Google Analytics Alternative

  • RégionsJobs, un nouveau média multiple consacré à l'emploi

    régionjobs, emplois vacants, offres emplois vallée du geerBon à savoir pour les recherches d'emplois à commencer par les plus proches de la Vallée du Geer...

    Un tout nouveau supplément consacré à l'emploi, dénommé RégionsJobs, est désormais disponible dans les journaux du groupe Sudpresse (La Meuse, La Nouvelle Gazette, La Province, Nord Eclair et La Capitale).

    Il sera également publié le dimanche dans les éditions du journal gratuit 7Dimanche, distribué un peu partout, mais on pourra également le découvrir via sa boîte aux lettres  puisque RégionsJobs sera également intégré aux différents titres du Vlan. Ce nouveau journal de l'emploi dispose aussi de son propre site internet,www.regionsjobs.be
    L'objectif de ce nouvel hebdomadaire est de dynamiser le monde de l'emploi en publiant un maximum d'offres d'emplois, mais en proposant aussi à ses lecteurs, demandeurs d'emploi ou non, un contenu rédactionnel riche et innovant, destiné à encourager la mobilité et l'évolution dans le travail.
    Fidèle à la nature régionale et locale des groupes de presse qui le créent, l'essence de RégionsJobs est l'emploi de proximité : l'emploi de sa région, l'emploi dans sa région, mis en avant à travers deux thèmes surprenants: le bonheur et l'environnement.
    RégionsJobs encouragera ses lecteurs à rapprocher leur lieu de travail de leur domicile, car un boulot proche de chez soi épargne la planète et est source de bien-être puisque le temps épargné en trajets peut être consacré chaque jour à ses loisirs, au sport, à sa famille ou à ses amis.
    Pratiquement, RégionsJobs sera diffusé chaque vendredi sous la forme d'un cahier de 8 pages, encarté dans les journaux de Sudpresse : La Meuse, La Nouvelle Gazette, la Province, Nord Eclair et La Capitale (14 éditions et 590.600 lecteurs). Le contenu rédactionnel et commercial de RégionsJobs se déclinera également dans les six éditions de 7 Dimanche (547.500 lecteurs), dans Vlan + (160.900 lecteurs) et dans 45 éditions du Vlan (2.202.700 lecteurs).
    Avec ses 2.424.100 exemplaires tirés chaque semaine, RégionsJobs sera ainsi le seul média francophone de l'emploi accessible à un tel potentiel de lecteurs.
    Tant au niveau annonces qu'au niveau éditorial, ce sera aussi le seul hebdomadaire du genre à être décliné en éditions régionales et locales, pour répondre au mieux à la logique de l'emploi de proximité, érigé chez nous en règle d'or. 
    Côté contenu, RégionsJobs proposera des infos utiles au demandeur d'emploi, s'intéressera à la formation, aux emplois cachés qui sont à deux pas de chez nous, au bien-être au travail et aux initiatives vertes dans le monde de l'entreprise. 
    Il se déclinera également sur une page Facebook et sur un site internet www.regionsjobs.be où les travailleurs pourront déposer leurs C.V. et où les employeurs pourront trouver précisément les profils qu'ils recherchent.
    Pour lancer ce nouveau projet ambitieux, Vlan et Sudpresse ont lancé une nouvelle société à capital partagé, la S.A. RégionsJobs

    (source http://pro.sudpresse.be/actualite/111128_regionsjobs.php )

  • Grève nationale du 2 décembre: l’avertissement des TEC Liège-Verviers

    perturbations tec, grève tec bassengeLes TEC Liège-Verviers avertissent d’ores et déjà: en raison de la grève nationale de ce vendredi 2 décembre, les usagers risquent de ne pas être à la fête. Etudiants, travailleurs... devront composer avec retards importants, voire suppressions pures et simples.

    L’intégralité du communique des TEC Liège-Verviers:

    Le réseau du TEC Liège-Verviers risque d’être fortement perturbé ce vendredi 2 décembre en raison de la participation d’une partie importante de notre personnel à la manifestation interprofessionnelle organisée à Bruxelles.

    Des retards conséquents et des suppressions de services sont à prévoir.

    Nous invitons dès lors notre clientèle à prendre ses dispositions.

    La Direction du TEC Liège-Verviers présente d’ores et déjà ses excuses pour les désagréments occasionnés et invite sa clientèle à se tenir informée via le site www.infotec.be, l’E-mailing, la presse, ou en téléphonant au service INFO TEC.

    (Source La Meuse de ce 30/11)

  • Sport colombophile : la Vallée du Geer compte plusieurs champions !

    Sous les projecteurs : Arnold Staveaux de Glons.

    arnold staveaux, colombophilie, pigeons

    Arnold Staveaux, de Glons, est un colombophile particulièrement attachant.

    Sa voix chantante se reconnaît à cent lieues à la ronde et sa passion pour le sport colombophile est débordante. De surcroît, c’est un brave, un sympa. Né en 1966, Arnold avait un grand-père qui fut, à la belle époque, champion de l’Indépendante de Liège.

    Arnold nous raconte que son papa, cultivateur et colombophile, ‘’accrochait ’’ à peine deux prix l’année. Chez son paternel, la culture des terres et l’entretien du bétail prenaient le pas sur un « management » indispensable.

    Il trouve un pigeon blessé et sa passion pour le sport colombophile commence…

    C’est en 1989 qu’Arnold trouva un pigeon blessé à proximité du tas de fumier de la ferme familiale. Cette providentielle trouvaille fut l’élément déclencheur de l’hébergement de pigeons. Dans un premier temps, Arnold voulut assumer seul le management et la sélection, mais, il se rendit vite à l’évidence. Il fit appel à un homme d’expérience pour le triage et ce fut Hugo Lacroix qui assuma cette délicate tâche. Seulement 4 voiliers du paternel furent conservés et notre Arnold fit l’acquisition de 10 jeunes chez le trieur, jeunes qui lui donnèrent satisfaction. Il s’agissait de pigeons de vitesse qui se révélaient performants  certes, exclusivement … par vent chassant favorable. Cela n’était pas du goût d’Arnold qui se sentait davantage attiré par les épreuves de demi-fond voire de fond.

    Il se lia d’amitié avec JM.Defraigne, plafonneur et colombophile réputé dans la région de Geer. Là, il fit l’acquisition de  huit jeunes avec, de surcroît, un cadeau de ‘’J.M.D.’’, le vieux ‘’Babar ’’ issu du Babar Debiève x une femelle Debiève (2ème Nat.Brive). Depuis 2000, il a ‘’équipé’’ sa colonie de très bonnes origines: via JM.Defraigne, il possède des G.Van den Abeele (lignée Wittenbuik), le King Herbots (acheté à la vente Defraigne), le Vx.Morrier (Haccourt), Fauche Fr. (Orig.Deroo), des G.Lenaerts (Engis), Eric Limbourg (l’aile cassée), H.Herzet (13 jeunes en 2010), un Panza, un Philippens (fem.de 2003 lignée du Ben) et Colard (Oupeye).

    Actuellement, il dispose de 10 couples de producteurs-éleveurs et pour le jeu 24 casiers sont occupés par 10 Vx.et 14 yls. S’il élève 60 jeunes l’année, 25 sont destinés à des bons et 35 sont joués l’année de leur naissance.

     

    arnold pigeonnier.jpg


    Une méthode simple

    Tous les pigeons, producteurs et voyageurs sont accouplés le 6 décembre pour l’élevage de 2 jeunes (producteurs) et un jeune (voyageurs issus des meilleurs). Pour les voyageurs, un deuxième accouplement a lieu aux environs du 25 avril avec une couvaison de 3 à 4 jours seulement. Dans l’équipe de jeu, chez les vieux, 3 pigeons sont destinés au fond et 7 au demi-fond. Les yearlings volent Jarnac. Quant aux pigeonneaux, ils sont soumis au système de l’occultation dès le début février 17h-6h30 du matin (c’est la méthode préconisée par feu H.Herzet).

     

    arnold pigeon en main.jpg

    Côté sanitaire, il suit les conseils du vétérinaire Awouters L. (Borgloon) soit une cure tricho toutes les 3 semaines et lorsque les volées ne sont pas satisfaisantes au même titre que les résultats, il administre 5 jours d’ornicure, point final. Sur le plan nutritionnel un mélange commercial bon marché et la cause est entendue. Il faut savoir que l’ami Arnold à une très bonne main et décapite vite. Il dispose de pigeons particulièrement solides, au bon plumage et parfaitement équilibrés.

    Aujourd’hui, son fils Jean-Baptiste (11 ans) l’accompagne au colombier. De surcroît, son épouse, dont le papa et le grand-père étaient colombophiles, collabore ce qui facilite la tâche.

    Cet homme est un travailleur hors pair qui ne recule pas devant les heures à prester. Il fut chauffeur-livreur au moulin Seronvalle avant de remplir la même fonction aux Ets Pousset (mazout de chauffage).

    (Sources : la société Herbots et Hilaire Surinx & Nadia Pletsers de la Colombophilie Belge que nous remercions ici).

    colombophilie.jpg


  • Ce samedi 3 décembre au Centre Culturel de Glons, rencontre avec le compositeur Philippe Robert de Roclenge. Opportunité ? Non, privilège.

    philippe robert, compositeur, des hommes et des dieux, roclengePhilippe Robert, de Roclenge, a composé de très nombreuses musiques de chants liturgiques et monastiques pour les chœurs de très grandes communautés religieuses comme, parmi d’autres,  les Bénédictines du Sacré-Cœur de Montmartre ou les Moines de l’abbaye de la Pierre - qui - Vire (dans le Morvan). Beaucoup d’habitants de la Vallée du Geer le connaissent aussi pour ses remarquables prestations à l’orgue durant les offices qui prennent place en l’église de Roclenge.

    Information beaucoup moins « médiatisée », et le saviez-vous, le compositeur roclengeois est l’auteur d’un des plus beaux chants du film « Des hommes et des dieux » qui reçut moult récompenses à Cannes en 2010.

    Licencié en Histoire de l’art, Archéologie, Musicologie et titulaire du diplôme du Jury d’Etat (3ème degré) de pédagogie musicale, Philippe Robert enseigne depuis 28 ans la pédagogie musicale aux futurs instituteurs et institutrices maternelles à la Haute Ecole Haute Ecole Libre Mosane - HELMO.

    Les Bibliothèques de la Vallée du Geer ont organisé cette rencontre avec le public afin que Philippe Robert lui parle, tout simplement et en toute convivialité, de sa passion, de son travail de compositeur, de musicologue, de pédagogue et de musicien et, bien entendu, durant cette rencontre, il répondra à toutes les questions.

    Cette rencontre entre un musicien / compositeur et le public est un moment culturel qui ne se produit pas souvent. Cette rencontre mérite donc toute l’attention et l’intérêt du public ; toutes générations confondues.

    L’entrée est gratuite. Vous avez dit « privilège » ?

    philippe robert, centre culturel glons, bibliothèque de glons



    Rencontre avec Philippe Robert

    Quand : le samedi 3 décembre à 19. 30 heures

    Où : Au Centre Culturel de Glons, rue Saint Pierre 8

    Entrée gratuite

     

    Bibliothèque publique Saint-Victor, asbl.

    Rue Saint-Pierre, 8bis, 4690-Glons.

    Tf/Fax : 042865872.

    Courriel : bib.st.victor@skynet.be

    Site : www.glons.be

  • Tout gros succès pour la pièce Je veux voir Mioussov au Palace de Glons..!

    théâtre à glons, salle palace glons, représentation théâtrale palace, salle le palace glonsLe week-end dernier, la sympathique « Troupe du Palace » interprétait la pièce « Je veux voir Mioussov » au Palace de Glons, rue Lulay. Une représentation était donnée le samedi soir, une seconde le dimanche après-midi.

    Toutes deux firent salle comble !

    Ce sont ainsi 500 personnes, au total, qui ont assisté à cette pièce de théâtre comique, un art dont on sait aujourd’hui que les bassengeois en sont friands…

    Devant la remarquable prestation des comédiens « de chez nous », applaudissements nourris et rires soutenus du public composaient un bon moment de détente que beaucoup aimeraient passer plus souvent…

     

    salle le palace glons, la troupe du palace, salle de théâtre glons,le palace glons,représentation théâtrale palace glons

    La troupe du Palace


    augustin royer, comédien palace glons, augustin royer conseiller communal

    Chapeau l'artiste !

    Pour l’anecdote, dans les jours précédant le week-end des représentations,  Augustin Royer, qui y jouait un rôle, avait eu un « accident sportif ». En effet, le 15  novembre, un accident de jogging lui valut huit points de suture au front, légère commotion, contusions çà et là, douleur aux côtes…

    Or, dans cette pièce comique truffée de quiproquos, le rôle que doit jouer le comédien implique une excellente condition physique de sa part. Pensez, à plusieurs reprises, l’acteur doit porter ses comparses… et en supporter le poids… un certain temps.

    Et Augustin le fit durant les différentes répétitions comme durant les deux représentations proprement dites.

    Mardi, sa douleur aux côtes s’accentue. Visite chez le « Toubib ».

    Verdict. Augustin avait 6 côtes fêlées...


    Et un tout gros bravo à toute la troupe du Palace :  

    Mise en scène de Christophe Latet

    Avec :

    Christophe Aleotti

    Anne Bastin

    Catherine Detrez

    Sébastien Dumont

    Céline Hellemans

    Christophe Latet

    Mireille Nijssen

    Sabine Nijssen

    Pascal Pennartz

    Rodolphe Polis

    Augustin Royer

    Martine Verdin

     En Vallée du Geer, décidément, la Culture : ça bouge... 


  • Le Marché de Noël de l’Atelier Artisanat-décoration de Wonck : c’est ce samedi 3 décembre..!

    marché de noël wonck,atelier artisanat décoration wonckL’Atelier Artisanat-Décoration de Wonck a le plaisir de vous inviter à son Marché de Noël qui prendra place ce samedi 3 décembre dès 14h00 au Cercle Paroissial de Wonck, rue des martyrs.

    Vous pourrez y découvrir de nombreuses décorations pour votre intérieur ainsi que de magnifiques cadeaux pour toutes et tous.

    Un bon moment de fête à partager en toute convivialité avec, aussi, l’opportunité de déguster des pâtisseries, Hasselt koffies, différentes bières de Noël ainsi que des boulets frites faits maison. Vous êtes toutes et tous les bienvenu(e)s...

     

    Un communiqué des responsables : Mia Malpas et le groupe.

    (source bulletin paroissial  B.N. de novembre)

  • Saint Nicolas en Vallée du Geer : un moment toujours fort attendu… Reportage.

    saint nicolas bassenge, saint nicolas vallée du geerC’est ce samedi 26 novembre qu’a choisi le grand Saint  pour faire escale en Vallée du Geer. 

    Un bus avait été mis tout spécialement à sa disposition pour lui permettre de visiter tous les villages qui composent l’entité de Bassenge et ainsi de pouvoir distribuer des friandises aux enfants sages…

    saint nicolas bassenge, saint nicolas vallée du geer

    Saint Nicolas était accompagné de père fouettard et de son acolyte...

    saint nicolas 5  julien.jpg

    Pure coïncidence ? Père fouettard avait certains traits de ressemblance avec l'échevin Julien Bruninx... 

    A chaque étape, c’est assurément une foule nombreuse qui l’attendait  impatiemment.

    saint nicolas bassenge, saint nicolas vallée du geer

    En bout de parcours, le convoi avait fait arrêt au Centre Culturel de Glons rue Saint Pierre, où nous avons pris quelques photos (voir album), avant de se diriger ensuite vers la Place Louis Piron de Roclenge, ultime escale, où il fut accueilli sous chapiteau chauffé et en fanfare par les « Anciens Chapeliers de la Vallée du Geer ».

    C’est à cet endroit qu’avaient pris place également, durant cette même journée, les animations relatives à la « Journée de l’arbre » à Bassenge durant laquelle près de 1300 plants d’arbres et d’arbustes furent distribués gratuitement à la population bassengeoise.

    Une journée placée donc sous le signe d’une distribution gratuite de friandises aux enfants et de plants d’arbres aux adultes… et qui, chaque année, remporte un succès allant s’amplifiant !

    Voir l'album photo ci-contre..!

  • Les insolites de Google Street View : à Bassenge aussi…

    google street 2.pngAujourd’hui, à la une des journaux, les découvertes insolites de google street view figurent en bonne place. Cela va du Monsieur qui urine à la sauvette, à celui qui se promène en rue avec un fusil jusqu’à la photo de dames occupées à racoler sur le trottoir…

    On devait s’y attendre. Car, finalement, personne n’avait été averti du passage des caméras. Je doute même que les autorités communales l’aient été…

    A Bassenge, nous avons fait joujou avec Google Street View

    Et… nous sommes tombés sur la scène d’un citoyen faisant acte d’incivisme !  

    C’est grave. C’est d’ailleurs aussi le danger de google street view que relèvent beaucoup de médias parlant d’intrusion dans la vie privée…

    Loin de nous l’idée d’une délation. C’est pourquoi, nous avons volontairement « re-flouté » et re-re-détouré la prise de vue. Impossible de reconnaître la personne ni le lieu.

    La photo litigieuse: Sur la voie publique, un homme est occupé à mettre le feu à un « tas de crasses » composé de journaux mais aussi de plastiques et de matériaux divers…

    google street view bassenge

    Mais attention, avec Google Street view, la vue est visible sous les deux angles !

    google street 3.png

    Si vous aussi, vous avez découvert des prises de vue insolites en Vallée du Geer : faites-les nous parvenir ! Nous essayerons ainsi de centraliser toutes les découvertes faites en Vallée du Geer sur Google Street View et nous les ferons paraître sur Bassenge Blog Sudinfo dans une rubrique spéciale.

    Nous le répétons, le but n'est pas de découvrir des actes d'incivisme, comme c'est malheureusement le cas ici, mais des situations cocasses, insolites et autres bizarreries...

    Pour vos envois :

    Rog.wauters@gmail.com


  • Robert Garcet : Eben Ezer, la tour de l'apocalypse… Une vidéo de 1979...

    Une vidéo extraite des Archives de l’INA en France : « Les bâtisseurs de l'imaginaire » - 27/09/1979

    Voici ce que Claude Prévost, l’auteur du reportage, écrivait en introduction.

    eben ezer, tour de l'apocalypse, robert garcet« Robert GARCET, charmant autodidacte un peu illuminé, a édifié au nord de Liège, une tour de silex, selon les données chiffrées de "L'Apocalypse" de Saint Jean. Il a d'autre part consigné le résultat de ses recherches dans un ouvrage, "L'Heptaméron" dont quatre tomes sont déjà publiés. Il explique le salut, l'espoir (Eben Ezer) que représente cette tour peinte, ornée, sculptée, qui vise à assurer la parfaite harmonie de l'univers et par laquelle a commencé son aventure à travers l'Apocalypse. Il explique ensuite en appuyant ses démonstrations sur des calculs et des cartes, le processus précis des lois qui régissent à la fois l'univers et l'homme et les correspondances exactes qui existent entre l'espace et le temps. Séquences sur la tour et les détails de son ornementation ».

    Réalisateur: Prévost, Clovis

     Producteur: Prévost, Claude

     Participant: Garcet, Robert

    eben ezer, robert garcet, exposition art fantastique, parc eben ezer, tout eben ezer, robert garcet,

  • A Bassenge, le plan de cohésion sociale démarre en force..!

    plan de cohésion sociale bassenge, aurélie defraigne, maison de la cohésion sociale bassengeUn plan de cohésion sociale ? C’est quoi ?

    Le Plan de cohésion sociale des villes et communes de Wallonie vise à soutenir les communes wallonnes qui s’engagent à promouvoir la cohésion sociale sur leur territoire. La cohésion sociale y est définie comme l’ensemble des processus qui contribuent à assurer à tous les individus ou groupes d’individus l’égalité des chances et des conditions, l’accès effectif aux droits fondamentaux et au bien-être économique, social et culturel, afin de permettre à chacun de participer activement à la société et d’y être reconnu, et ce quels que soient son origine nationale ou ethnique, son appartenance culturelle, religieuse ou philosophique, son statut social, son niveau socio-économique, son âge, son orientation sexuelle, sa santé ou son handicap.

    A Bassenge, la mise en place et la gestion de ce plan ont été confiés à l’asbl « Vivre jeune à Bassenge », association communale qui est attachée à l’Echevinat de la jeunesse et de la famille.

    Et les premiers Ateliers Intergénérationnels bassengeois ont ainsi pu voir le jour.

    Ils se déroulent aux Maison de la Cohésion sociale à Wonck  et à Emael.

    En voici, actuellement, le détail :

    PCS.jpg

    D’autre part, l’asbl « Vivre jeune à Bassenge » lance un appel constant aux personnes ou aux associations qui souhaiteraient intervenir afin d’améliorer ou de dynamiser leur quartier ou leur village par le développement de projets collectifs intergénérationnels.

    Remarque : Bassenge blog Sudinfo se propose d’ailleurs de servir, volontiers et pourquoi pas, d’intermédiaire ou de relais vers la responsable Chef de projet PCS Aurélie Defraigne. En effet, à titre d’exemple, suite à l’article sur les décorations de fin d’année paru en ce même blog plusieurs personnes (parents ou grands-parents), par commentaires interposés, ont manifesté le souhait de pouvoir s’impliquer avec leurs enfants ou petits- enfants dans des travaux d’embellissement de leur quartier (décorations d’arbres de Noël).

     

    Inscriptions aux Ateliers : 04/286.91.67

    Aurélie Defraigne Chef de projet PCS : 0477/315.320

    PCS4.jpg


  • A Bassenge, une échevine des carrières : et ailleurs ?

    cimenterie CBR, carrières lixheLes communes étant libres d’attribuer des matières à leurs échevins en fonction de leurs préoccupations spécifiques, on trouve donc un peu de tout dans les compétences des échevins de l’arrondissement de Liège.

    À Esneux, Philippe Detrooz gère ainsi notamment la mobilité et les travaux, mais il est également échevin de... l’horticulture.

    À Esneux toujours, on voit également dans les compétences de la bourgmestre, Laura Iker, la prévention des violences domestiques. Une matière que l’on ne retrouve que très rarement ailleurs...

    À Awans, Lucienne Bouveroux peut aussi être qualifiée d’échevine des comités scolaires et des comités de parents. Une fonction qui semble bien légère présentée seule, mais qui l’est beaucoup moins quand on sait qu’elle est également chargée de l’enseignement, des affaires sociales, de la santé, de la jeunesse...

    Spécificité également à Bassenge où Fabienne Heptia est échevine des carrières notamment. Une fonction nécessaire à Bassenge de par la présence, notamment, du cimentier CBR.


    (Source La Meuse du mercredi 23 novembre 2011

    Illustration archives CBR

  • Google Street View : depuis quelques heures, l’application est disponible en Belgique..!

    google street viewUn magnifique projet, parfois controversé, mais enfin concrétisé : depuis quelques heures Google propose depuis Google Maps, la vue “ des rues ” de Belgique !

    Après différents procès, notamment celui d’avoir essayé de collecter des informations lors des ballades de ses voitures, Google Street View est enfin disponible dans la plupart des villes de Belgique. Depuis quelques heures, vous pouvez vous promener virtuellement dans les rues et regarder autour de vous à 360°, comme si vous y étiez, en vous connectant à Google Maps. Comme d’habitude, les visages et les plaques d’immatriculation ont été floutés – même si cette technique est toujours critiquée par certains.

    Google tient une conférence de presse ce matin, à Bruxelles.

    Nous venons de tester Google street view et, il faut dire, c’est assez impressionnant et bluffant.. !

    Ci-dessous, quelques photos… (Nous nous sommes rendus au Centre Culturel de Glons par la Rue Saint Pierre )

    google street1.png

    google street2.png

    google street3.png

    google street4.png

    Maintenant, à vous de jouer.. !

    Vous faites une simple recherche sur Google : " Google street view ", et c'est parti..! 

  • Le salon Geer’Art à Glons les 19 et 20 novembre : une magnifique exposition qui restera dans les annales…

    geerart34 vignette article.jpgUn magnifique salon d’ensemble que nous avait concocté l’asbl Reflets en ayant invité une douzaine d’artistes de la Vallée à participer à la première édition de «  Geer’Art » qui prit place au Centre Culturel de Glons les 19 et 20 novembre derniers.

    Si, au vernissage du vendredi soir, les salles étaient combles, ce sont plusieurs centaines de personnes qui tout au long du week-end les ont arpentées afin de découvrir les œuvres composant un salon diversifié et éclectique dans lequel étaient rassemblés une multitude de techniques et d’expressions : des dessins, aquarelles, fusains, acryliques, peintures à l’huile, techniques mixtes et on en passe…

    geer' art,geer'art glons,julien bruninx,berthe kips,asb reflets




    Le discours de Julien Bruninx échevin de la Culture de Bassenge

    geer' art, geer'art glons, julien bruninx, berthe kips, asb reflets

    Photos : Ci-dessus, salle comble au vernissage et ci-dessous, le discours de Berthe Kips Présidente de l'asbl Reflets

    berthe kips, présidente Reflets

    Un salon pour tous les goûts, tous les âges et qui cette fois, se tournant essentiellement vers les Arts plastiques, est venu en magnifique complément au fameux « Hobbies-Passions-Collections » dont on connaît l’intérêt qu’il suscite chaque année auprès du public.

    Placée sous le signe de la convivialité et de la rencontre des artistes avec le public, cette première édition du salon Geer’ Art, qui assurément avait rendez-vous avec le succès, devrait en appeler beaucoup d’autres…


     Le Salon Geer' Art a pu être présenté grâce à la participation des artistes :

     

    Albert Cleuren, Nadine Devreux, Jean Sauveur, Lydie Roosen, Myrielle Comblain, Denise Averna, Elise Pirotte, Véronique Ziane, Valentina Udalova (Kuzmina), Mme Delampère, Célina Bernkens, Henry Hardy, Noëlla Jodogne.

     

    Voir le reportage photo dans l’album ci-contre

     

    Illustration en haut à gauche : peinture de Kuzmina

     

    Le reportage photo est signé : Regor

  • Vous aimez jouer aux cartes ? Participez au concours de belote le samedi 26 novembre à Emael…

    concours belote emael, concours beloteUn concours de belote est organisé samedi prochain à la Salle les vrais amis rue de la Vallée à Emael. Il se fera par équipe et sans annonce.

    Les participants sont invités à être présents à 19hoo, la première donne aura lieu à 20h00. De très beaux lots à la clé..!

    Pour y participer, l’inscription est de 8,50 euros.

    Et pour tout renseignement : René Deckers 0479/32.26.49

  • Trois hold-up en 3 ans au Proxy de Bassenge…

    braquage proxy delhaize bassengeSans compter les fréquents vols de casiers de vidange dans l’enclos annexe, le Proxy Delhaize de Bassenge a vécu, samedi soir, son troisième hold-up alors qu’il vient de fêter son troisième anniversaire. De quoi provoquer l’agacement de son jeune gérant Laurent Struvay. Tout comme celui de ses collègues puisque le quartier en est à son 18e braquage en trois ans ! Les Spar, Aldi, Eco-Marché voisins sont autant de cibles, tout comme la Poste et un commerce d’informatique.

    Surtout en hiver…

    “On sait très bien que nous sommes plus vulnérables de novembre à mars, lorsque les journées sont courtes, que la nuit tombe plus vite en raison de l’heure d’hiver.

    Je sais que ce n’est pas possible de mettre un combi devant chaque magasin et je n’ai pas de griefs contre les policiers qui font leur boulot mais il faudrait leur donner plus de moyens ”. Des policiers qui en sont conscients. “Ils m’ont dit qu’ils ne disposaient que de deux combis pour toute la Basse Meuse et que les effectifs étaient souvent réquisitionnés pour pallier les problèmes dans les prisons, avec les bandes de jeunes.

    Un moment, suite à une réunion avec le bourgmestre, nous avons bénéficié d’une

    surveillance accrue mais ça n’a pas duré... Comment expliquer qu’il y a moins de policiers pour toute la Basse Meuse qui compte plus d’habitants que Liège? C’est bien gentil mais on nous a même mis une patrouille à vélo...Quand les voleurs arrivent, eux, avec leur grosse Audi, ça fait même rire mes clients ”, soupire le gérant.

    Samedi, quelques clientes ont dû donner leur sac aux voleurs. “Les gens comprennent que je n’y peux rien mais c’est très embêtant ”, s’excuse Laurent Struvay.

    Et ce dernier d’aussi regretter le fait de n’avoir pas de nouvelles sur les enquêtes des précédents braquages.

     

    (Source La Meuse de ce 21/11/2011)