

    Sur cet axe important, le trafic est donc ralenti.

    Les commerces sont accessibles.

    travaux roclenge bassenge.jpg

  • Rentrée scolaire : le TEC renforce les heures d’ouverture de son guichet à Bassenge…

    ouverture guichet tec, tec bassengeAfin d’augmenter la qualité du service, le TEC Liège-Verviers signale à sa clientèle que les heures d’ouverture de certains guichets seront renforcées en cette période de rentrée scolaire.

    Ce sera le cas à Bassenge où le guichet sera ouvert du lundi au vendredi, de 13h00 à 15h00

    Dépôt de Bassenge

    Rue de la Résistance, 46

    4690 Bassenge

    04/286.10.97

    www.infotec.be

    (Source La Meuse 27/08)

  • C’est la rentrée aussi pour les Ateliers de l’asbl Reflets au Centre Cama de Wonck…

    centre cama, ateliers reflets, asbl refletsNous vous invitons à découvrir, ci-dessous, tous les cours proposés ainsi que la nouvelle grille horaire.

    Nouveau ! Il est à noter qu’un stage de peinture et de sculpture destiné aux adultes prendra place du 15 au 19 octobre 2012. Il se déroulera de 9 à 16h. Pour tous les cours, ainsi que pour ce nouveau stage, il est conseillé de s’inscrire assez tôt. Pour tous renseignements et inscriptions, voir article précédent :

    http://bassenge.blogs.sudinfo.be/archive/2012/07/30/ateliers-reflets-la-rentree-se-profile-a-l-horizon-pensez-a.html

  • La rentrée scolaire s'annonce - magique - avec Sudpresse et Mickey

    disney, cadeaux disneyLa rentrée scolaire, c’est avec Sudpresse que ça se passe. A partir de ce mercredi 29 août, votre quotidien vous offrira, gratuitement, différents cadeaux à l’effigie de Disney. Au programme ; un calendrier, des étiquettes, des autocollants...

    En voici le déroulement :

    Gratuit dans les journaux La Meuse, La Nouvelle Gazette, La Province, Nord Eclair et La Capitale:

    Mercredi 29/08 : ton calendrier scolaire Disney illustré avec tes héros préférés.

    Jeudi 30/08 : tes étiquettes mémos pour animer ton calendrier scolaire au rythme des activités de ta famille.

    Vendredi 31/08 : tes autocollants pour décorer tes cahiers avec les personnages de Disney.

    Samedi 01/09 : concours exclusif pour remporter des jouets et peluches Disney

    (Source Sudpresse Vendredi 24 Août 2012 à 15h13)

  • Mais où sont donc passées les guêpes ?

    guêpeIl devrait y en avoir partout : sur le bord des assiettes, dans les verres de limonades, planquées dans les prunes ou voltigeant autour de nos têtes et pourtant, rien, pas ou peu de guêpes alors qu’on est en plein dans “leur” saison. L’explication dans La Meuse de ce mardi :

    http://pdf.lameuse.be/pdf/index.php?date=2012-08-28&edition=BASM&book=ACTUALITE&page=1&op=preview

  • Autant le savoir… Nos moules seraient touchées par la pollution de la mer du Nord…

    moules.jpgMais, quant aux éventuels effets sur la santé, le professeur Colin de l'Université de Gand est rassurant : il n’y a aucun risque (ne manquez pas de voir la vidéo Nieuws.be en bas d'article)

    Source RTL 27/08 : Sujet santé avec cette étude de l'université de Gand. La pollution de la mer du Nord affecterait aussi nos fameuses moules. Leurs chairs contiendraient, en effet, de nombreuses microparticules de plastique. On ne connait pas encore les effets précis que cela pourrait avoir sur l'homme.

    Les moules de la mer du Nord sont très réputées pour leur saveur. Mais comme d'autres organismes marins, elles ont aussi la réputation d'absorber les polluants dans l'eau de mer. Les chercheurs de l'université de Gand ont recensé parmi ces polluants des microparticules de plastique. Une minuscule particule de plastique par gramme de chair. Soit 300 particules par portion de 300 grammes de moules. Colin Janssens, toxicologue à l'université de Gand, apporte des explications au micro d'Olivier Pierre pour RTL-TVI: "Les moules sont des organismes filtrant l'eau de mer. Dans l'eau se trouvent de très petites particules de plastique de moins d'un millimètre de long. Ces microparticules sont filtrées et ingérées par les moules. Ce qu'on a découvert c'est qu'elles se retrouvent à l'intérieur des moules, mais aussi de la chair des moules."

    Des particules qui échappent aux stations d'épuration…

    Les mers et les océans regorgent de déchets en plastique comme des emballages qui coulent au fond ou sont transportés par les courants dans le monde entier. Les microparticules viennent aussi des fibres synthétiques de textiles prélevées lors de chaque lavage ou proviennent d'autres sources insoupçonnées. "On trouve ce plastique dans les produits cosmétiques d'épilation ou de gommage. Ce sont de très fines billes ou boulettes de plastique qui ne sont pas retenues dans les stations d'épuration et qui en fin de parcours se retrouvent à la mer", précise Colin Janssens.

    Quid des crevettes ?

    Pour l'heure, les chercheurs de Gand s'interrogent toujours sur les conséquences que cela entraine lors de la consommation de moules par l'homme. Les niveaux de pollution en plastique seraient en dessous des normes admises, mais les recherches se poursuivent sur les crevettes et pas seulement en Belgique.

    (Source RTL 27 Août 2012)

    Selon source Nieuws.be (+ VTM),

    Toutefois, interviewé par Nieuws.be (voir en fin de vidéo ci-dessous), ce même professeur Colin Janssens rassure en affirmant qu’actuellement cela n’a aucune conséquence sur la santé humaine ! « Nous sommes en dessous des normes et il n’y a aucun risque » (Er is geen risico ! : voir la vidéo à 1minute24 secondes. Sorry elle est en Néerlandais)

    http://www.nieuws.be/nieuws/Mosselen_bevatten_plasticpartikels_3b4409b3.aspx

    vidéo moules.jpg

     

     

  • Bassenge : des caméras pour surveiller… les déchets

    caméra surveillanceDes faits de vandalisme ? Cinquante-neuf, en 2011. Des affaires de drogue ? 39. Du tapage nocturne ? Quatre. Des meurtres ? Un. Si elle ne devait veiller que sur Bassenge, la police de la zone Basse-Meuse coulerait (presque) des jours tranquilles. Cette commune d’environ 9.000 âmes, située à la frontière avec la Hollande, à l’est de la Province de Liège, fait peu parler d’elle dans les rubriques faits divers. « Il s’agit d’une entité semi-rurale, où une forme de contrôle social existe encore. Ce qui est suspect est assez rapidement signalé… », la décrit le bourgmestre Josly Piette (CDH).

    Les inquiétudes quotidiennes ? Les vols, surtout dans les habitations, mais aussi la crainte de voir le deal de rue exploser depuis que les étrangers sont interdits d’accès dans les coffee-shops de la ville hollandaise de Maastricht toute proche, bien que la police ne constate aucune recrudescence de ce type de criminalité.

    Au quotidien, les préoccupations citoyennes se révèlent d’ailleurs beaucoup plus terre à terre : ce qui indispose, ici, ce sont… les dépôts illégaux d’immondices. « Nous avons des campagnes très étendues, explique le mayeur. Du coup, on retrouve beaucoup de dépôts clandestins le long des routes. » Et à côté des kiosques à ordures. Il paraît même que des cadavres d’animaux y auraient été trouvés…

    Bref, cette « véritable plaie » ne pouvait plus durer. Le Collège a donc mis les moyens : 15.000 euros, dans un premier temps, pour installer des caméras de surveillance aux abords des dépôts illégaux, histoire de prendre en « flag » ceux qui se délesteraient trop facilement de leur sac-poubelle dans la nature. Pollueurs, pollueuses, vous voilà prévenus…

    (Extrait Le soir 14/08/2012 )

  • Ces chantiers vont pourrir la rentrée…

    chantier BoirsSur l’E313, le chantier se poursuit à Boirs.  La tranchée de Cheratte est bientôt terminée, mais le viaduc de Boirs sera encore en travaux jusqu’en 2014. Les quais sur Meuse vont être partiellement bloqués. Le chantier va durer deux ans! D’ici là, on ne pourra rouler que sur une bande dans chaque sens. Bouchons en perspective…

    (Source Sudpresse samedi 25 août 2012)

  • Les p’tits dessins du dimanche… par Regor. En attendant le retour du beau temps ce lundi…

    dessin regor blogueur sudinfoCette page sera approvisionnée en dessins au fil des heures… de ce dimanche un peu gris.

    Histoire de patienter jusqu’au retour du beau temps qui est annoncé dès ce lundi !

    Voir météo, ci-dessous sur le site Sudinfo:

    http://www.sudinfo.be/499747/article/actualite/belgique/2012-08-26/pluie-et-vent-pour-ce-dimanche-mais-le-soleil-sera-de-retour-des-lundi  ).

     Tout d’abord, tranche de vie d’un blogueur Sudinfo :

    dessin regor blogueur sudinfo

    On est sorti de la canicule...

    on fait le topo regor

    Les élections communales approchent...

    dessins regor,dessins humoristiques regor bassenge


  • Natagora : " 14ème édition de la Nuit Européenne des Chauves-souris "

    nuit chauve sourisChaque année depuis 1999, le dernier week-end d’août, Natagora convie le grand public à une soirée peu ordinaire : "La Nuit européenne des chauves-souris". Elle a donc lieu ce samedi 25 août.

    Partir à la découverte de ces petits mammifères volants ne laisse généralement personne indifférent.

    Qu’on les aime ou pas, ils réussissent à nous captiver. Entendre leurs chants grâce au détecteur d’ultrasons, et pouvoir observer leur vol furtif à la lueur de torches longue portée, reste une expérience unique que Natagora propose au public ce samedi 25 août. Le thème de cette 14e édition est "Les chauves-souris et le patrimoine bâti". Il n’est pas rare que des bâtiments historiques abritent des colonies de chauves-souris. Cette année, les organisateurs et guides de Natagora natagoraemmèneront le public à la découverte de ces petits animaux étranges, soit à proximité d’une église, d’un château, d’une ancienne demeure et parfois, à proximité de plans d’eau.  Les participants pourront également en apprendre davantage sur les mœurs surprenantes de ces petits mammifères et leur occupation des combles et des clochers de bâtiments publics et privés et comprendront mieux l’importance de préserver des gîtes adaptés en vue de leur reproduction.

    Le programme complet ici :

     http://www.natagora.be/plecotus/index.php?id=2227

  • Bassenge élections communales : les premiers candidats libéraux sont enfin connus.

    mr bassengeNeuf noms viennent d’être dévoilés. Première surprise, la tête de liste a été attribuée à un candidat d’origine maghrébine, Mohamed Khmiri. “ Je pense que c’est une première en Wallonie ”, confie l’intéressé. “ Et si ce n’est pas le cas, c’est une première au MR ”.

    mohammed.jpgArrivé à Bassenge voici six ans, sa nomination étonne certains. “ Ça n’a pas été facile de faire accepter l’idée, mais le comité m’a fait confiance. Depuis novembre, j’ai accompli un gros travail dans la section du MR de Bassenge qui était un peu morte ”. Si l’idée au sein du MR a fait son chemin, ça ne semble pas encore être le cas auprès de la population. “ Je reçois parfois des remarques légitimes: des gens qui se demandent pourquoi moi alors que je ne suis pas né dans la vallée. J’en ai d’autres qui ont moins d’ouverture d’esprit... Enfin, il y a ceux qui voient cette désignation comme purement stratégique ”.

     

    Malgré tout, Mohamed Khmiri, 32 ans, y croit dur comme fer et n’a pas peur de relever ce challenge.

    Pour l’y aider, huit autres candidats se sont déjà déclarés.

    Nous verrons si notre liste sera complète. Beaucoup nous disent qu’ils veulent se présenter. On verra ”.

    À la dernière place, on retrouve le conseiller sortant André Debrus et à la seconde, Catherine Thomassen, ancienne conseillère communale à Oupeye. “ Nous espérons garder nos trois sièges voire en gagner un de plus. Pour le programme, il faudra encore attendre un peu. Nous allons l’élaborer en fonction de nos rencontres avec les citoyens ”.

    Les premiers noms: 1. Mohamed Khmiri. 2. Catherine Thomassen. 3. Théo Jodogne. 4. Marie-Hélène Quaedpeerds. 5. Renaud Moray. 6. Suzanne Pisart. 7. Alexandre Bodson. 18. Bernadette Delvaux. 19. André Debrus.

    (Source La Meuse vendredi 24/08/2012)

  • Pêcheurs sauvages en Basse-Meuse: la police renforce les contrôles…

    pêcheurs sauvagesDepuis quelques années, la Basse-Meuse est confrontée aux problèmes posés par des pêcheurs originaires de l'ancien bloc de l'Est. Ils ont des permis mais ils ne pêchent pas toujours de manière conforme et provoquent diverses nuisances. La zone de police Basse-Meuse mène des contrôles de plus en plus stricts et d'autres sont prévus dans les prochaines semaines. Leur but : décourager ces pêcheurs sauvages. Et cela paraît fonctionner.

    Ces pêcheurs sauvages proviennent de l'ancien bloc soviétique, mais ils résident en Allemagne. Ils viennent sévir dans la Basse-Meuse, le week-end, munis de permis journaliers qu'il leur suffit d'acheter.

    "En réalité, ce sont de véritables braconniers" explique Mauro Lenzini, bourgmestre d'Oupeye et président de la zone de police. "Ils détruisent non seulement la faune mais aussi la flore là où ils s'installent. Et ils ne respectent pas les règles de pêche. Ils vont même jusqu'à pêcher dans les échelles à poissons avec des épuisettes. Ils s'installent le long de l'eau avec tentes, voitures, boissons alcoolisées et ils font pas mal de bruit et de dégâts. Au niveau de la zone de police, on intervient sur tout ce qui est ivresse sur la voie publique, nuisances sonores, campings sauvages". La police intervient également en cas d'infraction de roulage, par exemple.

    La Division Nature et Forêt peut, elle, réprimer les infractions aux règles de pêche. L'objectif est d'inciter ces pêcheurs à ne plus venir, comme l'explique Marcel Neven, bourgmestre de Visé: "L'objectif est qu'à un moment donné, cela cesse presque naturellement. J'espère vraiment qu'on ne va pas devoir en arriver à imposer un permis après examen. Ce serait la solution ultime".

    La mesure toucherait aussi les pêcheurs locaux. Mais il ne faudra peut-être pas aller jusque-là. Car les contrôles semblent bien décourager les pêcheurs sauvages. La police les estime en tous cas moins nombreux.

    Voir aussi article sur le blog Visé Sudinfo : « Le mot du Bourgmestre de Visé » :

    http://vise.blogs.sudinfo.be/archive/2012/08/23/le-mot-du-bourgmestre.html

    (Source RTBF.be)